Chute des bourses : L’Afrique menacée Les bourses du monde entier ont enregistré une chute importante le 9 mars 2020. Une chute qui pourrait aussi concerner les pays africains, selon les spécialistes. Alors que les bourses d’Asie du sud-est ont enregistré de légers rebonds, l’inquiétude a persisté sur le marché international. « Soit la peur prend le dessus et c’est le plongeon amplifié par les paris de toute nature. Soit la raison, guidée par l’intérêt, reprend la main pour limiter la casse », explique un trader dans Financial Afrik. Si « l’absence des marchés à terme et la faible profondeur des bourses africaines constituent un pare-chocs contre le vent coronavirus », d’autres, plus connectées au marché international, pourraient subir cette baisse. À la suite de ce choc du « lundi noir », Wall Street a enregistré une baisse de 7,99%, le NASDAQ de 7,29% et le CAC 40 d’environ 8%, son plus bas niveau depuis 2018. Déjà impacté par l’épidémie de coronavirus, ce plongeon des marchés est aggravé par la chute spectaculaire des cours du pétrole. Et par la guerre des prix menée par l’Arabie Saoudite, avec pour conséquences un recul de près de 25% et un prix du baril avoisinant les 30 dollars. Fatoumata Maguiraga