International › APA

La Fifa bannit un zimbabwéen pour « harcèlement et abus de pouvoir »

La Fifa a banni Obert Zhoya, ancien haut responsable de la Zimbabwe Football Association (ZIFA) de toute activité liée au football pendant cinq ans pour « abus de pouvoir et harcèlement sexuel » sur trois femmes arbitres.La FIFA a déclaré jeudi que sa commission d’éthique avait jugé l’ancien secrétaire général de la commission des arbitres de la ZIFA, Obert Zhoya, « coupable d’avoir abusé de sa position pour harceler sexuellement trois femmes arbitres de la ZIFA ».

« Après l’avoir jugé coupable d’abus de pouvoir et de harcèlement sexuel sur trois femmes arbitres de la Fédération Zimbabwéenne de Football (ZIFA), la Chambre de Jugement de la Commission d’Éthique Indépendante a prononcé à l’encontre de M. Obert Zhoya, ancien Secrétaire Général de la Commission des Arbitres de la ZIFA, une interdiction de toute activité liée au football pour une durée de cinq ans. En outre, la chambre de jugement a infligé à M. Zhoya une amende de CHF 20 000. »

« Après une analyse minutieuse des déclarations écrites des victimes, ainsi que des diverses preuves recueillies au cours des investigations menées par la chambre d’investigations, la chambre de jugement a été confortablement convaincue que M. Zhoya avait enfreint l’article 23 (protection de l’intégrité physique et mentale), l’article 25 (abus de position) et, par corollaire, l’article 13 (obligations générales) du Code d’éthique », a déclaré la Fifa dans un communiqué.

Les allégations contre Zhoya sont apparues pour la première fois en septembre 2020, mais une enquête formelle n’a commencé qu’en décembre 2021, après que les victimes présumées ont signalé ses agissements à la police.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut