L’info en continu

    • lundi 22 mars
    • 17h24

      Téléphonie: Orange info annonce de possibles perturbations cette nuit suite aux travaux d’amélioration du réseau en cours.

    • 13h27

      Culture: Lancement de la sixième édition du festival Dogon, Ogobagna ce lundi 22 mars 2021 à la Place du cinquantenaire de Bamako, aux berges du fleuve Niger.

    • 12h58

      Niger : attaque meurtrière à l’ouest du pays près du Mali. Des dizaines de civils tués, ce dimanche 21 mars, dans plusieurs attaques à l’ouestdu Niger  près de la frontière malienne. Avec un bilan provisoire estimé à 60morts selon les services de sécurité du Niger, ces attaques auraient étéprovoquées par des hommes armés venus à moto. A noter que ces derniersévénements meurtriers arrivent quelques jours après l’accrochage tenu à Tessit,dans la région de Gao au nord du Mali qui avait fait 33 morts, et 14 blessés.

    • 11h38

      Société: Grève des transporteurs des commerçants les 23, 24 et les 25 mars 2021

    • jeudi 18 mars
    • 08h24

      Le parti Fare an ka wuli de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé fera le dimanche 21 mars sa rentrée politique au titre de l’année 2021 à Yanfolila, à 195 km de Bamako, dans la région de Sikasso. Yanfolila est le fief du parti et le seul cercle au Mali à avoir donné, à l’issue des dernières communales, une quarantaine d’élus communaux aux Fare. Selon le Secrétaire général adjoint du parti, Bréhima Sidibé, c’est également une manière de remercier les militants du cercle et de consolider les bases de la formation politique. Cette rentrée politique sera « l’occasion pour l’ensemble des organes invités d’échanger sur l’actualité nationale, les perspectives par rapport aux élections générales de 2022 et la vie du parti également ». La rentrée politique sera présidée par Modibo Sidibé. Entre 400 à 500 délégués et sympathisants du parti sont attendus pour prendre part à cette rencontre importante. Les organisateurs assurent qu’ils mettront tout en œuvre pour le respect des mesures barrières anti Covid-19.

    • 08h23

      Le Premier ministre de la transition, Moctar Ouane entame ce jeudi une visite de travail dans la région de Mopti a annoncé le porte-parole du gouvernement dans un communiqué en date du 17 mars. Le document ne précise pas la durée de la visite, toutefois, le chef du gouvernement aura un agenda chargé. Il procédera au lacement des travaux (2×2 voies) Sévaré- Mopti et à l’inauguration de l’unité d’hémodialyse de l’hôpital Sominé Dolo. Il rendra visite aux victimes des violences inter communautaires. Le Premier ministre présidera une réunion du cadre politique de gestion de la crise au Centre ainsi qu’une conférence avec les forces vives de la région pour recueillir leurs préoccupations et décliner les nouvelles orientations du gouvernement dans la gestion de la crise au Centre.

    • 08h02

      Le président de la Transition Bah N’Daw a décrété un deuil national de trois (3) jours à compter du jeudi 18 Mars 2021 à zéro heure, sur toute l’étendue du territoire national en hommage aux éléments des Forces Armées de la relève montante de Tessit, tombés sur le champ de l’honneur le lundi 15 Mars 2021 au cours d’un accrochage violent avec des terroristes sur l’axe Lelehoye-Tessit dans le Cercle d’Ansongo, Region de Gao. 33 soldats sont morts lors de cette embuscade, 14 blessés. Durant les combats, le FAMa ont fait subir des pertes à l’ennemi. 20 morts retrouvés sur le terrain, assure un communiqué de la Direction de l’information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA).

    • mercredi 03 mars
    • 11h41

      Terrorisme-Un gendarme a été tué par des hommes armés non identifiés, mardi 2 mars, dans l’attaque de la brigade de gendarmerie de San. Des bureaux ont également été brûlés.

    • vendredi 26 février
    • 20h57

      Impunité-Avocats sans frontières Canada (ASFC), l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH) et la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) ont rappelé le 23 février l’urgence de lutter contre les violations de droits de l’Homme enregistrées au Mali depuis le début de la crise de 2012 et documentées dans le rapport d’enquête de la Commission d’enquête internationale (CEI) publié le 2 février dernier. « Nous déplorons le manque de soutien pour les victimes, qui font face à un système judiciaire qui ne les protège pas. De sa création à nos jours, la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) estime avoir reçu 19 000 dépositions. Le rapport de la CEI nous met en face de la réalité : la plupart de ces victimes attendent toujours la justice, en vain », a déclaré Me Moctar Mariko, Président de l’AMDH. Les trois organisations de défense des droits de l’Homme invitent la communauté internationale à appuyer les efforts du gouvernement malien pour la mise en œuvre des recommandations de la CEI et se disent disposées à accompagner l’État.

    • 12h03

      Justice-Le Conseil supérieur de la magistrature s’est réuni jeudi 25 février au Palais de Koulouba sous la présidence du chef de l’Etat Bah N’daw. Sur les 23 membres du conseil, 22 étaient présents. La session a procédé au redéploiement de 137 magistrats, cela afin de « corriger les dysfonctionnements » au niveau des juridictions et service centraux.

    • 11h27

      Terrorisme-Huit militaires ont été tués dans la nuit du jeudi 25 février dans l’attaque simultanée d’une base militaire et l’escadron de la gendarmerie de Bandiagara par des individus lourdement armés non identifiés, informe l’armée malienne. Selon le bilan provisoire, cinq autres personnes ont été blessées.

    • mardi 23 février
    • 16h36

      Justice. Renvoi au 2 mars de la décision de la cour d’appel de Bamako dans les procédures visant Boubou Cissé, Ras Bath et cinq autres personnes accusées « d’atteinte à la sûreté de l’Etat ». Selon des avocats de la défense, le renvoi serait lié à la réaffectation très prochaine de certains magistrats à la cour suprême.

    • 10h49

      Justice-Le procès d’Amadou Haya Sanogo et coaccusés s’ouvre ce jeudi 25 février à la cour d’appel de Bamako. L’ancien putschiste ayant renversé le président Amadou Toumani Touré et 17 autres militaires sont accusés « d’enlèvement, d’assassinat et de complicité d’assassinat » dans l’affaire des 21 bérets rouges tués. En 2012, plusieurs bérets rouges avaient été faits prisonniers lors de leur contrecoup d’Etat. Ils avaient ensuite été exécutés et enterrés dans une fosse commune à Diago, un village à 15 km de Kati. Le 22 décembre 2015, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako a mis en accusation Amadou Haya Sanogo Et 17 autres militaires. Le procès s’est ouvert le 20 novembre 2016 à Sikasso lors d’une session spéciale de la cour d’assises pour être finalement renvoyé afin de permettre une nouvelle expertise médicale. En janvier 2020, Amadou Haya Sanogo et ses coaccusés ont bénéficié d’une liberté provisoire.

    • vendredi 19 février
    • 11h36

      Un mini forum, intitulé « l’Autre Forum de Bamako », se tiendra en présentiel et en vidéoconférence les 18 et 19 février 2021 à l’Azalai hôtel de Bamako, en prélude à la 21ème édition du Forum de Bamako prévue du 20 au 22 mai 2021 à Bamako. Placé sous le haut patronage du Président de la transition, Bah N’daw, il a pour thème « État, citoyenneté, religions et laïcité : état des lieux, enjeux et perspectives au Mali ». L’objectif est de sortir de l’atelier avec des constats et des recommandations partagés qui pourraient inspirer les réformes attendues pendant la transition, de même que les négociations avec les groupes djihadistes voulues par le Dialogue national inclusif. Le forum sera axé sur une communication inaugurale et deux panels. Chaque panel sera introduit par deux ou trois brèves communications qui camperont le sujet, pour laisser plus de temps aux débats. Des décideurs politiques, responsables de partis, personnalités religieuses, organisations de la société civile et universitaires, entre autres, sont attendus.

    • 09h42

      Relance économique : Le Mali émet 80 milliards de FCFA en « Obligations de Relance OdR» sur le marché financier le 24 février.

    • 09h36

      Football – L’UEFA a suspendu Sékou Koita et Mohamed Camara pour trois mois, après avoir été contrôlés positifs suite à l’utilisation d’un médicament.

    • jeudi 18 février
    • 09h19

      Les hôpitaux de Bamako et de Kati prévoient une grève générale de 10 jours. Elle durera du lundi 1er au vendredi 5 mars, pour ensuite reprendre du lundi 8 mars au vendredi 13 mars. Les agents revendiquent plusieurs points pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Ils exigent de rendre effectives « les mesures de sécurité et de motivation » des personnels dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Ils demandent également l’intégration dans la fonction publique du personnel contractuel et la régulation de la situation de ceux qui ont déjà été intégrés. Parmi les revendications, on note aussi le paiement des primes Covid-19 et l’effectivité de la gratuité de la prise en charge du personnel assujetti à l’AMO, sans oublier l’amélioration des plateaux techniques et le recrutement de personnel au compte des hôpitaux. Les hôpitaux concernés par la grève générale prochaine sont les CHU Gabriel Touré, l’hôpital du Point G, l’hôpital dermatologique, l’hôpital du Mali et l’hôpital de Kati. Récemment, les négociations ont échoué entre le gouvernement et le comité syndical du CHU Gabriel Touré. Elles portaient sur « des doléances touchant pour l’essentiel la majorité des structures concernés par le présent préavis ». Cela avait abouti à des grèves de trois, quatre et onze jours entre novembre 2020 et janvier 2021.

    • mardi 16 février
    • 17h40

      Déclarations – Emmanuel Macron: « Je considère que précipiter un retrait français ou en tout cas une volonté de retirer massivement des hommes (…) serait une erreur. C’est le fruit des discussions que j’ai eues avec chacun des dirigeants [de la région]. »

    • 17h34

      Le Comité de suivi de l’accord de paix issu du processus d’Alger a appelé les parties prenantes à cet accord à mettre en œuvre les engagements contenus dans la feuille de route dudit accord.

    • 15h17

      G5 Sahel – Le président français Emmanuel Macron a insisté, en s’adressant au sommet du G5 Sahel de N’Djamena, sur la nécessité de renforcer à la fois la lutte contre les groupes jihadistes et le « retour de l’État » dans les pays de la région

    • 14h26

      CAN U-20: La Confédération africaine de football (CAF) a lancé dans la foulée de la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans. La compétition a été déclenchée le 14 février en Mauritanie pour s’achever le 6 mars. Le Mali, tenant du titre, n’est pas candidat à sa propre succession. Il est cité parmi les grands absents de la compétition. Le lancement des débats a tourné à l’avantage du Cameroun. Les Lionceaux ont bien débuté, en s’imposant devant la Mauritanie pays hôte (1-0), en ouverture de cette édition, Sunday Junior a offert la victoire au Cameroun en toute fin du match. Le 15 février, la République centrafricaine (RCA), l’autre représentant de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale, a concédé le nul (1-1) face à la Namibie. Penouua Kandjii avait répondu au Centrafricain Flory Yangao. L’Ouganda a eu raison du Mozambique (2-0). Derrick Kakooza et Steven Serwadda ont offert à l’Ouganda sa première victoire. Le Burkina Faso et la Tunisie ont fait jeu égal (0-0).

    • 12h10

      Forum économique international sur l’Afrique : la 20ème édition prévue le 22 février prochain. Le Forum accueille la plus grande conversation annuelle d’Europe sur la formidable transformation en cours de l’Afrique. Il invite les décideurs politiques africains et de l’Ocde, les investisseurs, les universitaires, la société civile et les organisations internationales à partager leurs points de vue et à discuter de la manière dont de meilleures politiques peuvent améliorer les résultats en matière de développement pour les africains et le monde

    • 12h09

      Le 27 février prochain se tiendra à Bamako la toute première édition du gala des femmes entrepreneures. Une soirée qui réunira des jeunes femmes entrepreneures ou fonctionnaires évoluant dans différents secteurs d’activités. Opportunité pour asseoir un cadre d’échanges fructueux multi-acteurs dans le domaine de l’entrepreneuriat au Mali, particulièrement celui des femmes.

    • 11h09

      Finances – Uemoa : le marché boursier en baisse la semaine dernière. Selon la Revue hebdomadaire des marchés pour la semaine du 8 au 12 février 2021 de Impaxis Securities, société de gestion et d’intermédiation basée à Dakar, à l’issue d’une marche empreinte de croissance entamée depuis le 19/01/2021, le marché actions de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a affiché un ralentissement de sa trajectoire. Sur les cinq séances, le marché a enregistré de légères contractions et termine sa course hebdomadaire ce vendredi 12 février 2021 à 133,07 points, en baisse de 0,38% par rapport à la séance précédente, bien loin de son plus bas de l’année.

    • 10h39

      G5 Sahel: Le président tchadien Idriss Déby Itno a annoncé lundi soir l’envoi de 1200 soldats dans la zone dite des « trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, pour lutter contre les jihadistes, en marge du sommet du G5 Sahel à N’Djamena, selon un tweet de la présidence.

    • 10h37

      Crise sanitaire: Le gouvernement du Mali annonce le 15 février 2021 la découverte de 6 nouveaux cas de contamination au coronavirus (sur 508 tests réalisés) à Kéniéba et Bamako, portant à 8235 le nombre de cas identifiés dont 6200 guérisons. Pas de nouveau décès constaté (342 au total).

    • lundi 15 février
    • 16h54

      Les 15 et 16 février se tient une conférence sur la mobilisation des compétences de la diaspora pour l’emploi au Mali. La cérémonie de lancement a vu la participation de plusieurs personnalités sous la présidence du Premier ministre Moctar Ouane.

    • 16h43

      Journée internationale du cancer de l’enfant au menu de l’actualité chaque 15 février.

    • 14h01

      Incendie – Une semaine après la dissolution de la CENI, une partie bâtiment qui abritait l’institution a pris feu ce lundi 15 février à Bamako.

    • 12h51

      Religion – Imam Nafo Soumaïla Diaby, de nationalité guinéenne, a été sommé de quitter le Mali par le gouvernement de la transition sous la demande du Ministre des affaires religieuses et du culte à cause de sa pratique de l’islam en langue ‘’N’Kô’’.

L’Hebdo - édition du 29.09.2022
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité