USA : Maladresse ou provocation ? Chacun jugera, mais le président américain suscite une nouvelle fois la polémique en décidant de gracier Joe Arpaio, l’ancien shérif qui avait été condamné pour avoir fait preuve d’un zèle excessif à traquer les immigrés clandestins, notamment des Hispaniques. C’est un « patriote », a affirmé Donald Trump dans un tweet pour justifier sa décision qui est loin de faire l’unanimité, y compris dans son propre camp. Paul Ryan, le chef de file des représentants républicains, a publiquement déploré cette grâce présidentielle tout comme le sénateur de l’Arizona John McCain et Jeb Bush, l’ancien gouverneur de Floride.