L’info en continu

    • dimanche 11 décembre
    • 19h13

      L’Union européenne a signé dimanche à Bamako un accord avec le Mali, le premier du genre, visant à lutter contre « les causes profondes de la migration irrégulière » et à « favoriser le retour des migrants maliens depuis l’Europe ».

    • vendredi 09 décembre
    • 10h58

      Malitel et Mobicash, en partenariat avec Canal +, lancent un nouveau concept de réabonnement au décodeur par téléphone portable. Avec un code en 4 étapes, le client peut prendre un nouveau forfait pour réactiver son décodeur partout au Mali. Mobicash, le service lancé par Malitel comptait déjà plusieurs services (retrait et envoi d’argent, dépôt, paiement des frais de scolarité, de salaire, recharge téléphonique, etc.) et le transfert à l’international sera pour bientôt, ajoute Mostafa El Houti, chef de département marketing de Malitel. Les abonnés au compte Mobocash peuvent déjà utiliser cette nouvelle option dès aujourd’hui.

    • jeudi 08 décembre
    • 13h29

      TOMBOUCTOU : une forte explosion suivie de tirs nourris a été entendue hier après midi(07/12/2016) à 25 km de Tombouctou. Selon des sources locales, une tentative d’embuscade contre un convoi de la Minusma aurait échoué sur l’axe Tombouctou-Goudam. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Au même moment, dans la même région, un véhicule de l’ONG NRC (Conseil norvégien pour les réfugies) a été enlevé à Koiratao à l’Est de la ville de Tombouctou.

    • 12h57

      Procès Sanogo : Le procès Sanogo à été renvoyé à la prochaine session des assises, en 2017.

    • 10h32

      Au Mali après des mois de crise, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo a ordonné la fermeture de tous les stades du pays jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à la résolution définitive de la crise. La décision a été notifiée, hier mercredi 07 décembre à la ligue de Bamako qui avait programmé la coupe de l’arbitrage. Le ministère a pris cette décision pour trouver un règlement à l’amiable de la crise, a commenté la chargée de communication du ministère, selon elle, les tensions sont tellement perceptibles qu’il faut agir avec discernement.

    • 09h46

      Un convoi de la MINUSMA, cible d’un engin explosif. Selon le porte-parole adjoint de la MINUSMA, « c’est un engin explosif télécommandé qui a explosé lors du passage du convoi dans les environs d’Acharane, au sud-ouest de Tombouctou ».il a indiqué qu’il n’y a pas de victimes ni de dégâts.

    • 09h30

      Les artistes maliens se mobilisent pour l’Histoire de l’Afrique Plus d’une quarantaine d’artistes maliens, dont Barack Adama de Sexion d’Assaut, Amadou et Mariam, Dawala, Salif Keïta, Aissata Maïga, Cheick Moctary Diarra, Inna Modja, Mokobé, Oxmo, Puccino, Ballaké Sissoko, Cheick Tidiane Seck et Rokia Traoré, se sont retrouvés mercredi 7 décembre au siège de l’UNESCO à Paris, pour s’engager à rejoindre la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire de l’Afrique, une initiative visant à promouvoir un ouvrage de référence qui reste peu connu du grand public : l’Histoire générale de l’Afrique. Fruit d’un travail titanesque, ses huit volumes rédigés par quelque 350 historiens, dont deux tiers d’Africains, parmi lesquels J. F. Ade Ajayi (Nigéria), Amadou Hampaté Bâ (Mali), Cheikh Anta Diop (Sénégal), Mohamed El Fasi (Maroc), Joseph Ki-Zerbo (Burkina Faso), Gamal Mokhtar (Égypte), Djibril Tamsir Niane (République de Guinée), Théophile Obenga (République du Congo), Bethwell Allan Ogot (Kenya), totalisent près de 10 000 pages et portent sur plus de trois millions d’années de civilisation. Lancée par l’UNESCO le 7 octobre 2015, la Coalition internationale d’artistes a été rejointe par les artistes maliens au cours d’une cérémonie ouverte par la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, la ministre de la Culture du Mali, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, le représentant de la Délégation des artistes maliens, Badiri Diakité dit Dawala, et en présence de l’ambassadeur du Mali auprès de l’UNESCO, Oumar Keïta.

    • 09h00

      « One Cluse » remporte le Prix malien de la qualité La célèbre rôtisserie « Pharmacie de la Santé/One Cluse », qui dispose de plusieurs points de vente dans la ville de Bamako, a remporté le 3 décembre dernier la 5ème édition du Prix malien de la qualité (PMQ) au cours d’une cérémonie organisée par l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (AMANORM), en collaboration avec le ministère du Développement industriel. La manifestation qui vise à promouvoir la culture qualité dans les entreprises maliennes, a vu concourir 11 d’entres elles. Le prix de l’Excellence a été attribué au cabinet Conseil ingénierie et recherche appliquée (CIRA-SA), catégorie A (niveau 4). Dans la catégorie B, (niveau 1), c’est l’entreprise de fabrication de pavés La Potière qui occupe la première place. Aucun lauréat pour la catégorie B (niveau 4), dont les deux participants n’ont pu atteindre la moyenne requise. En catégorie B (niveau 3), c’est le Centre de développement de l’artisanat textile (CDAT) qui a remporté le premier prix.

    • 08h51

      La comédienne ivoirienne Marie Louise Asseu alias Malou de la série télévisée « Ma famille » est décédée ce mercredi soir.

    • 08h00

      En Algérie, la chasse aux migrants « Une rafle raciste », écrit sur le site « Libre Algérie » l’économiste algérien Omar Benderra à propos de la rafle d’environ 1 400 migrants dans la nuit du 1er au 2 décembre. « Il s’agit là d’une forfaiture renouvelée digne d’un régime fasciste. Par ces pratiques criminelles réitérées, l’Algérie de la révolution africaine, l’Algérie solidaire de tous les peuples en lutte, l’Algérie de Fanon est ainsi ramenée au rang honteux des pays racistes (…), des Algériens occupant des fonctions d’autorité ont ordonné la déportation brutale et inhumaine de frères et de sœurs de notre commun continent broyé par les guerres et la misère », ajoute-t-il. L’opération se poursuit dans les rues d’Alger où des migrants vivent la peur au ventre. À en croire la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme, les sans-papiers raflés, parmi lesquels des femmes et des enfants, ont été regroupés avant leur transfert à Tamanrasset pour être expulsés. Mais cette opération est pour Alger une façon de montrer patte blanche aux yeux des Occidentaux dans le cadre des politiques de « containment » des migrations africaines. L’orage de la chasse aux migrants passé, en Algérie, la question qui se pose est de savoir pourquoi les autorités algériennes ne régularisent-elles pas les migrants clandestins qui, pourtant, constituent une force de travail dont profitent les entreprises du pays. Le Mali voisin, dont de nombreux ressortissants sont concernés, n’a pour le moment pas réagi.

    • 07h47

      5 jours de grève dans les écoles Les classes du primaire et du secondaire sont fermées cette semaine au Mali. Les enseignants suivent en effet le mot d’ordre de grève de 120 heures de sept syndicats, qui entendent faire plier le gouvernement sur un certain nombre de revendications. Ce sont au total six points de revendication pour l’amélioration de leur vie et conditions de travail, dont l’adoption d’un statut autonome de l’enseignement, l’alignement de salaires des enseignants maliens sur ceux de la sous-région, l’adoption d’une carte scolaire à l’enseignement fondamental et secondaire, etc. Les syndicats avaient estimé que le ministère de tutelle ne manifestait pas assez de bonne volonté, du fait de l’obtention d’un « accord partiel ». Ce dernier dénonce de son côté une « prise en otage de l’école par les enseignants », et indique avoir déjà accordé ce qu’il était possible, selon les textes et les capacités de l’État malien.

    • mercredi 07 décembre
    • 14h04

      une forte explosion vient de se produire à l’instant sur le chemin qui lie Goundam à Tombouctou suivi des tirs de Kalachnikov. À S

    • 11h08

      Procès Sanogo : la Cour rejette la demande de renvoi de l’accusation. L’audience suit son cours.

    • 10h15

      FMI : bonnes performances de l’économie malienne permet le décaissement immédiat d’environ 25.8 millions de dollars (12,9 milliards de Fcfa). Ce qui porte le total des décaissements au titre du programme, à ce jour, à près 81.3 millions de dollars (40,6 milliards de Fcfa).

    • 10h12

      Procès Sanogo: La défense estime que le dossier n’est pas en l’état, et reclame la mise en liberté provisoire des accusés.

    • mardi 06 décembre
    • 09h32

      Au Mali, une attaque a visé cette nuit la prison de Niono dans la région de Ségou Tous les prisonniers ont été libérés, un gardien a été tué.

    • vendredi 02 décembre
    • 13h37

      « Quatre combattants d’Al-Mourabitounes ont mené l’attaque contre l’aéroport de Gao », a indiqué un communiqué reçu à Alakhbar du groupe jihadiste qui a revendiqué l’attaque.

    • 10h44

      Le 2ème jour du procès du général Amadou Haya Sanogo a été suspendu. En cause les avocats des différentes parties qui refusaient de rentrer dans la salle d’audience sans leurs téléphones portables. Le juge Mamadou Berthe a prononcé une suspension du procès jusqu’au lundi 5 décembre. À l’issue de cette annonce alors que le général Sanogo s’apprêtait à quitté la salle d’audience , une foule massive a fait barrage en scandant ‘‘Libérez-Haya’’.

    • jeudi 01 décembre
    • 16h27

      Le Gatia et la CMA se seraient affrontés ce jeudi matin vers 09 heures, à Marsi, une commune de la région de Gao tuant deux personnes de la CMA.

    • 14h41

      Le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort aujourd’hui à Dakar à l’âge de 81 ans. Figure emblématique de l’art Africain, Il était connu pour ses sculptures monumentales de guerriers qui ont fait le tour du monde. Le 11 décembre 2013, Ousmane Sow devenait le premier Africain à rejoindre l’Académie française des Beaux-. « Il emporte avec lui rêves et projets que son organisme trop fatigué n’a pas voulu suivre », a déclaré son entourage.

    • 09h28

      Livre secteur désespérément en berne Le Salon international du livre de Ségou qui s’est tenu dans la cité des balazans du 25 au 28 novembre, a été, parmi les traditionnelles présentations d’ouvrages et échanges entre écrivains, éditeurs et public, l’occasion de promouvoir la lecture au Mali et donner un essor au secteur du livre qui est en crise. Le pays compte environ 1 500 opérateurs du livre et de l’édition, dont une grande partie évoluent dans l’informel, particulièrement pour ce qui est de la distribution. La filière qui affichait un chiffre d’affaires de 12,5 milliards (0,4% du PIB) et employait 2 230 personnes en 2012, a vu ces chiffres baisser drastiquement. « Les Maliens ne lisent pas, l’accès au livre est très cher, entre 10 000 et 20 000 francs CFA, parfois plus, et en général, les jeunes préfèreront dépenser 20 000 francs CFA dans des vêtements plutôt que dans un livre », déplore Daouda Traoré, gérant de la librairie Bâ du Grand Hôtel. « Les achats de livres ont surtout lieu lors de la rentrée scolaire et universitaire », explique cet éditeur présent au salon. Le Mali est le 5ème pays producteur de livres en Afrique subsaharienne, avec une moyenne de 25 000 ouvrages tirés par an, ce qui est faible au niveau international. Le Salon du livre de Ségou s’est achevé avec l’espoir que la donne change. Le grand défi restant de donner aux Maliens le goût de la lecture.

    • 08h33

      Mopti : 1 siège pour 9 La Cour constitutionnelle a proclamé le lundi 28 novembre, la liste des candidatures validées pour l’élection législative partielle qui devra remplacer le député Hamadoune Yaranangore, dit Djoro, de l’ADEMA-PASJ, décédé en France le 12 septembre 2016. Neuf candidatures ont été validées pour le premier tour du scrutin qui aura lieu le 2 janvier 2017 suivi d’un second tour si nécessaire, trois semaines plus tard. Il s’agit d’Ibrahim Fofana de l’UNPR, de Allaye Touré du PARENA, de Magloire Koné de l’ADES, de Bamagan Maïga de l’ASMA-CFP, de Ibrahim Cissé du PER, de Sidi Ahmed Diarra de l’ADEMA-PASJ, de Yaya Konaté du PRVM-Fasoko et des candidats indépendants Abdoulaye dit Allaye Koïta et Hamsala Bocoum. On retiendra qu’aucun candidat n’est sorti des rangs du RPM, pourtant 1ère force parlementaire avec 74 députés à l’Assemblée nationale. On peut y voir une manière pour le RPM de donner sa chance à son allié politique, l’ADEMA-PASJ, de retrouver le siège perdu.

    • 08h32

      Chato de nouveau à l’essai à l’OM Attendu en décembre dans le sud de la France pour un nouvel essai, Chacka Bagayogo, alias « Chato », est plus que jamais motivé pour cette nouvelle aventure qui pourrait sans nul doute être le point de départ de sa carrière professionnelle. « J’ai été faire un essai à l’Olympique de Marseille il y a quelques mois et j’y vais encore. C’est bon signe », se réjouit le latéral droit de la sélection nationale junior. À seulement 17 ans, Chato est l’un des meilleurs joueurs du Djoliba AC. Victime d’un désaccord financier entre son club et le Leixoes Sport lors du Mercato estival, le jeune homme ne manque pourtant pas de prétendants. « Je reçois constamment des appels d’agents de l’extérieur, mais rien de très sérieux pour l’instant », affirme-t-il. Champion d’Afrique en 2014 et vice-champion du monde en 2015, Chacka Bagayogo rêve d’évoluer aux côtés de Christiano Ronaldo ou de Lionel Messi. Mais pour l’heure, un contrat avec l’Olympique de Marseille ferait déjà bien son affaire.

    • 07h34

      Comité de suivi de l’accord Pression accrue Conformément aux dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation, la 13ème session ordinaire du Comité de suivi de l’Accord (CSA) s’est tenue les 28 et 29 novembre derniers au CRES de Badalabougou. Après la sortie musclée du commandant de la force onusienne la semaine dernière, qui tirait un bilan contrasté des différentes rencontres, peu d’observateurs accordaient une issue honorable à cette session. Après des débats houleux à l’ouverture, le comité, notifiant l’impatience de la communauté internationale de voir intervenir des progrès tangibles, a exhorté les parties à faire preuve de bonne foi et de confiance mutuelle. Dans ce but, il a été décidé de la mise en place d’un groupe de travail afin de permettre l’installation des autorités intérimaires et l’opérationnalisation des unités du MOC à Gao et à Kidal, le 10 décembre 2016 au plus tard. « Dans un souci d’efficacité et afin de garantir aux travaux de ce groupe les meilleures chances de succès, la participation de la CMA et de la Plateforme doit être assurée au plus haut niveau de leur hiérarchie. Le délai imparti à ce groupe de travail pour l’accomplissement de sa mission ne doit pas excéder 5 jours », a expliqué Ahmed Boutache, président du CSA.

    • mercredi 30 novembre
    • 16h39

      KIDAL : un véhicule du GATIA a sauté sur une mine ce matin(30/11/2016) à Adjelal localité située a 60 km de Kidal. Selon des responsables du mouvement cette explosion aurait causé la mort de 5 de ses membres.

    • 13h46

      Procès Sanogo : Après le rappel des faits de l’accusation, la défense demande le report du procès pour 48heures.

    • 09h42

      Le groupe jihadiste Al-Mourabitoune a revendiqué l’attaque de ce mardi contre l’aéroport de Gao, dans le nord du Mali.

    • 09h39

      Le procés d’Amadou Haya Sanogo s’est ouvert, il y a environ une demi-heure à Sikasso. L’ex-général qui est arrivé à Sikasso hier et qui était placé au gouvernorat en attendant l’ouverture du procés, devra répondre de 4 chefs d’inculpation : enlèvement de personne et séquestration, assassinat et complicité d’assassinat. Il comparaît avec 17 co-accusés dans l’affaire dites des ‘‘bérets rouges’’, dont 21 corps ont éte découvert dans un charnier à Diago en décembre 2013.

    • 00h53

      Une tentative d’attentat suicide visant ce soir l’aéroport de Gao, dans le nord du Mali, s’est soldée par la mort de son auteur, sans autre victime, selon des sources de sécurité concordantes. « Au moins un kamikaze a été tué après l’explosion de son véhicule sur la route de l’aéroport de Gao », a indiqué à l’AFP une source de sécurité au sein de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), déployée dans le secteur, soulignant que la déflagration avait provoqué « un énorme bruit ».

    • jeudi 24 novembre
    • 15h05

      Babani Koné porte le Sahel au Japon ! La cantatrice malienne Fatoumata Koné, dite Babani, a donné du 10 au 20 novembre, une série de spectacles au Japon. Cette tournée avait pour thème : « Les récits du Sahel ». La Sirani nationale a d’abord joué à Kyoto à l’Institut français, à la Kyoto International Community House, au Temple Hyakoumanben Chionji, à l’Université Kyoto Kyodai et à l’Université Kyoto Seika, avant de terminer ce dimanche soir au Calabash de Tokyo. Agée de 48 ans, la griotte a conquis le public japonais avec des morceaux tradi-modernes tirés des 4 albums de son répertoire personnel.

L’Hebdo - édition du 23.05.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité