L’info en continu

    • jeudi 18 août
    • 10h16

      DDR, un site bientôt livré Dans le cadre du programme Démobilisation, Désarmement et Réinsertion, un site de cantonnement en cours de construction à Fafa dans la région de Gao, sera prêt d’ici fin août, selon la Mission des Nations unies (MINUSMA). Le site a été construit sur une longueur de 320 mètres et une largeur de 150 mètres, avec deux salles de classes, une clinique, deux bureaux d’enregistrement des combattants, une cuisine et huit hangars autour desquels il est prévu la construction de seize tentes, ainsi que d’un forage pour l’eau potable. Ces infrastructures permettront d’offrir les meilleures conditions possibles pour les ex-combattants et pour ceux qui vont encadrer ce processus. Elles sont destinées à être cédées plus tard aux communautés pour abriter les services sociaux de base, à l’égal des autres sites de cantonnement.

    • mardi 16 août
    • 16h59

      Mali : L’installation du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) prévu pour le 15 Août dernier a été reportée.

    • 12h09

      Mali : Ras Bath en état d’arrestation Le grand présentateur de l’émission ‘‘cartes sur table sur TM2’’ du nom de Ras Bath a été arrêté hier soir aux environs de 20 heures par les militaires. Il a été amené au camp 1 de Bamako. A l’heure actuelle, les raisons de son interpellation restent méconnues. Les manifestations sont en cours dans la ville de Bamako pour réclamer sa libération. « Pour un Mali meilleur, aucun sacrifice ne peut être de trop ! », a-t- il publié hier soir avant de se mettre en route pour le camp1.

    • lundi 15 août
    • 09h18

      Algérie-Mali : Un arsenal dissimulé dans deux caches différentes et composé de 21 armes de guerre de différents calibres ainsi que des munitions ont été découverts dimanche après-midi par l’armée algérienne à Tamanrasset, près de la frontière avec le Mali, a indiqué un communiqué du ministère algérien de la Défense nationale (MDN).

    • vendredi 12 août
    • 14h37

      Selon le dernier rapport de l’ONG OCHA-Mali, les récents affrontements à Kidal entre la CMA et la Plateforme aurait occassionné plus de 1300 personnes déplacées fuyant les combats et l’instabilité de la zone. Ces personnes déplacées se retrouveraient en nombre dans les villes de Gao et Ménaka.

    • jeudi 11 août
    • 17h10

      Les élections communales, en novembre 2016 : Les dernières élections communales au Mali remontent en 2009. Les scrutins communaux ont été maintes fois reportés deuis, à cause la situation que connaît le pays depuis 2011. Initialement prévue ce 25 septembre prochain, elles ont été repoussées au 20 novembre 2016. Cette date a été annoncée lors du conseil des ministres qui s’est tenu mercredi 10 aout 2016 à Koulouba. Selon le communiqué du gouvernement ces élections se tiendront sur l’ensemble du territoire. Il ressort du communiqué du conseil des ministres que « sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, l’ouverture et la clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection des conseillers communaux ». Le collège électoral est convoqué le dimanche 20 novembre 2016 sur toute l’étendue du territoire national à l’effet de procéder à l’élection des conseillers communaux, indique le gouvernement dans son communiqué. Quant à la campagne électorale précise le communiqué, elle s’ouvrira le 04 novembre et prendra fin le 18 novembre 2016.

    • 10h06

      Autorités intérimaires Sensibilisation en cours Au sortir de la 10ème session du Comité de suivi de l’Accord (CSA), les différentes parties ont convenu d’aller vers une large sensibilisation pour expliquer leur vision sur un sujet qui fait encore couler beaucoup d’encre et de salive. Il s’agit de l’installation des autorités intérimaires pour la mise en œuvre desquelles une Entente a été signée entre le gouvernement et les groupes armés. C’est dans ce cadre qu’une mission d’information et de sensibilisation du département de la décentralisation est à pied d’œuvre depuis les tous premiers jours du mois d’août, pour informer et sensibiliser la population sur les dispositions du Code des collectivités territoriales relatives à la mise en place des autorités intérimaires, une étape cruciale de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Après celles de Kayes, Gao et Ménaka les 3 et 4 août, la région de Koulikoro a, à son tour, été sensibilisée le vendredi 5. Les régions de Kidal, Tombouctou et Tessalit seront visitées par la mission d’information d’ici le 20 août. L’objectif est d’expliquer le concept d’autorité intérimaire aux leaders d’opinion. C’est aussi une manière pour les acteurs, le gouvernement, la CMA et la Plateforme, d’afficher leur volonté commune d’aller de l’avant et de mobiliser la population pour une adhésion massive.

    • 10h06

      Facebook parle haoussa Depuis quelques jours, les internautes ont pu remarquer l’apparition sur le célèbre réseau social d’une nouvelle langue : le haoussa. Cette innovation traduit la volonté de Facebook de séduire le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, où près de 7 millions de personnes se connectent quotidiennement. Un chiffre qui place le pays en deuxième position juste après l’Afrique du Sud (7,3 millions d’utilisateurs chaque jour) et avant le Kenya (2,2 millions), dans le classement des « chouchous » du géant américain en Afrique subsaharienne.

    • 10h05

      Bonne nouvelle pour Yaya Cissé ? Lors d’une conférence de presse ce 8 août 2016, le ministre des Maliens de l’extérieur a évoqué le cas du Malien Yaya Cissé, incarcéré et condamné à la peine de mort en Mauritanie. « Il faut le pardon des parents de la victime » a indiqué le ministre, pour qui la situation est « complexe ». Abdrahamane Sylla a annoncé que les négociations étaient en cours et qu’un avocat avait été engagé par Bamako. Cette implication des autorités maliennes dans ce dossier est réclamée depuis des années par les organisations de défense des droits de l’Homme qui s’intéressent au sort de notre compatriote condamné pour meurtre.

    • 10h04

      Multiplication des attaques contre les villages On ne compte plus le nombre de localités victimes d’attaques de bandits armés. Les témoignages se multiplient et il semble que le mode opératoire soit immuable : le ou les assaillants arrivent à moto, opèrent et se retirent. Les motivations, en revanche, ne sont pas toujours les mêmes. Ainsi à Gossi, un individu a tiré à l’arme automatique sur des jeunes gens réunis pour un concert, le samedi 6 août. Des témoins racontent que l’homme aurait d’abord tenté d’agresser le préfet de la localité qui n’était pas à son domicile, attenant à la Maison des jeunes. Bilan un mort et plusieurs blessés. Le lendemain, une autre attaque a eu lieu à Kerena, dans le cercle de Douentza, faisant un blessé grave. Dans la région de Tombouctou, les agresseurs se sont plutôt livrés à des pillages. Lourdement armés, ils ont débarqué à moto dans le village de Koiratao dans le cercle de Niafunké, où ils ont systématiquement dépouillé les habitants de leurs biens. La multiplication de ces actes de violence inquiète les populations, qui en appellent aux autorités et aux forces maliennes et étrangères pour assurer leur protection.

    • 10h00

      Weei Soldat au générique de « La pièce » de Wati-B Pour la musique de son 1er projet cinématographique, « La pièce », le label Wati-B a décidé de rassembler quelques unes des pointures du rap français. Outre Black M et Maître Gims, d’autres têtes d’affiches ont également été sollicitées : Rohff, Youssoupha, la MZ, Hayce Lemsi, Dosseh mais aussi l’enfant prodige du rap malien, Weii Soldat, sélectionné pour son single « A fo Weei ». Selon les dires du producteur et réalisateur, Dawala, le film est « une fable contemporaine et réaliste qui (…) nous rappelle avec humour que l’on se doit de vivre ensemble ». Déjà disponible en précommande depuis le 5 août 2016, la B.O. sera officiellement dans les bacs à partir du 16 septembre prochain.

    • mercredi 10 août
    • 14h03

      Tenenkou : Les corps de cinq militaires retrouvés Dans la soirée du dimanche 7 août dernier, une mission des forces maliennes avait été prise pour cible par des hommes armés dans la localité de Kera, cercle de Tenenkou. À l’issue de cette attaque, on dénombrait cinq disparus dans les rangs des FAMa, dont les corps sans vie n’ont finalement été retrouvés que plusieurs jours après l’affrontement violent. C’est le mardi 9 août entre 17h et 18h, que quatre d’entre eux ont été découverts et inhumés sur place à Tenenkou. Le corps du cinquième militaire disparu a été retrouvé le mercredi 10 août près de Mopti. Il a été inhumé sur place par l’armée.

    • mardi 09 août
    • 23h33

      Nouveaux combats près de Kidal : De nouvelles hostilités ont éclaté ce 09 aout entre les hommes de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et ceux du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), un mouvement de la Plateforme. Aucun responsable n’avait pu être joint au sein de la CMA et aucun bilan n’était disponible mardi soir. Les combats se déroulent depuis l’après-midi à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kidal.

    • 12h54

      Tenenkou : De Dégâts matériels enregistrés dans une embuscade Dimanche 7 août 2016, des convois de l’armée malienne sont tombés dans une embuscade dans le cercle de Tenenkou : “Hier, tôt le matin, quatre véhicules transportant du ravitaillement de Sévaré à Tenenkou sont tombés dans une embuscade”, tendue par des hommes armés. Il n’y a pas eu de victime mais des dégâts matériels ont été enregistré : « les assaillants sont parvenus à récupérer ‘‘deux des quatre véhicules’’ des forces armées maliennes. Mais les ‘‘les deux autres ont pu atteindre Tenenkou », informe maliweb.net. En représailles, l’armée a engagé, lundi 8 août, une poursuite contre les assaillants. “Avec six véhicules bien équipés”. Après un “bref accrochage”, les forces armées ont dû abandonner, encore une fois, “trois véhicules”. “Lesdits véhicules étaient tous embourbés”, précisent des sources sécuritaires à Bamako.

    • lundi 08 août
    • 16h35

      Week-end meurtrier au nord : un mort à Mopti et à Tombouctou Une soirée dansante organisée par les jeunes de Gossi, à la Maison des jeunes est tournée en drame. Un individu armé a fait irruption dans la foule et a ouvert le feu. Bilan un mort et deux blessés dont un gravement. Dimanche 7 août, un assassinat ciblé a fait un mort dans le domicile d’un élu dans la ville Keréna, cercle de Douentza.

    • 11h22

      L’enterrement d’Adam Traoré : Adama Traoré, un Malien qui a grandi à Paris, est mort dans des circonstances controversées, lors d’une interpellation par la police, le 19 juillet dernier dans le Val-d’Oise. Ce jeune homme âgé de 24 ans, a été enterré ce dimanche sous une pluie battante. Une cinquantaine de personnes étaient présentes à l’enterrement. Adama repose désormais dans le cimetière de Kalabankoro (Bamako)

    • 10h22

      Un malien expulsé de la France pour son appartenance à la «mouvance pro-djihadiste : Moussa Keita, un délinquant d’origine Malien a été expulsé le vendredi dernier pour « son appartenance à la mouvance islamiste pro-djihadiste », a annoncé samedi le ministère Français de l’Intérieur. Ce même ministère informe que Moussa Keita constitue une grande menace pour le pays: « Compte tenu de la menace grave que faisait peser sur l’ordre public le maintien de cet individu sur le sol français, a été engagé à son encontre une procédure d’expulsion, selon la procédure de l’urgence absolue ». L’expulsion de Moussa Keita avait été décidée par arrêté ministériel le 1er août, portant ainsi à 81 le nombre de mesures d’expulsion prises depuis 2012″. Selon une source proche du dossier, cet individu avait été condamné pour vols avec arme en bande organisée, et il avait dit avoir voulu rejoindre les terres de djihad syro-irakiennes.

    • vendredi 05 août
    • 08h53

      Attaque de Nampala : La disparition de 6 militaires maliens reconnue par le ministère de la défense Lors d’un point de presse le jeudi 04 aout 2016 tenu dans les locaux du ministère de la défense et des anciens combattants, le Colonel Abdoulaye Sidibé a annoncé un nouveau bilan sur les évènements tragiques survenus à Nampala le 19 juillet 2016 par les groupes terroristes: « Le rapport d’enquête diligentée sur le terrain, par le chef d’Etat- major, le général de division Didier Dacko suite aux événements douloureux survenus à Nampala, le 19 juillet 2016, fait état de 17 morts, 6 portés-disparus et 37 blessés.», a précisé le porte-parole du ministère de Défense et des Anciens Combattants. Il a aussi informé que des dispositions sont prises pour faire de Nampala un véritable camp de défense par le déploiement de d’un groupe tactique interarmes (GTIA).

    • jeudi 04 août
    • 18h54

      Nampala : Après l’attaque terroriste du 19 juillet qui a fait 17 morts, 6 portés-disparus et 37 blessés, selon le dernier bilan communiqué par le porte-parole du ministère de la Défense, l’armée malienne renforce son dispositif à Nampala. Un Groupement tactique interarmes (GTIA) de plus de 600 hommes et une centaine de véhicules sont déployés sur le terrain ainsi que des militaires du génie civil, pour renforcer le camp afin qu’il puisse parer à toutes attaques.

    • 09h32

      Nampala Cinq militaires seraient détenus par Ansar Dine : Après l’attaque sanglante de la caserne de Nampala, le 19 juillet, qui a fait 17 victimes et une trentaine de blessés parmi les forces armées maliennes, le mouvement terroriste Ansar Dine, dirigé par Iyad Ag Ghaly, prétend détenir cinq militaires. Le site mauritanien d’Alakhbar a annoncé mardi 2 août que le groupe djihadiste allait bientôt diffuser une vidéo de cinq soldats qu’il a capturés lors de l’attaque. De l’avis d’une source militaire anonyme, « cette annonce médiatique cacherait mal la réalité du terrain. Car jusque-là, l’attaque est aussi revendiquée par un nouveau groupe armé peul ». Selon cet interlocuteur, Iyad Ag Ghaly voudrait, à travers cette campagne médiatique, attirer l’attention du pouvoir central sur son existence. On s’interroge même sur la véracité de cette annonce puisque le ministère de la Défense ne l’a pour l’instant pas confirmée. Le service de presse de l’armée assure quant à lui qu’il faut laisser le temps à la commission technique qui doit bientôt déposer son rapport. « Il doit faire la lumière sur tout ce qui s’est passé, en même temps que l’inventaire de tout ce que nous avons perdu »…

    • 09h28

      Dj Arafat et Sidiki Diabaté en featuring : « Je suis en studio avec mon poto Sidiki Diabaté… On vous prépare du lourd ». C’est en ces termes que DJ Arafat a annoncé à ses nombreux fans sur les réseaux sociaux, sa collaboration pour son prochain single avec l’artiste malien le plus en vue du moment, le jeune Sidiki Diabaté. Virtuose de la kora, ce dernier devrait jouer sur le morceau de son instrument fétiche, comme le témoigne une vidéo postée par la star ivoirienne. Ce qui semble certain, c’est que le Prince de la kora et l’Influamento, surnom de DJ Arafat, veulent mettre les petits plats dans les grands pour faire de ce single ouest-africain, un chef d’œuvre.

    • 09h26

      Éliminatoires CAN 2017 : Les U17 affrontent le Tchad Champion d’Afrique en titre de la catégorie U17, le Mali affronte ce samedi 6 août au Stade Idriss Mahamat Ouyade de N’Djamena, la sélection junior du Tchad, pour le compte du deuxième tour des éliminatoires de la CAN 2017. Ce match aller est très important pour l’entraîneur et ses jeunes, qui se sont immédiatement mis au travail après le sacre des Aiglons, lors du Tournoi Dream Cup organisé fin juin au Japon par la Fédération japonaise de football. Les protégés de Jonas Komla sont pour l’instant les favoris de cette phase éliminatoire, mais devront s’imposer lors de ce match aller ou attendront le 21 août pour le match retour à Bamako, sur la pelouse du Stade Modibo Keïta. On rappelle que seule l’équipe gagnante pourra se qualifier pour le 3ème tour qui sera joué les 16 et 30 septembre prochains.

    • 09h25

      Produits vivriers : Les importateurs mécontents Certains produits de consommation courante, comme les oignons ou les fruits et légumes, et particulièrement la pomme de terre, sont de nos jours très chers et presque inaccessibles aux couches sociales les plus démunies. Le secrétaire général, Broulaye Ballo, et la vice-présidente, Lah Kadidiatou Lah, de l’Association des importateurs des produits agro-alimentaires au Mali (AIPAAM), expliquent que la responsabilité de cette situation se situe au niveau de la douane, qui a fixé des taux de droits de douanes élevés. L’objectif est d’appliquer la nouvelle norme de la CEDEAO visant à protéger les productions vivrières nationales. Pour les importateurs, cet argument ne tient pas car il n’y a aucune opposition entre producteurs locaux et importateurs, puisque les produits ne sont importés qu’après épuisement des produits locaux sur le marché, généralement à partir du mois de juin, et cela depuis 1997. Les commerçants dénoncent le fait que, malgré l’application de ces mêmes textes pour les mêmes produits, notamment la pomme de terre en provenance du Maroc, les taxes vont du simple au double quand on compare avec ce qui est perçu en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal et au Burkina Faso, qui sont pourtant des pays de la CEDEAO (2 millions de francs CFA le camion, contre 7 millions au Mali).

    • 09h21

      Accord de paix : le Centre pour le dialogue humanitaire s’implique
 Offrir un cadre d’échange et de travail aux différentes parties de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, en particulier sur les questions institutionnelles, c’est l’objectif d’une rencontre de trois jours qui se tient depuis le mercredi 3 août à l’École de maintien de la paix de Bamako. 
Organisée par le Centre pour le dialogue humanitaire qui accompagne le processus de paix par des appuis multiformes, la réunion est présidée par le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord en présence de représentants des groupes armés, de la Médiation et des organisations de la société civile. Cette rencontre devrait créer un cadre régulier de dialogue, en marge du processus formel, afin de contribuer à faire appliquer l’Accord.

    • 09h20

      Naissance de la FOASPS Le forum sous-régional des acteurs du secteur privé de la santé a pris fin le 29 juillet à Dakar, avec la mise en place de la Fédération ouest-africaine de l’Alliance du secteur privé de la santé (FOASPS). Le Sénégalais Ardo Boubou Bâ a été porté à sa tête pour un mandat de deux ans. Les postes de vice-président sont occupés par le Nigéria et le Mali. Le secrétariat général et la trésorerie reviennent au Sénégal, dont la capitale va abriter le siège de la fédération.
La FOASPS permettra de promouvoir le développement du secteur privé de la santé afin de mieux compléter les actions publiques.

    • 09h18

      Les miniers en grève du 8 au 12 août : La section nationale des mines et des industries (SECNAMI) de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), à travers un préavis de grève déposé le 18 juillet dernier, annonce une grève de revendication et de protestation de cinq jours (120 heures). Elle a pour objectif d’obtenir la satisfaction d’une dizaine de doléances, au nombre desquelles la levée immédiate de la suspension des travailleurs syndicalistes à Robex Nampala, le respect strict des termes de l’accord intervenu entre le CNPM, le ministère des Mines et la SECNAMI, l’adoption et l’insertion d’un plan social dans la convention collective des sociétés et entreprises minières, et l’amélioration demandée des conditions de vie et de travail dans les cimenteries, conformément à la convention collective. Cette grève concerne toutes les filières de l’activité minière, notamment les sociétés minières et géologiques, les sous-traitants, les cimenteries et toute l’administration minière et industrielle évoluant sur le territoire malien. Elle se tiendra du 8 au 12 août inclus.

    • lundi 01 août
    • 12h27

      Tombouctou: un officier de l’armée nationale tué : dimanche soir, Hamata Ag Oumalha, capitaine de l’armée malienne, a été assassiné par des assaillants dans la région de Gao, rapportent des sources locales. I a été atteint d’au moins trois balles et les raisons de cet acte ne sont pas encore connues.

    • dimanche 31 juillet
    • 00h10

      Huit mois d’état d’urgence. L’état d’urgence en vigueur au Mali, et qui devait expirer dimanche, a été prorogé de huit mois, du 1er août 2016 au 29 mars 2017 à minuit. Le projet de loi prorogeant cette mesure, qui avait été adopté vendredi par le Conseil des ministres, a été approuvé à l’unanimité des 99 députés présents dans l’hémicycle à Bamako, a indiqué une source à l’Assemblée. L’état d’urgence donne notamment plus de possibilités d’intervention aux forces de sécurité et restreint les rassemblements.

    • samedi 30 juillet
    • 15h09

      Combats à Kidal: De violents combats sont signalés depuis samedi matin entre la Plateforme et la CMA à Tassik (30 km de Kidal), selon des témoins joints sur place. Ils font suite aux violents affrontements de la semaine dernière à Kidal, entre le GATIA (Plateforme) et a CMA, qui ont fait plusieurs dizaines de morts, et ce en violation de l’Accord de paix et du cessez-le feu en vigueur.

    • vendredi 29 juillet
    • 12h32

      Ecobank dégringole : Le vendredi 22 juillet restera dans les annales de la banque panafricaine comme un jour noir. La valeur de l’action Ecobank Transnational Incorporated a atteint ce jour-là son niveau le plus bas depuis 2009 sur les marchés financiers de Lagos (NSE) et d’Abidjan (BRVM). Sur le Nigeria Stock Exchange, le titre a plongé de 4,3%, et à la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan, il a terminé la semaine sur une note stable, avec toutefois une perte de valeur de 37,5% depuis le début d’année, selon le bulletin officiel de la cote de la date de référence. Selon The Banker, la capitalisation boursière du sixième groupe bancaire africain a reculé de 53,6% depuis le début de l’année et se situe actuellement à 948 millions de dollars.

L’Hebdo - édition du 12.09.2019
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité