International › APA

Mondial-2022 : victoire époustouflante des Lions de l’Atlas face à la Belgique

Les Lions de l’Atlas se sont imposés face aux Diables rouges, ce dimanche 27 novembre, en match de Coupe du monde 2022, remportant ainsi la première victoire du Maroc en Coupe du Monde 2022 face à la Belgique (2-0, 2e journée du groupe F). La sélection marocaine s’empare ainsi du leadership de la poule F, en attendant le match Croatie-Canada.C’est aussi un double exploit puisqu’en plus de disposer de la deuxième nation mondiale au classement FIFA, ils ont offert au Maroc sa première victoire dans cette grand-messe planétaire depuis 1998.

Devant un public immense, dont des dizaines de milliers de Marocains, qui a rempli les gradins du stade al-Thumama de Doha, la sélection nationale a battu la belgique (2-0).

Walid Regragui a aligné le même onze que face à la Croatie (0-0), excepté le gardien Yassine Bounou remplacé à la dernière minute par Mounir Mohamedi, alors que son homologue belge Roberto Martínez a un peu remanié son effectif par rapport au match face au Canada (1-0), avec trois changements en titularisant Amadou Onana, Timothy Castagne et Thorgan Hazard.

Face à des Diables rouges entreprenants et déterminés, les Lions de l’Atlas ont fait montre de solidité et d’un grand esprit de groupe.

En première mi-temps, les actions de scorer de part et d’autre furent peu nombreuses, mais une seule très franche, celle d’Achraf Hakimi à la 35e minute mais son tir puissant est passé au-dessus du but de Thibaut Courtois.

Les deux formations ont subi les assauts des uns et des autres, tant le match était très animé et serré. Et beaucoup de coups francs de part et d’autres. Un en valu un carton jaune au Belge Amadou Onana (28e).

Il a fallu une belle incursion de Hakim Ziyech à la 45e minute, pour obtenir un coup franc dont il s’est chargé lui-même d’exécuter, trompant la vigilance du keeper belge.

Mais le but est refusé par la VAR pour hors-jeu de Romain Saiss, au grand dam du team marocain.

De retour des vestiaires, coach marocain, Walid Regragui a décidé d’avancer d’un cran en envoyant ses attaquants à la charge. Cette stratégie a donné lieu à quelques tentatives, dont un 3e tir cadré de Ziyech. Le sélectionneur belge, lui, envoyait Youri Tielemans et Dries Mertens pour débloquer la situation. La récupération marocaine a réussi un excellent travail en cette deuxième période, privant les Diables Rouges de la majorité des ballons et annulant plusieurs contres.

À la 73e minute, Regragui sacrifiait Hakimi et abbattait toutes ses cartes offensives avec les entrées d’Aboukhlal, Sabiri et Hamdallah. Immédiatement après le changement, Sabiri envoyait un boulet de canon d’un angle improbable, trompant pour de bon la vigileance de Thibaut Courtois pour le 1-0. Le pari de Walid Regragui s’avérait payant et le Maroc s’attelait encore aux tâches défensives, pour défendre l’avantage. Lukaku s’invitait à la partie à la 81e minute, pour peser encore plus sur la défense marocaine, qui a su souffrir sans jamais craquer.

Lors des arrêts de jeu, le playmaker marocain Hakim Ziyech recevait le ballon en entrée de surface puis éliminait son adversaire d’une belle feinte de corps. L’ailier de Chelsea servait ensuite Aboukhlal, qui ne se posait pas de question et cruscifiait Thibaut Courtois d’un tir en pleine lucarne pour le 2-0.

Cette victoire a fait sortir des milliers de supporters marocains dans le rues des différentes villes marocaines pour célébrer cet exploit.

Affluant aux grandes places publiques, les supporters entonnent des slogans et des chants en soutien aux Lions de l’Atlas pour les pousser à la victoire et à aller loin dans cette grand-messe footballistique mondiale. 

Arborant fièrement le maillot du Maroc, les nombreux fans entonnent l’hymne national et scandent de chants à la gloire des Lions de l’Atlas, créant une belle ambiance, empreinte de patriotisme.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut