L’info en continu

    • lundi 06 juillet
    • 17h17

      Coopération – Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies a entamé, aujourd’hui (06 – 07 – 2020), une vaste opération d’assistance alimentaire et nutritionnelle en faveur de près d’un million de personnes dans les régions de Gao, Kidal, Menaka, Mopti, Segou, Taoudenit et Tombouctou.

    • 08h54

      Les Banques du Mali prévoient une grève de 72 heures à partir du 22 juillet prochain. Dans ce préavis de grève de 72 heures reconductible à 120 heures, le SYNABEF exige le respect immédiat par la direction générale de la Banque de Développement du Mali SA (BDM SA) des « dispositions légales relatives à la liberté syndicale et l’annulation pure et simples des décisions illégales de mutations » de leur camarade « Mme KEITA Fatoumata SANGHO, Directrice Adjointe de la Communication et Marketing du siège de la BDM sa, non moins membre du Bureau exécutif du SYNABEF et Trésorière de la Section des Banques, à l’Agence Kabala en septembre 2018, sans son consentement alors qu’elle était en pleine campagne de renouvellement du Bureau depuis juillet 2018, puis à l’agence de Djicoroni Para sans son consentement ». A défaut d’avoir gain de cause, les banquiers prévoient une grève de 72 heures à partir du 22 juillet prochain.

    • 08h50

      Le président malien Ibrahima Boubacar Keïta a rencontré le chef de file du mouvement qui le conteste, l’imam Mahmoud Dicko, après plusieurs semaines d’agitation politique dans ce pays en outre secoué par des violences meurtrières, a annoncé dimanche la présidence. La rencontre entre M. Keïta et Mahmoud Dicko, principale figure du mouvement dit du 5 juin, a eu lieu samedi à la « Villa des hôtes » de Bamako, la résidence officielle du chef de l’Etat, selon les images diffusées sur Twitter par la présidence. C’est la première rencontre officielle entre les deux hommes depuis le début de ce mouvement de contestation de M. Keïta, élu en 2013 et réélu en 2018.

    • vendredi 03 juillet
    • 17h43

      Neuf soldats maliens ont été tués jeudi dans une embuscade tendue alors qu’ils se rendaient sur les lieux où une trentaine de villageois ont été tués la veille dans le centre du pays par des hommes armées non identifiés. L’attaque s’est déroulée à l’entrée de Gouari, l’un des villages dans lesquels des hommes armés ont massacré une trentaine de civils mercredi. Un détachement militaire a été envoyé sur place à la suite d’informations sur une nouvelle attaque, quand il est tombé dans une embuscade.

    • 17h24

      Sécurité – Les dix travailleurs de l’ONG nigérienne Action et programme d’impact au Sahel (APIS) enlevés le 24 juin dans le sud-ouest du Niger, « ont été libérés », a annoncé jeudi à l’AFP le gouverneur de la région de Tillabéri, proche du Burkina Faso et du Mali, où les attaques jihadistes sont récurrentes.

    • 11h49

      MINUSMA: Le 11 juillet, le général Pierre-Joseph Givre prendra le commandement de l’état-major du contingent militaire de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies (ONU) pour la stabilisation au Mali (Minusma). L’actuel chef de la 27e Brigade d’infanterie de montagne (BIM, les célèbres Chasseurs alpins) deviendra le numéro deux de cette force, aux côtés du général de corps d’armée Dennis Gyllensporre, un officier suédois. À Saint-Denis-les-Bourg, sa commune d’origine, les parents du haut gradé aindinois éprouvent certainement de la fierté à l’idée de savoir leur fils dirigeant plus de 13 000 soldats issus de 57 pays du globe terrestre, pour servir une cause louable : la paix.

    • 11h11

      Afrique Subsaharienne : 200 millions de dollars pour le secteur agricole. La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), membre de la Banque islamique de développement (BID), a signé un accord de financement Mourabaha de 200 millions de dollars avec la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Ces fonds sont destinés à soutenir les exportateurs de denrées alimentaires africains pour faire face aux effets du Covid-19. L’accord permettra notamment le financement de l’exportation des denrées comme les noix de cajou, le cacao, les graines de sésame et le maïs. Le financement constituera aussi un soutien essentiel pour le secteur agricole de 11 pays d’Afrique subsaharienne. Le directeur général de l’ITFC s’est réjoui de l’impact positif de cet appui sur le secteur, touché par la baisse du prix des denrées. « Des centaines de millions de personnes en Afrique dépendent de l’agriculture et la sécurité alimentaire de nombreux pays repose sur l’importation et l’exportation de denrées alimentaires ». En 2019, l’ITFC a accordé environ 2,38 milliards de dollars pour aider la région à faire face à ses nombreux défis. Depuis sa création, en 2008, l’institution a appuyé à hauteur de 15,6 milliards de dollars les pays membres de l’OCI de la même zone. Fatoumata Maguiraga

    • 11h01

      Le centre du Mali est de un nouveau frappé par un drame. Dans la journée du 2 juillet, une trentaine de villageois, tous cultivateurs selon des sources ont été assassinées par des hommes armés non encore identifiés dans plusieurs villages du cercle de Bankass. Les assaillants ont par la suite mis le feu aux réserves de vivres.

    • jeudi 02 juillet
    • 16h09

      Des hommes armés ont tué un homme et retiennent en otage, depuis dimanche, quatre personnes dont une femme enceinte, dans la localité de Tacharane, au Nord du Mali, rapporte mardi l’agence de presse malienne (AMAP).

    • 16h08

      Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a présidé ce jeudi 02 juillet au siège du Patronat malien, la cérémonie de remise d’un fonds de 150 millions de FCFA à 500 jeunes promoteurs de micro-entreprises fragiles. L’opération s’inscrit dans le cadre du volet entrepreneuriat des jeunes non diplômés du Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes (PROCEJ).

    • 15h01

      OIF : Appui à l’enseignement du français Dans le cadre de sa politique de promotion de la langue française et afin de répondre aux besoins de ses États et gouvernements membres, l’OIF lance un projet de mobilité des enseignant(e)s dans l’espace francophone. Selon l’organisation, le français est actuellement la langue d’enseignement et d’apprentissage dans 35 pays membres de la Francophonie et une partie d’entre eux doit faire face à une pénurie d’enseignants qualifiés en français. Malgré un système éducatif global en crise, plusieurs pays tentent de relever le défi en mettant en place d’ambitieuses politiques de formations. Dans ce contexte, plusieurs États membres ont demandé à l’OIF la mise à disposition d’enseignants, du primaire comme du secondaire. Ce projet vise à renforcer les capacités des établissements scolaires d’un pays donné dans le domaine de l’enseignement et de l’apprentissage du français, en palliant un manque ponctuel d’enseignant(e)s qualifié(e)s de et en français au sein de son système éducatif et en renforçant les compétences professionnelles des enseignant(e)s en exercice dans le pays. Tout(e)s les enseignant(e)s de l’espace francophone peuvent se porter candidat pour une expérience d’une année, renouvelable une fois. Une première phase pilote a commencé avec le lancement officiel, le 23 juin 2020, d’un appel à candidatures pour la rentrée scolaire de septembre 2020 de 20 enseignant(e)s volontaires de français pour les écoles primaires et secondaires du Rwanda. Lors de cette phase pilote, d’autres appels à candidatures suivront pour tous les pays qui auront manifesté leur intérêt. Ainsi, annuellement, ce seront une cinquantaine de professeurs au moins qui seront mobilisés jusqu’en 2022. Fatoumata Maguiraga

    • 12h34

      Gestion de la crise au centre : Le comité régional de Ségou lancé Après la mise en place du comité régional de Mopti, en octobre 2019, la région de Ségou a procédé à son tour au lancement de son comité régional, au cours d’une rencontre tenue le 29 juin 2020 au gouvernorat de la ville. Cette initiative, appuyée par les Nations Unies à travers le Fonds de consolidation de la paix, vise à renforcer la coordination de l’action gouvernementale dans la résolution de la crise au Centre. « Le comité régional de Ségou est une opportunité de réunir les principaux acteurs étatiques et partenaires afin d’apporter des réponses communes et complémentaires pour soutenir le gouvernement », a indiqué le chef du bureau du PNUD à Mopti, Henri Mashagiro. Face à l’ampleur des tâches, l’opérationnalisation du comité est urgente. C’est pourquoi « il est attendu que le comité régional se mette à la tâche pour soumettre, autant que faire se peut, son plan d’action au Secrétariat permanent, afin de rechercher les financements nécessaires à la mise en œuvre des projets au bénéfice des populations de la région de Ségou », a souligné l’Ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra, Secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise au centre. Créé en juin 2019, le cadre a été mis en place dans l’objectif d’apaiser le climat social et de ramener la sécurité dans les régions du centre. Il suit l’évolution de la situation sécuritaire et humanitaire et émet des orientations pour la suite de l’action de l’État. G.K

    • 09h06

      Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques ne fléchit pas. Après des jours de concertations intenses au sein de son comité stratégique, ses tenants ont mis au point un mémorandum de sortie de crise dans lequel ils avancent des mesures fortes. Le document a été rendu public hier 1er juillet 2020 au cours d’un point de presse tenu au siège de la CMAS à Magnambougou, en présence de plusieurs figures du mouvement.

    • mercredi 01 juillet
    • 13h51

      Cette année, la Banque mondiale devrait allouer environ 50 milliards de dollars à 48 pays africains. Ce montant, considérablement plus élevé que celui alloué aux autres régions, représente environ le tiers du portefeuille entier de la Banque mondiale. Il a également été multiplié par deux en dix ans. Les projets et programmes financés par la Banque mondiale en Afrique subsaharienne s’attachent notamment à soutenir l’agriculture, le commerce et les transports, l’énergie, l’éducation et la santé, ainsi que le secteur de l’eau et de l’assainissement. Par ailleurs, les financements accordés aux États fragiles affichent une hausse encore plus marquée, les deux tiers environ des montants alloués à ces pays étant destinés à l’Afrique.

    • mardi 30 juin
    • 15h08

      La Coupe d’Afrique des Nations en 2021, la Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé le report officiel de la compétition africaine à 2022. 

    • 11h03

      Un mémorandum d’entente a été signé lundi entre la Société Algerian Qatari Steel en partenariat avec le groupe Sider, filiale du groupe IMETAL et la Société Tamaga, permettant l’exportation du 20.000 tonnes de rond à béton vers le Mali et le Niger, a indiqué le groupe IMETAL dans un communiqué.

    • 11h02

      La compagnie de blindés ivoirienne qui va rejoindre la Minusma en juillet a suivi les modules de formations du 43e Bataillon d’infanterie de marine des Forces françaises en Côte d’Ivoire.

    • 11h00

      Le Conseil de sécurité a décidé ce lundi après-midi de proroger le mandat de la MINUSMA au Mali jusqu’au 30 juin 2021. Il a également été décidé que les effectifs de la Mission comprendront jusqu’à 13 289 militaires et 1 920 policiers. Le texte adopté autorise la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à utiliser tous les moyens nécessaires à l’exécution de son mandat.

    • lundi 29 juin
    • 12h06

      Déclarations: Egypte – Le Général Mahmoud Shaarawy lors de la 23ème Session du Comité Exécutif de CGLU Afrique. « L’Egypte s’engage à soutenir les actions de CGLU Afrique dans les prochaines étapes et je profite de l’occasion pour inviter les membres du Comité Exécutif à prendre part à la deuxième édition de la conférence « Les villes Africaines, locomotive du développement durable » et nous plaidons pour que cette conférence devienne une rencontre annuelle dans le programme de CGLU Afrique. Il est également important de vous informer que Monsieur le Président de la République a procédé à la nomination de femmes en tant qu’adjointes aux Gouverneurs et que j’ai nommé un grand nombre de femmes dirigeantes pour assumer des fonctions à la tête des villes et des postes de responsabilité, ce qui renforcera le rôle et l’activité des femmes dans les différents gouvernorats d’Egypte »

    • 11h48

      CEDEAO : La Cour de justice initie des audiences virtuelles a Cour de justice de la CEDEAO va organiser des audiences virtuelles dès la semaine prochaine. La première du genre a lieu le 22 juin dernier. L’annonce a été faite le 23 juin par le Président de la Cour, l’Honorable Juge Edward A. Asante, lors d’une visioconférence de presse.Les activités de la Cour avaient été suspendues le 20 mars suite à la déclaration par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la Covid-19 comme une pandémie. Pour le Président Edward A. Asante, les sessions virtuelles auront comme avantage de réduire les retards accusés par la Cour, où déjà 119 affaires sont pendantes.  Elles permettront également de soulager la communauté ouest-africaine des déplacements à Abuja pour le dépôt de dossiers judiciaires, qui peut désormais se faire de manière électronique. Afin que ces audiences virtuelles puissent perdurer, le Président de la Cour de justice a appelé les pays membres de la CEDEAO à plus de soutien. L’institution judiciaire se dit être en manque d’informaticiens et de traducteurs, ainsi que de bureaux permanents.B.D

    • vendredi 26 juin
    • 16h46

      La Commission d’enquête internationale pour le Mali a soumis son rapport au Secrétaire général des Nations Unies ce 26 juin 2020, concluant ainsi sa mission après plus de 20 mois de travaux. Pour rappel, la Commission est entrée en fonction le 22 Octobre 2018.

    • 11h28

      Eco : Risques de scission. La menace d’une dislocation de la zone CEDEAO est désormais brandie par le Président nigérian Muhamadou Buhari. Dans des tweets publiés le 23 juin, il a déclaré que la volonté de certains États membres de la zone UEMOA de passer à l’Eco avant les autres pays de la CEDEAO lui « donne un sentiment de malaise ». La future monnaie commune de la zone souffre déjà d’un clivage entre pays anglophones et francophones, et même d’un manque de confiance, selon le Président Buhari, qui estime « inquiétant qu’un peuple avec lequel nous souhaitons nous associer prenne des mesures importantes sans nous faire confiance pour la discussion ». Alors qu’il avait demandé en vain le report de la date de lancement de l’Eco, maintenant compromise par la crise de la Covid-19, le géant de la sous-région ouest-africaine (70% de son PIB) n’entend pas adhérer à la monnaie commune sans des garanties sur ses enjeux stratégiques. Outre les critères de convergence, que la majorité des pays ne remplit pas encore, le Nigeria souhaite faire de l’Eco une monnaie garantissant la souveraineté, la prospérité et la crédibilité de la zone UEMOA, sans lesquelles elle ne tiendra pas. Fatoumata Maguiraga

    • 11h01

      Les obsèques du général de brigade à la retraite Oualy Sissoko ont eu lieu le jeudi 25 juin 2020 à la Base 100 de l’Armée de l’Air. Officier de la 9ème promotion de l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro. Il a par suite rejoint l’armée de l’air pour une formation de pilote de chasse. Le général Oualy Sissoko a gravi tous les échelons d’officiers et a occupé plusieurs fonctions de commandement pendant sa carrière militaire.

    • 10h47

      African Gold Group veut installer une centrale électrique hybride sur son projet aurifère Kobada.

    • 10h40

      Sur 654 échantillons, le Mali a enregistré 32 nouveaux cas testés positifs à la Covid-19 dont 29 patients guéris et zéro décès en cette date du jeudi 25 Juin 2020. Ce qui fait un total de 2039 cas Positifs ; 113 décès dont 46 hors des centres de prise en charge ; 1383 patients guéris.

    • jeudi 25 juin
    • 18h26

      FAMa – La découverte de sites d’orpaillage à N’Tahaka, la cité des Askia est devenue le lieu de convergence de toutes sortes d’individus armés. Cette mission s’est soldée par la récupération de 6 véhicules non immatriculés, 7 armes à feu dont 5 PM, 1 PA et 1 fusil de chasse.

    • 18h23

      Sécurité – Le commandement du secteur 1 de l’opération MALIKO a repris, le 24 juin 2020, les opérations de patrouille de grande envergure hebdomadaire dans la ville de Gao. La patrouille était composée d’une section de l’Armée de Terre, de la gendarmerie, et de la police nationale.

    • 18h04

      Lutte contre la Covid-19 : La protection civile du Mali offre 42000 masques et 400 kits de lavages des mains aux acteurs des marchés

    • 14h58

      Education – Les syndicats de l’éducation et le Gouvernement élaborent un avant-projet de grilles salariales pour le corps des enseignants ce 25 juin au Ministère de l’éducation comme le prévoit le procès-verbal de conciliation entre les deux parties en date du 17 juin dernier. Le gouvernement a mis fin à la crise scolaire qui dure depuis près de sept mois en acceptant l’application de l’article 39 du statut du personnel enseignant en dehors de celui de l’enseignement supérieur. La grille indiciaire du corps des enseignants a été revalorisée à près de 20%.

    • 09h41

      Covid 19 – Le Mali a enregistré ce mercredi 6 nouveaux cas de coronavirus, 21 patients guéris et 1 décès, a annoncé le ministère malien en charge de la Santé dans son bilan quotidien. Les cas ont été décelés dans district de Bamako (2 cas), dans la région de Tombouctou (1 cas), dans la région de Kayes (1 cas) et au sein des Maliens rapatriés (2 cas). Ces nouveaux cas portent à 2007 le nombre de personnes infectées par le Coronavirus dont 1354 guéris et 113 décès.

L’Hebdo - édition du 06.05.2021
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité