L’info en continu

    • vendredi 16 octobre
    • 23h31

      Sécurité et défense: Le chef d’état-major de l’Armée de Terre, le colonel-major Félix Diallo séjourne depuis le jeudi15 octobre 2020, dans le secteur 5 de l’opération Maliko. Après le Centre d’Instruction de Markala, il a rencontré la troupe au camp Cheicko Amadou Tall de Ségou. Pour des mesures de sécurité, d’autres sites seront également visités par le colonel-major Félix Diallo. L’objectif de cette visite est de s’imprégner de l’évolution des opérations ainsi que des conditions de vie et de travail des FAMa. Il est également venu apporter le message de soutien des hautes autorités du pays. La cohésion, la discipline et la confiance entre les hommes sont les messages clés du chef d’état-major de l’Armée de Terre. Le colonel-major Félix Diallo a rendu un hommage particulier aux illustres disparus et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

    • 23h25

      Un Casque bleu tué dans l’explosion d’une mine à Kidal (Nord). Selon un communiqué de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), un casque bleu des Nations unies a perdu la vie et un autre grièvement blessé.

    • 23h20

      Transition politique: Madame Sanogo Aminata Mallé nommée Médiateur de la République

    • 16h00

      Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants (MDAC), le Colonel Sadio Camara a reçu l’ambassadeur des Etats Unis au Mali, M. Dennis Hankins. C’était le jeudi 15 octobre 2020 dans la salle de conférence du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

    • 15h26

      Back in business. Après une trêve internationale durant laquelle elle devait jouer deux matchs, la sélection nationale du Mali n’en a finalement disputé qu’un. La faute aux cas de Covid-19 au sein de l’effectif, qui l’ont contrainte à annuler la rencontre face à l’Iran. Les joueurs ont déjà troqué leur maillot national pour celui de leur club.

    • 10h43

      Le Conseil de sécurité de l’ONU se félicite de la mise en place des nouvelles autorités au Mali, ainsi que de la charte de la transition. Il a aussi exprimé sa satisfaction quant à la libération de toutes les personnes officielles qui étaient détenues jusqu’ici. Il souligne particulièrement les efforts de médiation de la Cédéao dans la gestion de cette crise, et note la levée de ses sanctions.

    • 10h33

      Coton – Au Mali, la campagne cotonnière 2020/2021 sera l’une des plus mauvaises de l’histoire du pays. Et pour cause. Le volume récolté est prévu pour atteindre 176 200 tonnes, soit 75 % de moins que durant l’année précédente (700 000 tonnes). En 2020/2021, la récolte cotonnière atteindra un niveau historiquement bas au Mali. Selon les données relayées par Reuters, la production d’or blanc devrait se chiffrer à 176 200 tonnes durant ladite campagne, soit une baisse de près de 75 % par rapport au niveau de l’année dernière (700 000 tonnes).

    • jeudi 15 octobre
    • 18h09

      Libération d’otages : Une députée française demande la création d’une commission d’enquête. Suite à la libération le 8 octobre 2020 de Sophie Pétronin, otage française retenue au Mali depuis 2016, accompagnée de Soumaila Cissé et de deux autres otages italiens, la députée Les Républicains Virginie Duby-Muller demande à l’Assemblée nationale française la création d’une commission d’enquête sur la libération d’otages français en échanges de terroristes. Dans une note de « Proposition de résolution », publiée le 14 octobre 2020, elle souhaite que cette commission soit composée de 30 membres, chargés « d’examiner la doctrine française pour les opérations de négociation et de libération des otages français, avec ses possibles évolutions, en s’appuyant sur la récente libération de Sophie Pétronin au Mali ». Le 12 octobre, le Premier ministre Français Jean Castex avait expliqué sur Franceinfo que la France n’était pas partie prenantes aux discussions avec les ravisseurs. Mais, pour la députée, il parait « difficile de croire que le gouvernement malien n’aurait eu aucun échange avec les autorités françaises sur cette question extrêmement sensible ». G.K

    • 18h08

      Economie – Avec la levée de l’embargo, le Mali renoue avec le marché et ses émissions. L’observation du calendrier de ses émissions de titres fait ressortir des reports d’échéance pour les émissions du 26 août 2020, respectivement au 14 mai 2023 et au 14 mai 2025. Après une opération le 4 août 2020 pour un montant de 55 milliards de FCFA, dont l’échéance est prévue le 3 novembre 2020, le pays prévoit une opération ce 14 octobre 2020, pour un montant de 25 milliards de FCFA et une date d’échéance au 13 octobre 2021. Les causes de l’évolution sur le marché régional sont liées à l’accroissement des besoins de financement dans le cadre de la lutte contre les effets néfastes de la pandémie de la Covid-19. La poursuite des programmes d’émission de Bons Sociaux Covid-19 a permis de mobiliser 831,13 milliards de FCFA.

    • 18h06

      UEMOA : Les emprunts en hausse au troisième trimestre 2020. Les États de l’UEMOA ont mobilisé sur le marché régional de la dette 2 244 milliards de FCFA au troisième trimestre 2020. Une hausse de +14,3%, soit 1 314 milliards, par rapport à 2019 à la même période, où le total s’était élevé à 930 milliards de FCFA. Le Mali est la seule exception dans cette tendance à la hausse. Le pays a mobilisé au troisième trimestre 2020 136 milliards de FCFA, contre 227 milliards en 2019. Les raisons sont sans doute liées à la crise sociopolitique qui a conduit au renversement du Président Ibrahim Boubacar Keïta et à la suspension du Mali de toutes les instances sous-régionales durant plusieurs semaines.

    • 13h04

      Le président de la transition, Bah N’daw, annonce un deuil national de trois jours en mémoire des victimes de la double attaque dans le centre du pays.

    • 09h08

      Afrique subsaharienne : Le FMI révise sa prévision de croissance à – 3%. La croissance du PIB de la région subsaharienne devrait s’établir à – 3% en 2020, indique un rapport du Fonds monétaire international (FMI) publié le mardi 13 octobre. Dans ce document, intitulé « Perspectives de l’économie mondiale, octobre 2020 », le FMI se montre plus optimiste qu’en juin dernier, où il avait prédit – 4,9% de croissance, légèrement au-dessus des anticipations de la Banque mondiale, qui penchait pour – 3,3% en fin d’année. Selon le FMI, cette amélioration s’explique par la reprise progressive de l’activité économique, plus tôt que prévu, fortement perturbée par la pandémie du nouveau coronavirus. L’évolution de l’économie du Nigéria, première puissance d’Afrique, a également pesé en faveur de cette amélioration. Les perspectives vont nettement évoluer pour l’année 2021, avec une croissance de 3,1%. Au niveau mondial, la croissance devrait passer de – 4,4% en 2020 à 5,2% en 2021. La France devrait passer de – 9,8% en 2020 à 6% en 2021, les États-Unis de – 4,3% à 3,1%, la Chine de 1,9% à 8,2%, l’Allemagne de – 6% à 4,2%, le Royaume Uni de – 9,8% à 5,9% et la Russie de – 4,1% à 2,8%. BD avec Sika Finance

    • mercredi 14 octobre
    • 10h51

      Des civils tués: Un peu plus tard dans la journée, une autre attaque a visé un camion près de la ville de Bandiagara et coûté la vie à douze commerçants et un soldat, selon le maire de la ville de Bankass, où se rendait le véhicule. Sur la base de Sokoura, un témoin a dit avoir vu neuf dépouilles et aidé à transporter 20 blessés dans des dispensaires des environs.

    • 10h49

      Attaque: Le poste militaire de Sokoura, dans la région de Mopti, a été la cible d’une première attaque dans la nuit de lundi à mardi, qui a fait neuf morts et des blessés dans les rangs de l’armée. Des renforts envoyés sur place ont ensuite été pris dans une embuscade qui a coûté la vie à trois militaires, selon l’armée, qui affirme avoir tué neuf terroristes.

    • 10h44

      Terrorisme: Vingt-cinq morts dans une série d’attaques au Mali Les autorités maliennes ont confirmé mardi que deux attaques contre des postes militaires avaient fait 13 victimes dans les rangs de l’armée. Un peu plus tard dans la journée, 12 civils ont été tués près de la ville de Bandiagara.

    • 08h22

      Football – Le défenseur central ou milieu défensif de Metz, Mamadou Fofana, actuellement en stage avec sa sélection (le Mali) a été testé positif au coronavirus. Son retour étant différé de quelques jours, il est donc forfait pour le déplacement à Angers (dimanche, 15 heures, 7e journée de Ligue 1).

    • 08h20

      Covid 19 et sport – Le Covid-19 continue de perturber la tenue des matchs amicaux du mois d’octobre. Après Gambie-Guinée, c’est la rencontre entre le Mali et l’Iran, prévue ce mardi à Antalya (Turquie), qui se trouve annulée pour la même raison. Ainsi en ont décidé les dirigeants de la Fédération malienne de football en accord avec leurs homologues iraniens.

    • mardi 13 octobre
    • 18h33

      Le 13 Octobre, date de commémoration de la journée internationale pour la réduction des risques de catastrophes naturelles. En 27 ans, de 1980 à 2007, au Mali, les catastrophes naturelles, incluant la sécheresse, les inondations et les épidémies, ont affecté près de 3 millions de personnes et tuées près de 3.300 personnes. A l’occasion ce 13 octobre de la célébration de la journée internationale de prévention des catastrophes naturelles la plateforme nationale réduction des risques de catastrophes a organisé une journée d’information et d’échanges.  Aminata Keita

    • 16h02

      Fama – Fin de formation de la 74e promotion de Brevet militaire de parachutiste La 74e promotion de Brevet de parachutiste compte 90 sous-officiers, dont 5 personnels féminins. Ils ont reçu leurs attestations et insignes de brevet de parachutiste, le mardi 13 octobre 2020, à la place d’armes du 33e Régiment des Commandos Parachutistes (RCP).

    • 15h25

      Le poste FAMa de Sokoura dans le cercle de Bankass, région de Mopti, a fait l’objet d’une attaque terroriste dans la nuit du 12 au 13 0ctobre 2020.

    • 15h11

      Formation – Dans sa dynamique de mieux outiller son personnel à pouvoir faire face aux défis de la communication, les responsables de la #DIRPA ont initié depuis le lundi 12 octobre 2020, une session de formation à l’intention de ses rédacteurs et informaticiens.

    • 15h09

      Bandiagara: un bus de transport civil quittant Bandjagara pour la foire hebdomadaire de Bankass a été attaqué ce matin par des hommes armés non identifiés.

    • 12h42

      Mise en place du Conseil national de transition – Le train de la transition a démarré, avec la mise en place des organes qui vont la conduire. Publiée au Journal officiel le 1er octobre 2020, la Charte de la transition définit clairement la composition du Conseil national de la transition, qui jouera le rôle d’un organe législatif. Du côté des forces vives qui vont y siéger, l’heure est à l’attente, même si l’envoi des représentants sera soumis à un processus inclusif interne à chaque organisation. (l’intégralité de l’article sur le site)

    • 12h23

      Orange annonce le lancement de sa plateforme de formation en ligne « Orange Campus Africa », en partenariat avec l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS). Hébergée dans son data center situé en Côte d’Ivoire elle a été conçue pour réunir dans un seul et même endroit des contenus émanant de partenaires de renoms dans l’éducation et la formation. Depuis le début de la crise sanitaire, les initiatives d’Orange Middle East & Africa (Orange MEA) en faveur de la formation en ligne se sont multipliées. De mars à juin, quinze de ses filiales ont rendues gratuites les connexions mobiles vers une sélection de cours issues de partenaires internationaux et africains.

    • 12h21

      Tigantech est une entreprise créée en 2015 qui évolue dans le domaine du développement de propositions de solutions numériques en commerce et communication et pour tout ce qui concerne les nouvelles technologies en général. C’est dans l’optique de dépasser les barrières qui empêchent au Mali et dans d’autres pays africains d’acheter en ligne des produits disponibles sur des plateformes internationales que Tigantech a lancé l’application Afrikachete. (Article à retrouver sur le site)

    • 11h55

      Afrique – Economie: Afrique – Economie: La fuite illicite de capitaux en Afrique est estimée à 88,6 milliards de dollars par an, soit 3,7% du PIB du Continent. Révélation du rapport 2020 de la Conférence des Nations Unies sur le développement économique en Afrique(CNUCED).

    • 08h39

      Minusma – Le prestataire de défense américain Bancroft Global Development a remporté un appel d’offres des Nations unies pour la mise à disposition d’une équipe d’évacuation médicale aérienne, au profit de la Minusma, la mission onusienne de maintien de la paix au Mali.

    • 08h35

      Sophie Pétronin: La France n’a donc joué aucun rôle dans sa libération – C’est une des questions qui alimentent le flou autour de la libération de Sophie Pétronin: quel a été le rôle joué par les autorités françaises? Aucun, selon Jean Castex dans une émission de Franceinfo ce lundi.

    • 08h16

      Administration civile et sécurité – Selon le dernier rapport du secrétaire général de l’Onu, ce sont 17% des administrateurs civils qui sont présents à leur poste dans le Nord et à Mopti. Le nouveau ministre de l’Administration territoriale, le colonel Abdoulaye Maiga doit s’employer à ce que les représentants de l’Etat puissent retourner à leur poste dans les conditions de sécurité. Au 31 août 2020, 17% des administrateurs civils du nord du Mali et de la région de Mopti étaient physiquement présents dans leur lieu d’affectation, dont 29% des préfets et 14% des sous-préfets, soit une baisse de 5,5% par rapport à la période précédente, qui tient à la persistance de l’insécurité et à l’aggravation de l’instabilité politique. La majorité des administrateurs font la navette entre leur lieu d’affectation et le cercle ou la capitale régionale la plus proche. Dans les régions de Ménaka et de Taoudenni, plusieurs postes restent vacants. C’est ce qui ressort du Rapport du secrétaire général sur la situation au Mali, publiée le 6 octobre 2020.

    • lundi 12 octobre
    • 10h44

      Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a levé vendredi 9 octobre la suspension du Mali de l’organisation continentale, imposée le 19 août au lendemain du coup d’État ayant renversé le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta. «Le Conseil de Paix et de Sécurité, au vu des récents développements politiques positifs, décide de lever la suspension qu’il avait imposée contre le Mali. À cet effet, la République du Mali est autorisée à participer pleinement à toutes les activités de l’Union africaine», a écrit l’organe de sécurité de l’UA sur son compte officiel Twitter.

L’Hebdo - édition du 26.01.2023
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité