L’info en continu

    • vendredi 24 avril
    • 13h26

      Apple se déploie dans 25 pays africains, sur lesquels 8 enregistrent l’arrivée de 5 services à la fois. Ce sont le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Libye, la RDC, le Rwanda et la Zambie. La société promet des prix adaptés au pouvoir d’achat local. App Store, Apple Arcade, Apple Music, Apple Podcasts et iCloud sont les 5 services qu’accueillent désormais ces 8 pays du continent. Apple Music reste le seul service déployé dans 17 autres : l’Algérie, l’Angola, le Benin, le Libéria, Madagascar, le Mali, le Malawi, la Mauritanie, le Mozambique, la Namibie, le Congo, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Tchad et la Tunisie. Sur l’application, Apple propose un essai gratuit de 6 mois aux utilisateurs, avec des sélections de musique africaine. Ce sont 54 nouveaux marchés en Amérique Latine et aux Caraïbes, en Europe, en Océanie, en Asie Pacifique et en Afrique que conquièrent les divers services d’Apple. Avec Apple Music, la société couvre au total 167 pays, et 175 avec Apple Store. En 2019, la firme revendiquait un chiffre d’affaires de 260,1 milliards de dollars américains. « Nous sommes ravis d’offrir de nombreux services, les plus appréciés d’Apple, aux utilisateurs dans plus de pays que jamais (…), tout en continuant à célébrer les meilleurs créateurs, artistes et développeurs du monde », s’est réjoui Olivier Schusser, Vice-président d’Apple Music et International content. Fatoumata Maguiraga avec la Tribuneafrique

    • mercredi 22 avril
    • 15h14

      RDC – Le président Félix Tshisekedi a officiellement écrit aux deux chambres du Parlement congolais pour solliciter la prorogation de l’état d’urgence sanitaire qui expire le 24 avril. L’Assemblée nationale et le Sénat acceptent finalement le principe de se réunir séparément et non par congrès comme ils le souhaitaient. Cependant, ces débats interviennent dans un contexte agité.

    • 15h13

      Les habitants de la Gombe sont désormais quasiment libres de leurs mouvements. Le déconfinement du cœur politique de la capitale congolaise prend forme. Les banques et les supermarchés ont rouvert.

    • 15h12

      En Israël, le taux de chômage a explosé depuis le début du mois de mars. Les 31 000 ressortissants de la Corne de l’Afrique sont très touchés. Leur statut légal précaire dans le pays les exclue des dispositifs d’aide. Leur situation est encore plus difficile car les autorités israéliennes prélèvent automatiquement une partie de leur salaire. Face à la crise économique, ils réclament que cet argent leur soit reversé.

    • 07h42

      (COVID-19) Maroc : le nombre de cas de coronavirus dépasse les 3.000

    • 07h39

      Des dizaines de morts et plus de 80.000 personnes affectées par les inondations en RDC (HCR)

    • 07h39

      Le bilan du COVID-19 en Afrique s’élève à 1.158 morts, le nombre de cas confirmés à 23.505, selon le CDC Afrique

    • vendredi 17 avril
    • 13h59

      Cameroun – Une solution originale et intégrale pour se débarrasser des virus avant d’accéder à un lieu public. En pleine pandémie de coronavirus au Cameroun, les ingénieurs de l’Agence universitaire pour l’Innovation (AUI) travaillent sur des dispositifs de prévention et de prise en charge de la maladie. Dans un laboratoire de fortune de Bafoussam, la troisième ville du pays, ils produisent des prototypes de machine de désinfection, mais aussi des respirateurs artificiels dont la demande mondiale a explosé ces dernières semaines. La visite est conduite par Serge Apoupoh, le directeur de la production de l’AUI. “Ici c’est le masque qui est utilisé sur le patient et là c’est le conduit qui mène au respirateur. En fait c’est simple, le principe. Il est vrai n’est pas encore complet. D’ici quelques jours, ce sera parfaitement fonctionnel.” Le projet suscite l’attention des autorités camerounaises. Roger Takam, le maire de la ville de Bafoussam venu sur place pour évaluer l’efficacité du dispositif proposé par la jeune équipe se dit impressionné. “Des fois nous importons des choses alors que nous pouvons les concevoir sur place, dit-il en guise d’encouragement. Et je pense que la présence de cette petite structure démontre que le Cameroun a des ingénieur capables de faire tout ce que les autres peuvent faire dans les autres pays. Le projet de l’Agence universitaire de l’Innovation s’appuie sur l‘énergie solaire et bénéficie depuis deux ans de l’accompagnement d’une structure sanitaire à Bafoussam. Le 16 avril dernier, il a été validé par le ministère camerounais de la Santé à Yaoundé. Source: Africanews

    • 13h53

      Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a annoncé, ce vendredi, des plaintes contre les auteurs des bavures commises par les forces de sécurité et de défense sur les citoyens lors du couvre-feu.

    • jeudi 16 avril
    • 09h44

      Brésil : Le déni de Bolsonaro Au Brésil, le Président Jair Bolsonaro multiplie les controverses avec le corps médical pour remettre le pays au travail. Dans une vidéo publiée sur Twitter et YouTube, on voit Jair Bolsonaro étreindre des supporters et poser pour des photos à l’intérieur d’une boulangerie et dans la rue. Ce n’est pas la première fois que le président brésilien sort et rencontre ses partisans pendant la pandémie, ignorant les mesures recommandées par l’Organisation mondiale de la santé. Bolsonaro a comparé le nouveau coronavirus à une « petite grippe » et attaqué publiquement les gouverneurs qui ont pris des mesures de quarantaine, comme à Sao Paulo et Rio de Janeiro, deux des plus grands pôles du pays. Bolsonaro s’est de plus en plus isolé politiquement en affirmant que l’emploi et l’économie devaient prévaloir et que le Brésil « ne peut pas s’arrêter ». Il a assuré le 12 avril devant des chefs religieux : le coronavirus « commence à disparaître », après un bilan de 99 morts et 1 442 nouveaux cas en 24 heures. « Il semble que ce problème de virus commence à disparaître, mais arrive et frappe fort la question du chômage », a-t-il souligné lors d’une conversation par visioconférence à l’occasion de Pâques, diffusée via son compte Facebook. Bolsonaro a assuré que son gouvernement se concentrait non seulement sur l’arrêt de la progression de la pandémie, mais aussi sur le chômage. Il persiste et signe : il suffit d’isoler les seniors et les personnes à risque et de laisser les autres travailler normalement, au lieu du confinement généralisé en vigueur aujourd’hui. « Croyant en Dieu par-dessus tout », tous ces obstacles seront surmontés. Son message et ses apparitions publiques sont en contradiction avec les recommandations du ministre de la Santé, Luiz Henrique Mandetta. Le ministre a obtenu le soutien des Brésiliens grâce à des mises à jour quotidiennes sur le coronavirus, remplies de détails techniques et de recommandations d’autorités telles que l’OMS. Il appelle également au maintien des mesures de quarantaine dans les États les plus touchés, remettant en cause l’approche du Président Bolsonaro. Les villess les plus touchées, Rio de Janeiro et Sao Paulo, subiront de forts pics d’infections et de décès entre fin avril et début mai, avertit le ministre. Selon l’université John Hopkins, le Brésil comptait 18 176 cas confirmés de Covid-19 et 957 décès à la date du 13 avril 2020. Boubacar Sidiki Haidara

    • mercredi 15 avril
    • 15h18

      île de La Réunion – Cinq personnes (trois hommes et deux femmes) sont mortes et plusieurs autres blessées dans un tragique accident de circulation survenu ce mercredi 15 avril dans la matinée sur la route nationale no 7 au niveau d’Andre (Grand’Anse), a appris Le Nouvelliste. Le camion « Som 37 », immatriculé TM-07628, qui revenait de Port-au-Prince et transportant de tonnes de marchandises de toutes sortes et des passagers, aurait brusquement quitté la route avant de basculer dans un ravin ont été blessées. C’est le bilan partiel d’un tragique accident , selon des chiffres donnés par les autorités du métropole de la Grand’Anse. Cinq personnes dont le chauffeur sont mortes sur place et les blessés qui sont pour la plupart dans un état critique ont été transportés à l’hôpital Saint-Antoine de Jérémie. Source: Lenouvelliste

    • 15h15

      France – Le président français Emmanuel Macron a affirmé mercredi que « tout » serait fait pour reconstruire Notre-Dame en cinq ans, comme il s’y était engagé il y a un an après l’incendie de la cathédrale de Paris.

    • 15h13

      Etats-Unis. Après Bernie Sanders et Barack Obama, l’ex-candidate à la présidentielle américaine Elizabeth Warren a déclaré mercredi son soutien à Joe Biden dans la course à la Maison Blanche, s’engageant dans une campagne électorale bouleversée par la crise du coronavirus pour battre Donald Trump en novembre.

    • mardi 14 avril
    • 17h07

      Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un prêt d’urgence d’un milliard de dollars pour le Ghana afin de l’aider à faire face à la crise du coronavirus.

    • 17h03

      L’ancien président américain, Barack Obama, a apporté son soutien à son ancien vice-président, Joe Biden, dans le cadre de la présidentielle 2020.

    • 14h34

      Coronavirus: l’Afrique du Sud interdit l’achat d’alcool et de tabac. L’Afrique du Sud est toujours le pays le plus touché de la région par le coronavirus, avec 2 173 personnes infectées et 25 morts pour l’heure. Après deux semaines et demie de confinement, les mesures adoptées sont strictes. La dernière concerne l’interdiction d’acheter de l’alcool et du tabac.

    • jeudi 09 avril
    • 14h29

      Venezuela : Les États-Unis accentuent la pression sur Maduro Après avoir accusé Nicolás Maduro de trafic de drogue, puis fait une proposition de transition au pouvoir, en contrepartie d’une levée des sanctions américaines, les États-Unis accentuent la pression sur le Venezuela et lancent maintenant une démonstration de force au large des côtes vénézuéliennes. Le 1er avril, Donald Trump a annoncé le déploiement dans les Caraïbes, à proximité des côtes vénézuéliennes, d’une force navale et aérienne, dans le cadre d’une « opération antidrogue dans les Caraïbes », après l’accusation de trafic de drogue lancée par la justice américaine, le 26 mars dernier, contre Nicolás Maduro et des membres de son entourage. « Nous ne permettrons pas que les cartels de drogue tirent profit de la pandémie pour menacer la vie d’Américains », a lancé Donald Trump depuis la Maison-Blanche. Le calendrier du déploiement n’a pas encore été spécifié, puisque une semaine plus tôt le ministre américain de la Défense, Mark Esper, ordonnait l’arrêt pendant deux mois de tous les mouvements prévus dans le monde, y compris le déploiement et le rapatriement de soldats déployés sur des théâtres de guerre, pour tenter de juguler l’épidémie due au coronavirus. 435 cas de Covid-19 ont été recensés parmi les employés militaires et civils de l’armée américaine, leurs familles et les sous-traitants du Pentagone. Un sous-traitant est mort du cette maladie. Appel de Maduro aux Américains Les tentatives de chasser le dirigeant chaviste du pouvoir s’enchaînent côté américain. La veille de l’annonce du déploiement militaire, le 31 mars, les États-Unis avaient proposé à Nicolás Maduro, comme à l’opposant Juan Guaidó, de lever les sanctions contre le Venezuela en contrepartie d’un « plan pour une transition démocratique ». Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a lu le dimanche 5 avril une lettre envoyée par le chef de l’État, Nicolás Maduro, au peuple des États-Unis, où il l’exhorte à mettre un terme à ce qu’il décrit comme une tentative du président Donald Trump d’instrumentaliser les institutions de ce pays pour atteindre ses objectifs électoraux, « sur la base d’infamies, sous le prétexte de la lutte contre la drogue, pour laquelle il a ordonné le plus grand déploiement militaire dans notre région depuis 30 ans, en pleine lutte contre la pandémie de Covid-19 qui frappe l’humanité », ajoute-t-il. Il conclut sa lettre en disant non à la guerre des « États-Unis contre le Venezuela » et par un « Nous voulons la paix ». Boubacar Sidiki Haidara

    • 14h28

      Palestine : Situation très précaire dans la bande de Gaza Dans une note, l’ambassade de Palestine au Mali s’alarme de la « crise humanitaire et sécuritaire dans les territoires palestiniens occupés ». Elle précise que la lutte contre la pandémie du Covid-19 dans les territoires palestiniens est largement entravée par Israël, désigné sous l’appellation de « force d’occupation ». Il est dit que dans la bande de Gaza, sous blocus depuis 14 ans, l’État hébreux interdit l’entrée d’hydrogène et de chlore, deux produits servant à la désinfection indispensable pour lutter contre le Coronavirus. Gaza compte l’une des densités de population les plus élevées au monde : 2 millions d’habitants y sont confinés sur 365 km2, soit près de 5 500 au km2, 90% de son eau est impropre à la consommation. Son système de santé est particulièrement défaillant et fragilisé par les dernières opérations militaires d’Israël et le blocus, selon les autorités palestiniennes. On y dénombre 60 lits de soins intensifs, 50 tests de détection et une centaine de masques de protection pour les professionnels.

    • 14h27

      Rwanda : Le gouvernement aidera les plus pauvres Les ministres et hauts fonctionnaires rwandais ne toucheront pas de salaire en avril. Il sera affecté à des programmes sociaux, pour aider les plus pauvres à résister à la crise économique liée au nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement. Ce « sacrifice » a témoignera de la « solidarité » des autorités avec le peuple, dans un pays qui a imposé un confinement strict pour limiter la propagation du coronavirus. « Ensemble nous contiendrons cette épidémie », a déclaré le Premier ministre Edouard Ngirente. Le gouvernement n’a pas précisé combien exactement de personnalités politiques et administratives étaient concernées par ce reversement de salaire, ni combien d’argent il espérait ainsi collecter. Le Rwanda a été l’un des premiers pays africains à imposer le 21 mars un strict confinement, en fermant tous les magasins, sauf ceux absolument essentiels, en suspendant les transports publics et en interdisant tous les « déplacements non essentiels » hors du domicile. Ces mesures ont été étendues au moins jusqu’au 19 avril et ont eu un fort impact sur les plus défavorisés des Rwandais, frappés par la hausse du chômage et du prix des denrées alimentaires, selon l’AFP. Le gouvernement a distribué des biens de première nécessité à environ 20 000 personnes vulnérables de la capitale, Kigali, mais les besoins demeurent immenses. B.S.H.

    • 14h25

      Sécurité : Le Vietnam plaide pour le Mali Le Vietnam a appelé à assurer la sécurité du peuple malien lors d’une visioconférence sur la Mission intégrée multidimensionnelle de l’ONU pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), organisée mardi 7 avril par le Conseil de sécurité de l’ONU. L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de sa Mission auprès de l’ONU, a souligné la nécessité d’assurer la sécurité et la sûreté des Maliens, notamment des femmes, des enfants et des forces sécuritaires du Mali et de la MINUSMA. Le diplomate a hautement apprécié le rôle du G5 Sahel, de l’Union africaine (UA), de la MINUSMA et de la France dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Il a appelé à des mesures pour soutenir le Mali dans le contexte de l’évolution compliquée de la pandémie de Covid-19. Le pays a salué les progrès réalisés par les parties, en particulier les efforts du gouvernement du Mali, pour promouvoir la mise en œuvre des quatre résolutions approuvées en décembre dernier et pour mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015. B.S.H.

    • 14h24

      Coronavirus : Le point dans le monde Le 7 avril 2020 à 19h GMT, la pandémie du coronavirus avait fait 80 142 morts dans 192 pays, selon un bilan établi par l’Agence France Presse (AFP) à partir de sources officielles. Mais ce comptage est en dessous de la réalité, puisque de nombreux morts hors des hôpitaux ne sont ni testés ni comptabilisés, précise le quotidien français le Monde. Depuis ce comptage, 6 959 nouveaux décès et 86 374 nouveaux cas ont été recensés dans le monde mercredi 8 avril, les chiffres ne cessant d’évoluer. 1 939 personnes sont mortes du Covid-19 aux États-Unis le mardi 7 avril, soit le pire bilan pour un pays sur une seule journée, ce qui porte le total à au moins 12 722, selon le comptage effectué par l’université Johns Hopkins. L’Europe est le continent le plus touché, avec 57 351 décès, et l’Italie le pays le plus endeuillé, avec 17 127 morts, dont 604 nouveaux en 24 heures, suivie par l’Espagne avec 13 798. La France a dépassé le 7 avril la barre des 10 000 morts (10 328). En Afrique, le 8 avril 2020 à 10h GMT, le nombre de cas était de 10 663 pour 533 décès et 1 174 patients guéris, selon l’Université John Hopkins. L’Asie comptabilisait 123 742 cas pour 4 332 décès, le Moyen-Orient 83 033 et 4 091 décès, l’Amérique latine et les Caraïbes 36 317 cas, dont 1 373 décès, et l’Océanie 6 997 cas et 54 décès. Plus de 1 397 180 cas ont été officiellement diagnostiqués. B.S.H.

    • mercredi 08 avril
    • 17h32

      Le ministère mauritanien de la Pêche a décidé de constituer un stock de 20.000 tonnes de poissons destiné exclusivement à la consommation locale, a déclaré sa secrétaire générale, El Alya Mint Menkouss.

    • 16h41

      Côte d’Ivoire – Le couvre-feu instauré en Côte d’Ivoire, le 24 mars 2020, en vue de casser la chaîne de propagation du Covid-19, a été prorogé mercredi pour « une nouvelle période de 15 jours allant du 8 au 24 avril 2020, de 21h00 à 5h00 du matin », selon un décret.

    • 11h36

      France – Le directeur de l’agence régionale de santé du Grand Est limogé. M. Lannelongue était au coeur d’une polémique depuis qu’il a confirmé la poursuite d’un plan de réduction de lits engagé au sein des hôpitaux de Nancy

    • 10h38

      La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 80.142 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 19h00 GMT. Plus de 1.397.180 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 192 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 257.100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

    • mardi 07 avril
    • 09h14

      Le Premier ministre britannique Boris Johnson en soins intensifs. Le Premier ministre Boris Johnson a été transféré en soins intensifs à l’hôpital après que ses symptômes de coronavirus se soient « aggravés », a déclaré Downing Street.

    • 09h06

      France- Une vaste opération de dépistage annoncée dans les Ehpad. Plus de 2400 décès déjà enregistrées dans les maisons de retraite.

    • 09h02

      Japon – L’état d’urgence décrété dans sept régions du pays.

    • 08h51

      Barrage sur le Nil : l’Éthiopie déploie son armée près du site. Chars, véhicules blindés escortant des dizaines de soldats, … Des images de la tévision nationale montrent bien que l’armée éthiopienne est bien présente aux abords du barrage sur le Nil ou « Grand barrage de la renaissance » (GERD). D’un coût de 4 milliards de dollars, ce projet est censé être le plus grand barrage d’Afrique avec une production de 6 000 mégawatts de capacité (l‘équivalent de six réacteurs nucléaires). Au grand bonheur de l‘Éthiopie. Ce qui n’est cependant pas du goût de pays riverains dont l‘Égypte qui a toujours redouté que la construction du GERD, entamée en 2012, n’entraîne une réduction du débit du fleuve du Nil Bleu, dont l’Égypte dépend à 90 % pour son approvisionnement en eau. Source: Africanews

    • 08h49

      Nigeria : l’actrice Funke Akindele arrêtée pour avoir organisé une fête en plein confinement. Une célèbre actrice nigériane a été arrêtée dimanche soir pour avoir organisé une fête à Lagos où se sont rendues de nombreuses célébrités, défiant les obligations de confinement imposées pour stopper la propagation du coronavirus, a indiqué la police lundi. Funke Akindele, connue sous le nom de scène de Jenifa, est accusée d’avoir organisé une fête d’anniversaire pour son mari ayant réuni plusieurs stars de la scène nigériane, et dont les vidéos ont fait scandale sur les réseaux sociaux tout le weekend.

L’Hebdo - édition du 13.08.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité