Société – Selon un document officiel nigérien consulté par RFI, des personnalités des régions de Kidal et de Ménaka dans le nord du Mali seraient impliqués dans plusieurs attaques terroristes perpétrés au Niger. Dans cette note, le HCUA et la CMA sont indexés. Si ces groupes armés se défendent de toute complicité, Bamako pour sa part entend restaurer le dialogue avec ces mouvements signataires de l’accord de paix.