L’info en continu

    • lundi 19 juin
    • 18h54

      Rapport trimestriel du secrétariat général de l’ONU sur le Mali : Comme chaque trimestre et en prélude au renouvellement prochain du mandat de la MINUSMA prévu le 30 juin prochain, le secrétaire général de l’ONU a présenté son rapport sur la situation au Mali. Sur le plan sécuritaire, il en ressort que de mars à juin 2017, les forces armées maliennes ont subi plus d’attaques que la MINUSMA et les forces françaises de l’Opération Barkhane. Ainsi, on déplore 131 militaires tués et 176 blessés au cours de 105 attaques terroristes menées contre l’armée durant cette période. Un chiffre en augmentation par rapport à la période précédente au cours de laquelle l’on déplorait 49 militaires tués et 33 blessés.

    • 15h27

      Gossi : un bus a explosé sur une mine hier sur l’axe Gao Gossi, le bilan continue de s’alourdir. Déjà 3 morts et plusieurs blessés.

    • 10h55

      L’opposition saisit la cour constitutionnelle pour inconstitutionnalité de la loi portant cette révision Par une enquête signée par les députés Seydou Diawara, Mody N’Diaye, Moussa Cissé, Bakary Macalou, Alkaidi Mamoudou Touré, Soumaila Cissé, et bien d’autres tous députés de l’opposition à l’assemblée National les partis de l’opposition ont déféré devant la cour constitutionnelle la loi N2017- 31/AN-RM du 02 juin 2017 portant révision de la constitution du 25 février 1992 aux fins de la déclarer contraire à la constitution. Le premier grief porte sur « la violation de l’article 118 de la constitution » la première branche fait référence à la disposition selon laquelle « aucune procédure de révision ne peut être engagé ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire ».Les requérants estiment que la présence de groupes armés ne peut nullement être contestée dans la partie septentrionale du pays ou la ville de Kidal reste sous la coupe de tout sauf de l’administration malienne.

    • 09h51

      Projet de Réinsertion socio-économique des populations déplacées du nord et du centre : Le Croissant Rouge des Émirats Arabes Unis débloque 700 000 000 FCF Le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire a servi de cadre, le vendredi 16 juin 2017, à la cérémonie de lancement des activités du Projet de réinsertion socio-économique des populations déplacées des régions post-conflits du nord et du centre du Mali. Cet appui financier contribuera à l’amélioration durable de la situation des populations de 09 communes des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudéni, Ménaka

    • 07h47

      Mali- France : La mouvement « Anté a bana » France, pour exprimer notre opposition au référendum du 9 juillet 2017, organise une grande manifestation vendredi 23 juin 2017 à partir de 17H devant l’ambassade du Mali à Paris.

    • dimanche 18 juin
    • 21h41

      Kangaba : 2 morts, 14 blessés et une trentaine d’otages libérés. C’est le nouveau Bilan de l’attaque du campement de Kangaba par des jihadistes.

    • samedi 17 juin
    • 16h02

      Bintagoungou : Des hommes armés ont attaqué, samedi 17 juin tôt le matin, un détachement de l’armée malienne à Bintagoungou, localité située à environ 40km du cercle de Goundam, dans la région de Tombouctou. Selon une source sécuritaire locale jointe par Sahelien.com, le bilan « est très lourd » sans vouloir en dire plus. Ajoutant qu’il y aurait eu également des « otages ou disparus » en plus du matériel militaire qui a été emporté.

    • vendredi 16 juin
    • 17h10

      Du 29 mai au 09 juin 2017, une section de jeunes engagés des forces armées maliennes (FAMa) a suivi avec succès, un stage d’instruction organisé par la force Barkhane dans le camp malien de Gao. Au terme de cinq mois de classes effectuées à Bamako puis au camp malien de Gao, vingt jeunes engagés maliens ont suivi un stage d’instruction mené par Barkhane. Dans le cadre du partenariat militaire opérationnel (PMO) les jeunes recrues ont bénéficié d’une formation dans les domaines du tir, des actes élémentaires du combattant, du sauvetage au combat, des techniques de contre EEI (engins explosifs improvisés), d’escorte de convois. Ce stage s’est achevé par une sensibilisation au droit des conflits armés. Au-delà des cours théoriques, les soldats français et maliens ont beaucoup échangé sur leur expérience commune tant technique que tactique.

    • 14h38

      Le président du conseil National de la jeunesse (CNJ) a démissionné hier 15 juin. Réélu pour un second mandat en 2016 à la suite du congrès des 27 et 28 novembre derniers à Bandiagara, Mohamed Salia Touré a démissionné de son poste de président du conseil national, de la jeunesse. À t-on apprit de source concordante. Les raisons de cette démission ne sont pas encore connues

    • 10h32

      Mali: L’aide humanitaire menacée par des activités criminelles à Kidal Le samedi 10 juin et Jeudi 15 juin 2017, le complexe de Médecins Sans Frontières à Kidal a été cambriolé pendant la nuit par des personnes armées. C’est la deuxième fois en moins de trois semaines que MSF subit ce genre de vol dans la ville de Kidal. Encore une fois, MSF condamne vivement cet acte criminel contre une organisation humanitaire, un acte qui peut compromettre l’assistance aux personnes dans le besoin.

    • 10h07

      Ansongho : 1 militaire tué et au moins 2 blessés suite au passage d’un véhicule de l’armée sur une mine Les faits se sont produits, ce jeudi 15 juin 2017, aux environs de 12 heures, à Ansongho, localité située à environ 105 km de Gao. Un véhicule de ravitaillement de l’armée a sauté sur un engin explosif. La déflagration a causé la mort d’un élément de la garde nationale et au moins deux autres ont été blessés et évacués à Gao. Le véhicule en question a été très endommagé. Selon des sources, le véhicule assurait le ravitaillement de la base vers les deux check-points situés à l’entrée de la ville. L’engin explosif a sûrement été posé dans la nuit puisque. Bien qu’on ignore encore les auteurs de cet acte, mais les soupçons portent sur les éléments de la « Jamaât Nosrat al-islam wal-Mouslimin » nouvelle entité dirigée par Iyad Ag Ghali regroupant tous les mouvements jihadistes opérant au Sahel.

    • 10h04

      Hombori : Hier jeudi 15 juin, la gendarmerie de la ville de Hombori, dans la région de Gao, a été attaquée, selon des sources locales, par des hommes lourdement armés. Face à la puissance de feu, les gendarmes présents au moment des faits ont pris la poudre d’escampette. « Ils étaient lourdement armés. Ils ont saccagés et brulés les locaux. A leur arrivée, tous les hommes en uniforme ont quitté les lieux » d’après un habitant des lieux.

    • 09h49

      Bamako-Dakar : Le train voyageurs va reprendre : Dans six mois, le train qui relie les deux capitales pourra de nouveau transporter des passagers. Les convois voyageurs, supprimés depuis un an pour cause de manque de rentabilité, vont pouvoir reprendre grâce à un financement de l’État du Mali pour un budget de près de 5 milliards de francs CFA. Le Dakar Bamako Ferroviaire, qui a remplacé Transrail en 2016 dans la gestion du chemin de fer entre le Mali et le Sénégal, traverse des difficultés économiques et il ne reste sur les rails que deux machines qui assurent le transport de marchandises depuis Dakar. De nombreuses voix se sont élevées, en particulier au sein de la société civile de la région de Kayes, pour demander la reprise du transport de voyageurs, seule voie de désenclavement pour certaines localités de la région. Un appel entendu donc par l’État, qui injecte à nouveau des fonds pour permettre, entre autres, de réhabiliter une rame voyageurs et d’acheter trois locomotives. La concession du chemin de fer Dakar-Bamako avait été retirée en mars 2016 par les États du Sénégal et du Mali au groupe français Advens, qui en assurait la gestion depuis 12 ans. Il était reproché l’absence d’investissements dans les infrastructures et les machines. Le comité de gestion mis en place à la tête de la nouvelle société de gestion Dakar Bamako Ferroviaire, dirigée par le Sénégalais Joseph Gabriel Sambou, peine tout autant à rentabiliser la ligne, faisant craindre pour sa survie. Les salariés espèrent que ce financement va permettre de relancer les machines et de faire des rails l’outil de désenclavement et de développement qu’ils sont censés être.

    • jeudi 15 juin
    • 15h02

      Centre du Mali : Des djihadistes peulhs ont coupé, ces derniers jours, les réseaux téléphoniques de plusieurs communes dans le cercle de Koro, près de la frontière entre le Mali et Burkina Faso, alors qu’une vaste opération militaire pour démanteler les bases djihadistes est en cours sur cette même frontière. L’ensemble des réseaux téléphoniques de trois communes du cercle de Koro ont été détruits par des hommes armés appartenant au mouvement de Mamoudou Barry lié à la Katibat Macina

    • 15h01

      L’Italie appui la MINUSMA à hauteur de 335 millions FCFA Le mardi 13 juin, à New York, en présence du représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) des Nations Unies et chef de la MINUSMA, M.Mahamat Saleh Annadif, la République de l’Italie a officiellement effectué une donation, s’élevant à 510.942 euros (environ 335.000.000FCFA, au fonds fiduciaire ou Trust Fund en soutien à la paix et à la sécurité au Mali .

    • 15h00

      CMA : Le secrétaire général de la CMA, Ibrahim Ould Sidatti, qui conduisait la délégation de la CMA au Comité de suivi de l’Accord, est nommé comme président de Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) pour 6 mois d’exercice. Lors de la dernière session du CSA, il a évoqué le retour de l’administration malienne à Kidal à la date annoncée par le président du Comité de suivi de l’accord, le 20 juin prochain. “Nous avons un chronogramme, une ambition, nous sommes en train de travailler avec le gouvernement pour amener les autorités intérimaires aussi bien que le gouverneur et toutes les institutions étatiques à Kidal. On s’est fixé le 20 juin. Nous mettrons toute notre force pour pouvoir y arriver”, assurait le désormais nouveau président de la CMA.

    • 10h57

      2è édition de la journée culturelle des étudiants maliens de Paris 8 Dans le cadre de l’exécution de son programme d’activités 2016-2017, l’Association des étudiants maliens (AEM) de l’université Paris 8 organise la 2è édition de sa journée culturelle qui se déroulera le mercredi 28 juin 2017 au sein de l’établissement. À travers cette manifestation, les étudiants souhaitent mettre en valeur la diversité culturelle du Mali et en permettre une meilleure connaissance aux étudiants des autres pays inscrits à l’université Paris 8. Selon son président, Karim Cissé, il est important de faire la promotion de la richesse culturelle du Mali et l’AEM Paris 8 profitera de cette activité pour présenter les ethnies, les particularités des dix régions du Mali, l’art traditionnel, la musique, la gastronomie, le théâtre, la poésie, les us et coutumes, les langues et les pratiques religieuses. Notons que l’édition 2017 verra la participation d’artistes maliens de renom tels que le maestro Cheick Tidiane Seck et le parolier Balla Camara.

    • 10h53

      Les YALI 2017 s’envolent pour les USA : C’est ce 15 juin que les 10 jeunes Maliens sélectionnés pour participer au Mandela Washington Fellowship YALI (Young African Leaders Initiative) s’envolent vers les États-Unis. Durant six semaines, ils vont suivre des formations sur le leadership dans des universités américaines. Les représentants du Mali sont : Koné Mariam Nouhoum Sidibé (finance banque), Bilaly Dicko (entreprenariat), Diallo Diénéba Dème (communication), Massiré Touré (arts), Bady Hamma (humanitaire), Ag Mossa Jaran (humanitaire), Mahamane Fondogoumo Djittey (médias), Mohamed Doumbia (arts), Dr N’faly Keïta (Santé), Rahabel Nantoumé (médias). L’objectif de ce séjour aux États-Unis est de développer leurs compétences au contact de professionnels américains et d’autres pays d’Afrique, d’où viennent les 990 autres bénéficiaires du programme pour 2017. Le YALI est une initiative de l’ancien président américain, Barack Obama. Lancé en 2010, il vise à soutenir de jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent africain.

    • 10h52

      De l’or à Syama ! L’exploitation souterraine de la mine d’or de Syama commencera fin 2018. L’entreprise Resolute Mining a entrepris un projet d’expansion souterraine, suite à l’épuisement, en 2015, des réserves de la mine à ciel ouvert, qui avait déjà fourni 2 millions d’onces d’or. La société a évalué à 3,1 millions d’onces les réserves souterraines du projet. Selon ses responsables, le travail préparatoire pour la construction de cette mine a déjà commencé. Elle devrait produire, jusqu’en 2028, 250 000 onces d’or par an, soit 50 000 onces de plus que l’exploitation à ciel ouvert. Le projet nécessiterait un investissement de 100 millions de dollars. La compagnie a déclaré que des évaluations sont en cours pour donner une estimation précise du potentiel du gisement adjacent « Nafolo », récemment découvert. Cette estimation pourrait se situer entre 1,5 million et 2 millions d’onces, selon le PDG de la compagnie

    • 10h51

      Débats sur la DPG ce jeudi Après la présentation de la Déclaration de politique générale du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga le lundi 12 juin, les députés à l’Assemblée nationale se sont donné rendez-vous ce 15 juin pour débattre du contenu du texte présenté en plénière. Nommé le 8 avril 2017, le Premier ministre malien défendra son programme de travail qui comprend quatre axes principaux d’intervention, portant sur le parachèvement accéléré de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, l’apaisement du climat social, la satisfaction des besoins se rapportant au programme présidentiel d’urgences sociales et l’adaptation de la diplomatie malienne aux ambitions du Mali. Abdoulaye I. Maïga a, entre autres, annoncé que le gouvernement enverrait d’ici au 30 juin au plus tard, une mission de bons offices dans les régions de Kidal, du Delta intérieur et de la Boucle du Niger. Les débats de ce jeudi permettront de savoir si l’opposition, qui a annoncé qu’elle mettra les 48h à profit pour décortiquer le texte, aura décidé d’entendre l’appel du Premier ministre « à l’entente vertueuse et à l’indispensable sursaut national » et à « la mobilisation pour stabiliser le Mali dans une approche inclusive ».

    • 10h41

      Migration: 1ères Concertations nationales. Le Radisson Blu de Bamako accueille pour trois jours à compter de ce 15 juin, 300 participants aux concertations sur les questions migratoires, organisée par le Ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine. La rencontre a pour objectif d’approfondir la réflexion sur les différents aspects de la migration et de formuler des recommandations pour en faire un outil de développement pour le Mali. Des ateliers et panels sont prévus, animés par des experts nationaux et internationaux, dont la sénégalaise Pr N’Dioro Ndiaye.

    • mercredi 14 juin
    • 11h33

      L’espace audiovisuel malien, quatre autorisations remise par la HAC : La Haute autorité de la communication a conduit ce dernier temps une opération de retrait de services aux 48 radios qui émettaient sans autorisation. Il faut ajouter à celles-ci le retrait de 234 fréquences autorisées mais non exploitées, a informé le président de l’autorité, Fodié Touré. C’était à la faveur de la signature de conventions entre la Hac et des services privés de communication audiovisuelle le lundi 12 juin. Il s’agit de deux chaines de télévision Liberté TV et Africable télévision et deux sociétés de distribution de programmes, à savoir, Canal+ international et Radio méditerranée internationale (Med1). Cette cérémonie a été marquée également par le lancement de la procédure de mise en conformité des radios privées émettant sur la base d’arrêté interministériel et d’autorisation provisoire et le lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de radios et de télévisions privées. La Hac accorde 6 mois de délai à compter du 13 juillet prochain pour les radios émettant sur la base d’arrêté interministériel et 4 mois pour celles qui émettent sur la base d’autorisation provisoire. Cependant ce mardi 13 juin sera consacrée au lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de 57 radios privées sur toute l’étendue du territoire.

    • 11h17

      Les fonctionnaires maliens devront déclarer leurs biens avant fin aout prochain : Seuls les ministres et hauts fonctionnaires sont tenus de faire une déclaration écrite de leurs biens. Mais la mesure s’étend désormais à tous les fonctionnaires maliens. Et l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite donne encore un peu plus de deux mois aux assujettis pour se mettre en règle. La mesure concerne d’un coté plus de 55 000 fonctionnaires civils et militaires, de l’autre les travailleurs des collectivités territoriales, beaucoup plus nombreux. Et même quand vous déclarez vos biens, les agents de l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite vont mener des investigations pour savoir si ces biens ont été légalement acquis ou non. La loi prévoit jusqu’à cinq ans de prison, plus la saisie des biens pour les fonctionnaires reconnus comme corrompus.

    • lundi 12 juin
    • 14h40

      Le ministre des mines, Pr. Tiemko Sangare aux orpailleurs : A partir du 1 er Octobre prochain, tous ceux qui viendront sur les sites d’orpaillage doivent se conformer aux règles, en se faisant tous recenser Le ministre des mines, Pr. Tiémoko Sangaré, accompagné de son homologue de la securité et de la protection civile, général salif Traoré, a effectué une visite de terrain sur le site d’orpaillage de Danga-Kokoye. Cette rencontre, qui a eu lieu le samedi 10 juin, avait pour but d’échanger avec les orpailleurs sur le respect de la décision du gouvernement concernant la suspension de toutes les activités liées à l’orpaillage du 15 juin au 30 septembre, période d’hivernage

    • 11h50

      Quatre nouveaux ambassadeurs ont présenté à Koulouba leurs lettres de créance Les quatre diplomates qui ont présenté leurs lettres de créance au président de la République sont Imran Yawardu Pakistan, Jean Koe Ntonka du Cameroun, Elena Ntefoi de la Roumanie et Mme Mabinty Daramy de la Sierra Leone. Ces déférents diplomates, qui sont désormais accrédités auprès de nos autorités, ont tour à tour exprimé au président Ibrahim Boubacar Keita leur engagement à œuvrer pour le renforcement et la diversification des relations de coopération et d’amitié entre le Mali et leurs pays respectifs.

    • 11h39

      L’UA promet au Mali un hôpital militaire d’un cout de plus de 1, 6 milliard FCFA L’union africaine (UA) va offrir un hôpital militaire de 3, 2 millions de dollars, soit environ 1,650 milliard de CFA au Mali. L’annonce a été faite vendredi à Bamako par le président de la Commission de L’UA, Moussa Faki Mahamat. Arrivé la veille dans notre pays, le président Mahamat s’est d’abord rendu à Gao ou il, a visité le site devant abriter l’hôpital offert. Ce hôpital, à l’en croire, servira à l’armée et à la population civile

    • 10h49

      Référendum constitutionnelle : Les leaders des partis politiques et associations opposés au projet de révision de la Constitution du_ 25 février 1992  ne décolèrent pas. Apres la dispersion par les policiers des deux marches du jeudi, Tiébilé Dramé, Soumana Sako, Mme Sy Kadiatou Sow, Djibril Tal, Souleymane koné, Abdoulaye Garba Tapo, Nouhoum Togo et plusieurs autres personnalités du monde politique et associatif se sont retrouvés, hier 11 juin à la Pyramide du Souvenir . Ils ont posé les bases de ce qu’ils appellent la stratégie pour la résistance au bricolage de la constitution de 1992. Les participants ont mis en place quatre commissions de mobilisation pour une grande marche le samedi prochain, ils ont expliqué leur refus du referendum et appelé le président de la République à retirer le texte afin d’éviter une situation dangereuse pour le pays.

    • 10h27

      Referendum du 9 juillet : les ministres Tièman Coulibaly et Kassoum Tapo sensibilisent plusieurs couches sociales Apres avoir mobilisé les Gouverneurs des régions, le ministre de l’Afrique territoriale, Tièman Hubert Coulibaly a rencontré, vendredi 9 juin , en compagnie de son homologue des droits de l’homme Kassoum Tapo, différentes organisations de la société civile. Il s’agit du Réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRADE), L’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali ( APCAM), la chambre des métiers et des artistes, la chambre de commerce et d’industrie du Mali ( CCIM) et la fédération des artistes. A tous ces interlocuteurs, les deux ministres ont expliqué les enjeux importants du referendum du 9juillet et demande qu’ils s’impliquent dans la sensibilisation de leurs membres à participer massivement au scrutin.

    • 10h14

      Le PM à l’Assemblée Nationale aujourd’hui 12 juin pour la déclaration de politique générale du gouvernement Trois mois après sa nomination à la tête du gouvernement, le Premier ministre Abdoulaye Maïga défendra aujourd’hui, devant les élus de la nation, sa déclaration de politique générale (DPG) . Qui est un devoir constitutionnel inscrit à l’article 78 de la Constitution du 25 février 1992, dont chaque Premier ministre doit s’acquitter.

    • 10h00

      IBK à Berlin pour participer a la conférence internationale G20-Afrique A l’invitation de la chancelière allemande, Angela Merkel, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita s’est envolé hier 11 juin pour prendre part, du 12 au 13 juin 2017 à Berlin, à la conférence internationale sur le « Partenariat G20-Afrique : Investir dans un avenir commun » La présidence du G20 est assurée par L’Allemagne depuis décembre. La chancelière a placé la priorité de son mandat sur le développement de l’Afrique. D’autres chefs d’Etats africains sont annoncés à cette conférence.

L’Hebdo - édition du 16.08.2018
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité