SantéConseils santé, Santé




Chocolat : bon pour le moral et … pour le corps !

Un peu d'histoire… Les Aztèques utilisaient le chocolat comme ingrédient dans une boisson chaude à  base d'eau, d'épices et de…

Un peu d’histoire… Les Aztèques utilisaient le chocolat comme ingrédient dans une boisson chaude à  base d’eau, d’épices et de maà¯s, il s’agissait de la fève de cacao. Une fève extraite d’un arbre que l’on appelle le cacaoyer ou cacaotier (theobroma) qui est originaire d’Amérique du sud et que l’on trouve également en zones équatoriales ainsi qu’en Amérique centrale. Cette boisson fût ramenée au XVIème siècle par les conquistadors et dégustée par les nobles. Et ensuite, introduite en Europe. Tout est bon dans le…chocolat ! Le chocolat procure incontestablement du plaisir à  ceux qui le consomment. Riche en polyphénols dont les flavonoà¯ddes et les tanins, le chocolat présente des vertus anti-oxydantes intéressantes. Les antioxydants ont une action reconnue pour combattre les radicaux libres ce qui entraà®ne par conséquent une réduction de l’oxydation des cellules, phénomènes importants dans les processus de vieillissement. Enfin, les flavonoà¯des présents dans le cacao augmentent la circulation sanguine cérébrale et peuvent être recommandés chez les personnes présentant des troubles dépressifs. Les propriétés antidépressives du chocolat sont également liées à  la présence de neurotransmetteurs tels que la sérotonine, l’endorphine et l’anandamide. Ces substances influencent notre humeur et sont associées à  une action anti-stress, apaisantes. Par ailleurs, de nombreuses études le chocolat pourrait jouer un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Les chercheurs attribuent ce bienfait apparent au fait qu’une tablette de chocolat de quatre grammes contient approximativement autant de phénols, un antioxydant, qu’un verre de vin rouge. Les antioxydants protégeraient l’organisme contre le cancer, les maladies cardiovasculaires et même les ravages du vieillissement. De plus, il a été montré que la consommation d’aliments riches en polyphénols augmentait la capacité antioxydante du plasma sanguin. Ils empêcheraient alors l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL). Disons non aux idées reçues ! Le chocolat est-il indigeste ? Non, C’’est faux. Hormis chez les personnes souffrant de dyspepsie ou après un repas trop copieux, le chocolat est digéré aisément ; Est-ce qu’il constipe ? Pas davantage ! Bien au contraire, les polyphénols et les fibres qu’il contient favoriseraient le transit intestinal ; Est-ce qu’il provoque des caries ? Voilà  qui appelle une réponse nuancée. Plusieurs paramètres alimentaires et individuels entrent en ligne de compte dans l’érosion dentaire. Mais le plus crucial est le manque d’hygiène bucco-dentaire. Les aliments sucrés comme le chocolat donnent donc des caries si l’on en consomme beaucoup, sans brossage régulier des dents ; Enfin le chocolat est-il aphrodisiaque ? Euh… il rend certainement heureux, mais il ne possède pas cette vertu… Consommation en excès de chocolat = crise de foie assurée : Faux : si le chocolat est consommé en excès, la seule crise qui peut apparaà®tre est l’indigestion qui résulte dans la majorité des cas de la consommation excessive et rapide d’une nourriture grasse. Consommation quotidienne de chocolat = carie dentaire : Vrai et Faux : Le chocolat de par ses teneurs en sucre peut être considéré comme cariogène mais pas plus que tout autre aliment sucré. Chocolat = acné : Faux : Aucune étude scientifique n’a pu établir à  l’heure actuelle un lien entre la consommation de chocolat et l’apparition d’acn é. Le Chocolat est un stimulant : Le chocolat a un effet dynamisant (coup de fouet). La théobromine stimule en effet le système nerveux, facilite l’effort musculaire et fait travailler le C’œur. D’autre part la caféine accroà®t la vigilance, améliore les performances, augmente la résistance à  la fatigue et la période d’efficacité intellectuelle. Alors, plus de raison de vous priver !!!