Aide alimentaire d’urgence : La France poursuit son appui. La France apporte une nouvelle aide alimentaire d’un montant de 1,801 milliard de francs CFA (2,75 millions d’euros). Elle est destinée aux populations les plus vulnérables dans les zones classées en urgence humanitaire par le Cadre harmonisé sur la situation alimentaire et nutritionnelle. Cette aide sera distribuée par le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’ONG Première urgence internationale. La signature des deux conventions de subvention a eu lieu le 7 avril 2021. Déjà affectées par l’insécurité, qui a réduit l’accès aux ressources et aux terres cultivables, les régions du Nord et du Centre sont les premières touchées par le phénomène. La situation humanitaire est aggravée par les aléas climatiques et la crise sanitaire. Ce nouveau financement est accordé à 2 projets, l’un porté par le PAM pour 1,475 milliard de francs CFA et l’autre l’ONG Première urgence internationale (PUI) pour près de 328 millions de francs FCFA. L’action de l’ONG s’effectuera à Ansongo. Elle consistera en une assistance alimentaire à 340 ménages, soit environ 3 000 personnes, avec l’amélioration de la situation alimentaire et nutritionnelle et les bonnes pratiques d’hygiène. Il sera procédé notamment à des distributions alimentaires pour permettre aux familles les plus vulnérables de mieux gérer la période de soudure. L’aide doit également renforcer la production agricole, vivrière et maraîchère, pour 102 ménages et assurera un suivi nutritionnel des enfants, ainsi qu’une sensibilisation en nutrition, aux bonnes pratiques d’hygiène et à des démonstrations culinaires. L’appui du PAM ciblera plus de 60 000 personnes qui bénéficieront de transferts monétaires et de produits alimentaires. Fatoumata Maguiraga