L’info en continu

    • mardi 14 avril
    • 16h59

      La Banque mondiale a approuvé un financement d’un montant total de 25,8 millions $ en faveur du Mali pour soutenir le programme de riposte sanitaire au Covid-19. Ceci à raison de 12,9 millions $ sous forme de subvention, et les12,9 millions $ restants en crédit. Cet appui financier a été accordé via l’Association internationale de développement (IDA). Il va permettre d’améliorer l’accès aux services de soins de santé et de promouvoir une réponse intégrée à la pandémie, à travers notamment le renforcement des moyens de dépistage, de détection et de traitement des patients, ainsi que l’amélioration des capacités des laboratoires et des moyens de veille sanitaire.

    • 14h24

      Coronavirus au Mali – Deux hommes politiques testés positifs. Le Coronavirus a attaqué deux personnalités dans les familles politiques de l’Union pour la république et la démocratie (URD) et du Mouvement pour le Mali (MPM). Il s’agit du 2ème vice-président du parti de la poignée de mains, Ibrahima N’Diaye dit Iba, et du candidat à sa propre succession à l’Assemblée nationale sur la liste RPM-MPM-Adema-Pasj en commune II, Hadi Niangadou alias Djo Walaki. Dans un communiqué en date du 12 avril 2020 et publié sur sa propre page Facebook, le 2ème vice-président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), Ibrahima N’Diaye, a annoncé sa contamination au Covid-19. « J’ai été testé positif au Covid-19 ». Ce sont ses propres mots. L’ancien maire du district de Bamako, très altier, remercie le bon Dieu. Dans le même document, il précise que sa prise en charge se passe très bien. Et d’exhorter tous à respecter les mesures barrières pour se protéger et protéger les autres. Quant au président du Mouvement pour le Mali, Hadi Niangadou, il a affirmé, lui aussi sur sa page facebook, avoir été testé positif au Covid-19.

    • 11h41

      Covid – 19. Le Mali a enregistré 123 cas positifs, 10 décès et 26 patients guéris au 13 avril 2020..

    • 11h26

      Covid-19. Le Maroc met une polyclinique à la disposition du Mali. Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le président de la République a demandé à Sa Majesté, le Roi Mohammed VI de mettre la Polyclinique de Sébéninkoro à la disposition du Gouvernement de la République du Mali. La décision du Souverain marocain a été annoncée, ce samedi après-midi par Son Excellence Monsieur Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères du Maroc, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue malien indique le communiqué officiel.

    • 11h18

      Coronavirus au Mali: train de mesures sociales, l’isolement de Bamako à l’étude. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé un train de mesures sociales pour atténuer les effets de la crise du coronavirus et indiqué qu’une décision serait prise prochainement sur la possibilité d’isoler la capitale, Bamako, du reste du pays.

    • 11h06

      Coronavirus – Une centaine de Maliens rapatriés de Tunisie. Grâce à un accord entre les gouvernements de Bamako et de Tunis, 118 ressortissants maliens ont été rapatriés dimanche de la Tunisie par un vol spécial. Ils ont été tout de suite pris en charge par le ministère de la Santé.

    • vendredi 10 avril
    • 14h14

      Riposte contre le COVID-19 au Mali : Les Nations unies soutiennent à plus de six millions de dollars américains.

    • 14h13

      L’explosion d’une mine a causé la mort de trois personnes dont un sous-préfet dans le centre du pays , apprend-on Le Sous-préfet de Dinangourou et deux éléments de la garde nationale ont été tués au passage de leur convoi sur une mine à Tonou dans la région de Mopti. Selon une source locale, le sous-préfet de Dinangourou a heurté un engin explosif Improvisé à Tonou sur l’axe menant vers Mondoro. Jeudi , la mission de l’ONU au Mali (Minusma) s’est alarmée d’une nouvelle détérioration sécuritaire dans le centre du Mali et de l’augmentation des violences inter-communautaires . Source: Koaci

    • 14h09

      Fonds spécial Covid-19. Depuis son lancement, plusieurs entreprises et personnalités du monde culturel et des affaires ont apporté leur participation à l’effort de mobilisation. On peut citer Vital Diop, le DG de la société malienne de Pari mutuel urbain (PMU-Mali) avec un chèque de 100 millions FCFA, la filiale malienne du groupe UBA (58 millions FCFA), Coris Bank (20 millions FCFA) ou l’artiste international malien Iba One (10 millions FCFA).

    • 14h07

      Depuis deux semaines, les affrontements meurtriers se multiplient au centre du Mali. D’abord entre groupes jihadistes, mais aussi et toujours entre milices armées communautaires. Des combats qui ont fait au moins plusieurs dizaines de victimes civiles. Source: RFI

    • 14h06

      Fonds Covid-19 – L’entreprise citoyenne, PMU-Mali, apporte une contribution de 100 millions Fcfa.

    • 13h56

      Le Conseil de sécurité de l’ONU réclame la libération du chef de l’opposition malienne.

    • jeudi 09 avril
    • 14h25

      Sécurité : Le Vietnam plaide pour le Mali Le Vietnam a appelé à assurer la sécurité du peuple malien lors d’une visioconférence sur la Mission intégrée multidimensionnelle de l’ONU pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), organisée mardi 7 avril par le Conseil de sécurité de l’ONU. L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de sa Mission auprès de l’ONU, a souligné la nécessité d’assurer la sécurité et la sûreté des Maliens, notamment des femmes, des enfants et des forces sécuritaires du Mali et de la MINUSMA. Le diplomate a hautement apprécié le rôle du G5 Sahel, de l’Union africaine (UA), de la MINUSMA et de la France dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Il a appelé à des mesures pour soutenir le Mali dans le contexte de l’évolution compliquée de la pandémie de Covid-19. Le pays a salué les progrès réalisés par les parties, en particulier les efforts du gouvernement du Mali, pour promouvoir la mise en œuvre des quatre résolutions approuvées en décembre dernier et pour mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015. B.S.H.

    • 08h01

      Nouveaux horaires pour les marchés : Les commerçants réticents Le 2 avril 2020, la réunion du Conseil national des prix a recommandé un certain nombre de mesures, parmi lesquelles l’ouverture et la fermeture des marchés, supermarchés, alimentations et marchés permanents à bétail de 6 heures du matin à 16 heures. Une mesure qui ne semble pas convenir aux commerçants. Ils ont adressé, par l’intermédiaire du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), une requête au ministère de l’Industrie et du commerce pour réclamer, le cas échéant, des mesures de compensation pour l’application de cette décision. « Les commerçants se sont exprimés contre. Toutes les associations se sont réunies ce 6 avril et se sont dites opposées à cette fermeture des magasins à 16 heures. Parce que c’est justement à cette période que certains réalisent leur chiffres d’affaires », explique M. Sacko du SYNACODEM. La mesure, destinée à participer à la lutte en réduisant les déplacements au strict minimum et en évitant les regroupements, est cependant un défi qui pourrait être relevé avec des « mesures d’accompagnement », estime le responsable syndical. Par exemple, les commerçants proposent, en contrepartie du manque à gagner qui pourrait résulter de la décision, le renoncement à 4 mois de consommation d’électricité, l’arrêt du paiement des taxes journalières au marché et une subvention pour le paiement des loyers des magasins. La Chambre de commerce et d’industrie du Mali(CCIM) qui adhère à la recommandation, estime cependant que la mesure, logique, entre dans le cadre de la riposte contre la maladie. Fatoumata Maguiraga

    • mercredi 08 avril
    • 20h00

      Covid 19 – Le Mali à la date du 08 avril 2020 compte 59 cas positifs, 07 décès et 16 patients guéris.

    • 19h53

      Législatives 2020 – La proclamation des résultats annoncée pour ce jeudi 09 avril 2020

    • 18h26

      Sur le rapport du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, le Conseil des Ministres a examiné une communication écrite relative au Programme national de Réduction de la Pauvreté dans les 200 communes les plus pauvres du Mali. Le Programme national de Réduction de la Pauvreté dans les 200 communes les plus pauvres du Mali est élaboré sur la base d’une étude menée par l’Observatoire du Développement humain durable qui a permis de déterminer le profil socioéconomique des 703 communes et de les classer selon l’indice de pauvreté en communes très pauvres, pauvres, presque pauvres et non pauvres. Le programme prévoit des initiatives spécifiques de développement en faveur des 200 Communes les plus pauvres du Mali. Sa mise en œuvre permettra entre autres : – de doter les communes concernées en infrastructures socioéconomiques de base ; – de réduire la morbidité à travers l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement ; – de diversifier les activités économiques à travers les pôles communaux de développement ; – de renforcer les capacités des acteurs de la mise en œuvre du programme. Le financement du Programme sur la période 2020-2024 est assuré par l’Etat, les Collectivités territoriales et les Partenaires techniques et financiers.

    • 18h23

      Sur le rapport du ministre de l’Elevage et de la Pêche, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la profession vétérinaire. Les présents projets de texte sont adoptés dans le cadre de la transposition de la Directive n°01/2012/CM/UEMOA du 10 mai 2012, relative à la libre circulation et à l’établissement des docteurs vétérinaires ressortissants des Etats membres de l’UEMOA. Cette transposition a pour objet le renforcement de l’intégration sous régionale à travers notamment une meilleure gouvernance de l’exercice de la profession vétérinaire, l’ouverture et l’extension des marchés des médicaments et des prestations vétérinaires.

    • 12h33

      Actions de lutte contre le Coronavirus – Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions et Porte-parole du gouvernement a décidé d’appuyer les faîtières de la presse pour endiguer la propagation de la pandémie. Yaya Sangaré a, à cet effet, remis hier, à son département, des kits de lavage des mains et autres dispositifs de prévention à des associations et organisations faîtières de la presse. Il s’agit de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep), de l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel-Mali), de l’Union des radios et télévisions libres (URTEL), de l’Association des blogueurs du Mali (ABM), de l’Association des femmes de la presse malienne et de l’Organisation patronale de la presse.

    • 11h37

      Enlèvement de l’honorable Soumaïla Cissé : L’Assemblée nationale invite le Gouvernement à diligenter toutes actions idoines pour le ramener indemne à sa famille

    • 11h32

      Dans le cadre de la prévention du Covid-19 par l’application des gestes barrières, le Bureau régional de la MINUSMA a reçu, le 07 avril dernier, près de 200 bouteilles de savon liquide. Une commande passée auprès de l’association des handicapés physiques « Gorey Bene » de Gao qui en produit, grâce notamment à l’appui de la Mission des Nations Unies au Mali. L’association Gorey Bene a en effet bénéficié dans le passé de quelques projets à impact rapide, qui lui permettent aujourd’hui de produire des biens, notamment les bouteilles de savon liquide.

    • 10h38

      La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 80.142 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 19h00 GMT. Plus de 1.397.180 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 192 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 257.100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

    • mardi 07 avril
    • 17h18

      Crash – Un aéronef de l’Armée de l’air malienne s’est écrasé, ce mardi 7 avril 2020, à Sévaré (Centre), aux environs de 11 heures 30 minutes, avec à son bord deux personnes, le pilote, le capitaine Moussa Maïga, et son copilote, le sous-lieutenant Mahamadou B. Traoré, qui ont tous perdu la vie. L’accident s’est produit quand l’avion revenait d’un exercice, dans le cadre d’une opération antiterroriste contre les groupes armés. Toutes les tentatives d’atterrir à l’aéroport régional ayant échoué le pilote a évité le pire, en se dirigeant sur un espace vide du camp de l’armée de terre où a lieu le sinistre.

    • 17h18

      Justice – Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a gracié plus de 1.400 personnes reconnues pour les faits qui leur sont reprochés par les juridictions, a appris l’AMAP ce mardi, de source proche du département de la Justice. Il s’agit, par cette décision de désengorger les prisons et de faire face aux mesures préventives de la pandémie du Covid-19.

    • 08h48

      Afrique – Environ 20 millions d’emplois sont menacés en Afrique en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus selon une étude de l’Union africaine. Bien qu’elles ne représentent qu’une fraction du nombre total de cas recensés à travers le monde, les économies du continent sont déjà confrontées à un ralentissement économique mondial, à la chute des prix du pétrole et des matières premières et à une implosion du secteur du tourisme. La croissance du PIB africain tablée à 3,4 % cette année avant la pandémie devrait reculer de 08 à 1,1 % selon l’UA.

    • 08h47

      Essais vaccinaux en Afrique : un officiel sénégalais fustige « l’inconscient colonial ». Le porte-parole du président sénégalais Macky Sall a pointé du doigt l’esprit relevant de “l’inconscient colonial” sous-jacent selon lui dans les propos d’un chercheur et un médecin français et dans une note diplomatique sur le coronavirus. Abdou Latif Coulibaly réagit, dans une tribune aux accents personnels publiée dimanche, aux déclarations d’un chercheur de l’Institut français de la recherche médicale (Inserm) et d’un chef de service d’un hôpital parisien, ainsi qu‘à une note du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du Quai d’Orsay datée du 24 mars. Ces mots ont suscité de vives expressions d’indignation en Afrique.

    • 08h44

      Au moins vingt soldats maliens ont été tués lundi dans la région de Gao dans le nord du pays en guerre, au cours d’une nouvelle attaque attribuée à des jihadistes, ont indiqué des élus locaux. Cette attaque contre un poste militaire de Bamba est la dernière en date des opérations imputées aux jihadistes contre l’armée malienne ces derniers mois, dans un contexte de forte dégradation sécuritaire. Elles ont fait des centaines de morts dans les rangs de l’armée.

    • lundi 06 avril
    • 09h19

      Sécurité – Le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a rencontré vendredi à Bamako, le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU au Mali, Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, en présence du commandement militaire. L’objectif de la rencontre était de faire le point de la situation sécuritaire dans les régions du centre du pays et de faire la revue du dispositif opérationnel de sécurisation des personnes et de leurs biens, mis en place entre la MINUSMA et le Gouvernement du Mali.

    • 09h17

      Terrorisme – Trente sept morts ont été tuées dans des attaques dirigées contre les communautés des Cercles de Bandiagara et de Bankass en particulier celles des villages situés dans les communes de Baye et Ouenkoro

    • 09h15

      L’annonce a été faite dans un communiqué rendu public et signé du Secrétaire Général du département de la Santé, Dr Mama Coumaré qui précise que 2 cas, des hommes âgés respectivement de 34 et 58 ans, ont été enregistrés en CIII du district de Bamako et 2 cas (2 hommes âgés de 42 et 75 ans) en CVI. « Ces 4 nouveaux cas portent à 45 le nombre total de cas au Mali. Deux cas décès dont un constaté à l’arrivée ont été enregistrés à Kayes et Bamako, portant le nombre total à cinq »

L’Hebdo - édition du 09.07.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité