› Sport

Championnats d’Afrique d’athlétisme : le Mali en lice avec des maigres moyens

Du 8 au 12 juin 2022, l’Île Maurice accueillera les athlètes du continent pour la 3ème fois de son histoire, après 1992 et 2006, à l’occasion des 22èmes Championnats d’Afrique d’athlétisme. Une centaine de sportifs, dont seulement quatre maliens, « faute de moyens adéquats », y sont. Au programme : 45 épreuves, dont une nouveauté : le 4 x 400m mixte. 

  1. C’est le nombre d’athlètes africains présents à Saint-Pierre, sur l’Île Maurice pour la compétition. En soi, c’est déjà un record de participation pour les Championnats d’Afrique d’athlétisme. Parmi eux, quatre Maliens tenteront de décrocher des médailles en heptathlon, marteau femmes et haies. Émilie Dia (marteau femmes) et Aminata Bah (heptathlon) « représentent pour l’instant les seuls espoirs du Mali », explique Mme Sangaré Aminata Keïta, Présidente de la Fédération malienne d’athlétisme. À l’Île Maurice avec la délégation, elle confie que les deux hommes, Richard Diawara (110m haies) et Fodé Sissoko (200m) sont blessés. Un coup dur pour les deux athlètes, qui ont dû acheter leurs propres billets pour se rendre à Maurice.

Désarroi

En effet, selon les responsables de la fédération malienne, l’athlétisme n’est pas suffisamment financé par l’État. Ainsi, outre, « les deux billets des dames, payés par le Comité olympique, et le billet de l’entraineur, financé par le département des Sports, tout est pris en charge par la fédération et les athlètes eux-mêmes», déplorent-ils. Alors même que « dernièrement la fédération, par ses propres moyens, a envoyé un athlète au Ghana pour les championnats ouest africains. Il a décroché 2 médailles d’or, au javelot et au poids, au nom du Mali », renchérit la Présidente de la FMA.

C’est donc dans le désarroi qu’Aminata Bah a débuté mercredi la compétition de l’heptathlon, qui compte sept épreuves, et qu’Émilie Dia commencera le tournoi du marteau femmes ce vendredi.

Pour rappel, les Championnats d’Afrique d’athlétisme étaient programmés pour 2020, puis 2021, à Alger puis à Lagos, mais avaient été annulés en raison de la pandémie de Covid-19.

Cette fois, ça y est, ils ont bien démarré au complexe sportif de Côte-d’Or de Maurice. Et les Maliens, « malgré les difficultés, feront tout pour honorer leur pays », assure Mme Sangaré Aminata Keïta.

Aly Asmane Ascofaré

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut