L’info en continu

    • jeudi 27 octobre
    • 08h41

      Consulat en France : un collectif pour prendre les choses en main Le collectif « Mains propres pour le consulat », né du mécontentement des Maliens de France lié à la mauvaise qualité du service consulaire, a depuis quelques jours entrepris de rencontrer l’ensemble de la communauté malienne. L’objectif est de mettre en œuvre les recours nécessaires pour mettre dans leurs droits les ressortissants qui sont confrontés aux difficultés dues au manque d’organisation du consulat du Mali en France, particulièrement à l’occasion de l’enrôlement, de la distribution des cartes NINA et de l’établissement des passeports. Selon l’un des coordonnateurs du collectif, Tapa Konté, « dans toute la France, nos compatriotes nous contactent tous les jours. Voilà pourquoi à partir du week-end prochain, nous irons vers eux dans les foyers pour recueillir leurs préoccupations. Par ailleurs, nous demandons à l’État de revoir sa copie par rapport aux conditions d’octroi du passeport et à la possession de la carte NINA. Certes, nous partageons son souci de rendre fiable nos documents administratifs, mais nous pensons que la confection et la distribution des cartes NINA ne sont pas suffisamment abouties. Il faut encore un délai allant de six mois à un an minimum ».

    • mardi 25 octobre
    • 09h21

      Pakistan : attentat meurtrier contre une école de police près de Quetta Au moins 60 personnes ont été tuées et une centaine d’autres blessées lors d’une attaque contre une école de police près de Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, mardi. Un attentat revendiqué par l’organisation État islamique. Au moins 60 personnes ont péri dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 octobre, lors d’une attaque dans un collège de police situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Quetta, la capitale de la province instable du Baloutchistan dans le sud-ouest du Pakistan. L’attaque a été revendiquée par l’organisation État islamique quelques heures plus tard.

    • lundi 24 octobre
    • 09h22

      Le Sénégal inaugure la carte d’identité multifonctions valable dans la Cédéao Les Sénégalais n’auront bientôt plus qu’une seule carte pour voyager librement dans la sous-région. Le Sénégal sera le premier pays à débuter le processus d’obtention de la carte d’identité de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Un document à multiples usages : pièce d’identité nationale, carte d’électeur. Il devrait aussi permettre de circuler plus facilement dans la zone Cédéao.

    • 09h19

      Les migrants se pressent devant le centre de transit de la « jungle » de Calais Vers 6 heures lundi, des migrants sont arrivés au point de rassemblement fixé par les autorités françaises pour l’évacuation totale de la « jungle » de Calais, où s’entassent depuis 18 mois des milliers de migrants. Le démentèlement de la « jungle » de Calais, plus grand bidonville de France né il y a 18 mois, a commencé lundi matin. Durant toute la semaine, entre 6 000 et 8 000 migrants, femmes, hommes et enfants venus pour la plupart d’Afghanistan, du Soudan ou d’Érythrée avec le rêve de traverser la Manche, doivent être acheminés par car dans des centres d’accueil spécifiques mis en place dans les régions françaises.

    • samedi 22 octobre
    • 16h58

      Cameroun : des dizaines de morts dans le déraillement d’un train Au moins 55 personnes sont mortes vendredi au Cameroun dans le déraillement d’un train de voyageurs reliant la capitale Yaoundé à la ville portuaire de Douala. Plus de 600 personnes ont été blessées dans l’accident, selon les autorités camerounaises. Le bilan est particulièrement lourd : au moins 55 personnes ont été tuées dans le déraillement d’un train de voyageurs, vendredi 21 octobre au Cameroun. Près de 600 voyageurs ont été blessés, selon le ministre camerounais des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o. « Le pronostic vital de certains blessés est très engagé », a précisé la radio-télévision d’État (CRTV). L’accident a eu lieu près de la garde d’Esekan à 120 km à l’ouest de Yaoundé. « Les équipes d’intervention et de sécurité sont mobilisées », a assuré de son côté la société chargée du transport ferroviaire, Camrail. La société appartient au groupe français diversifié Bolloré, actionnaire à 77,4 %, selon son site internet.

    • vendredi 21 octobre
    • 09h12

      Mossoul : les forces irakiennes et les Kurdes poursuivent leur progression L’opération de reconquête de Mossoul, la grande ville du nord de l’Irak aux mains du groupe État islamique (EI), progresse plus vite que prévu. Plusieurs villages sont repassés sous le contrôle des forces irakiennes. Au quatrième jour de la vaste offensive des forces irakiennes et de la coalition internationale pour reprendre Mossoul aux jihadistes, des combattants kurdes ont lancé vendredi 21 octobre l’assaut sur plusieurs villages tenus par le groupe État islamique (EI) autour de la ville. Le principal objectif de la dernière avancée kurde est la ville de Bachiqa, au nord-est de Mossoul. « Il s’agit de nettoyer un certain nombre de villages aux alentours et de sécuriser le contrôle de zones stratégiques pour restreindre les mouvements de l’EI », indique un communiqué des peshmerga kurdes.

    • 09h11

      Microsoft vers un nouveau record à Wall Street grâce au cloud Le groupe informatique américain Microsoft s’envolait vers un nouveau record à Wall Street après l’annonce jeudi soir de résultats trimestriels meilleurs que prévu et confirmant la rentabilité de ses services en ligne dans le cloud. L’action du géant des logiciels grimpait de plus de 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, dépassant la barre des 60 dollars. Si cette performance se confirme ce vendredi en séance officielle, le titre battrait son record de fin 1999, avant l’éclatement de la bulle internet. Microsoft avait alors touché un pic à 59,56 dollars, le 27 décembre à la clôture.

    • 09h11

      Japon: fort séisme de magnitude 6,6 dans l’ouest du pays L’Ouest du Japon a été frappé vendredi après-midi par un fort tremblement de terre de magnitude 6,6, a indiqué l’Institut de géophysique américain (USGS). Aucun risque de tsunami n’était signalé dans l’immédiat après ce séisme survenu à une profondeur relativement faible de 10 km peu après 14h00 (05H00GMT) dans la préfecture de Tottori. Aucun blessé ou dommage n’était déploré peu après la secousse, tandis que les images de télévision montraient les immeubles de Tottori secoués. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des séismes les plus forts enregistrés sur Terre. Les Japonais sont encore plus sensibles aux risques depuis le tsunami de mars 2011 qui a tué quelque 18.500 personnes et entraîné l’accident nucléaire de Fukushima. L’archipel nippon a connu en avril une série de forts tremblements de terre dans la région de Kumamoto (sud-ouest) ayant fait une cinquantaine de morts.

    • 09h10

      Policiers: la grogne persiste, Hollande va recevoir les syndicats François Hollande a annoncé vendredi qu’il recevrait les syndicats de policiers en « début de semaine » prochaine, tentant d’apaiser la grogne qui s’est poursuivie jeudi soir avec des centaines de manifestants à Paris et en région. Depuis Bruxelles où il assistait à un sommet européen, le chef de l’Etat a assuré que le gouvernement et lui étaient « dans une démarche de dialogue ». « Je recevrai les organisations représentatives de policiers dans le début de semaine », a ajouté M. Hollande, jugeant « important (de) donner une perspective et une réponse immédiate » au mouvement des policiers né d’une violente attaque au cocktail Molotov contre 4 policiers à Viry-Châtillon (Essonne) le 8 octobre. Le mouvement ne cesse de faire tache d’huile depuis quatre nuits.

    • 09h09

      Irak: 16 morts dans un attentat suicide contre une centrale électrique Au moins 16 personnes ont péri vendredi dans un attentat suicide contre une centrale électrique en cours de construction par une compagnie iranienne à Dibis, dans le nord de l’Irak, selon le maire de cette localité et des responsables de sécurité. « Trois kamikazes ont attaqué la centrale vers 06H00 locales (03H00 GMT), tuant 12 employés irakiens et 4 techniciens iraniens », a indiqué à l’AFP le maire de Dibis, Abdallah Noureddine al-Salehi.

    • 09h09

      Obama accuse Trump de saper la démocratie américaine « C’est grave », s’est offusqué le président américain Barack Obama à propos de Donald Trump qui a sous-entendu ne pas vouloir reconnaître les résultats de la présidentielle en cas de défaite. Barack Obama a accusé, jeudi 21 octobre, Donald Trump de « saper » la démocratie américaine, alors que le candidat républicain refuse de dire s’il acceptera le résultat de la présidentielle du 8 novembre. « Lorsque vous évoquez des fraudes sans la moindre preuve, lorsque Trump devient le premier candidat d’un grand parti dans l’histoire américaine à laisser entendre qu’il n’accepterait pas la défaite […] c’est grave », a déclaré le président américain lors d’un meeting de soutien à Hillary Clinton à Miami, en Floride. La controverse est née d’une réponse de Donald Trump lors du troisième et dernier débat de la campagne contre Hillary Clinton, mercredi à Las Vegas, à la question de savoir s’il accepterait le résultat de l’élection présidentielle, quel qu’il soit. « Je verrai à ce moment-là », avait déclaré le républicain, ajoutant qu’il voulait entretenir le suspense.

    • jeudi 20 octobre
    • 12h08

      Irak : Mossoul, dernier bastion de Daesh Vaincre Daesh d’ici la fin de 2016, c’est le but poursuivi à travers l’offensive lancée depuis mai dernier par l’armée irakienne, appuyée par la coalition internationale. Le premier objectif a été atteint en juin avec la reprise de Fallujah. C’est désormais au tour de Mossoul, deuxième grande ville d’Irak après Bagdad, contrôlée par Daesh depuis janvier 2014, d’être dans le viseur. Le 17 octobre, la bataille a été lancée pour reprendre cette ville considérée comme le dernier bastion du « Califat » d’Abu Bakr al-Baghdadi. La chute de Mossoul priverait le mouvement djihadiste « d’arrière-plan logistique et financier ». Mais il ne suffira pas de défaire militairement l’EI pour l’éliminer d’Irak. Sur le plan politique, il reste encore la question de l’implication des sunnites dans la gestion de l’État. Leur exclusion avait en effet servi de prétexte à l’action de Daesh, qui s’est porté en défenseur de leur cause face à un gouvernement dominé par les chiites accusés de marginaliser et martyriser les sunnites.

    • 09h08

      RDC : Accord sur le report de la présidentielle Le lundi 17 octobre, la majorité présidentielle et une partie de l’opposition menée par Vital Kamerhe, ont trouvé un compromis en République démocratique du Congo, dans le cadre du dialogue politique boycotté par le parti de l’opposant historique Étienne Tshisekedi. Ce dernier privilégie l’instauration d’un « régime spécial » après le 19 décembre, date à laquelle prend officiellement fin le mandat de Joseph Kabila. Le texte signé par les deux partis a validé le report des élections, prévues initialement le 27 novembre 2016, à avril 2018. Un schéma de partage du pouvoir a pu également être défini. Ainsi, dans les deux prochaines semaines, un gouvernement dirigé par un opposant sera mis en place. Vital Kamerhe, l’ancien président de l’Assemblée nationale, est donné favori. Mais à bien y regarder, l’opposition congolaise se retrouve encore plus divisée. En RDC, nombreux sont ceux qui estiment qu’il s’agit d’un marchandage qui, comme ce fut le cas en 2002 lors du dialogue intercongolais à Sun City (Afrique du Sud), fait peu de cas des citoyens. On imagine mal comment le nouvel échafaudage institutionnel peut amener un climat apaisé dans ce pays en permanence au bord de la rupture.

    • 09h07

      Samuel Eto’o désigné meilleur attaquant africain de tous les temps L’ancien capitaine des Lions indomptables, Samuel Eto’o, vient d’être désigné « meilleur attaquant africain de tous les temps » par la chaine Eurosport, le week-end dernier. Se basant sur les performances des joueurs africains en club et dans leurs différentes sélections, ce classement de la chaîne sportive française a intégré les joueurs encore en activité ou à la retraite. Parmi les dix attaquants du classement : Georges Weah, Didier Drogba, Roger Milla, Salif Keïta, Rabah Madjer, Larbi Ben Barek, Nwankwo Kanu, Rashidi Yekini, et Hossam Hassan. Samuel Eto’o arrive donc en tête devant Georges Weah, le seul ballon d’or africain.

    • mercredi 19 octobre
    • 10h53

      Tchad: le gouvernement recule sur la réduction des primes de fonctionnaires Au Tchad, le gouvernement a annoncé 16 mesures d’urgence pour faire face à la crise économique que traverse le pays. Au Tchad, le gouvernement a annoncé des mesures d’austérité budgétaire pour faire face à la crise que traverse le pays. Parmi ces mesures, la réduction des primes des fonctionnaires initialement de 80% puis ramené à 50%. Au cours d’une conférence de presse, le ministre secrétaire général du gouvernement a réitéré la ferme volonté du gouvernement d’appliquer les mesures malgré la contestation et l’appel des syndicats au dialogue. Dans l’introduction de sa conférence de presse le ministre secrétaire général du gouvernement a joué l’apaisement, annonçant que les indemnités ne seront plus coupées de 80 % comme initialement annoncé, mais seulement de 50 %.

    • mardi 18 octobre
    • 09h56

      inauguration de la station de production d’eau de Kabala Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a inauguré une station de production d’eau potable. La saison des pluies se termine à Bamako et les pénuries d’eau sont beaucoup plus intenses quand il fait chaud. Certains quartiers de la capitale malienne sont ainsi privés d’eau pendant des heures. Une nouvelle station va permettre de temporiser les demandes. Deux énormes cylindres bleus sont plongés dans le fleuve Niger et déjà les machines ronronnent. Quatre stations compactes de production d’eau potable de ce type ont été installées dans Bamako pour résoudre temporairement les pénuries d’eau.

    • 09h50

      En Thaïlande, projet de match de foot à huis clos pour respecter le deuil royal La fédération thaïlandaise de football a annoncé que le match de qualification Thaïlande-Australie pour le Mondial-2018 en Russie pourrait se tenir à huis clos, afin de respecter le deuil décrété pour la mort du roi Bhumibol Adulyadej. « Nous devons maintenir le match » à Bangkok, car l’Australie a refusé que le match soit repoussé ou délocalisé, selon un message du président de la fédération Somyot Poompanmoung sur Facebook lundi soir. Le match, prévu le 15 novembre, survient certes « après la période de 30 jours de deuil », mais la Fédération « ne sait pas encore si des spectateurs seront admis ou non ». Le respect du deuil royal est un sujet très sensible en Thaïlande, où le roi, décédé jeudi dernier, était considéré comme un demi-dieu. Plusieurs cas de personnes agressées par la foule pour n’avoir pas porté le noir de rigueur ont émergé ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Plusieurs concerts et festivals ont été annulés. Et le gouvernement militaire demande aux lieux de « divertissement » d’être discrets pendant 30 jours. Les écrans publicitaires de Bangkok restent noirs et les programmes télévisés remplacés par un programme officiel, rendant hommage depuis des jours à la vie et à l’oeuvre du roi, décédé le 13 octobre. Les fonctionnaires thaïlandais sont supposés s’habiller en noir pendant une année, et certains Thaïlandais disent vouloir faire de même.

    • 09h49

      Publications sur Clinton : Wikileaks accuse l’Équateur d’avoir coupé la connexion Internet d’Assange WikiLeaks accuse l’Équateur d’avoir coupé la connexion Internet de son fondateur Julian Assange, réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres, en raison de ses récentes publications sur la candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton. Selon WikiLeaks, les autorités équatoriennes ont coupé l’accès à Internet de Julian Assange, son fondateur, après la diffusion de documents confidentiels obtenus par piratage informatique au sujet d’Hillary Clinton, candidate démocrate à l’élection présidentielle américaine, rapporte l’organisation. « Nous sommes en mesure de confirmer que l’Équateur a coupé la connexion Internet de M. Assange samedi à 17h, peu après la publication des discours de Mme Clinton chez Goldman Sachs », a écrit WikiLeaks dans un message

    • lundi 17 octobre
    • 09h20

      Syrie: l’Union Européenne n’envisage pas de sanctions contre la Russie Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l’Union européenne, réunis lundi à Luxembourg notamment pour discuter du siège d’Alep en Syrie, n’envisagent pas de sanctions contre la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, a déclaré la chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini. « J’ai vu que cela a été beaucoup évoqué dans les médias, mais pas dans nos réunions. Dans aucune d’elles, la question n’a été soulevée par un seul Etat membre », a affirmé Mme Mogherini devant la presse à son arrivée à la réunion. Elle n’a toutefois pas exclu que soient discutées des sanctions complémentaires visant le régime Assad.

    • 09h15

      Le Premier ministre irakien annonce le début de l’opération pour reprendre Mossoul Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le début de l’opération pour reprendre Mossoul des mains de l’organisation État islamique. La ville est le principal bastion de l’EI en Irak. La bataille commence. Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a annoncé dans la nuit de dimanche 16 à lundi 17 octobre le début de l’offensive de Mossoul. Cette opération vise à reprendre la grande ville du nord de l’Irak tenue par les jihadistes de l’organisation État islamique (EI) depuis juin 2014. « Le temps de la victoire est venu et les opérations pour libérer Mossoul ont commencé », a déclaré le chef du gouvernement dans une allocution télévisée, entouré des hauts commandants des forces armées. S’adressant aux habitants de la région de Mossoul, il a lancé : « Je déclare aujourd’hui le début de ces opérations victorieuses pour vous libérer de la violence et du terrorisme de Daech », acronyme arabe du groupe EI.

    • samedi 15 octobre
    • 00h03

      Niger : Un ressortissant américain a été enlevé vendredi soir 14 octobre, dans la région de Tahoua, dans le centre-nord du Niger. De source gouvernementale nigérienne, les ravisseurs auraient ensuite pris la direction du nord, vers Tchin Tabaraden et vers la frontière malienne.

    • vendredi 14 octobre
    • 12h37

      Zika: fin de l’épidémie en Martinique L’épidémie de zika est terminée en Martinique, dix mois après son début, a annoncé jeudi le préfet à l?issue d?une réunion de la cellule de gestion et après l?avis d?un comité d?expert. Cette annonce intervient « après quatre semaines consécutives » d’un recensement du nombre de cas évocateurs de la maladie inférieur à 200 sur l?ensemble du territoire, a précisé la préfecture dans un communiqué. Au plus fort de l’épidémie, entre le 30 mai et le 5 juin 2016, 1.140 cas hebdomadaires avaient été recensés. Au cours de la semaine du 3 au 9 octobre, seuls « 80 cas évocateurs de zika vus en consultation par les médecins généralistes ont été recensés ». Selon la préfecture, « ces chiffres encourageants constituent une étape importante dans l?effort des autorités locales pour lutter contre le zika ». Le préfet de Martinique a salué à cette occasion « le travail considérable » mené par les établissements et professionnels de santé, les élus et les collectivités locales et les services de l’Etat dont l’ARS. Depuis janvier 2016, plus de 36.000 patients ont consulté un médecin généraliste pour une suspicion de zika. Un décès à l’hôpital directement lié au zika a été recensé. 28 personnes au total ont déclaré un syndrome de Guillain-Barré confirmé zika , et l’infection a été confirmée biologiquement chez 535 femmes enceintes en Martinique, selon le communiqué du préfet. Enfin, si la fin de l’épidémie a été actée, les autorités sanitaires recommandent toujours les mesures de prévention.

    • 07h31

      La Russie prête à assurer aux rebelles syriens un « retrait sécurisé » d’Alep La Russie, alliée de la Syrie, a fait jeudi une nouvelle proposition : assurer aux rebelles un retrait en toute sécurité d’Alep, une ville que Moscou et Damas bombardent sans relâche depuis trois semaines pour vaincre les insurgés. « Nous sommes prêts à assurer un retrait sécurisé aux rebelles avec leurs armes, le libre passage des civils de la partie est d’Alep et leur retour, ainsi que l’acheminement d’aide humanitaire », a déclaré, jeudi 13 octobre, le général russe Sergueï Roudskoï. La deuxième ville du pays, principale front du conflit syrien, connaît les pires violences depuis le début, il y a trois semaines, d’une offensive de l’armée syrienne appuyée par les avions russes. Une opération visant à reconquérir la partie rebelle, qui échappe au pouvoir depuis 2012. Dans la partie d’Alep-est, où vivent 250.000 habitants, plus de 370 personnes, essentiellement des civils dont 68 enfants, ont été tués depuis le 22 septembre dans les bombardements aériens et d’artillerie, selon un bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

    • 07h30

      Primaire de la droite : ambiance tendue et flèches acérées pour le premier débat Les sept candidats à la primaire de la droite et du centre ont débattu pour la première fois en direct. Les échanges ont abordé les question de chômage, d’impôt mais aussi d’immigration et de sécurité, sur fond d’attaques personnelles. Il était très attendu. Le premier débat de la primaire de la droite et du centre a réuni jeudi 13 octobre les sept candidats à l’investiture présidentielle sur un plateau télévisé pour un échange retransmis en direct. Sans vraiment s’affronter directement, Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson ont plutôt chercher à exposer leur programme et à se démarquer les uns des autres, tout en dégainant parfois certaines flèches acérées. Le débat était également l’occasion pour tous les candidats de se faire entendre quand depuis des semaines les sondages donnent Alain Juppé et Nicolas Sarkozy largement en tête. • Après une introduction d’une minute chacun, les sept candidats ont dressé les grandes lignes de leur programme économique, sans faire d’annonces nouvelles, affirmant leurs divergences sur les 35 heures ou le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite. « Je veux la liberté, je ne serai pas la Martine Aubry de droite », a notamment déclaré Nicolas Sarkozy au sujet du temps de travail.

    • jeudi 13 octobre
    • 12h35

      Thaïlande Monarchie Bangkok Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, est mort Le souverain thaïlandais, Bhumibol Adulyadej, est mort, jeudi, à l’âge de 88 ans après des mois d’hospitalisation, a annoncé le palais royal. Le roi était considéré comme la seule personnalité capable d’unir une nation très divisée politiquement. Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, qui était considéré comme l’un des plus vieux souverains du monde encore en exercice, est mort jeudi 13 octobre, à l’âge de 88 ans, a annoncé le palais royal. Le palais avait publié mercredi soir un bulletin inquiétant concernant le monarque, après plusieurs jours de spéculations sur sa santé. Il est « sous assistance respiratoire » et « sous thérapie de remplacement rénal » et souffre d’une « nouvelle infection », indiquait ce bulletin diffusé à la télévision nationale. Hospitalisé quasiment en continu depuis deux ans, le roi avait aussi été soigné récemment pour une infection pulmonaire, des problèmes cardiaques et de l’hydrocéphalie.

    • 12h26

      Le prix Nobel de littérature décerné au chanteur américain Bob Dylan Le prix Nobel de littérature 2016 a été attribué jeudi au chanteur américain Bob Dylan, « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique ». C’est une surprise. L’académie suédoise a décerné, jeudi 13 octobre, le prix Nobel de littérature au chanteur américain Bob Dylan, 75 ans.

    • 11h28

      Le Canada exhorte le Burundi à coopérer avec le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Stéphane Dion, a fait aujourd’hui la déclaration suivante : « Le Canada exhorte le Burundi à reprendre la coopération avec le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) à Bujumbura et à coopérer pleinement avec la Commission d’enquête sur la situation des droits de la personne au Burundi. Le soutien offert par le HCDH et par la communauté internationale propose un chemin vers la réconciliation et la mise en œuvre de l’Accord d’Arusha. « Le Canada appuie tous les processus judiciaires indépendants pour mettre un terme à l’impunité des violations graves des droits de la personne et encourage vivement le Burundi à rester membre de la Cour pénale internationale ainsi qu’à renouveler sa coopération avec le tribunal. « Le Canada est un fervent partisan des mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de la personne et a annoncé plus tôt cette année qu’il verserait une contribution de 15 millions de dollars au cours des trois prochaines années au HCDH. En outre, le Canada a annoncé une contribution significative afin de renforcer la présence sur le terrain du personnel du HCDH au Burundi. »

    • 10h48

      Présidentielle américaine : plusieurs femmes accusent Trump d’attouchements sexuels Deux femmes ont affirmé mercredi dernier, dans les colonnes du New York Times, avoir été victimes d’attouchements sexuels de la part de Donald Trump, il y a plusieurs années. L’équipe de campagne du candidat républicain crie au scandale. Nouveau coup dur pour Donald Trump. Plusieurs femmes ont accusé le candidat républicain à la présidentielle américaine, déjà en difficulté dans les sondages face à sa rivale Hillary Clinton, de harcèlement sexuel. Des témoignages publiés mercredi 12 octobre dans le New York Times. Des allégations que le camp de Donald Trump a aussitôt démenti. « Cet article tout entier est de la fiction, et le fait que le New York Times lance ces accusations complètement fausses (…) à propos de la personnalité de Trump sur un tel sujet est dangereux », a réagi dans un communiqué un responsable de la campagne, Jason Miller.

    • 10h18

      Sauver les enfants de l’extrême pauvreté Près de 385 millions d’enfants vivent dans l’extrême pauvreté à travers le monde. La Banque mondiale et l’Unicef le révèlent dans une récente étude qui indique que le taux le plus élevé est enregistré dans les pays d’Afrique subsaharienne, dont le Mali, avec environ 50%. Selon l’étude, 45% des enfants qui se trouvent dans cette situation d’extrême pauvreté viennent de familles vivant avec moins de 1 500 francs CFA par jour. Face à cette situation, les deux organisations recommandent la mise en application des plans nationaux pour l’élimination de la pauvreté, avant 2030, et envisagent de renforcer les systèmes de protection sociale en investissant davantage dans l’éducation, la santé, les infrastructures et l’assainissement, ce qui pourrait profiter aux enfants pauvres. « Le nombre impressionnant d’enfants touchés par l’extrême pauvreté montre bien la réelle nécessité d’investir précisément dans la petite enfance, dans des services comme les soins prénataux pour les mères enceintes, des programmes de développement de la petite enfance, la qualité de l’enseignement scolaire, l’eau salubre, un assainissement approprié et une couverture universelle des soins de santé », explique Ana Revenga, directrice principale du pôle Réduction de la pauvreté et des inégalités à la Banque mondiale.

    • 09h40

      Radisson : développement soutenu en Afrique Le groupe hôtelier Carlson Rezidor, qui détient l’enseigne Radissson, est en passe d’atteindre le chiffre de 23 000 chambres sur le continent, objectif fixé pour l’horizon 2020. Entré sur le marché africain en 2000 avec son hôtel de Cape Town en Afrique du Sud, il mène depuis une stratégie de développement accéléré. Carlson Rezidor est l’un des plus grands groupes au monde et compte 69 hôtels déjà ouverts ou en chantiers, répartis dans 28 pays, les plus récents étant ceux d’Abidjan et de Lomé. Selon ses dirigeants, il se conclut un contrat pour un nouvel hôtel tous les 37 jours.

L’Hebdo - édition du 14.11.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité