› Société

Inondations : quelle prise en charge des sinistrés ?

Selon le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA Mali), au 3 octobre 2022, plus de 41 000 personnes étaient sinistrées par des inondations depuis le début de la saison des pluies dans le pays. Les acteurs humanitaires, en appui à l’État, sont à pied d’œuvre pour porter assistance à ces victimes.

Fin septembre, dans le cercle de Djenné, dans la région de Mopti, le fleuve Bani, sorti de son lit et dépassant  sa cote d’alerte de plus de six mètres et demi, a occasionné des « inondations spectaculaires » dans 13 localités, affectant 12 860 personnes.  Depuis, l’assistance s’organise pour venir en aide à ces populations du centre du Mali.

C’est OCHA Mali qui coordonne les différentes actions d’aide, notamment celles de l’État, à travers la Protection civile, fortement mobilisée auprès des sinistrés et d’autres acteurs humanitaires.

Réponses d’urgence

« Aussi bien les acteurs humanitaires que les partenaires de l’État aident les ONG à venir en aide à ces personnes sinistrés. Il y a eu des tentes distribuées, mais aussi d’autres non vivres, comme les nattes et les moustiquaires », indique Ibrahima Koné, Chargé national de l’Information publique à OCHA Mali.

Des produits pharmaceutiques, des couvertures, des seaux en plastique, des cartons de savon ont été également distribués avec le concours de la Direction régionale de la Protection civile de Mopti et de partenaires comme l’Unicef, le PAM, la Croix-Rouge malienne et les ONG Care et Save the Children.

Les sinistrés du cercle de Djenné bénéficient également d’assistance en vivres. À en croire un rapport du mois de septembre de la Direction régionale du Développement social et de l’économie solidaire (DRDSES), près de 1 500 ménages ont été assistés avec plus de 65 tonnes de riz, 4 500 litres d’huile, 23 tonnes de mil et 460 kg de sel.

Bilan élevé

La région de Mopti n’est pas la seule à être touchée par les inondations. Selon une compilation des données des Directions régionales du Développement social et de l’économie solidaire réalisé par OCHA, à la date du 25 septembre dernier 9 649 personnes étaient sinistrées dans la région de Koulikoro, 9 168 à Ségou, 4 844 dans le District de Bamako, 3 844 dans la région de Gao, 1 269 à Tombouctou, 112 à Sikasso, 77 à Kidal et 64 à Kayes.

Sur l’ensemble du pays, 5 177 ménages sont touchés. 5 632 maisons ont été détruites, 600 points d’eau endommagés et 7 personnes sont décédées.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut