Retrait de la CMAS du M5-RFP : Issa Kaou Djim maintient l’ambiguïté. Les membres de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de Mahmoud Dicko (CMAS) s’étaient encore réunis à leur siège sis à Magnambougou, un quartier de Bamako. Animé par le coordinateur général du mouvement, Issa Kaou Djim, l’évènement visait à clarifier la position de la CMAS par rapport à la situation du pays. Cette conférence tenue en l’absence de Mahmoud Dicko, non moins parrain de la CMAS, a été présidée par Issa Kaou Djim, coordinateur général de la CMAS. Elle  avait, selon le coordinateur Djim, pour but d’affirmer le soutien de la CMAS aux autorités de la transition dans la mise en œuvre de la charte de transition. Dans sa déclaration, le conférencier estime que la refondation de passe par la relecture des textes fondamentaux : la constitution, la loi électorale, la charte des partis politiques.