Après 4 mois de grève de la faim, les syndicats de cheminots et militants ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève ce samedi. Cette décision intervient après l’implication du nouveau ministre des transports et de la mobilité urbaine ainsi que de la Secrétaire générale de la Centrale Démocratique des Travailleurs du Mali. Les nouvelles autorités ont promis de satisfaire les attentes des cheminots notamment les arriérés de l’année en cours et de 2018. Le dossier va certainement être rouvert après le mois béni ; en attendant la grève de la faim qui a commencé en décembre 2018 connait une suspension ce 11 mai 2019. A l’origine de la grève, la réclamation des arriérés de salaires et la relance de l’activité ferroviaire.