› Politique

Mali – Calendrier des scrutins : échange avec la classe politique malienne

Elections - Mali - Législatives 2020

Les autorités de la Transition ont lancé ce 28 juin 2022, un cadre d’échange avec la classe politique malienne, sur le chronogramme des scrutins, ainsi que sur les réformes politiques et institutionnelles en cours. Objectif de cette démarche : trouver un consensus pour une bonne organisation des différentes élections au Mali durant la durée de la Transition donc le décompte des 24 mois a pris effet le 26 mars dernier.

En ce qui concerne le calendrier des différents scrutins proposés, les activités de l’élection présidentielle commencent avec la convocation du collège électoral en octobre 2023, suivie en janvier 2024 du premier tour de la campagne électorale, pour un premier de la présidentielle en févier de la même année. Le même mois, le calendrier prévoit aussi le second tour de la campagne électorale et de la présidentielle.

Pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, la convocation du collège électoral a été proposée en juillet 2023, suivie en octobre de la campagne électorale et du premier tour. Le mois de novembre 2023 sera marqué par le second tour de la campagne électorale et du scrutin.

Le Référendum dès le mois de novembre 2022, commencera ses préparatifs avec l’examen et l’adoption du projet de la loi référendaire par le Conseil des ministres, la transmission et l’adoption dudit projet au Conseil National de Transition.  S’en suivra après cela, en février 2023 la convocation du collège électoral, la campagne référendaire et le scrutin en mars de la même année. Plus tard en mai 2023, le Président de la Transition promulguera par décret, la loi adoptée par référendum, après la proclamation des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle.

La proposition du calendrier des scrutins prend aussi en compte l’élection des conseillers des collectivités territoriales qui commence en mars 2023 avec la convocation du collège électoral, suivie de la campagne électorale et du scrutin en juin de la même année.

 

Sonore : Colonel Abdoulaye MAIGA / Ministre de l’Administration territoriale / Porte-parole du gouvernement

 

Cet échange lancé avec la classe politique a eu lieu à Bamako avec la collaboration du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et des départements de la Refondation et des réformes institutionnelles.

Idelette Bissuu

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut