Service de la dette : Deuxième allègement pour le Mali. Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) prolonge de 6 mois supplémentaires l’allègement immédiat du service de la dette du Mali. Une deuxième tranche au titre du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (Fonds fiduciaire ARC). Cet allègement du service de la dette permettra de dégager des ressources financières pour continuer de renforcer les capacités en soins médicaux du pays et lui permettre de faire face aux répercussions économiques et sociales de la pandémie de la Covid-19, selon le FMI. Cette approbation fait suite à une première tranche de 6 mois (du 14 avril au 13 octobre 2020), qui avait été accordée le 13 avril 2020. Elle permettra de décaisser des dons au titre du Fonds fiduciaire ARC pour le paiement du service de la dette au FMI admissible, qui arrive à échéance entre le 14 octobre 2020 et le 13 avril 2021 et est estimé à 10,59 millions de dollars. Cette approbation met un terme à celles d’une liste de 28 pays à faibles revenus qui ont tous bénéficié le 2 octobre 2020 de cette deuxième tranche d’allègement. Le FMI précise que cette approbation en faveur du Mali a été retardée par le coup d’État du 18 août et le temps nécessaire à la mise en place du gouvernement de transition. L’allègement du service de la dette pourrait être accordé pour une période totale de 2 ans, jusqu’au 13 avril 2022, pour près de 959 millions de dollars. Fatoumata Maguiraga