L’info en continu

    • mercredi 09 novembre
    • 00h21

      Le candidat républicain Donald Trump le candidat républicain a remporté les États de l’Indiana avec 61,7% des suffrages et du Kentucky (65,3%) et la Virginie Occidentale 51,1% des suffrages, selon les premières projections. L’Indiana permet à Donald Trump d’engranger 11 grands électeurs et le Kentucky 8 et la Virginie Occidentale 5 grands électeurs . Hillary Clinton quand à elle remporte le Vermont, ce qui lui rapporte 3 grands électeurs.a remporté les États de l’Indiana avec 61,7% des suffrages et du Kentucky (65,3%) selon les premières projections. L’Indiana rapporte à Donald Trump 11 grands électeurs et le Kentucky 8. Si Hillary Clinton remporte le Vermont, ce qui paraît acquis, elle aura glané de son côté 3 grands électeurs

    • 00h14

      Selon les premières tendances, Donald Trump le candidat républicain aurait remporté les États due l’Indiana et du Kentucky, tandis que Hillary Clinton remporterait le Vermont.

    • dimanche 06 novembre
    • 19h42

      Une série d’attaques asymétriques a frappé ce matin les forces armées maliennes et celles de la Minusma dans le nord et le centre du pays. Le camp de la garde nationale de Gourma Rharous dans la région de Tombouctou a été attaqué par des assaillants non identifiés. Le bilan fait état de 3 véhicules emportés et 4 autres brûlés dont 1 camion. Un peu plus au centre dans la région de Mopti, 7 soldats de la Minusma ont également été grièvement blessés ce matin suite à l’explosion de leur véhicule qui a sauté sur une mine dans la localité de Douentza.

    • jeudi 03 novembre
    • 14h50

      Ménaka : dans le cadre du renforcement de son dispositif et de sa présence au Mali, la Minusma a installé une nouvelle base à Ménaka.

    • 14h31

      Émergence : les pistes de Cheikhna Bounajim Cissé Le dernier ouvrage de l’économiste malien Cheikhna Bounajim Cissé, banquier de profession, vient de paraitre. Il s’agit d’un essai de 736 pages intitulé « Construire l’émergence, Un pari pour l’avenir ». Paru aux Editions BoD, l’ouvrage s’articule autour de 12 axes d’action et 100 propositions pour booster le financement de l’économie, qui depuis les indépendances, malgré les sommes colossales englouties, n’a pas encore permis aux États africains d’offrir un développement équitablement réparti, ni d’être indépendants de l’aide occidentale.

    • 12h04

      Gaspi en tournée internationale Il y a quelques mois, le rappeur Gaspi faisait son entrée dans l’écurie Keyzit en signant un contrat pour la gestion de sa carrière internationale. Il y rejoignait Sidiki Diabaté, Tal B et Memo All Star qui évoluent déjà sous ce label. Les premiers fruits de cette collaboration s’annoncent pour Gaspi, qui doit s’envoler pour une grande tournée qui le conduira le 5 novembre à New York et le 12 novembre à Paris. Le chef de la Wara gang est par ailleurs en pleine préparation de son prochain opus, « Caméléon », dont la dédicace est prévue pour le 1er janvier 2017 au Stade omnisports Modibo Keïta de Bamako.

    • 11h11

      Moussa Maréga Meilleur buteur d’Europe ? À 25 ans, Moussa Maréga arrive deuxième sur la liste des dix meilleurs buteurs des championnats européens, dévoilée le 30 octobre dernier. Derrière le Français Anthony Modeste, 28 ans, attaquant de Cologne en Allemagne, Moussa Maréga comptabilise 10 buts en seulement 8 matchs. L’actuel attaquant du club portugais Vitoria Guimaraes est actuellement au plus haut niveau de sa forme, selon plusieurs chroniqueurs sportifs. L’attaquant des Aigles a réalisé dimanche dernier un triplé face à Rio Ave (3-0). Une performance qui contribue sans nul doute à améliorer la position du Malien dans cette course aux buts. Recruté début 2016 par le FC Porto après avoir marqué 16 buts en 34 rencontres avec le Maritimo Funchal en début de saison, Moussa Maréga a pourtant été prêté par Porto à Vitoria Guimaraes en juin dernier. Un transfert qui lui aura permis de se surpasser et d’occuper la deuxième place de la liste des meilleurs buteurs.

    • 11h04

      Législative à Tominian : 10 candidats en lice La Cour constitutionnelle a dévoilé le 31 octobre la liste des candidatures validées pour l’élection législative partielle à Tominian. Le scrutin doit permettre d’élire le remplaçant de feu Schadrac Keïta, disparu le 18 août 2016. Le premier tour du scrutin aura lieu le 4 décembre 2016 et le second tour, trois semaines plus tard. Dix candidatures ont été validées. Il s’agit de l’URD, l’UDD, l’ADP-Maliba, l’UM-RDA-Fasojigi, le MIRIA, l’ADEMA-PASJ, le PIDS, le PARENA, l’APM-Maliko et le RPDM. Le RPM, parti au pouvoir et actuelle première force parlementaire, est le grand absent de cette partielle. On note également qu’aucune candidature indépendante n’a été déposée. C’est la cinquième élection législative partielle qui est organisée sous la 5ème législature depuis son démarrage en 2013. La récurrence de cette situation de vacance de poste a fini par relancer le débat sur la suppléance à l’Assemblée nationale.

    • 11h03

      Cancer : Hausse des cas dans le monde Le mois d’octobre était celui de la mobilisation contre le cancer. Un rapport de la Société américaine du cancer (ACS), qui vient de paraître, montre à nouveau l’urgence de lutter contre une maladie qui touche particulièrement les femmes. Le cancer pourrait tuer 5,5 millions de femmes par an dans le monde en 2030, une hausse de près de 60% par rapport à 2012 en raison de l’augmentation et du vieillissement de la population. Selon le rapport, après les maladies cardiovasculaires, les cancers constituent la deuxième cause de décès chez les femmes, représentant 14% de l’ensemble des décès féminins en 2012. Le cancer du sein, le plus fréquent, est la cause principale de décès par cancer chez les femmes dans le monde, avec 1,7 million de cas diagnostiqués. Celui du col de l’utérus est responsable pour sa part de près de 266 000 morts chaque année. L’Afrique sub-saharienne, l’Amérique Centrale et du Sud, ainsi que l’Asie du Sud-Est et l’Europe de l’Est ont les taux d’incidence (nouveaux cas) et de mortalité les plus élevés pour ce cancer.

    • 10h31

      Gao-Taoussa : le chantier a démarré La route Gao-Taoussa sera une réalité dans 24 mois. Ses travaux ont été lancés le 29 octobre par le ministre de l’Énergie et de l’Eau. Ils seront réalisés par des entreprises locales et des ouvriers vivant sur place, de quoi créer des centaines d’emplois dans cette zone qui se relève difficilement de la crise de 2012. Le chantier va s’étendre sur 130 km et sa réalisation coutera une enveloppe globale de 22 milliards de francs CFA. Ce projet est directement lié à celui du barrage hydroélectrique de Taoussa

    • 10h23

      Des roquettes ont été tirées sur la ville de Tombouctou mardi dans la mi-journée. Au total 5 projectiles ont atterri du côté est de la ville. Heureusement, les engins sont tombés à environ 1 km du check-point tenu par l’Armée à l’entrée de « la cité des 333 saints ». Apparemment, les auteurs des tirs avaient pris pour cible le check-point.

    • 09h07

      Riz : Le Mali dope la production ouest-africaine L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est réjouit, le 31 octobre, de l’augmentation record que devrait connaître la production rizicole africaine en 2016. L’institution onusienne a en effet estimé que la récolte augmentera de 4% pour atteindre 29,7 millions de tonnes et elle salue les efforts faits par un certain nombre de pays africains, dont le Mali, pour donner aux producteurs les moyens de produire cette céréale devenue la base de l’alimentation de millions d’Africains, en particulier en Afrique occidentale. Cette région devrait d’ailleurs fournir près de la moitié de la récolte du continent avec quelques 14,8 millions de tonnes (+4%). Et ce, grâce aux efforts du Sénégal pour atteindre son autosuffisance alimentaire (Opération GOANA) et ceux du Mali en matière d’accès aux intrants, de mécanisation et de construction d’infrastructures (Opération Riz), associés à une pluviométrie favorable. Dans le cadre de l’Opération riz, le Mali a engrangé, au compte de la campagne agricole 2015-2016, 2,451 millions de tonnes de riz paddy tandis que le Nigéria en récoltait 5 millions de tonnes. Il faut cependant noter que l’Afrique ne représente qu’une fraction marginale de la production rizicole mondiale qui sera cette année de 749,7 millions de tonnes de riz.

    • 08h06

      Bureau de l’Assemblée nationale : ça bouge ! Prévue pour le lundi 31 octobre, la composition du nouveau bureau de l’Assemblée nationale du Mali a été finalement dévoilée le lendemain, au 2ème jour d’ouverture de la deuxième session ordinaire dite session budgétaire. Les tractations auraient été intenses pour injecter du sang neuf au sein du bureau, notamment aux postes de vice-présidents et à travers la création de nouveaux postes de rapporteurs des commissions de travail de l’Hémicycle. Sans surprise, l’honorable Amadou Thiam de l’ADP-Maliba, précédemment 2ème vice-président, a été éjecté de son poste. Il paie ainsi son départ fracassant de la majorité présidentielle et son nouveau positionnement dans l’opposition parlementaire. Selon nos sources, il serait pressenti à la tête du nouveau groupe parlementaire ADP-Maliba/Sadi. Dans le nouveau bureau de l’Assemblée nationale, on retrouve Moussa Timbiné, président de la jeunesse RPM et président du groupe parlementaire, à la 1ère vice-présidence. Hady Niangadou de l’Alliance pour le Mali (APM) prend du galon et est promu de la 8ème à la 2ème vice-présidence. Amadou Cissé du groupe VRD de l’opposition remplacera son collègue Mody N’Diaye à la 3ème vice-présidence. Oumar Traoré du RPM occupe désormais la 7ème vice-présidence en remplacement de Seydou Dembélé. Enfin, les honorables Cheick Tahara Nimaga et Abdoul Jalil Haïdara occupent respectivement la 8ème et la 9ème vice-présidence.

    • mercredi 02 novembre
    • 10h00

      Le groupe jihadiste Ançardine a démenti avoir adressé une lettre au président du Haut-Conseil islamique du Mali annonçant un «cessez-le-feu». Dans un communiqué reçu à Alakhbar, Ançardine affirme qu’il n’acceptera pas de signer une « trêve » ou un « cessez-le-feu» avec ce qu’il a appelé « le gouvernement apostat et complice du Mali ».

    • mardi 01 novembre
    • 09h05

      Ansar Dine le mouvement djihadiste de l’ex-chef rebelle Iyad Ag Ghaly, a revendiqué un bombardement sur le baraquement des forces françaises à Kidal, dimanche dernier 30 octobre, endommageant 2 hélicoptères.

    • lundi 31 octobre
    • 11h32

      Drissa Kanambaye à la tête de la diaspora malienne de Belgique Les Maliens de Belgique ont élu ce samedi 30 octobre, le président de leur communauté. Ils sont venus de partout (Liège, Mons, Louvain-la-Neuve, Saint-Guilain…) pour participer à l’élection du premier bureau du regroupement en Belgique. Un bureau qui se donne pour mission d’assurer un meilleur encadrement des initiatives des ressortissants maliens de ce petit pays européen, notamment en ce qui concerne leurs contributions au développement du Mali. Ceci en tenant compte de la nécessité de travailler avec les institutions belges afin de garantir une meilleure intégration des familles issues de la diaspora malienne. Pour son président fraîchement élu, M. Drissa Kanambaye, « le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM-Belgique) veut promouvoir d’abord un travail humain, parce que jusque-là, c’est plutôt l’apport financier et matériel de la diaspora qui est connu. Personne ne cherche à savoir les difficultés que nous endurons ici pour envoyer de l’argent au pays ». Avant d’ajouter que « si la diaspora est mieux comprise par les autorités, elle sera d’un apport incontestable pour le développement du Mali ».

    • jeudi 27 octobre
    • 11h43

      Salon des Sports : Et de 3 ! Du 28 au 30 octobre prochains, se tiendra au Palais des Sports d’Hamdallaye à Bamako, la 3ème édition du Salon des sports du Mali (SASMA). Cette édition 2016 s’articulera autour d’activités participatives, comme des ateliers destinés aux enfants, un stand pour la mémoire du sport malien, des séances d’exhibition, des conférences-débats et une soirée de gala prévue pour la clôture. Avec pour thème : « l’environnement opérationnel du mouvement sportif, facteurs politiques et contraintes juridiques », le SASMA est parrainé par Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale. Selon les organisateurs, le budget d’organisation s‘élève à 54 millions de francs CFA. Pour Alou Boubou Diallo, chef marketing et communication de l’évènement, on notera parmi les innovations de cette 3ème édition une marche sportive le 2ème jour et un guide athlétique pour les enfants, mais aussi l’organisation de deux panels sur l’environnement du sport au Mali et l’insertion socio-économique des sportifs.

    • 10h00

      La CVJR s’installe en région Pour opérationnaliser son dispositif dans les régions du Mali, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) a démarré la formation des équipes devant animer les bureaux régionaux. Elle marque ainsi le début de son travail sur le terrain, où ses représentants seront en contact avec les victimes des différentes crises qu’a connues le Mali. La session de cinq jours, du 24 au 28 octobre, bénéficie du soutien matériel et financier de la coopération allemande, à travers le projet « Appui à la CVJR dans le renforcement des capacités du staff régional », qui a également mis à la disposition de la Commission un don en matériel technique pour aménager les trois bureaux régionaux de Gao, Mopti et Tombouctou.

    • 08h41

      Consulat en France : un collectif pour prendre les choses en main Le collectif « Mains propres pour le consulat », né du mécontentement des Maliens de France lié à la mauvaise qualité du service consulaire, a depuis quelques jours entrepris de rencontrer l’ensemble de la communauté malienne. L’objectif est de mettre en œuvre les recours nécessaires pour mettre dans leurs droits les ressortissants qui sont confrontés aux difficultés dues au manque d’organisation du consulat du Mali en France, particulièrement à l’occasion de l’enrôlement, de la distribution des cartes NINA et de l’établissement des passeports. Selon l’un des coordonnateurs du collectif, Tapa Konté, « dans toute la France, nos compatriotes nous contactent tous les jours. Voilà pourquoi à partir du week-end prochain, nous irons vers eux dans les foyers pour recueillir leurs préoccupations. Par ailleurs, nous demandons à l’État de revoir sa copie par rapport aux conditions d’octroi du passeport et à la possession de la carte NINA. Certes, nous partageons son souci de rendre fiable nos documents administratifs, mais nous pensons que la confection et la distribution des cartes NINA ne sont pas suffisamment abouties. Il faut encore un délai allant de six mois à un an minimum ».

    • 08h39

      L’éducation routière à l’école Le ministère de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement a remis le 24 octobre dernier 5 000 exemplaires du Code de la route simplifié et du guide formateur en sécurité routière, au département de l’Éducation nationale. Ces deux documents devraient permettre d’améliorer la compréhension des règles de conduite sur la route pour les enfants auxquels ils seront distribués. Le changement de mentalité et de comportement reste pour les autorités en charge des questions de sécurité routière, l’un des moyens les plus sûrs de parvenir à réduire, voire éradiquer les accidents, dont de nombreuses victimes se trouvent être des enfants.

    • 07h38

      Commune II : L’ADEMA et l’URD contestent Les élections communales du 20 novembre 2016 qui annoncent les couleurs pour la bataille de la présidentielle de 2018, semblent tenir leurs promesses. C’est notamment le cas dans la Commune II du District, où deux principales formations politiques sont restées sur le quai. Il s’agit de la liste de l’alliance URD-Jama Jigi-Fare Ankawuli-Parena et celle de l’ADEMA-PASJ, rejetées au motif de l’existence de la trace de correcteur pour effacer des ratures. Décidés à rester dans la course, les militants des listes annulées ont déposé un recours en appel près la Cour d’Appel de Bamako, en contestation de cette annulation. « Nous ne considérons point ces rumeurs qui parlent de malversations, de démarches de nantis, de largesse de puissants. Nous pensons que notre justice est au-dessus de cela. Et nous y croyons fermement », indique un militant URD, au cours de la marche de protestation organisée ce 25 octobre, pour augmenter la pression. À sa suite, la tête de liste de l’ADEMA, Balladji Touré, explique que le juge s’est basé sur une simple histoire de rature pour invalider leur liste attaquée par l’alliance RPM-CODEM, « parce que notre parti a refusé de faire alliance avec eux », a-t-il déclaré. La foire d’empoigne a bien commencé.

    • mardi 25 octobre
    • 18h24

      Le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) a désigné, ce mardi, Achafghi Ag Bouhada et Alhousseini AG Ahmedou respectivement chef d’état-Major et chef d’état-major adjoint des  »Forces du HCUA ». Selon un communiqué recu a Alakhbar  »cette décision a été prise à l’unanimité par les membres du Conseil militaire et du Bureau exécutif réunis ce jour 25/10/16 en réunion extraordinaire à Intikwa/Kidal ».

    • lundi 24 octobre
    • 09h32

      Bocari Téréta prend la tête du Rassemblement pour le Mali Le congrès du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti majoritaire et au pouvoir, s’est terminé dimanche 23 octobre à Bamako. Le successeur du président malien IBK à la tête du parti a été désigné. Il s’agit de l’ancien ministre malien de l’Agriculture Bocari Téréta. La soixantaine, ingénieur de formation, il est connu dans le monde politique malien. C’est un peu le grand retour pour le nouveau président du RPM, parti au pouvoir. Bocari Téréta avait été limogé du gouvernement, il y a quelques mois, lors d’un remaniement ministériel. A l’époque, il défiait l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement. L’homme qui tient aujourd’hui le guidon du RPM est tombé très tôt dans le marigot politique.

    • dimanche 23 octobre
    • 15h48

      Bamako : un incendie s’est produit ce matin au salon VIP Zira de l’aéroport international Modibo Keita suite à un court-circuit électrique.

    • jeudi 20 octobre
    • 12h11

      Pré-campagnes communales La campagne pour l’élection des conseillers communaux doit commencer le vendredi 4 novembre 2016 à minuit et se clore le vendredi 18 novembre à 23h59. Dans les états-majors politiques ou associations, c’est déjà l’effervescence avec les réunions qui s’y succèdent. En mode pré-campagne, certains se sont investis dans l’humanitaire par des dons dans les mosquées ou aux ONG, tandis que d’autres se lancent dans les travaux d’intérêt public avec la réfection de tronçons de route ou le ramassage des ordures. Chacun selon ses moyens et ceux de son parti.

    • 12h10

      Le CSA tient sa 12ème réunion La 12ème session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale débuté mercredi, prendra fin jeudi après-midi au CRES de Badalabougou. L’ordre du jour a porté sur les progrès réalisés dans la mise en place des autorités intérimaires, dont la liste des membres est connue depuis le 14 octobre dernier, mais contestée par une partie de la CMA. Il a également été question des patrouilles mixtes, avec la présentation d’une communication des informations relatives à la situation de Kidal, et une autre sur des rapports des sous-comités du CSA.

    • 12h06

      DJ Arafat élu meilleur artiste de l’année La star ivoirienne, Dj Arafat alias Ange Didier Houon, a été élu meilleur artiste de l’année lors de la 1ère édition des Awards du Coupé décalé ce samedi 15 octobre, en présence des icônes du mouvement musical initié par Douk Saga en 2003. La cérémonie a attiré plus de 10 millions de personnes qui ont voté pour les lauréats par SMS et via Internet. Dj Arafat, « Le César », ou encore « Influamento », comme il aime se faire appeler, s’est également vu adjugé le trophée du meilleur artiste masculin, pendant que Serges Beynaud remporte les trophées de la chanson et du clip de l’année.

    • 10h09

      Validation du système fiscal de référence La Direction générale des impôts a élaboré avec l’appui de la Cellule de politique fiscale, le premier Système fiscal de référence du Mali. Ce régime fiscal de base, validé le vendredi 14 octobre, est le plus neutre possible et s’applique à tous les contribuables ou à toutes les opérations économiques avec le moins de discrimination possible. Ce document a été soumis à l’analyse des professionnels du secteur, qui ont certifié sa conformité aux exigences en la matière, notamment la motivation de la mesure, la possibilité de remplacement par une subvention directe et le caractère définitif de la perte de recettes. Le directeur général adjoint des impôts, Idrissa Haïdara, qui a présidé les travaux de l’atelier de validation, s’est réjouit de la définition du Système fiscal de référence, qui facilitera la traçabilité des exonérations et l’évaluation de leur impact sur les bénéficiaires ou leurs activités. L’État pourra ainsi décider de poursuivre une exonération, de l’arrêter ou de la réduire en fonction de son impact sur le quotidien des contribuables.

    • 09h07

      Samuel Eto’o désigné meilleur attaquant africain de tous les temps L’ancien capitaine des Lions indomptables, Samuel Eto’o, vient d’être désigné « meilleur attaquant africain de tous les temps » par la chaine Eurosport, le week-end dernier. Se basant sur les performances des joueurs africains en club et dans leurs différentes sélections, ce classement de la chaîne sportive française a intégré les joueurs encore en activité ou à la retraite. Parmi les dix attaquants du classement : Georges Weah, Didier Drogba, Roger Milla, Salif Keïta, Rabah Madjer, Larbi Ben Barek, Nwankwo Kanu, Rashidi Yekini, et Hossam Hassan. Samuel Eto’o arrive donc en tête devant Georges Weah, le seul ballon d’or africain.

    • 08h05

      Des start-up au Sommet Afrique-France Dix start-up françaises et africaines vont bénéficier d’un financement de l’Agence française de développement (AFD) et de la Banque publique d’investissement française (Bpifrance), dans le cadre d’un concours intitulé « Startup Challenge Digital Africa » qui a été lancé le 10 octobre dernier. Les deux institutions financières françaises se sont associées pour financer des projets dans quatre secteurs : fintech (innovation dans les services financiers), santé, agriculture et enfin environnement et énergie. Les candidats ont jusqu’au 15 novembre pour s’inscrire sur la plateforme Digital Africa. Au terme du processus, l’AFD sélectionnera quatre start-up africaines qu’elle accompagnera dans leur développement à hauteur de 30 000 euros maximum par lauréat, tandis que Bpifrance aidera quatre start-up françaises à développer leur réseau sur le continent africain, pour 10 000 euros. Les deux dernières start-up seront choisies grâce au vote du public. Les dix lauréates seront invitées à participer au 27ème Sommet Afrique-France qui doit réunir quelques 2000 personnes et une quarantaine de chefs d’État à Bamako les 13 et 14 janvier prochains. Une occasion de promouvoir leur modèle entrepreneurial dans la capitale malienne. Le concours est également parrainé par deux personnalités du monde de l’innovation numérique : le Sénégalais Karim Sy, créateur de l’espace de co-working Jokkolabs, et Gilles Babinet, co-fondateur de Africa4Tech, une plateforme dédiée à l’innovation sur le continent où l’on compte aujourd’hui plus de 300 incubateurs ou hub technologiques.

L’Hebdo - édition du 17.01.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité