Politique – Fin du dialogue national inclusif à Bamako dimanche. 22 décembre 2019. La cérémonie de clôture a réuni environ 3 000 personnes parmi lesquelles le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, et l’ancien président Amadou Toumani Touré. La société civile ? Les hommes politiques, à l’exception de l’opposition, et les ex rebelles de la CMA ont examiné durant une semaine les difficultés de sortie de crise. Au cœur des recommandations phares exprimées, figurent la tenue des élections législatives en mai 2020, la révision constitutionnelle, la sécurité pour tous et la révision de certaines dispositions de l’accord de paix d’Alger. Le président IBK s’est engagé à tout mettre en œuvre afin que ces recommandations soient une réalité très prochainement. Il a également tendu sa main à l’opposition.