› International

Maroc : 23 personnes mortes dans l’enclave espagnole de Melilla

Au total 23 personnes sont mortes dans l’enclave espagnole de Melilla au nord du Maroc où a près 2000 migrants africains ont tenté d’entrer par force vendredi dernier. Une tentative qui a conduit à des affrontements entre migrants et policiers marocains et qui ont conduits aux décès.

Le Maroc, situé au nord-ouest de l’Afrique, possède une côte méditerranéenne et une côte atlantique ce qui fait du pays un lieu de transit pour de nombreux migrants qui cherchent à rejoindre l’Europe. Le vendredi 24 juin, quelques 2 000 migrants originaires d’Afrique subsaharienne ont tenté d’entrer dans l’enclave espagnole de Melilla, territoire de l’Union européenne sécurisée par une double clôture de 6 mètres de haut à la frontière avec le Maroc. 23 d’entre eux ont perdu la vie et 140 policiers ont été blessés dans leur opération de les arrêter. 

Selon des experts en migration contactés par l’AFP, il s’agit du bilan le plus meurtrier jamais enregistré lors des nombreuses tentatives de migrants subsahariens de pénétrer à Melilla et c’est également la première fois que les forces de l’ordre font preuve d’une telle violence vis à vis des migrants. 

Le chef de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, dans un tweet ce dimanche 26 juin, a réclamé l’ouverture d’une enquête immédiate sur le drame qu’il qualifie de traitement violent et dégradant de migrants africains. Le chef de Commission de l’Union africaine a « rappelé à tous les pays leurs obligations, aux termes de la loi internationale, à traiter tous les migrants avec dignité et à faire porter leur priorité sur leur sécurité et leurs droits humains, tout en réfrénant tout usage excessif de la force ».

Le ministère des Maliens établis à l’extérieur affirme que dans le bilan provisoire, le Mali ne déplore pas de victime. Le ministère affirme être en train de procéder aux investigations nécessaires en vue de déterminer si des Maliens sont parmi ces migrants.  

Face aux accusations étrangères qui pointent la responsabilité du Maroc dans le drame, le royaume a organisé au siège de son ministère des Affaires étrangères hier dimanche 26 juin 2022, une rencontre avec les diplomates africains accrédités à Rabat pour expliquer le drame survenu à Melilla.

Aly Asmane Ascofaré

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut