La séance de travail avec l’ONU et l’UE en début de week-end portait essentiellement sur l’état de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et la situation sécuritaire dans notre pays.