L’Édito

Du sang et des larmes

Des larmes, des larmes et des larmes. De l’indignation, des questions. Plus une semaine ne passe sans son lot de morts, de sangs versé, de familles éplorées. Cette année 2019 aura été particulièrement sanglante. Avec le recul, onze mois aidant, il est vrai, le massacre de Koulougon, le Jour de l’An était un oiseau de très mauvais augure. Ont suivi Ogossagou, Mondoro, Sobane Da, Gangafani, Yoro et bien d’autres, malheureusement. Des massacres particulièrement effroyables, frappés du sceau de l’ignominie humaine, qui semble être sans commune mesure. Conséquence, des civils éprouvés, sur lesquels pèsent une terrible affliction, des déplacements massifs, une situation humanitaire alarmante. On espère donc voir rapidement 2019 et son soleil pourpre s’éclipser afin de céder la place à l’éclat d’une nouvelle année, dont la brillance, osons l’espérer, éclairera les esprits. Cette dernière formule est ô combien optimiste, je le concède. « Pessimisme de la raison, optimisme de la volonté », écrivait Antonio Gramsci. La raison nous impose donc le pessimisme. Face aux nombreux morts que déplore notre armée. Ces soldats tombés par centaines, pour la plupart jeunes, pour que nous puissions avoir la liberté de nous exprimer, de nous offusquer, de vivre notre vie simplement. Certains trouveront normal ce sacrifice, « on s’engage dans l’armée en connaissant les risques encourus ». Pas faux. Mais cela ne doit en aucun occulter la reconnaissance que nous devons avoir à leur égard. Ainsi qu’à celui de toute autre personne ayant laissé la vie sur le sol malien, pour le peuple malien. Prions pour eux, pour le repos de leurs âmes, pour leurs familles, qui traversent des moments douloureux, pour notre pays, afin qu’il ne revive plus une année sanglante, pour notre monde, afin qu’il soit apaisé, et pour nous-mêmes, afin que nous soyons meilleurs que la meilleure version de nous.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Hebdo - édition du 23.01.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut