L’info en continu

    • lundi 31 juillet
    • 16h29

      Le car transportant les footballeurs maliens, qui retournent chez eux après leur participation aux jeux de la francophonie à Abidjan, a fait un accident de la circulation Rechercher accident de la circulation à Elibou Rechercher Elibou (60 km) d’Abidjan, ce lundi, a appris KOACI, de source de l’ambassade. En effet, selon cette source, cet accident a été causé par une crevaison de pneu provoquant une sortie de route du véhicule qui a littéralement broyé l’une des jambes d’un vendeur de cola à la criée près de la voie. Toutefois, aucun passager n’a été blessé a tenu à rassurer le chef de la délégation, Amadou Diarra Yalcouyé.

    • 16h16

      Nord-Mali : Un convoi de l’armée Malienne serait tombé dans une embuscade entre Gossi et Hombori ce lundi 31 juillet vers 15H.

    • vendredi 28 juillet
    • 21h19

      Menaka : la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) est rentrée dans la ville de Ménaka, ce vendredi soir, sans résistance.

    • 16h31

      La journée mondiale de lutte contre l’hépatite a été célébrée aujourd’hui. Au Mali, plus de 54% des jeunes de 20 à 30 ans sont atteints de la maladie, selon les spécialistes.

    • 16h28

      Kidal : Affrontements entre la CMA et la Plateforme à Kidal. Les combats se seraient soldés par de lourdes pertes du coté de la Plateforme, selon certaines sources. Un calme précaire règne aujourd’hui.

    • 08h11

      PPP Afrique Un forum en octobre à Paris « Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique ». C’est le thème de la rencontre qui se déroulera les 24 et 25 octobre 2017 à Paris, aux Salons Hoche. L’objectif du Forum PPP (Partenariat Public – Privé) Afrique 2017 organisé par la société Trainis, dirigée par le Malien Daouda Coulibaly, est de créer un environnement propice aux échanges entres décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés, investisseurs internationaux ainsi qu’avec des institutions de promotion de l’investissement. Il s’agit de permettre à ce public, à travers ce cadre de proximité, « d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains », peut-on lire dans les publications annonçant l’évènement. Impliquer les acteurs du secteur privé dans le financement des infrastructures et la mise en œuvre de grands projets de développement, tel est le sens de cette approche qui fait du chemin sur le continent africain. Des contrats PPP (sous forme de concessions ou de contrats de partenariat) voient le jour dans de nombreux pays et le nombre de contrats mis en œuvre est chaque année plus important. Outre les nombreux cadres d’échanges, plusieurs panels seront animés lors du forum. On y retrouvera d’anciens ministres, des capitaines d’industries et des cadres de la défense, entres autres. L’ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara, pourrait faire partie des speakers qui traiteront de sujets divers, tels que le cadre juridique des projet PPP ou encore les éléments clés du montage de ce type de projet. Des formations sont également au programme, ainsi qu’une cérémonie de remise de distinctions. www.forum-ppp.com

    • jeudi 27 juillet
    • 07h42

      Barrage de Taoussa : La sécurisation à l’ordre du jour : Alors que ses travaux ont été officiellement lancés en février 2010, pour durer initialement 6 ans, la crise multidimensionnelle de 2012 et l’insécurité résiduelle dans le nord de notre pays ont mis à rude épreuve la construction du barrage hydroélectrique de Taoussa, sur le fleuve Niger, dans la région de Gao. C’est dans le cadre de la relance de ce chantier majeur que le ministère de l’Energie et de l’Eau organise du vendredi 20 au lundi 31 juillet 2017, un atelier d’information sur la sécurisation des travaux d’aménagement du barrage sur son site d’implantation. Situé à 130 km de Gao, près de Bourem, le chantier, dont le coût est estimé à 136 millions de dollars, n’arrive toujours pas à redémarrer. La société chinoise chargée de son exécution, Sinohydro Corporation, exige des conditions de sécurité accrues pour retourner sur place. « Au regard des recommandations de la rencontre de toutes les parties prenantes, en septembre 2016 à Gao, et de la table ronde des bailleurs de fonds, en février 2017, cet atelier permettra de voir l’état de la mise en œuvre des actions et quelles orientations donner au projet, surtout sur le plan sécuritaire », a assuré Baye Coulibaly, chargé de communication du ministère de l’Energie et de l’Eau.

    • 07h42

      Forum PPP Afrique 2017 : Promouvoir l’investissement « Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique ». C’est le thème de la rencontre qui se déroulera les 24 et 25 octobre 2017 à Paris, aux salons Hoche. L’objectif du Forum PPP (Partenariat Public – Privé) Afrique 2017 organisé par Trainis est de créer un environnement propice aux échanges entres décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés, investisseurs internationaux ainsi qu’avec des institutions de promotion de l’investissement. Il s’agit de permettre à ce public, à travers un cadre de proximité, « d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains », peut-on lire dans les publications annonçant l’évènement. Impliquer les acteurs du secteur privé dans le financement des infrastructures et la mise en œuvre de grands projets de développement, tel est le sens de cette approche qui fait du chemin sur le continent africain. Des contrats PPP (sous forme de concessions ou de contrats de partenariat) voient le jour dans de nombreux pays et le nombre de contrats mis en œuvre est chaque année plus important. Outre les nombreux cadres d’échanges, plusieurs panels seront animés lors du forum. On y retrouvera d’anciens ministres, des capitaines d’industries et des cadres de la défense, entre autres. L’ancien Premier ministre, Moussa Mara, fait partie des speakers qui traiteront de sujets divers, tels que le cadre juridique ou les éléments clés du montage de ce type de projet. Des formations sont également au programme, ainsi qu’une cérémonie de remise de distinctions.

    • mercredi 26 juillet
    • 17h25

      Mali: chute accidentelle d’un hélicoptère de la Minusma dans le nord du pays : Deux membres d’équipage se trouvaient à bord d’un hélicoptère d’attaque allemand de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) qui s’est écrasé aujourd’hui mercredi 26 juillet dans le nord du pays, ont indiqué des diplomates. La Minusma a dépêché une équipe sur les lieux du crash pour déterminer le sort de l’équipage et les circonstances du drame, a précisé Farhan Haq, un porte-parole de l’ONU. Un responsable de la Minusma à Gao, au nord du Mali, avait indiqué plus tôt à l’AFP qu’il s’agissait sans doute d’un accident. L’hélicoptère s’est écrasé alors qu’il «surveillait des affrontements au sol et donc le site doit être sécurisé avant qu’une équipe puisse se rendre sur place», a souligné M. Haq, sans préciser la nationalité des deux personnes à bord.

    • 14h13

      Jeux de la Francophonie : Aboubacar Bablen DRABA offre une médaille d’argent au Mali en Création Numérique ce mardi 25 juillet dans le cadre des 8èmes de la francophonie. Un excellent designe partant des 3 DDD en TIC . Bravo Draba !

    • 12h58

      Mali : Ambassade du Canada au Mali : Les 32 agents licenciés de l’UAP-CCM réclament leur prime d’ancienneté Le collectif des travailleurs de l’Unité d’appui à la coopération canado-malienne de l’UAP-CCM a tenu, une conférence, à la Maison de la presse de Bamako le lundi 17 juillet. En informant l’opinion nationale et internationale de l’injustice dont ses membres sont victimes, suite à leur licenciement pour motif économique en juillet 2016. En effet, suivant les explications du porte-parole de l’UAP-CCM, Anourou Cissé, les travailleurs ont exprimé à toutes les occasions leur attachement sans équivoque à la coopération canadienne, leur disponibilité et leur volonté d’accompagner le processus de licenciement dans la quiétude et l’entente. Sous la présence de sa présidente, Mme Bathily Sira Diop.

    • mardi 25 juillet
    • 14h44

      Le chroniquer Madou Kanté victime d’une agression par balles Madou Kanté, initiateur de Madou ka journal sur facebook, a été victime d’une attaque par arme à feu à djelibougou, aujourd’hui mardi 25 juillet 2017 aux environs de 01 heure du matin. Touché à la poitrine, il a été admis aux urgences à l’hôpital du Mali. Cette agression est intervenue au moment ou l’intéressée était à l’arrêt dans son véhicule pour téléphoner. Le ministre de la sécurité et de la protection civile et celui de la communication et de l’Economie numérique lui ont rendu visite. Une enquête est ouverte afin de déterminer les raisons de cette attaque et d’appréhender les auteurs et les présenter à la justice

    • vendredi 21 juillet
    • 10h48

      Vers une nouvelle carte de presse numérisée et plus sécurisée Dans le cadre de l’assainissement du secteur de la presse, le ministère de l’économie numérique vient de faire adopter par le gouvernement un nouveau projet de carte de presse. Selon le ministre Arouna Modibo Touré, cette nouvelle carte de presse, sera numérisée, donc plus sécurisée. Pour y accéder, le prétendant doit avoir un diplôme d’une école de journalisme reconnue ou justifier cinq ans d’activité dans un organe reconnu de la place. La première attribution est gratuite mais, une fois perdue ou périmée, le détenteur doit mettre la main à la poche pour s’es procurer

    • 10h26

      98 milliards de fcfa c’est le bénéfice d’Orange Mali en 2016 Au terme de l’exercice 2016, la société Orange a enregistré un chiffre d’affaire de 294 milliards de fcfa et un bénéfice de 98 milliards de fcfa sur lesquels l’Etat a perçu des droits et des impôts. En plus de ces apports aux fiscs, la société participe considérablement aux actions de développement socio-économique et sportif.

    • 10h24

      Mali : échec des négociations entre gouvernement et groupes armés. Le retour de la présence de l’administration malienne à Kidal ne s’est pas réalisé jeudi 20 juillet comme initialement prévu. Ce retour de l’administration et de l’Etat à Kidal, fief des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), était conditionné par la signature du cessez-le-feu entre le gouvernement et les groupes armés. Le ministre malien de la défense Tièman Coulibaly a indiqué que les ex-rebelles de la CMA, les groupes armés loyalistes et le gouvernement devaient d’abord signer mercredi un cessez-le-feu préalable au retour de l’Etat à Kidal. Mais les groupes armés se sont ravisés au dernier moment.

    • 09h28

      Le TOKTEN appelle au transfert de compétences vers le Mali : Conscient de la valeur ajoutée de la diaspora malienne, le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine entend intensifier le développement du pays à travers le « Transfer of Knowledge Through Expatriate Nationals » (TOKTEN), un programme de transfert des connaissances par les nationaux expatriés. Drissa Kanambaye, responsable pour la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Grande Bretagne et l’Irlande du Nord, a lancé un appel aux Maliens de la Diaspora via le site du programme, le lundi 17 juillet 2017, afin qu’ils participent de manière active au développement du Mali, en partageant leurs compétences dans différents domaines avec leurs compatriotes vivant au pays. Selon Drissa Kanambaye, « ces missions de transfert de compétences, organisées chaque trimestre, permettent tout simplement de renforcer les capacités du pays par les Maliens de l’extérieur, une main d’œuvre très qualifiée, très compétitive et très attractive sur le marché de l’emploi » ! Il faut rappeler que le programme TOKTEN prend entièrement en charge les frais de mission et de transport des formateurs.

    • jeudi 20 juillet
    • 12h15

      Ménaka : dégradation sécuritaire et tension communautaire Depuis les menaces proférées par l’émir au Grand Sahara adoubé par Daesh, Adnan Abou Walid Al-Saraoui, à l’encontre du leader du MSA, Moussa Ag Acharatoumane, et de celui du GATIA, le général Ag Gamou, la situation sécuritaire dans la région de Ménaka s’est détériorée. Une opération du MSA, dénommée Agala vise depuis 5 jours, le long de la frontière nigérienne jusqu’aux portes d’Ansongo, à sécuriser les populations et leurs biens, à reprendre le contrôle de la sécurité dans les villages éloignés et à lutter contre les incursions des bandits et terroristes implantés dans la zone. Cette opération est cependant décriée par la communauté peule qui se dit victime d’exactions et d’amalgames par ces deux mouvements, les djihadistes d’Al-Saraoui étant souvent issus de cette communauté. Des dizaines de Peuls auraient été tués durant l’opération Agala et 7 auraient été enlevés par la coalition MSA-Gatia à Andéraboukane, mardi dernier. Cette situation de tension communautaire suscite aussi des représailles, comme mardi 18 juillet où un convoi du GATIA et du MSA est tombé dans une embuscade à Tidimbawen, à 60 km de Ménaka, zone dans laquelle des FAMA ont été attaqués, dimanche 9 juillet, occasionnant huit victimes parmi eux. Une situation qui n’augure rien de bon pour le futur dans cette région qui avait pourtant connu récemment une relative accalmie.

    • 12h13

      Climat social : bons offices en cours Plusieurs acteurs se mobilisent actuellement pour faire descendre la tension qui règne au Mali, en particulier en ce qui concerne la question de la révision constitutionnelle. Alors que les affrontements entre forces de défense malienne et terroristes font rage dans la région de Kidal, que l’on signale des exactions contre les populations peules à la frontière avec le Niger dans la région de Ménaka, des représentants de la communauté internationale, à l’instar du Major Pierre Buyoya, représentant de l’Union africaine au Mali, discutent avec les responsables politiques de la majorité et de l’opposition pour recentrer le débat en cours sur la révision constitutionnelle. Des rencontres ont également eu lieu avec des membres du gouvernement. Objectif : apaiser les tensions et trouver les moyens d’avancer sur ce dossier qui est bloqué depuis des semaines et dont rien ne laisse présager de l’issue, des rumeurs faisant désormais état d’un abandon du texte.

    • 11h19

      Les élus franco-maliens appellent IBK à surseoir au referendum et à ouvrir un large débat. La coordination des élus franco- maliens (CEFOM) s’est prononcée sur le processus de révision constitutionnelle en cours dans notre pays. Dans un communiqué publié par le républicain et signé par la présidente de la coordination Sokhona Niakhaté , les élus franco-maliens appellent le président de la République « à sursoir au processus de révision de la constitution et à ouvrir un large débat pour éviter qu’il soit porté gravement atteinte à la cohésion sociale du Mali dans un contexte sécuritaire déjà fortement dégradé.

    • 11h01

      Le président IBK remet la médaille de Grand Croix de l’Ordre national du Mali à l’Emir Khalifa ben Zayed Al Nahyane d’Abu Dabi Dès son arrivée, mardi à Abu Dabi, le chef de l’Etat Ibrahima Boubacar Keïta a été reçu au palais par l’Emir Khalifa ben Zayed Al Nahyane pour un premier entretien. Le point d’orgue de cette visite a été la remise par le président Ibrahim Boubacar Keita, de la médaille de Grand Croix de l’Ordre national du Mali, la plus haute, distinction honorifique de notre pays à Khalifa ben Zayed Al Nahyane.

    • 10h40

      Préparatifs de la CAN : le Cameroun rassure : Le ministre des Sports du Cameroun, Ismael Bidoung, a déclaré que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 se poursuivra dans le pays malgré les inquiétudes concernant le rythme des préparatifs. Des rapports récents ont signalé le retard de la construction du stade, tandis que le Cameroun est également confronté à des problèmes économiques. « Malgré les problèmes de sécurité, les crises sociales et économiques, le gouvernement et le président Paul Biya sont totalement engagés pour la réussite de la compétition », a déclaré Ismael Bidoung.

    • 08h06

      CMA – Plateforme : À Bamako La Plateforme a refusé de signer le cessez le feu qui devait intervenir aujourd’hui pour mettre fin aux hostilités entre elle et la CMA.

    • mercredi 19 juillet
    • 11h21

      Coopération sanitaire : La 24e Mission médicale chinoise au Mali a rendu 170 000 services en deux ans Arrivée au Mali il y a deux ans, la 24 è mission médicale chinoise a pu rendre au total 170 000 services et offrir plus de 300 millions de F CFA de dons de médicaments. En reconnaissance de tous ces efforts, le Gouvernement du Mali a décoré l’ensemble des membres de cette équipe. C’est un ministre de la Santé et de l’Hygiène publique fier qui leur a remis hier mardi 18 juillet leurs médailles au cours d’une cérémonie organisée à cet effet.

    • 11h09

      Mali: Agriculture « Le Mali doit impérativement occuper la première place de producteur du coton en Afrique » dit le Pr. Baba Berthé, PDG de la CMDT C’est du moins, ce qu’a dit le patron de la CMDT à l’issue de tournée effectuée, dimanche 16 juillet, par le ministre de l’Agriculture Nango Dembélé dans la zone cotonnière couverte par la filiale CMDT ouest de Kita. Outre Baba Berthé, le ministre était accompagnée du directeur national de l’Agriculture, Siaka FOFANA, du président de l’APCAM, Bakary Togola, du directeur général de l’Agence de Développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS) et du représentant de la commission parlementaire en charge du développement rural.

    • 11h07

      Visite du président Ibrahim Boubacar Keïta à Abu Dhabi : Un message fort de reconnaissance et de gratitude Le chef de l’Etat est arrivé hier 18 juillet dans ce pays du Golfe pour une visite de trois jours qui va resserrer davantage des liens qui sont déjà sur une bonne dynamique

    • mardi 18 juillet
    • 11h34

      Mali : Violation des droits de l’Homme : L’Etat malien visé par une plainte déposée à la CADHP Les anciens travailleurs du laboratoire ALS sont un groupe de 135 personnes ayant été contaminées au plomb dans le cadre de leur travail entre 2000 et 2013 pour la société Australian Laboratory Services (ALS) dans notre pays, un laboratoire chargé du traitement des minerais. A ce jour, l’ALS a licencié tous ses employés et a mis fin à ses activités au Mali à l’exception d’un seul laboratoire à Bamako. Aucune des sollicitations ou plaintes déposées par le Collectif des anciens travailleurs du laboratoire ALS concernant les intoxications au plomb n’a été suivie d’effets, ni par les autorités judiciaires nationales, ni par les autorités exécutives ou encore l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), organisme de protection sociale auquel les travailleurs étaient affiliés. C’est dans ce contexte d’immobilisme généralisé des institutions publiques de notre pays que la FIDH et l’AMDH ont décidé d’accompagner et de représenter le Collectif de Travailleurs du laboratoire ALS dans ses démarches auprès des juridictions internationales spécialisées. Ce, à travers une plainte déposée devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Dans cette plainte, le Collectif invoque les violations par l’État malien des articles 16 et 24 de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, ainsi que de l’article 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, pour avoir failli à son obligation de protéger les droits de ces travailleurs à jouir du meilleur état de santé possible

    • 11h06

      Nord Mali: un plan de 2000 milliards de francs CFA pour le développement du Nord Le gouvernement Malien met sur pied une stratégie de développement pour le nord du pays. Ce plan, qui va s’établir sur 10 à 15 ans pour un montant de plus de 2000 milliards de francs CFA (plus de 3 milliards d’euros), reste en majeure partie à financer. Cette somme servira à améliorer la gouvernance, l’accès aux services sociaux de base et renforcer les infrastructures ou encore la vitalité économique des régions du Nord, voilà les trois axes stratégiques qui vont être développés au cours des prochaines années. Une manière de rattraper le retard de développement de ces régions.

    • 11h05

      Un sous officier de l’armée malienne a été tué dimanche dernier à Tessit (Gao) Un sergent chef de l’armée malienne a été tué par des individus armés non encore identifiés, le dimanche 16 juillet à Tessit, localité située à 200 km de Gao, dans le cercle d’Ansongho. Les faits se sont déroulés lorsqu’il s’apprêtait à retourner à son poste après une mission à Gao. Les auteurs du crime ne sont pas encore identifiés, mais la zone fait très souvent l’objet d’incursion des éléments du groupe « Nosrat al-Islam wal-Mouslimin » qui s’en prennent très souvent aux militaires maliens et aux forces internationales Minusma et Barkhane

    • 11h04

      Primature du Mali : Le directeur de publication du journal le prétoire Birama Fall a été nommé directeur de la communication à la primature

    • lundi 17 juillet
    • 10h35

      Après le meeting des leaders religieux du jeudi dernier : Cheick Soufi Bilal se démarque de toute incitation à la violence Deux jours après le meeting des leaders religieux, tenu le jeudi 13 juillet dernier à la Grande mosquée de Bamako, le guide spirituel de la Communauté des Soufis du Mali, Cheick Soufi Bilal Diallo, se démarque de certains engagements pris à cette occasion. « Les nobles missions d’un guide ne lui permettent pas d’inciter les gens à la violence », a-t-il tranché. Il s’insurge contre les propos tenus, la semaine dernière, par certains jeunes de la communauté musulmane incitant les frères musulmans à la violence contre des activistes des réseaux sociaux. « Les propos tenus par certains leaders ne peuvent nullement engager toute la jeunesse musulmane », précise–t-il.

L’Hebdo - édition du 06.08.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité