L’info en continu

    • jeudi 10 août
    • 11h49

      Kim Kardashian accusée de plagiat : La société Snap Light a porté plainte le 3 août contre Kim Kardashian pour plagiat, réclamant 100 millions de dollars. L’entreprise accuse la star d’avoir copié son système d’éclairage LuMee, breveté depuis 2013, pour une coque de smartphone dont elle fait la promotion via sa société Kimsaprincess Inc. Selon son avocat : « le procès n’a aucune légitimité, il s’agit d’une nouvelle tentative de déstabilisation ».

    • 09h16

      La procureure de la CPI au Mali en septembre : Fatou Bensouda sera au Mali le mois prochain. L’annonce a été faite par le ministère de la Justice dans un communiqué le mardi 8 août. « La procureure de la CPI, qui effectuera sa première visite dans ce pays, se rendra au Mali dans la première quinzaine du mois de septembre », annonce le texte. Mme Bensouda va examiner la situation des droits de l’Homme au Mali, marquée par la découverte des charniers dans le nord du pays. A la suite d’affrontements meurtriers entre les groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali le mois dernier, de graves violations des droits de l’Homme ont été notées par les forces de la MINUSMA, qui ont publié le 5 août un communiqué dans lequel elles affirment avoir découvert des charniers contenant des corps de personnes exécutées sommairement.

    • 09h15

      Label TV, une nouvelle chaine panafricaine La chaîne de télévision Label TV, initiée par Mactar Silla, sera officiellement lancée le 14 août à Libreville, au Gabon. Les tests satellites, TV et radio ont débuté depuis le 1er août et les programmes débuteront dans les jours à venir. Annoncé en mai 2014, le projet se positionne comme une « vitrine de l’Afrique émergente, avec un ancrage au cœur du continent et une ouverture aux diverses aires géographiques et culturelles, notamment en direction des diasporas ». Initialement prévu pour août 2015, le lancement des programmes avait été reporté à cause des difficultés de financement rencontrées par les promoteurs. La réception de Label TV nécessitera une antenne parabolique, un câble coaxial et un décodeur – démodulateur pour un coût global qui variera de 20 à 35 000 francs CFA selon les pays. « Le programme sera également disponible dans le bouquet des chaînes proposées par les principaux opérateurs locaux de chaque pays », précise la chaine.

    • 09h14

      Méditerranée : les pêcheurs tunisiens bloquent les anti-migrants Le C-Star, navire d’un groupuscule d’extrême-droite destiné à repousser vers l’Afrique les embarcations de migrants, a été empêché d’approcher des côtes de Zarzis, en Tunisie. Les pécheurs de ce port du sud du pays se sont mobilisés pour faire fuir ses militants. Ce week-end, ce bateau de 40 mètres décoré de banderoles anti-migrants (« No Way », « You will not make Europe Home » a croisé dans les eaux libyennes, en Méditerranée, des embarcations de fortune transportant des migrants. La trajectoire du bateau a ensuite été suivie, selon l’association des marins pêcheurs de Tunisie. « S’il s’approche du port, nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C’est la moindre des choses, vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d’Africains en mer », déclarait Chamseddine Bourassine, président de l’association des marins pêcheurs tunisiens. Cette action pourra s’étendre à d’autres ports tunisiens et empêcher le C-Star de poursuivre « sa mission illégale ».

    • 09h12

      Première dame Transparente mais sans statut : « Elle aura un rôle et elle ne sera pas cachée, parce qu’elle partage ma vie et parce que son avis est important (…) », déclarait en pleine campagne Emmanuel Macron au sujet de sa femme, amenée à devenir la future Première dame de France. 6 mois plus tard, l’Élysée souhaite clarifier le « rôle public » de Brigitte Macron, mais semble avoir jeté aux oubliettes son statut officiel. Alors que ministres et parlementaires se sont vus interdire l’emploi de membres de leur famille comme collaborateurs, cette officialisation du rôle de l’épouse du président passe mal chez une partie des Français. Dans une période où la moralisation de la vie politique est mise en avant et où la France doit faire des économies, ils voient d’un mauvais œil ce statut particulier, doté d’un budget. Une pétition lancée il y a deux semaines totalisait, au moment où ces lignes étaient écrites, 270 000 signatures. « Brigitte Macron ne sera pas rémunérée et aucune modification de la constitution n’est envisagée. L’idée, c’est que les Français puissent savoir combien cela coûte. Il faut que cette transparence existe », assure-t-on. Au Mali, la Première dame, qui participe à certains déplacements du Président et à des œuvres de bienfaisance, n’a pas de rôle défini.

    • mercredi 09 août
    • 10h40

      Dakar : dix supporters interpellés après le drame au stade Demba-Diop Le 15 juillet, des échauffourées, suivies d’un mouvement de panique et de l’affaissement d’un mur du stade Demba-Diop, à Dakar, avaient coûté la vie à huit personnes et en avaient blessé une centaine d’autres. Les supporters s’étaient réunis pour assister à la finale tant attendue de la Coupe de la Ligue sénégalaise, opposant le Stade de Mbour à l’US Ouakam. Alors qu’une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de ce drame inédit au Sénégal, des sources policières ont indiqué que dix supporters du club de l’US Ouakam ont été interpellés pour « meurtres, coups et blessures volontaires », puis placés en garde à vue. L’une des personnes arrêtées est le président du club des supporters : il est accusé de ne pas avoir dénoncé des partisans du club recherchés par la police et est mis en cause pour « recel de malfaiteurs », selon la même source.

    • 10h34

      France : six militaires blessés par une voiture, le conducteur en fuite. Six militaires de l’opération Sentinelle ont été blessés mercredi matin par une voiture qui a foncé sur eux dans le centre de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) lors d’un acte « délibéré », selon le maire de la ville. La préfecture de police de Paris fait état de deux blessés dans un état grave mais dont le pronostic vital n’est pas engagé. Les quatre autres ont été plus légèrement touchés. Le véhicule impliqué est activement recherché par un important dispositif mis en place par les forces de l’ordre.

    • 09h32

      Burundi : Nkurunziza demande aux Burundais de financer les élections de 2020 Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza a lancé il y a un peu plus d’un mois une campagne en vue de mobiliser les Burundais à financer eux-mêmes, grâce à leurs dons, les élections de 2020. Un appel qui n’a pas été très suivi jusqu’ici dans ce pays qui traverse une grave politique et économique depuis plus de deux ans, selon des sources administratives. Le président a donc voulu susciter un élan national en prêchant par l’exemple, lundi, dans la province de Ngozi dans le nord du pays. Un signe de plus qui montre qu’il est décidé à rester au pouvoir au-delà de ce troisième mandat contesté, qu’il a obtenu en juillet 2015.

    • vendredi 04 août
    • 09h18

      Burundi : Consultations discrètes à Helsinki Depuis le lundi 31 juillet 2017, des représentants du pouvoir burundais et de l’opposition en exil, regroupée dans le Conseil national pour le respect de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et de l’Etat de droit (CNARED), sont en discussion dans la capitale finlandaise. Des rencontres très discrètes, qui pourraient à terme ouvrir la voie à de véritables négociations, le pouvoir ayant jusqu’ici refusé de s’asseoir à la même table que ses opposants. Willy Nyamitwe, premier conseiller en communication du Président Nkurunziza, a d’ailleurs affirmé sur Twitter qu’aucun membre du gouvernement ne participait à ces rencontres. Après avoir réconcilié l’opposition burundaise, avec la facilitation tanzanienne de Benjamin Mkapa, l’Initiative pour la gestion des crises (CMI) a donc pourtant réuni du lundi au mercredi 2 août, les représentants du pouvoir et du CNARED, comme le confirme un haut responsable burundais. Il s’agit d’une première depuis le début de la crise née de la volonté du président burundais de briguer un troisième mandat, il y a plus de deux ans.

    • 09h17

      UEMOA : Emission de titres pour financer le Trésor malien Pour la huitième fois cette année, le Mali sollicite un financement public du Trésor sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette émission de titres négociables, d’un montant de 17 milliards de francs CFA, qui vise à couvrir les besoins de financement du Trésor, sera ouverte le 4 août 2017. L’opération lancée est coordonnée par l’Agence UEMOA Titres, avec le concours de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. La valeur unitaire des titres émis est de 10 000 francs CFA, avec un taux d’intérêt annuel de 6,15%. Selon la note d’information de la Direction nationale du Trésor malien, le remboursement de ces obligations se fait sur 5 ans, après un différé de 3 ans. Selon l’Agence UEMOA Titres, cette opération présente quelques particularités. D’abord, 25% du montant mis en adjudication sont offerts sous forme d’Offres non compétitives (ONC) aux spécialistes en valeur du Trésor habilités par l’émetteur. Ensuite, le dépôt des soumissions sera ouvert le 4 août à 9 heures (GMT) et clôturé le même jour à 10 heures 30, mais la date de valeur des offres a été fixée au 8 août 2017 et la date d’échéance au 7 août 2022. L’Agence UEMOA Titres annonce également que, du 1er janvier 2013 à ce jour, le Trésor malien a mobilisé sur le marché de l’UEMOA, à travers les émissions de bons du Trésor, environ 1 108,8 milliards de francs CFA sur les 1 013 milliards escomptés. Il a aussi enregistré 1 532,5 milliards de francs CFA de soumissions, soit un taux de couverture des montants mis en adjudication de 151, 28%.

    • jeudi 03 août
    • 15h08

      Brésil: Michel Temer échappe à des poursuites pour corruption Menacé de destitution, Michel Temer réussi un nouveau passage en force. Le président brésilien depuis un an, a sauvé son mandat mercredi soir en empêchant l’ouverture d’un procès à son encontre, il vient de remporter une victoire politique importante. Les partisans de Michel Temer ont obtenu un nombre de voix suffisant pour rejeter la mise en accusation pour corruption qui le vise. L’opposition n’est pas parvenue à rassembler la majorité des deux tiers nécessaire pour permettre son inculpation.

    • 15h01

      Burkina : Le ministre de la Culture exclu de son parti Le ministre burkinabè de la Culture et du Tourisme, Tahirou Barry, a été exclu de son parti, selon une motion publiée le lundi 31 juillet. Le Parti pour la renaissance nationale (PAREN), qu’il dirige depuis 2010, a voté cette motion d’exclusion lors d’un congrès ordinaire, tenu le dimanche 30 juillet, et auquel il n’a pas assisté. Il lui est reproché de « refuser l’alternance » à la tête du parti. « Il a accaparé le parti. Il ne rendait compte de rien, ni au fondateur, ni au Conseil consultatif, jamais convoqué et jamais consulté » peut-on lire dans la motion d’éviction. « La présidence de Barry Tahirou a été une catastrophe », selon le fondateur du parti. Laurent Bado, qui présidait le congrès, estime que son mandat de 5 ans à la tête du parti se terminait le 27 juin 2015, alors qu’un congrès tenu en 2014 avait prorogé le mandat de Barry jusqu’en 2019, après l’avoir désigné comme candidat à la présidentielle de 2015. Cependant, aucune décision n’a été prise quant au poste de ministre de la Culture qu’il occupe pour le compte du PAREN. Un nouveau bureau exécutif de 33 membres, dirigé par Pouswendé Michel Béré, a été mis en place pour cinq ans.

    • 09h16

      British American Tobacco inquiété pour corruption British American Tobacco (BAT) a annoncé le mardi 1er août 2017 faire l’objet d’une enquête concernant ses pratiques en Afrique. La procédure a été enclenchée par le Serious Fraud Office (SFO), l’organisme chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni. En novembre 2015, la BBC avait diffusé un reportage accusant BAT de payer des pots-de-vin à des responsables de la lutte anti-tabac en Afrique de l’Est. 20 mois plus tard, le SFO a donc ouvert une enquête formelle sur des allégations de mauvaises pratiques. Le cigarettier qui possède entre autres les marques Lucky Strike, Kent, Rothmans et Dunhill (distribué au Mali) avait démenti toute accusation, malgré les centaines de documents confidentiels cités par la chaîne, ainsi que l’interview de Paul Hopkins, un ancien employé de BAT qui avait révélé qu’il payait des pots-de-vin. Au Mali, British American Tobacco a signé, en mars 2016, un protocole d’accord avec la Société nationale de tabac et allumettes du Mali (SONATAM) qui importe les marques Dunhill (Internationnal et King size) et veut pouvoir les produire sur place, dans le cadre d’un programme d’investissement de 7 milliards de francs CFA (10,67 millions d’euros) prévu d’ici à 2020 et devant aboutir à la création de 200 emplois directs.

    • mercredi 02 août
    • 13h46

      Des chefs d’État et des hommes d’affaires vont se réunir une nouvelle fois à Charm el-Cheikh à l’occasion du Forum Africa 2017. Plus de 1000 délégués seront attendus à ce Forum de trois jours pour discuter et collaborer sur le thème du commerce et des investissements africains. Le ministère égyptien des Investissements et de la Coopération internationale et l’Agence régionale des investissements du COMESA viennent d’annoncer la tenue du Forum Africa 2017. Un forum de haut niveau offrant aux participants une occasion inégalée de promouvoir le commerce et les investissements en Afrique. Le Forum se déroulera sous le haut patronage de S.E. Abdel Fattah al-Sissi, Président de la République arabe d’Égypte, du 7 au 9 décembre 2017, à Charm el-Cheikh, en Égypte.

    • mardi 01 août
    • 10h25

      Le Maroc premier pays africain avec 42 médailles : Belle moisson pour le royaume chérifien aux 8ès Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017. Le Maroc a terminé les 10 jours de compétition avec 42 médailles au total dont 13 en or, 14 en argent et 15 en bronze. Il se hisse tout juste derrière la France au tableau général des médailles

    • 09h55

      Éĺections législatives au Sénégal : Toujours pas de résultats définitifs des législatives de dimanche au Sénégal. Mais il ne fait guère de doute que la majorité présidentielle remporte une large victoire.

    • 09h54

      WikiLeaks publie l’intégralité des « Macron Leaks » avec moteur de recherche intégré : Près de trois mois après le piratage et leur publication en bloc sur Internet, les quelque 70.000 documents issus de mails de l’équipe de campagne de Macron sont désormais répertoriés sur le site de Julian Assange.

    • 09h48

      Malawi: mandat d’arrêt contre l’ex-présidente Joyce Banda : Les autorités du Malawi ont émis lundi un mandat d’arrêt contre l’ancienne président Joyce Banda accusée d’être impliquée dans un gigantesque scandale de corruption dit du « Cashgate » qui avait secoué le pays en 2013 et précipité sa défaite, a-t-on appris de source policière.

    • 09h33

      Côte d’Ivoire: deux journalistes de l’opposition arrêtés pour « fausses nouvelles  » : Deux journalistes ivoiriens ont été interpellés et détenus lundi à Abidjan pour « divulgation de fausses informations » après avoir écrit que les comptes du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, étaient gelés, a annoncé leur syndicat.

    • 09h29

      le président du comité de haut niveau de l’UA sur la Libye mis sur la touche par la France : Denis Sassou Nguesso (DSN), président du comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, n’a pas été associé mais dûment prévenu par le gouvernement français de la rencontre entre les frères ennemis libyens Fayez al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar à La Celle-Saint-Cloud, non loin de Paris

    • 09h03

      British American Tobacco sous le coup d’une enquête pour corruption : Le fabricant de tabac British American Tobacco (BAT) a annoncé mardi faire l’objet d’une enquête concernant ses pratiques en Afrique de la part de l’organisme chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni. Le groupe écrit dans un bref communiqué avoir « été informé que le SFO a désormais ouvert une enquête formelle (sur) des allégations de mauvaises pratiques ». Un porte-parole a déclaré à l’AFP que cette affaire portait sur les activités du groupe en Afrique. Le Serious Fraud Office (SFO) a de son côté confirmé qu’il « enquêtait sur des soupçons de corruption dans la conduite des activités de BAT, ses filiales et des personnes associées ».

    • lundi 31 juillet
    • 17h14

      La comédienne, chanteuse, actrice et réalisatrice Jeanne Moreau est morte lundi 31 juillet à l’âge de 89 ans, a annoncé son agent à l’Agence France-Presse lundi. L’actrice à la beauté sensuelle et à l’inimitable voix grave, qui a fasciné les plus grands réalisateurs au cours d’une carrière de soixante-cinq ans, a été retrouvée morte à son domicile parisien, a précisé Jeanne d’Hauteserre, maire du 8e arrondissement. Elle a été retrouvée par sa femme de ménage tôt lundi matin, selon plusieurs sources.

    • 16h12

      Libye : Le chef du gouvernement d’union nationale en Libye (GNA), Fayez al-Sarraj, s’est félicité lundi du vote par l’Assemblée Constituante (AC) d’un projet de Constitution, appelant à organiser comme prévu un référendum pour soumettre le texte aux Libyens. La Libye a été privée d’une véritable Loi fondamentale pendant les 40 ans de dictature du régime de Mouammar Kadhafi qui a pris fin en octobre 2011.

    • jeudi 27 juillet
    • 08h21

      Maroc – CEDEAO : Le Nigéria réticent Le Nigéria est peu favorable à l’intégration du Maroc au sein de la CEDEAO. Son ministre des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, souhaite que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) étudie dans le détail les implications de l’admission du Maroc au sein de l’organisation. Pourtant, le principe de la demande du Maroc a été accepté par les dirigeants des pays d’Afrique de l’Ouest lors d’un sommet, le 4 juin 2017, dans la capitale libérienne, Monrovia. Plusieurs groupes de pression nigérians, dont une organisation d’ambassadeurs à la retraite, exercent une pression sur leur gouvernement pour rejeter la demande du Maroc en raison du conflit historique qui l’oppose à l’Algérie concernant le Sahara occidental. Le Nigéria fait partie des pays qui reconnaissent le Sahara occidental comme une nation indépendante, alors que le Maroc considère qu’il s’agit d’une partie de son territoire. « Le principe, bien sûr, est celui de la non-hostilité envers le Maroc », a déclaré Geoffrey Onyeama lors d’une interview à Abuja, le 20 juillet. « Il n’y a pas d’inimitié qui signifierait une réponse négative immédiate et automatique à une telle demande. Cette demande doit cependant être examinée un peu plus, ainsi que toutes ses ramifications techniques », a-t-il poursuivi, citant le rôle du Nigéria dans différentes missions de paix sur le continent. Mais les réserves du géant nigérian pourraient aussi être liées au risque de se voir contester le leadership économique au sein d’un nouvel espace communautaire incluant le Maroc.

    • 07h53

      NBA : Derrick Rose rejoint les Cleveland Cavaliers Un vrai pari. Derrick Rose s’est engagé, le mardi 25 juillet, en faveur des Cavaliers pour un an. L’ancien meneur star de Chicago touchera un salaire de 1,8 million de dollars, soit le minimum vétéran. Il a consenti à un énorme sacrifice salarial puisque lors de sa dernière année à New-York, il gagnait 21 millions de dollars. Mais le joueur de 28 ans, dont la progression a été freinée par de nombreuses blessures, doit impérativement donner un nouvel élan à sa carrière. Libre de tout contrat (free agent), Derrick Rose a rencontré les dirigeants des Cavaliers de Cleveland lundi 24 juillet. Avec eux, « il a passé la journée en discussions sur la façon dont l’équipe pourrait revenir en finale sans Kyrie Irving », le meneur titulaire, selon le site cleveland.com, tandis que la chaîne de télévision américaine ESPN, citant des sources officielles à la NBA, confirme l’accord entre les deux parties. Les négociations se sont accélérées la semaine dernière, la presse laissant de plus en plus entendre qu’Irving, lassé d’être dans l’ombre de la superstar des Cavs, Le Bron James, envisageait de quitter la franchise.

    • 07h42

      Forum PPP Afrique 2017 : Promouvoir l’investissement « Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique ». C’est le thème de la rencontre qui se déroulera les 24 et 25 octobre 2017 à Paris, aux salons Hoche. L’objectif du Forum PPP (Partenariat Public – Privé) Afrique 2017 organisé par Trainis est de créer un environnement propice aux échanges entres décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés, investisseurs internationaux ainsi qu’avec des institutions de promotion de l’investissement. Il s’agit de permettre à ce public, à travers un cadre de proximité, « d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains », peut-on lire dans les publications annonçant l’évènement. Impliquer les acteurs du secteur privé dans le financement des infrastructures et la mise en œuvre de grands projets de développement, tel est le sens de cette approche qui fait du chemin sur le continent africain. Des contrats PPP (sous forme de concessions ou de contrats de partenariat) voient le jour dans de nombreux pays et le nombre de contrats mis en œuvre est chaque année plus important. Outre les nombreux cadres d’échanges, plusieurs panels seront animés lors du forum. On y retrouvera d’anciens ministres, des capitaines d’industries et des cadres de la défense, entre autres. L’ancien Premier ministre, Moussa Mara, fait partie des speakers qui traiteront de sujets divers, tels que le cadre juridique ou les éléments clés du montage de ce type de projet. Des formations sont également au programme, ainsi qu’une cérémonie de remise de distinctions.

    • 07h40

      Turquie : début du procès Cumhuriyet : Le procès de 17 journalistes et collaborateurs du quotidien d’opposition turc Cumhuriyet a débuté ce lundi 24 juillet à Istanbul. Pour les défenseurs des droits de l’Homme, cette affaire est emblématique de l’érosion des libertés depuis le putsch manqué de 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan. L’ouverture du procès des dirigeants et journalistes, anciens ou actuels, du quotidien Cumhuriyet rappelle combien la mise au pas des médias est devenue une obsession du pouvoir. Et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Soupçonnés par le régime de Recep Tayyip Erdogan d’avoir aidé diverses « organisations terroristes armées », les accusés encourent jusqu’à quarante-trois ans de prison. Parmi eux, onze sont déjà en détention préventive, la plupart depuis près de neuf mois. « C’est un procès kafkaïen », s’est indigné le représentant de Reporters sans frontières (RSF) en Turquie, Erol Önderoglu. La vaste purge orchestrée par le pouvoir depuis le coup d’Etat manqué a porté à environ 150 le nombre de journalistes derrière les barreaux en Turquie, tandis que plus de 120 ont choisi l’exil.

    • mercredi 26 juillet
    • 14h13

      Jeux de la Francophonie : Aboubacar Bablen DRABA offre une médaille d’argent au Mali en Création Numérique ce mardi 25 juillet dans le cadre des 8èmes de la francophonie. Un excellent designe partant des 3 DDD en TIC . Bravo Draba !

    • vendredi 21 juillet
    • 10h23

      Gambie: Quatre soldats suspectés d’actes de mutinerie arrêtés En Gambie, alors qu’une réforme de l’armée est actuellement menée par le ministère de l’Intérieur, en coopération avec la mission de la CDEAO sur place, au moins quatre soldats gambiens ont été arrêtés mardi soir 18 juillet. Selon des responsables de l’armée, ils sont suspectés d’actes de mutinerie et de comportement non conforme à l’éthique de l’organisation. Il leur est reproché des messages envoyés sur l’application de messagerie instantanée WhatsApp. Selon le porte-parole de l’armée gambienne, plusieurs soldats s’échangeaient des messages audio sur la plateforme mobile. Si leur contenu exact n’a pas été révélé, il s’agissait de propos très critiques à l’égard du nouveau régime. Des agissements qui vont à l’encontre des règles de conduite que tout soldat s’engage à respecter lorsqu’il entre dans l’armée gambienne.

    • 09h11

      Côte d’Ivoire: Le RHDP rassemblé (malgré tout) derrière Ouattara La vague de limogeages survenue la semaine dernière dans le gouvernement du Président Ouattara, qui a visé plusieurs cadres du PDCI-RDA, allié du Rassemblement des Républicains (RDR), n’a semble-t-il rien changé dans les relations entre les deux partis. Réunis à Paris ce samedi 15 juillet autour de Henri Konan Bédié, président du PDCI, les cadres du parti ont réaffirmé leur appartenance au RHDP, la coalition formée avec le RDR. Une décision qui a surpris beaucoup d’observateurs, car il faut le souligner, c’est la première fois que des cadres du PDCI sont relevé de leurs fonctions sans que Alassane Ouattara n’ait pris le soin d’en informer au préalable son aîné Henri Konan Bédié. A seulement quelques jours de l’ouverture de la 8è édition des Jeux de la Francophonie dans la capitale ivoirienne, le PDCI appelle ses militants et sympathisants au calme. En attendant le retour très attendu d’Henri Konan Bédié au pays, le RHDP reste uni et solidaire derrière le Président Alassane Ouattara. Du côté du PDCI, le parti se prépare déjà pour l’élection présidentielle de 2020.

L’Hebdo - édition du 15.08.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité