L’info en continu

    • mercredi 04 janvier
    • 13h10

      Quatorze morts et vingt-quatre blessés. C’est le bilan d’un accident cruel qui s’est produit aujourd’hui mercredi 4 janvier 2017 vers 4 heures du matin, à Konobougou dans le cercle de Baroueli. Il s’agit d’une collision entre un car de la Sonef et un camion. Si le car quittait la direction de Ségou, le camion remorque était à hauteur de Konobougou. Tous les blessés ont été évacués immédiatement sur le centre de santé de Konobougou. Pour le moment, les causes de l’accident ne sont pas connues. Les autorités de Ségou avec à leur tête le gouverneur, se sont rendues immédiatement sur le lieu du drame, juste après avoir appris la triste nouvelle. Il faut rappeler que les environs de Konobougou sur la RN6 enregistrent beaucoup d’accidents mortels.

    • 08h53

      Les promesses d’IBK pour 2017 Dans sa traditionnelle allocution du Nouvel An, le chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta a dévoilé ses grands chantiers pour la nouvelle année. Le Président de la République a promis, entre autres, une nouvelle constitution qui devrait être soumise aux Maliens dans les mois qui viennent. Il a également défini trois grandes priorités pour l’année 2017 : le « rétablissement de la paix et de la sécurité, la préservation de la cohésion nationale, et la prise en charge de la demande sociale ». La conférence d’Entente nationale et le Programme d’urgences sociales sont également les grands défis de la fin de ce mandat, qui verra son terme en 2018.

    • 08h52

      L’Armée de l’air monte en puissance L’armée de l’air malienne s’est équipée en ce début d’année d’un avion de transport CASA 295 et d’un hélicoptère de transport SuperPuma. Selon le Colonel-major Souleymane Bamba, chef d’état-major de l’armée de l’air, le premier est un avion polyvalent adapté au transport de troupes, de matériel et d’évacuation sanitaire. Il est modulable pour le transport de VIP avec une disponibilité de 25 sièges. Les deux appareils viennent renforcer la capacité de réaction des soldats maliens, notamment ceux déployés dans le nord du pays depuis le début de la crise en 2012.

    • mardi 03 janvier
    • 15h29

      Une délégation de la Mission Diplomatique et Consulaire du Mali en France, présidée par Mr Tidjani Djimé Diallo Conseiller à l’Ambassade et Gérant Intérimaire du Consulat Général du Mali et celle du Collectif Main Propre, présidée par Mr Tapa Konté ont procédé hier lundi 02 janvier 2017 à la signature d’un accord mettant fin à l’occupation du Consulat.

    • 15h28

      Le Premier ministre, Modibo Keita, a présidé hier lundi 02 janvier 2017 à la base aérienne 101 de Senou une cérémonie de réception officielle de deux nouveaux aéronefs de l’Armée de l’air. Il s’agit de l’avion de transport CASA 295 et de l’hélicoptère de transport Super Puma.

    • vendredi 30 décembre
    • 16h24

      Des expulsés refoulés du Mali. Le Mali a refusé, le jeudi 29 décembre, l’entrée du territoire à deux migrants expulsés de l’Union Européenne. Dans un communiqué diffusé le même jour, le gouvernement malien explique avoir expulsé deux personnes, arrivées à Bamako par les vols Aigles Azur et Air France la veille, aux environs de 20heures. Les intéressés, qui étaient « détenteurs de laissez-passer européens, ont été reconduits à la frontière, remis dans les même avions » et ré-expulsés du territoire malien. Ces laissez-passer européens, utilisés généralement par la France, permettent à un État européen, afin de forcer l’expulsion d’étrangers sans papiers, d’émettre lui-même un document d’entrée dans un pays tiers.

    • jeudi 29 décembre
    • 19h02

      Incendie aux entrepôts du Mali en Côte D’ivoire. 8000 balles de coton ont été emportées par les flammes sur le site des Entrepôts Maliens de Côte d’Ivoire à Abidjan. Le magasin de stockage a entièrement brûlé. L’ambassadeur et le Consul général du Mali à Abidjan se sont rendus sur place pour se rendre compte de l’ampleur du sinistre.

    • mercredi 28 décembre
    • 11h41

      MOC opérationnel à Gao. Les patrouilles du Mécanisme Opérationnel pour la Coordination ont débuté mardi 27 décembre, et regroupent les FAMAS et la Plate-forme appuyées par la Minusma et la Force Barkhane.

    • 11h32

      Le maire d’Ansongo mort dans un accident. Le nouveau maire d’Ansongo, Ibrahim Abdoulaye Touré, investi le lundi 26 décembre est mort le lendemain 27 décembre dans un accident de circulation. L’élu se rendait à Ouatagouna pour l’investiture du maire de cette commune. L’accident a également coûté la vie à son deuxième adjoint et trois personnes ont été blessées dont un grave.

    • mardi 27 décembre
    • 15h09

      Le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) a notifié, vendredi 23 décembre son préavis de grève.Cet arrêt de travail, d’une durée de sept jours ouvrables, débutera le 09 Janvier 2017 à partir de 00 heure et prendra fin le 17 Janvier 2017 à partir de 00 heure sur l’ensemble du territoire national. Depuis quelques temps le SAM dit avoir relevé que les violations des principes démocratiques et des valeurs républicaines sont devenues la règle et la caractéristique du Gouvernement dont les attitudes, outre qu’elles traduisent un manque de considération, sont de plus en plus révélatrices d’hostilités et de mépris envers l’Institution Judiciaire et les magistrats.

    • 11h38

      Le samedi 24 décembre, le concours direct d’entrée à la Fonction publique de l’Etat au titre de 2016 a débuté au Mali. Ce test met en compétition, jusqu’au 30 décembre prochain, 31 768 candidats de nationalité malienne, pour 827 places à pourvoir. Sur place, le chef du département est accueilli par le directeur du Centre national des concours de la fonction publique, Mahamoudou Tapha et de Mme Diarra racky talla ministre du travail et de la fonction publique qui a ouvert une enveloppe contenant des sujets, le temps d’une courte invitation des candidats au calme et à la sérénité. « J’ouvre solennellement et officiellement les épreuves du concours direct de recrutement dans la fonction publique de l’Etat au titre de 2016 », enchaîne t-elle, juste après cette courte visite, elle a rappelé qu’ils sont 31 768 candidats cette année dont 10 842 femmes et 78 handicapés, pour 827 postes à pourvoir. 5% de ce quota sont accordés aux handicapés, conformément aux recommandations du Bureau international du travail (BIT), a indiqué le ministre du Travail. Elle a, par ailleurs, précisé que leur admission se fera par ordre de mérite jusqu’à épuisement de ce pourcentage, en ajoutant que les centres de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao ont aussi commencé les épreuves au moment où elle parlait.

    • 10h31

      L’affaire dite de réadmission qui serait signé entre le Mali et l’Union européenne n’en finit pas de faire des vagues dans la presse malienne de ce mardi, une presse qui persiste et signe. C’est ainsi que L’Indicateur du Renouveau soutient que « Malte confirme l’accord de réadmission » et affirme qu’« À la suite d’une mission d’identification du gouvernement malien, les autorités maltaises ont annoncé samedi 24 décembre avoir déterminé l’identité de neuf migrants en vue de leur expulsion vers le Mali ». Pire, L’IDR rapporte que « le gouvernement maltais précise que les vérifications d’identité de ces sans-papiers maliens ont été effectuées par une « mission d’identification malienne » en déplacement à Malte ».

    • lundi 26 décembre
    • 01h07

      Le PrixMandela2016 de la démocratie à été décerné au président IBK pour sa contribution à la consolidation démocratique au Mali à travers l’Accord d’Alger.

    • samedi 24 décembre
    • 23h24

      Une ressortissante française a été enlevée samedi à Gao, dans le nord du Mali, par des hommes armés. «Les autorités françaises confirment l’enlèvement, le 24 décembre à Gao, au Mali, de notre compatriote Sophie Pétronin, qui dirige une organisation non gouvernementale venant en aide aux enfants souffrant de malnutrition», a déclaré dimanche le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

    • vendredi 23 décembre
    • 18h00

      Le collectif « mains propres » des maliens de France vient d’investir le consulat du Mali en France jusqu’à nouvel ordre. Le collectif exige la démission des ministres, des maliens de l’exterieur, Dr Abdrahamane Sylla et des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop et exige aussi le rappel des agents maliens en Europe et la dissociation du passeport et la carte Nina.

    • 12h46

      En 2016, 74 journalistes professionnels ou non ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, selon Reporters sans frontières qui a publié hier son bilan annuel des journalistes tués dans le monde .Il s’agit de 58 journalistes, 9 net-citoyens et de 8 collaborateurs de media qui ont été soit assassinés, soit tués alors qu’ils se trouvaient en reportage. Neuf parmi eux ont été tués en Afrique en Guinée (1 tué) au Kenya (1) en Libye (3) en RD Congo (1) en Somalie (2) et au Soudan du Sud (1).En 2015, le nombre de journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions étaient de 101. Pour Reporters sans frontières cette baisse s’explique largement par le fait que les journalistes n’ont pas eu d’autre choix que de fuir les pays devenus trop dangereux pour eux, en particulier la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen, l’Afghanistan ou le Burundi. Egalement a ce jour, 348 journalistes sont emprisonnés dans le monde, ce qui représente une augmentation de 6% par rapport à 2015.Et selon Reporters sans frontières, le nombre de journalistes professionnels incarcérés a même bondi de 22%, ayant quadruplé en Turquie à la suite du putsch manqué de juillet. Plus de 100 journalistes et collaborateurs de médias se trouvent aujourd’hui dans les geôles turques.

    • jeudi 22 décembre
    • 16h55

      Le 02 décembre, un cyber-gang international s’est introduit dans le système informatique de la BMS S.A. (Banque Malienne de Solidarité, Société Anonyme) pour y effectuer un vol de de près de 500 millions de Francs CFA au même moment, et à différentes agences de cette banque. Le 17 décembre, la Gendarmerie du Camp I a arrêté le cerveau de la bande, un certain Timi Richard de nationalité nigériane et ses complices maliens, notamment Abdou Niangadou, Alassane Niangadou et Sirawoli Timité. Ils ont tous été déférés à la prison centrale de Bamako-Coura. 3 autres de leurs complices ont été interpellés et sont placés sous mandat de dépôt. La Gendarmerie du Camp I a ensuite démantelé un gigantesque réseau de vol et piratage aux connexions internationales.

    • 08h10

      57 c’est le nombre de journalistes tués en 2016, selon le bilan annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié le 19 décembre. 5

    • 07h20

      Hier mercredi 21 decembre, un gendarme tué et un autre blessé dans l’attaque d’un poste de gendarmerie à Saye dans le cercle de Macina. Cette zone de la région de Ségou est le fief même d’Amadou Koufa. Avant cette attaque les services de renseignements ont mis la main sur deux lieutenants d’Amadou Kouffa, il s’agit de Souleymane Barry et Boubacar Cissé dit Boury. Ils ont été apprenhendés dans une mosquée à Bamako

    • mercredi 21 décembre
    • 11h52

      Au Mali depuis quelques temps une question fait la polémique : le pays a-t-il signé des accords de « réadmission » avec l’Union européenne ? Ces accords qui visent à rapatrier au Mali des ressortissants vivants en situation irrégulière en Europe. Hier, plusieurs ministres ont répondu aux questions des députés maliens. Et le ministre des affaires étrangères a été catégorique « Parce qu’il n’y a pas eu d’accord signé, il n’y a pas eu d’accord négocié entre les parties, je trouve que c’est tout simplement une manipulation de l’information, une désinformation. Une désinformation pour des motivations que nous pouvons aussi suspecter ».

    • mardi 20 décembre
    • 16h56

      Le nouveau président de la CMA Alghabass Ag Intalla, a via un communiqué daté du 19 décembre, appelé à une rencontre de haut niveau de la médiation internationale pour sauver l’Accord et préserver la crédibilité du processus et de tous les acteurs impliqués. La CMA a aussi décidé d’ici cette rencontre de suspendre sa participation au Comité de Suivi de l’Accord et à ses différents sous-comité.

    • samedi 17 décembre
    • 17h21

      Pour son premier déplacement hors d’Europe depuis sa victoire à la primaire, François Fillon a choisi l’Afrique avec le Mali et le Niger. Le candidat de la droite à la présidentielle va rencontrer ce week-end les autorités locales et les forces françaises déployées dans la bande sahélo-saharienne.

    • 14h42

      CMA : présidence tournante, 16 décembre 2016, Bilal Ag Acherif SG MNLA passe le flambeau à Alghabass Ag Intalla SG HCUA pour 6 mois.

    • vendredi 16 décembre
    • 21h51

      Dix-sept députés issus de l’opposition et d’autres formations politiques viennent de déposer, ce vendredi 16 décembre, une motion de censure. La deuxième fois dans un même quinquennat. L’un des motifs principaux est relatif au “consentement du Gouvernement à autoriser l’Union Européenne à refouler des maliens de l’extérieur”.

    • 14h18

      Un incendie d’origine criminelle a tué un Malien d’une quarantaine d’années et blessé quatorze autres immigrés dans leur foyer près de Paris, a-t-on appris vendredi auprès des autorités. Le sinistre s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans cette résidence qui accueille des travailleurs immigrés vivant seuls et en situation régulière à Boulogne-Billancourt, tout près de Paris, selon des sources policières.

    • 10h15

      Avec 104 voix pour, 24 contre et aucune abstention, les députés ont voté hier la loi des finances pour l’exercice 2017. C’était lors d’une séance plénière dans la salle Aoua Kéïta, sous la présidence du chef de l’Institution parlementaire, Issiaka Sidibé. La loi des finances était défendue par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé qui avait à ses côtés son collègue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby.

    • jeudi 15 décembre
    • 17h21

      Pétards : un commerce qui brave l’interdiction Sur les marchés de Bamako, on retrouve des produits de saison : les pétards et autres feux d’artifice. Les premiers se vendent à 200 francs CFA l’unité et il faut compter entre 15 000 et 50 000 francs CFA pour les gros feux d’artifices. Importés en grande partie du Nigéria, de la Chine et du Sénégal, les vendeurs s’arrangent pour les introduire malgré les nombreuses mises en garde et les interpellations à la douane. « Nous écoulons aussi les anciens stocks, car depuis 2012, l’interdiction a fait baisser le marché. L’on doit nous prévenir deux mois à l’avance pour qu’on ne commande pas de pétards, mais les autorités ne le font pas. Les stocks de feux d’artifice restent et la population ne s’en procure pas beaucoup depuis les deux dernières années, car les contrôles se font plus intensifs dans les quartiers les soirs de fêtes de fin d’année », déplore Seyba Togola, commerçant. Le ministère de la Sécurité a de nouveau lancé un avertissement à l’endroit des vendeurs et acheteurs, accompagné d’une interdiction formelle d’utilisation des pétards et feux d’artifice, en raison de la situation sécuritaire du pays. « Afin de bien mener notre mission, nous avons d’ailleurs invité les commerçants détaillants à une conférence sur le sujet vendredi afin de leur expliquer pourquoi, et de nous permettre de compter sur eux. Les feux d’artifice sont d’ailleurs interdits dans l’article 325 du Code pénal, alinéa 20 », explique Bakoun Kanté, commissaire principal et conseiller technique au ministère de la Sécurité.

    • 14h13

      Le Gouvernement du Mali, indigné d’apprendre par voie de presse la signature d’un accord de readmission de ressortissants maliens en Europe, a exigé des Pays-Bas et de l’UE un démenti officiel qu’un tel accord ait été signé pendant la visite du Ministre des Affaires Etrangeres des Pays-Bas M. Bert Koenders a Bamako le 11 décembre 2016.

    • 09h42

      La République fédérale d’Allemagne a officiellement réaffirmé sa participation au Fonds Fiduciaire en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali à hauteur de 6.5 millions d’Euros, lors d’une cérémonie tenue le 14 décembre au Quartier Général de la MINUSMA. Ces fonds serviront à financer des projets dans le domaine de la sécurité.

    • 09h14

      FARE An Ka Wuli Mobilisation générale Les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE An Ka Wuli) tiendront leur deuxième convention nationale le 17 décembre prochain à la Maison des ainés de Bamako. La formation dirigée par l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé va y dresser « le bilan de l’année écoulée, mener des discutions sur les sujets d’actualité et jeter un regard sur l’avenir », explique Bréhima Sidibé, secrétaire général adjoint du parti. Dans les perspectives de l’élection présidentielle de 2018, le parti peaufine en effet sa stratégie de conquête du pouvoir. « Le thème qui sera abordé, l’environnement des élections, va nous permettre, non seulement d’informer et sensibiliser nos militants, mais aussi et surtout de faire la mobilisation générale des troupes dans la perspective des élections générales de 2018 », ajoute-t-il. Prendront part à cette instance du parti, deux délégués par section de l’intérieur et des Maliens de l’extérieur, le membre du secrétariat exécutif national, les députés et les conseillers communaux.

L’Hebdo - édition du 23.01.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité