L’info en continu

    • mardi 21 juin
    • 10h08

      Le monde entier célèbre ce mardi 21 juin, la Fête de la musique, évènement né en France

    • lundi 20 juin
    • 08h25

      Examen de fin d’année: Le démarrage des épreuves écrites du Baccalauréat 2016 ont démarré ce lundi dans tout le pays. Les épreuves se dérouleront durant 3 jours de 20 au 23 juin 2016.

    • dimanche 19 juin
    • 21h58

      Centre du Mali : Un mouvement politico-armé, L’alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peule et la restauration de la justice (ANSIPRJ) de défense des Peuls au Mali, « non jihadiste et non indépendantiste », a été créé, a annoncé samedi à l’AFP Oumar Aldjana, secrétaire général de cette nouvelle organisation et président de l’association malienne « Kawral Poulakou » (Union des Peuls dans cette langue). Cette organisation vise, selon lui, à protéger cette communauté contre « l’armée et des milices ». « « Nous ne sommes ni jihadistes, ni indépendantistes. Nous sommes des Maliens qui n’acceptent plus d’être tués par des milices armées par le gouvernement malien », a ajouté M. Aldjana qui évalue l’effectif de son mouvement « à 700 combattants », a-t-il déclaré.

    • 18h17

      Autorités intérimaires : Les représentants des groupes signataires de l’accord ont signé aujourd’hui un document intitulé « Entente », qui porte sur les conditions de mise en place des autorités intérimaires. Ce document fixe les modalités de mise en place de ces autorités intérimaires.

    • jeudi 16 juin
    • 06h49

      Iba One chez l’Oncle Sam : Invités aux États-Unis pour une série de spectacles organisés par Madoussou Productions et l’Association des Maliens de New-York, le jeune rappeur Iba One, accompagné du comédien Petit Guimba continue de se produire sur scène pour nos compatriotes de New York, Philadelphie et Atlanta. D’après ses proches, l’artiste, qui est attendu à Bamako pour un concert le 9 juillet au Stade omnisports, profite de son séjour américain pour tourner les clips vidéos de ses singles afin de signer son retour sur le devant de la scène rap malienne, que d’autres comme Gaspi ou Tal B ont pris d’assaut. Selon son manager Lat Diallo, « à travers ce voyage, Iba démontre à tout le monde qu’il a bien mérité sa réputation de rappeur international. Mais comme on le dit, seul le travail paie. J’ai confiance en lui et je sais qu’il fera le tour des autres continents, inch’Allah ! ».

    • 06h48

      Barkhane et les frontières : La force française Barkhane mène en ce moment une opération au nom de code « Siham », et qui a pour but de débarrasser d’Al Qaïda le Mali et le Niger, deux pays en plein cœur de la menace terroriste dans le Sahel. Le plein succès de cette opération à laquelle participent les troupes locales des deux pays se heurte à la souveraineté des frontières, les soldats maliens n’ayant pas la possibilité de franchir la frontière nigérienne et vice versa, une limite à leur coopération. Les troupes françaises peuvent se déplacer d’un pays à l’autre mais les accords entre pays africains ne le permettent pas. Les permissions sont données au cas par cas, freinant ainsi les efforts de lutte contre le terrorisme, déplore un militaire nigérien cité par CCTV. 

    • 06h45

      Bandiagara : des objets archéologiques retrouvés volés il y a huit ans dans les falaises de Badiangara par des trafiquants de biens culturels, plusieurs objets traditionnels préhistoriques viennent d’être retrouvés. Connu pour être l’une des places fortes de la culture Dogon, Bandiagara vient, grâce à une enquête ouverte par le ministère malien de la justice,  de retrouver une partie de son patrimoine.  Selon Pierre Guindo, chef de la Mission culturelle de Bandiagara, les objets sont entre autres des bracelets, des colliers tours de cou et des « appui-nuque », objet en bois ou en fer sur lequel on posait la nuque d’un chef traditionnel. Les voleurs ont été appréhendés et les objets remis à la mission culturelle en attendant la création d’un musée fonctionnel dans la localité. Selon Guindo, les objets les plus anciens datent du IIIème siècle.

    • mercredi 15 juin
    • 10h49

      Mali: Selon une étude menée par le ministère de l’Économie et des Finances, plus de 2 milliards de FCFA de devises sortis en fraude du Mali de 2013 à juin 2015. Le président de l’Assemblée Nationale, Issiaka Sidibé a, grâce à son intervention, obtenu la libération de trois opérateurs économiques maliens qui étaient détenus dans les prisons éthiopiennes pour possession d’argent liquide et d’or non déclarés aux autorités de ce pays. Ainsi, selon la Direction Générale des Douanes, le montant de ces opérations s’élève à 807.532.776 FCFA en 2013. 842.156.323 FCFA en 2014 et 455.242.323 FCFA du 1er janvier 2015 au 21 juin 2015 soit un montant total de 2.104.931.813 FCFA.

    • 10h19

      Sécurité : le gouvernement du Mali a signé deux protocoles d’entente avec le gouvernement des Etats-Unis. Ces protocoles concernent la «Lettre d’entente portant sur le Programme de développement d’équipes d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN)» et «Le protocole d’entente relatif à l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité». Ils visent à doter le Mali d’une équipe d’intervention immédiate de la gendarmerie nationale capable de rapidement circonvenir un acte terroriste. 3 équipes de 24 agents, 72 personnes au total seront entièrement formées et équipées avec une capacité de soutien logistique sur une période de 2 à 5 ans. Le protocole d’entente relatif à l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité vise la mise en place d’un mécanisme permettant de développer une doctrine stratégique, opérationnelle et tactique dans une approche interministérielle. 12 cadres supérieurs des ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de la Sécurité, des Finances et de la Justice, seront formés à travers un programme de Master en «lutte antiterroriste-stratégie et politique» à l’Académie de la Marine américaine. Ces cadres seront ultérieurement absorbés dans la structure interministérielle qui supervise la Politique de sécurité.

    • 08h50

      Les sites d’orpaillage fermés Les sites d’orpaillage sont fermés, sur décision ministérielle, du 15 juin au 30 septembre 2016. Les activités d’extraction de minerais y sont formellement interdites sur cette période, pour « prévenir les risques évidents d’éboulements mortels et d’accidents divers en raison de la saison hivernale ». Cette disposition fait parie des recommandations prises à l’issue du Forum national sur l’orpaillage en 2014. 

    • lundi 13 juin
    • 13h10

      ISAGO: les cartes de recharges sont disponibles: La société Energia et l’énergie du Mali ont signé un contrat pour la vente des cartes de recharge ISAGO sur toute l’étendue du territoire national. Désormais les cartes Energia sont disponible dans tous les points de vente agrées. Les prix varient entre 1000 Fcfa et 100 000Fcfa. Le lancement officiel est prévu ce samedi 18 juin au Grand hôtel de Bamako.

    • dimanche 12 juin
    • 22h19

      Tombouctou : de nombreux tirs d’arme à feu ont été entendus du côté de l’entrée ouest de la ville de Tombouctou dans le nord du Mali en soirée ce dimanche 12 juin. Un checkpoint aurait été visé par des inconnus armés et deux soldats des forces maliennes seraient blessés.

    • 18h48

      Mali: 880 munitions pour des pistolets de l’armée allemande ont disparues le 28 mai dernier, lors d’un transport Berlin-Bamako via AirFrance. Cette disparition a été constatée par le Journal Welt am Sontag. Les munitions ont été retrouvées hier dimanche 12 juin dans l’ entrepôt d’AirFrance à Bamako, Mali a annoncé la compagnie française.

    • 17h04

      Nord-Mali : Huit à dix personnes ont été tuées samedi au Mali, lors d’affrontements entre le Gatia et le groupe d’autodéfense Ganda Izo à Douentza dans le nord du pays.

    • jeudi 09 juin
    • 13h30

      Mise en œuvre de l’Accord : Selon le ministère de la Défense, le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA), dirigé par Cheick Ag Aoussa compliquerait le retour à la stabilité dans le nord du Mali par son « double jeu » avec les jihadistes d’Ansar Dine. Le HCUA a récusé cette accusation et affirme n’avoir « aucun lien » avec le groupe jihadiste.

    • 10h00

      Le RPM à l’offensive : le parti présidentiel est effectivement lancé dans une opération de charme à l’intérieur du Mali. Objectif : redynamiser les structures de base du parti. Ainsi, les villes de Mopti, Ségou, Sikasso, Koutiala, Kayes et Gao ont reçu une forte délégation composée des ténors du Rassemblement pour le Mali (RPM) à l’image du secrétaire général Bocary Tréta ou Mamadou Diarrassouba, secrétaire à l’organisation du bureau politique national. Ces derniers sillonnent le pays et vont à la rencontre des Tisserands à l’occasion des conférences de section. La dernière en date est celle de la section à Koutiala le samedi 4 juin. Quelques jours avant, le 29 mai, ce fut à Ségou d’accueillir une délégation. Le parti majoritaire dispose à ce jour de 57 sections à l’intérieur du pays, 23 sections étrangères, 771 sous-sections et deux mouvements affiliés (jeunes et femmes). Au cours de ces conférences de section, les cadres du RPM se sont appesantis sur les difficultés qui ont suivi la victoire de 2013, comme l’arrivée massive de nouveaux adhérents en l’absence de stratégie de gestion concertée, l’indispensable mutation de parti d’opposition en parti au pouvoir et le report successif des élections communales et régionales.

    • 08h33

      Gaspi rejoint l’écurie Keyzit La star du rap malien vient de signer avec la maison de disques Keyzit, qui a déjà dans son portefeuille d’autres noms connus tels que Tal B, Mylmo et Sidiki Diabaté. Excusez du peu. Gaspi, de son vrai nom Mahamadou Gassama, a tenu à dissiper tous les doutes quant à la dislocation de son staff managérial, la Wara Gang. Pour Gaspi, ce contrat signé avec le label Keyzit est une nouvelle étape qui permettra de donner une envergure internationale à sa carrière artistique. Désormais, les rôles seront donc partagés entre Keyzit pour l’international et Wara Gang pour la promotion au Mali, a expliqué l’artiste.

    • 08h30

      Tombouctou : le gouverneur visite les marchés Le gouverneur de Tombouctou a sillonné le mardi 7 juin les marchés de la capitale régionale en début de carême. Selon un habitant de la ville, Adama Kansaye a effectué le déplacement afin de s’enquérir de l’état des prix des denrées de première nécessité. « Il souhaitait s’assurer de la baisse des prix comme ce fut annoncé en début du mois », explique notre source. Le gouverneur a constaté lui-même que certains prix avaient augmenté, comme le sac de sucre qui est passé de 20 000 à 24 000 francs CFA. En revanche, c’est le contraire pour d’autres produits, comme le bidon d’huile de 20 litres dont le prix a diminué de 2 500 francs CFA.

    • 08h27

      Bamako : Circulation alternée pour le ramadan Pour faciliter la circulation sur les grands axes de la capitale pendant le mois de carême, le ministre de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement et le Maire du District de Bamako ont mis en place une circulation en sens unique du lundi au samedi de 16h à 19h30 sur l’Avenue Cheick Zayed du monument l’Hippopotame au monument l’Eléphant, sur la route de Koulikoro du carrefour de l’Hôpital Gabriel Touré au carrefour Sodouf à Boulkassoumbougou, et sur l’Avenue Martin Luther King du carrefour de l’échangeur au Quartier Mali au carrefour du marché de Torokorobougou. Des itinéraires sont proposés pour aller dans le sens opposé. Pour aller d’Hamdallaye au centre ville, il faudra passer par la voie pavée, Bamako Coura puis le carrefour de la Bourse du travail. De Boulkassoumbougou à Medina Coura, le trajet se fera par Djelibougou, Korofina, Hippodrome puis Missira. Enfin, de Torokorobougou au centre ville, il faudra emprunter la voie de la mairie de la Commune V, le 2ème échangeur du Quartier Mali puis le Pont Fadh.

    • 08h03

      Prochaine révision de la loi électorale : le Conseil des ministres va bientôt soumettre à l’Assemblée nationale un projet de texte portant révision du code électoral. La loi électorale a été élaborée en 2006 avant d’être modifiée en 2011, 2013, 2014 en vue de tenir en compte d’un certain nombre d’évolutions et de préoccupations de la classe politique. La présente relecture de la loi tient compte naturellement de l’évolution de la situation dans le pays, des dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation et de nouvelles donnes comme les régions de Ménaka et Taoudéni. Le nouveau texte devrait être étudié et adopté par les députés pendant la session d’avril, en cours.

    • samedi 04 juin
    • 08h00

      Le ministère de l’économie et des finances malien classé 7ème sur 14 : Selon l’African Performance Index (API), qui a jugé les performances des ministères  de  l’économie  et  des  finances  des quatorze  pays  africains membres  de  la  zone  franc, notamment à travers le thème : ” Quel rôle pour les ministères de l’économie et des finances dans la planification et  le développement économique de  l’Afrique”. Le Mali arrive en 7ème position dans ce classement selon trois grandes dimensions: le cadre  Institutionnel,  la  gouvernance  fiscale  et  les  facteurs  endogènes.

    • jeudi 02 juin
    • 17h00

      Fin de duel à l’AEEM L’Association des élèves et étudiants du Mali a désormais un bureau consensuel. Des semaines de conciliations ont suivi la mise en place, à l’issue du congrès des 16 et 17 avril derniers, de deux bureaux à la tête du syndicat estudiantin. Elles auront porté leurs fruits puisque Ibrahima Traoré, dit Jack Bauer, renonce et reconnait Abdoul Salam Togola, dit Willy, comme secrétaire général de l’AEEM. Des bureaux consensuels seront mis en place dans les différents démembrements du syndicat. De quoi ramener le calme dans les facultés en cette veille d’examens.

    • 17h00

      + 10 ans d’espérance de vie La durée de vie sur le continent africain s’est allongée depuis 2000. Depuis les années 1950, l’espérance de vie de l’homme augmente en moyenne de trois ans par décennie. Pourtant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indique dans son rapport 2016 que l’espérance de vie des Africains a bondi en moyenne de 9,4 années entre 2000 et 2015. C’est plus que nulle part ailleurs, où la durée de vie de l’humain a grimpé de cinq années en moyenne dans le monde sur cette période.

    • 15h00

      Orange créée sa banque Orange Mali, en collaboration avec la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Mali (BICIM), a annoncé la création au Mali d’Orange Finances Mobile (OFM), un établissement de monnaie électronique opérant sous la marque Orange Money. Avec un capital de 900 000 000 de francs CFA, OFM émettra de la monnaie électronique en lieu et place de la BICIM. Elle est opérationnelle à compter de ce 2 juin 2016 et a pour but l’émission, la distribution et la gestion des moyens de paiements sous forme de monnaie électronique, la réalisation de toutes opérations commerciales et financières se rattachant directement ou indirectement à cet objet.

    • 11h01

      Autorités intérimaires : les acteurs divisés La CMA et la Plateforme ont suspendu leur participation au sous comité politique de la mise en œuvre de l’accord, dénonçant « la décision unilatérale » du gouvernement pour la mise en place des autorités intérimaires. Selon elles, le gouvernement a contourné leurs prérogatives en élaborant un projet d’accord sur les autorités intérimaires pour discuter avec d’autres acteurs sans les consulter. Les groupes armés signataires de l’accord affirment que pour les autorités, l’aspect sécuritaire prime sur tout le reste, alors qu’eux souhaitent que ce volet soit mené concomitamment à l’aspect politique. Ce qui implique l’installation rapide des autorités intérimaires composées, pour rappel, de représentants de la CMA, de la Plateforme, du gouvernement et des forces vives de la collectivité concernée

    • 10h58

      Les regrets d’Al Mahdi Premier accusé à vouloir plaider coupable depuis la création de la CPI, le djihadiste touareg Ahmad Al Faqi Al Mahdi va demander pardon pour avoir participé à la destruction de mausolées appartenant au Patrimoine mondial de l’humanité à Tombouctou, a affirmé le 24 mai son avocat. Il « veut être honnête avec lui-même et veut admettre les actes qu’il a commis », a déclaré Me Mohamed Aouini, soulignant que son client se considère comme « un musulman qui croit en la justice ».

    • 10h32

      Kayes Dag-Dag rouvre ses pistes Après avoir arrêté ses activités en 2011, pour cause d’insécurité puis d’un problème de dépôt de kérosène pour le ravitaillement des avions, l’aéroport Kayes Dag-Dag devrait bientôt rouvrir. Les travaux pour sa réhabilitation sont terminés et l’aéroport dispose désormais d’un dépôt lui permettant d’être autonome en matière de carburant. Ses pistes devraient prochainement recevoir les vols commerciaux réclamés par la diaspora de la région, mais aussi les opérateurs miniers.

    • mercredi 01 juin
    • 12h03

      AQMI en croisade à Gao : Al-Qaida au Magreb Islamique (AQMI) a annoncé sur les réseaux sociaux, qu’ils sont engagés dans une « bataille » et « une croisade contre les forces d’occupation » à Gao au Nord-Mali, ce mercredi, selon SITE Intelligence, groupe spécialisé dans la surveillance des mouvements extrémistes. Cette annonce fait suite à l’attaque survenue hier contre deux bâtiments de la Minusma où 4 personnes ont trouvé la mort et une dizaine de personnes a été blessées. cette attaque a été revendiquée par AQMI.

    • 09h54

      Double attaque de Gao, Al-Morabitoune responsable : Des tirs de roquettes ont visé un camp de l’ONU et des échanges de tirs ont eu lieu près des locaux de l’UNMAS, un prestataire de services de l’ONU, hier soir vers 21h45 à Gao. Un Casque bleu chinois a été tué et trois autres ont été « grièvement blessés ». Plus d’une dizaine de personnes dont des membres de la Minusma et des civils ont aussi été blessés. Selon le compte Télégram D’AQMI, la katiba Al-Mourabotoune de l’Algérien Mokhtar Bel Mokhtar aurait revendiqué l’attaque.

    • 08h00

      Grogne à Tombouctou et à Kidal Deux marches ont été organisées conjointement le 30 mai à Tombouctou et à Kidal, mais pour des motifs bien différents. Selon nos sources, de jeunes manifestants en colère ont brûlé des pneus puis assiégés la mairie de la ville des 333 saints pour dénoncer le processus de recrutement au sein de l’armée malienne, dont ils se disent exclus. Plus au nord, à Kidal, une autre manifestation s’est déroulée le même jour. Dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas, les manifestants ont réclamé l’application accélérée de l’accord de paix, avec notamment la mise en place des autorités intérimaires. Les manifestants ont également dénoncé le manque d’eau et d’électricité, le retour des services sociaux de base dans la localité étant également l’un des points de revendications.

L’Hebdo - édition du 21.03.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité