International › APA

L’Éthiopie reçoit son premier certificat de réserves de gaz naturel

L’Ethiopie a reçu son premier certificat de réserves de gaz naturel auprès d’une entreprise américaine qui a effectué une évaluation pour vérifier l’étendue des réserves de gaz naturel et de pétrole dans le pays.« Nous avons officiellement reçu le certificat de réserves de gaz », a déclaré vendredi Takele Uma, le ministre éthiopien des Mines.

Le ministre a précisé que ce certificat est une « assurance de la disponibilité et de la commercialité du gaz naturel et du pétrole brut en Éthiopie ». « Cela nous permet d’attirer des entreprises de renom pour travailler et développer notre gaz naturel », a ajouté le ministre.

Le ministère et la société Netherland, Sewell & Associates, Inc (NSAI), ont signé l’accord pour évaluer le potentiel des ressources pétrolières et gazières de l’Éthiopie en mars 2022.

Depuis cette date, la société américaine d’analyse et de conseil en propriété pétrolière a mené l’évaluation des réserves de gaz dans le bassin de l’Ogaden, dans la région de Somali.

Ce travail de cinq mois, basé sur des explorations menées dans une zone de 3.500 kilomètres carrés dans le bassin, s’est conclu par la production d’un rapport d’évaluation économique.

Le vice-président de la société de conseil, Joseph M. Wolfe, a remis le rapport au ministre des Mines Takele Uma lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège du ministère des Mines vendredi.

Le vice-président de NSAI a déclaré aux participants que le rapport documente « les opportunités disponibles et évalue les hydrocarbures récupérables qui sont potentiellement exploitables dans le bassin de l’Ogaden ».

Selon le vice-président, le rapport présente deux avantages majeurs pour l’Éthiopie et représente le nom de la NSAI – une marque bien connue dans le monde financier.

De tels rapports de la NSAI, a-t-il dit, ont été utilisés dans les offres publiques internationales (IPO) pour obtenir des financements, rechercher des investisseurs et des acquisitions.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut