L’info en continu

    • jeudi 10 août
    • 09h16

      La procureure de la CPI au Mali en septembre : Fatou Bensouda sera au Mali le mois prochain. L’annonce a été faite par le ministère de la Justice dans un communiqué le mardi 8 août. « La procureure de la CPI, qui effectuera sa première visite dans ce pays, se rendra au Mali dans la première quinzaine du mois de septembre », annonce le texte. Mme Bensouda va examiner la situation des droits de l’Homme au Mali, marquée par la découverte des charniers dans le nord du pays. A la suite d’affrontements meurtriers entre les groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali le mois dernier, de graves violations des droits de l’Homme ont été notées par les forces de la MINUSMA, qui ont publié le 5 août un communiqué dans lequel elles affirment avoir découvert des charniers contenant des corps de personnes exécutées sommairement.

    • 09h15

      Label TV, une nouvelle chaine panafricaine La chaîne de télévision Label TV, initiée par Mactar Silla, sera officiellement lancée le 14 août à Libreville, au Gabon. Les tests satellites, TV et radio ont débuté depuis le 1er août et les programmes débuteront dans les jours à venir. Annoncé en mai 2014, le projet se positionne comme une « vitrine de l’Afrique émergente, avec un ancrage au cœur du continent et une ouverture aux diverses aires géographiques et culturelles, notamment en direction des diasporas ». Initialement prévu pour août 2015, le lancement des programmes avait été reporté à cause des difficultés de financement rencontrées par les promoteurs. La réception de Label TV nécessitera une antenne parabolique, un câble coaxial et un décodeur – démodulateur pour un coût global qui variera de 20 à 35 000 francs CFA selon les pays. « Le programme sera également disponible dans le bouquet des chaînes proposées par les principaux opérateurs locaux de chaque pays », précise la chaine.

    • 09h15

      Tombouctou : Marche contre l’insécurité La jeunesse de Tombouctou a organisé une marche pacifique le mardi 8 août 2017 pour dénoncer l’insécurité et les vols en tous genres qui n’épargnent plus personne. Un mémorandum contenant plusieurs points a été lu devant les autorités régionales qui en ont aussi reçu une copie. Les jeunes ont fait savoir au Gouverneur que si une solution n’était pas trouvée rapidement à cette situation, les conséquences n’engageraient que l’État. Les jeunes organisent d’ores et déjà des patrouilles pour tenter de sécuriser la ville.

    • 09h06

      CMA – Plateforme : Enfin un cessez-le-feu ? Après l’échec de la signature d’un cessez-le-feu le 19 juillet dernier et les affrontements qui s’en sont suivi dans les régions de Kidal et de Ménaka, la communauté internationale et le gouvernement sont à pied d’œuvre pour obtenir un cessez-le-feu définitif. C’est le mercredi 9 août 2017 qu’était prévue la signature d’un cessez-le-feu entre la CMA et la Plateforme. Une première tentative avait échoué le 19 juillet dernier. Des affrontements meurtriers s’en sont suivi dans la région de Kidal, occasionnant l’abandon par la Plateforme de ses positions jusqu’à Ménaka. La mission de bons offices dirigée par l’Imam Dicko a recueilli les propositions des coordinations des chefs de tribus et de fractions à Kidal et à Gao. Beaucoup espéraient que ces concertations permettraient de parvenir à une cessation des hostilités. Mais, pour l’heure, rien ne l’indique et aucune source auprès des mouvements n’a confirmé la signature d’un cessez-le-feu. Les échanges continuent dans les coulisses. La question est de savoir si c’est le document que la Plateforme avait refusé de signer qui reviendra sur le tapis ou si les négociations repartiront sur d’autres bases. Le retour de l’administration et l’installation du MOC constituent les bonds nécessaires pour que l’Accord sorte de sa nonchalance. En plus de ces points de blocage, il faut trouver une solution au conflit tribal qui ronge la région. Ce serait un tremplin pour parvenir enfin à la paix et à la réconciliation.

    • mercredi 09 août
    • 10h38

      Djenné: des assaillants repoussés par l’Armée Aujourd’hui 09 aout vers 04h du matin, des individus armés ont attaqué le peloton de la Garde Nationale du Mali. Les assaillants ont été repoussés par les gardes selon l’Armée. La situation est sous contrôle à en croire la même source. Un garde de faction a été blessé au cours de l’attaque. Un renfort militaire venu de Sevaré est sur les lieux.

    • 10h35

      Dr Malamine Seydou Thiam démissionnaire du RPM : « Je ne veux pas être complice de la partition du pays » Secrétaire général du comité Séma de Badalabougou du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, Dr Malamine Seydou Thiam a suspendu ses activités dans toutes les structures de ce parti. Le démissionnaire motive son acte par les nouvelles orientations du parti, qui, selon lui, sont en déphasage avec les réalités. « La position du parti à la révision constitutionnelle n’est pas de nature à préserver la cohésion sociale. Je ne veux pas être complice de la partition du pays », a-t-il déclaré.

    • 10h17

      Lancement officiel de l’offre «BDM DIASPORA» : Une innovation bancaire au service des Maliens résidant à l’étranger La Banque de développement du Mali (BDM SA) a procédé le lundi 7 août 2017 au lancement officiel son offre «BDM DIASPORA» destiné aux Maliens résidant à l’étranger. Ladite cérémonie était présidée par le ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Dr Abdramane Sylla, en présence du Président du conseil d’administration de la BDM SA, Hamed Mohamed Ag Hamani, du directeur général de la BDM SA, Bréhima Amadou Haïdara, et de nombreuses autres personnalités. L’objectif de cette cérémonie est de faire découvrir en détail cette nouvelle offre afin de la partager avec toute la communauté malienne de la diaspora. Au total, 10 produits sont inclus dans cette offre pour permettre aux maliens résidant à l’étranger (MRE) de faire leur opération financière en toute facilité. Parmi ces produits figure le crédit immobilier MRE.

    • 09h23

      NSIA : la direction générale propose un départ négocié pour l’ensemble des syndicalistes Issiaka Traoré secrétaire général du comité syndical, a été licencié par la direction de l’entreprise d’assurance NSIA. Un acte qui a suscité la colère du syndicat national des assurances, banques, établissements financiers et commerce du Mali (Synabef). Pour trouver un terrain d’entente, le patronat malien avait engagé des négociations entre NSIA et le comité syndical, pour la réintégration du secrétaire général M. Traoré. Malheureusement, le DGA et le DG refusent toute possibilité de retour du secrétaire général du syndicat. Le Synabef a alors déposé lundi 7 août un préavis de grève de 72 heures.

    • vendredi 04 août
    • 11h09

      Le retour de Ras Bath : Condamné le 26 juillet dernier à une année de prison ferme et 100 000 francs CFA d’amende, le chroniqueur malien Mohamed Youssouf Batilly (Ras Bath) est rentré ce 3 août 2017 à Bamako après quelques semaines en Europe. Accueilli par une foule de partisans depuis l’aéroport, le chroniqueur a été « escorté » jusqu’à la bourse du travail où se tenait un meeting de la plateforme Antè Abana, opposée au projet de révision constitutionnelle. Une façon de faire d’une pierre deux coups, selon Mr Ibrahima Kalil Touré membre de la plateforme Antè Abana. « Ce meeting a été organisé pour réaffirmer le rejet du projet de constitution mais aussi pour soutenir Ras Bath qui est aussi un des porte-parole du mouvement ». En dehors de cela, c’était la réaffirmation de la volonté « du peuple de voir Ras Bath en liberté », ajoute Mr Touré. Présent à l’accueil de Ras Bath, Mr Touré qui dit n’avoir jamais vu « une telle marée humaine » , pense que la condamnation du chroniqueur est « une décision politique, pas juridique ». Ce déplacement dans plusieurs pays européens de Ras Bath a été émaillé de plusieurs rencontres et meetings au cours desquels, il a réaffirmé l’opposition de la plateforme au projet de réforme constitutionnelle. Un discours réitéré lors du meeting tenu ce 03 juillet à la bourse du travail par le chroniqueur qui a dénoncé la décision politique dont il fait l’objet.

    • 09h27

      Kayes : 1ère Journée panafricaine de la femme délocalisée La capitale de la 1ère région du Mali, Kayes, a abrité les commémorations délocalisées de la Journée panafricaine de la femme, ce 31 juillet 2017. Présidée par Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, elle était placée sous le thème « Genre et migration : comment la femme peut-elle contribuer à réduire le phénomène de la migration irrégulière ? » Un thème choisi par le Mali en raison des nombreuses problématiques liées à cette question, particulièrement dans la région de Kayes, zone de forte immigration. « La migration est une excellente chose, mais il faut que les candidats choisissent la voix légale, en évitant le piège des passeurs » a affirmé Oumou Touré, en rappelant les aspects positifs de la migration dont Kayes fait montre depuis plusieurs années, comme les différents projets de développement initiés par les migrants originaires de cette région..

    • jeudi 03 août
    • 09h16

      British American Tobacco inquiété pour corruption British American Tobacco (BAT) a annoncé le mardi 1er août 2017 faire l’objet d’une enquête concernant ses pratiques en Afrique. La procédure a été enclenchée par le Serious Fraud Office (SFO), l’organisme chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni. En novembre 2015, la BBC avait diffusé un reportage accusant BAT de payer des pots-de-vin à des responsables de la lutte anti-tabac en Afrique de l’Est. 20 mois plus tard, le SFO a donc ouvert une enquête formelle sur des allégations de mauvaises pratiques. Le cigarettier qui possède entre autres les marques Lucky Strike, Kent, Rothmans et Dunhill (distribué au Mali) avait démenti toute accusation, malgré les centaines de documents confidentiels cités par la chaîne, ainsi que l’interview de Paul Hopkins, un ancien employé de BAT qui avait révélé qu’il payait des pots-de-vin. Au Mali, British American Tobacco a signé, en mars 2016, un protocole d’accord avec la Société nationale de tabac et allumettes du Mali (SONATAM) qui importe les marques Dunhill (Internationnal et King size) et veut pouvoir les produire sur place, dans le cadre d’un programme d’investissement de 7 milliards de francs CFA (10,67 millions d’euros) prévu d’ici à 2020 et devant aboutir à la création de 200 emplois directs.

    • mercredi 02 août
    • 14h24

      Kayes : échauffourée entre deux équipes de football : un blessé grave, c’est le bilan d’une échauffourée entre deux équipes de football, le lundi dernier 31 juillet au stade municipal de Kayes. Les incidents se sont produits lors de la dernière rencontre de la coupe du Mali qui devait se jouer entre SIGUI et KABATE. Les responsables sportifs ont décidé d’annuler le match et le remettre à une date ultérieure.

    • 13h46

      Gao: Deux individus armés tentent de perturber la visite du ministre de l’Energie et de l’Eau De retour de Taoussa, les forces armées et de sécurité malienne ont arrêté, le dimanche 30 juillet vers 17 h, deux bandits armés qui tentaient de dépouiller des participants à la rencontre de Taoussa convoqué par le ministre de l’Energie et de l’Eau. Ils sont actuellement détenus à la gendarmerie de Gao. De sources dignes de foi, ces assaillants étaient à bord d’un véhicule tout terrain lorsqu’ils ont tenté de braquer des passagers qui ont réussi à se tirer d’affaire. Ces derniers ne doivent leur salut qu’aux éléments des forces armées maliennes qui accompagnaient le ministre de l’Energie et l’Eau en visite sur le chantier de la route Gao – Bourem- Taoussa.

    • 13h45

      Tessalit (Kidal) : 4 soldats français blessés dont 1 grièvement suite au passage de leur véhicule sur une mine Les faits se sont produits, lundi 31 juillet, aux environs de 10 heures, à environ 5 km à l’est de Tessalit, dans la région de Kidal. Selon une source locale, un véhicule blindé à bord duquel se trouvaient des soldats français de l’Opération Barkhane a sauté sur un engin explosif, probablement une mine. L’on déplore quatre blessés dont un grièvement qui a dû être rapatrié en France. Bien que cette attaque n’ait pas été encore revendiquée, elle porte tout de même la signature du groupe jihadiste « nosrat al-Islam wal-Mouslimin » qui a déjà frappé plusieurs coups similaires.

    • mardi 01 août
    • 15h36

      Le premier ministre du Mali face aux internautes : Le rendez vous initialement prévu entre les abonnés de facebook et le premier ministre du Mali Abdoulaye Maïga avait été reporté. Il est maintenant programmé pour le mercredi 02 aout à 15h30mn

    • 12h34

      Mali: début des consultations sur la révision constitutionnelle Le Lundi 31 juillet, le président malien IBK a entamé à Bamako une série de rencontres avec la classe politique et la société civile. Entre autres sujets abordés, la vie de la nation et le référendum sur le nouveau projet de Constitution., il a reçu des partis de la mouvance, mais quelques jours avant, c’est le chef de l’opposition qui a été reçu.

    • 09h23

      Marche de protestation des fournisseurs de l’État : Les fournisseurs de l’Etat projettent une marche pour leur créance de 80 milliards 1 août 2017 Société

    • lundi 31 juillet
    • 16h29

      Le car transportant les footballeurs maliens, qui retournent chez eux après leur participation aux jeux de la francophonie à Abidjan, a fait un accident de la circulation Rechercher accident de la circulation à Elibou Rechercher Elibou (60 km) d’Abidjan, ce lundi, a appris KOACI, de source de l’ambassade. En effet, selon cette source, cet accident a été causé par une crevaison de pneu provoquant une sortie de route du véhicule qui a littéralement broyé l’une des jambes d’un vendeur de cola à la criée près de la voie. Toutefois, aucun passager n’a été blessé a tenu à rassurer le chef de la délégation, Amadou Diarra Yalcouyé.

    • 16h16

      Nord-Mali : Un convoi de l’armée Malienne serait tombé dans une embuscade entre Gossi et Hombori ce lundi 31 juillet vers 15H.

    • vendredi 28 juillet
    • 21h19

      Menaka : la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) est rentrée dans la ville de Ménaka, ce vendredi soir, sans résistance.

    • 16h31

      La journée mondiale de lutte contre l’hépatite a été célébrée aujourd’hui. Au Mali, plus de 54% des jeunes de 20 à 30 ans sont atteints de la maladie, selon les spécialistes.

    • 16h28

      Kidal : Affrontements entre la CMA et la Plateforme à Kidal. Les combats se seraient soldés par de lourdes pertes du coté de la Plateforme, selon certaines sources. Un calme précaire règne aujourd’hui.

    • 08h11

      PPP Afrique Un forum en octobre à Paris « Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique ». C’est le thème de la rencontre qui se déroulera les 24 et 25 octobre 2017 à Paris, aux Salons Hoche. L’objectif du Forum PPP (Partenariat Public – Privé) Afrique 2017 organisé par la société Trainis, dirigée par le Malien Daouda Coulibaly, est de créer un environnement propice aux échanges entres décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés, investisseurs internationaux ainsi qu’avec des institutions de promotion de l’investissement. Il s’agit de permettre à ce public, à travers ce cadre de proximité, « d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains », peut-on lire dans les publications annonçant l’évènement. Impliquer les acteurs du secteur privé dans le financement des infrastructures et la mise en œuvre de grands projets de développement, tel est le sens de cette approche qui fait du chemin sur le continent africain. Des contrats PPP (sous forme de concessions ou de contrats de partenariat) voient le jour dans de nombreux pays et le nombre de contrats mis en œuvre est chaque année plus important. Outre les nombreux cadres d’échanges, plusieurs panels seront animés lors du forum. On y retrouvera d’anciens ministres, des capitaines d’industries et des cadres de la défense, entres autres. L’ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara, pourrait faire partie des speakers qui traiteront de sujets divers, tels que le cadre juridique des projet PPP ou encore les éléments clés du montage de ce type de projet. Des formations sont également au programme, ainsi qu’une cérémonie de remise de distinctions. www.forum-ppp.com

    • jeudi 27 juillet
    • 07h42

      Barrage de Taoussa : La sécurisation à l’ordre du jour : Alors que ses travaux ont été officiellement lancés en février 2010, pour durer initialement 6 ans, la crise multidimensionnelle de 2012 et l’insécurité résiduelle dans le nord de notre pays ont mis à rude épreuve la construction du barrage hydroélectrique de Taoussa, sur le fleuve Niger, dans la région de Gao. C’est dans le cadre de la relance de ce chantier majeur que le ministère de l’Energie et de l’Eau organise du vendredi 20 au lundi 31 juillet 2017, un atelier d’information sur la sécurisation des travaux d’aménagement du barrage sur son site d’implantation. Situé à 130 km de Gao, près de Bourem, le chantier, dont le coût est estimé à 136 millions de dollars, n’arrive toujours pas à redémarrer. La société chinoise chargée de son exécution, Sinohydro Corporation, exige des conditions de sécurité accrues pour retourner sur place. « Au regard des recommandations de la rencontre de toutes les parties prenantes, en septembre 2016 à Gao, et de la table ronde des bailleurs de fonds, en février 2017, cet atelier permettra de voir l’état de la mise en œuvre des actions et quelles orientations donner au projet, surtout sur le plan sécuritaire », a assuré Baye Coulibaly, chargé de communication du ministère de l’Energie et de l’Eau.

    • 07h42

      Forum PPP Afrique 2017 : Promouvoir l’investissement « Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique ». C’est le thème de la rencontre qui se déroulera les 24 et 25 octobre 2017 à Paris, aux salons Hoche. L’objectif du Forum PPP (Partenariat Public – Privé) Afrique 2017 organisé par Trainis est de créer un environnement propice aux échanges entres décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés, investisseurs internationaux ainsi qu’avec des institutions de promotion de l’investissement. Il s’agit de permettre à ce public, à travers un cadre de proximité, « d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains », peut-on lire dans les publications annonçant l’évènement. Impliquer les acteurs du secteur privé dans le financement des infrastructures et la mise en œuvre de grands projets de développement, tel est le sens de cette approche qui fait du chemin sur le continent africain. Des contrats PPP (sous forme de concessions ou de contrats de partenariat) voient le jour dans de nombreux pays et le nombre de contrats mis en œuvre est chaque année plus important. Outre les nombreux cadres d’échanges, plusieurs panels seront animés lors du forum. On y retrouvera d’anciens ministres, des capitaines d’industries et des cadres de la défense, entre autres. L’ancien Premier ministre, Moussa Mara, fait partie des speakers qui traiteront de sujets divers, tels que le cadre juridique ou les éléments clés du montage de ce type de projet. Des formations sont également au programme, ainsi qu’une cérémonie de remise de distinctions.

    • mercredi 26 juillet
    • 17h25

      Mali: chute accidentelle d’un hélicoptère de la Minusma dans le nord du pays : Deux membres d’équipage se trouvaient à bord d’un hélicoptère d’attaque allemand de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) qui s’est écrasé aujourd’hui mercredi 26 juillet dans le nord du pays, ont indiqué des diplomates. La Minusma a dépêché une équipe sur les lieux du crash pour déterminer le sort de l’équipage et les circonstances du drame, a précisé Farhan Haq, un porte-parole de l’ONU. Un responsable de la Minusma à Gao, au nord du Mali, avait indiqué plus tôt à l’AFP qu’il s’agissait sans doute d’un accident. L’hélicoptère s’est écrasé alors qu’il «surveillait des affrontements au sol et donc le site doit être sécurisé avant qu’une équipe puisse se rendre sur place», a souligné M. Haq, sans préciser la nationalité des deux personnes à bord.

    • 14h13

      Jeux de la Francophonie : Aboubacar Bablen DRABA offre une médaille d’argent au Mali en Création Numérique ce mardi 25 juillet dans le cadre des 8èmes de la francophonie. Un excellent designe partant des 3 DDD en TIC . Bravo Draba !

    • 12h58

      Mali : Ambassade du Canada au Mali : Les 32 agents licenciés de l’UAP-CCM réclament leur prime d’ancienneté Le collectif des travailleurs de l’Unité d’appui à la coopération canado-malienne de l’UAP-CCM a tenu, une conférence, à la Maison de la presse de Bamako le lundi 17 juillet. En informant l’opinion nationale et internationale de l’injustice dont ses membres sont victimes, suite à leur licenciement pour motif économique en juillet 2016. En effet, suivant les explications du porte-parole de l’UAP-CCM, Anourou Cissé, les travailleurs ont exprimé à toutes les occasions leur attachement sans équivoque à la coopération canadienne, leur disponibilité et leur volonté d’accompagner le processus de licenciement dans la quiétude et l’entente. Sous la présence de sa présidente, Mme Bathily Sira Diop.

    • mardi 25 juillet
    • 14h44

      Le chroniquer Madou Kanté victime d’une agression par balles Madou Kanté, initiateur de Madou ka journal sur facebook, a été victime d’une attaque par arme à feu à djelibougou, aujourd’hui mardi 25 juillet 2017 aux environs de 01 heure du matin. Touché à la poitrine, il a été admis aux urgences à l’hôpital du Mali. Cette agression est intervenue au moment ou l’intéressée était à l’arrêt dans son véhicule pour téléphoner. Le ministre de la sécurité et de la protection civile et celui de la communication et de l’Economie numérique lui ont rendu visite. Une enquête est ouverte afin de déterminer les raisons de cette attaque et d’appréhender les auteurs et les présenter à la justice

    • vendredi 21 juillet
    • 10h48

      Vers une nouvelle carte de presse numérisée et plus sécurisée Dans le cadre de l’assainissement du secteur de la presse, le ministère de l’économie numérique vient de faire adopter par le gouvernement un nouveau projet de carte de presse. Selon le ministre Arouna Modibo Touré, cette nouvelle carte de presse, sera numérisée, donc plus sécurisée. Pour y accéder, le prétendant doit avoir un diplôme d’une école de journalisme reconnue ou justifier cinq ans d’activité dans un organe reconnu de la place. La première attribution est gratuite mais, une fois perdue ou périmée, le détenteur doit mettre la main à la poche pour s’es procurer

L’Hebdo - édition du 23.05.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité