Politique › Sécurité & Terrorisme

Engins explosifs improvisés: la région de Mopti très impactée

Le nouveau rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), publié le 14 septembre, est sans appel. « Plus de 230 civils ont été victimes d’engins explosifs improvisés (EEI) au Mali cette année», affirme le document. Parmi les victimes, « tous des civils », 72 ont trouvé la mort et 167 ont été blessés. Une baisse comparée à 2021 : 103 morts et 297 blessés. Les dommages, qui ont « fortement touché des femmes et des enfants », ont eu lieu de janvier à août 2022. La région de Mopti, terrain d’affrontements militaires depuis 2015, est la plus impactée, selon le même rapport. En outre, elle est la plus menacée par les dangers des engins explosifs. Face à cette situation, OCHA annonce un décaissement de plus de trois millions de dollars américains (Plus de 1900 milliards de francs CFA) pour assister 823 000 personnes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut