L’info en continu

    • dimanche 19 avril
    • 11h51

      Législatives – Quelques dysfonctionnements et incidents remontés ont été pris en charge par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), sur information de la chambre politique.

    • 11h23

      Législatives – Le personnel des bureaux de vote. Selon la synergie des observateurs de la société civile et de la CNDH, 96% des présidents des bureaux de vote étaient présents à 8h (80% d’hommes et 20% de femmes). Concernant les assesseurs : 44,59% d’hommes et 56,01% de femmes. Les assesseurs désignés par la majorité et l’opposition étaient présents dans 97,7% des BV.

    • 11h19

      Législatives – Les kits de lavage des mains sont bien installés à l’entrée du centre de vote de l’école Poudrière en commune 3 depuis ce matin.

    • 11h18

      Législatives – Trois paquets de masques pour chaque bureau de vote dans le centre de l’école Poudrière. Chaque votant en aura un avant son vote.

    • 11h17

      Législatives – La Mission d’Observation Electorale de la Synergie 2020 a déployé, à l’occasion du deuxième tour des législatives de 2020, 71 Observateurs à long terme (OLT) et 1030 Observateurs à Court Terme (OCT) dans les 43 circonscriptions électorales concernées, sur financement de l’Ambassade Royale du Danemark (ARD) à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs du Changement (FAMOC) et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

    • vendredi 17 avril
    • 10h15

      Le ministère malien de la Santé et des Affaires sociales a signalé jeudi 23 nouveaux cas d’infection au COVID-19, portant le nombre provisoire à 171. Pour la première fois, les nouveaux cas confirmés sont signalés dans les régions de Mopti et Gao où la situation sécuritaire demeure difficile. A ce jour, selon le ministère, le Mali compte 171 cas positifs au COVID-19 dont 13 décès et 34 guérisons.

    • 10h12

      Des Maliens résidants en Tunisie qui étaient au nombre de 128 sont bien arrivés au bercail. Ils ont atterri à l’aéroport international du Président Modibo Keita-Sénou, le dimanche 12 avril 2020. Conformément aux mesures de prévention édictées par les autorités, ces personnes ont été mises sous contrôle sanitaire parallèlement aux prélèvements pour besoin de laboratoire avant leur installation à l’hôtel.

    • 10h11

      La compagnie minière Hummingbird Resources active sur la mine Yanfolila au Mali, a produit 30 282 onces d’or pour le premier trimestre achevé le 31 mars dernier. Bien que ce chiffre soit légèrement inférieur aux 33 892 onces produites au dernier trimestre 2019, la compagnie est en bonne voie pour atteindre son objectif annuel de 110 000 à 125 000 onces d’or.

    • jeudi 16 avril
    • 16h34

      Actualité Barkhane – Le mercredi 15 avril en milieu d’après-midi, à la frontière malo-nigérienne, un drone REAPER a détecté l’évolution d’un groupe armé terroriste (GAT) dans cette région. Cette détection s’est appuyée sur une manœuvre de renseignement conduite dans la durée et élaborée en coordination avec les forces armées des pays partenaires de la force Barkhane. L’observation minutieuse réalisée par le drone a permis de caractériser ce groupe, et de déterminer l’existence d’un plot logistique GAT. Une frappe aérienne a été délivrée : au bilan, plusieurs terroristes ont été neutralisés et une moto a été détruite. Cette action s’inscrit directement dans la logique de pression voulue contre les groupes terroristes en zone des trois frontières, en particulier contre l’état islamique au grand Sahara l’EIGS.

    • 11h13

      L’ancien directeur général de la police, Niamé Keita, député de NARA est décédé ce jeudi 16 avril 2020 à l’hôpital le Luxembourg à Bamako.

    • 09h43

      Mozambique : Dans l’œil du cyclone terroriste Ces deux dernières semaines, les djihadistes qui sèment la terreur dans l’extrême-nord du Mozambique ont mené une série d’attaques spectaculaires et enfin affiché au grand jour leur objectif: instaurer la loi islamique. Pendant quelques heures, les villes de Mocimboa da Praia, Quissanga et Muidumbe sont ainsi tombées aux mains de dizaines d’hommes en armes, qui ont détruit postes de police, bâtiments publics et infrastructures, avant d’en diffuser les images sur les réseaux sociaux. Pour la première fois depuis leur apparition, en octobre 2017, dans cette région, selon l’AFP, ceux que la population désigne sous le nom « d’al-shabab » (les jeunes en arabe) ont expliqué leurs objectifs. « Nous voulons que tout le monde ici applique la loi islamique », a lancé un de leurs porte-paroles, en treillis et armé, à la population de Mocimbao da Praia dans une vidéo. « Nous ne voulons pas un gouvernement de mécréants, nous voulons le gouvernement de Dieu ». Cette vague d’opérations a été revendiquée sur Internet par le groupe État islamique, via sa branche active dans la « Province d’Afrique centrale » (ISCAP). Ces violences ont fait au moins 900 morts, selon un décompte de l’ONG Armed conflict location and event data project, et causé le déplacement d’au moins 150 000 personnes, selon les autorités. B.S.H.

    • 09h42

      Lutte contre le Covid-19 : La Banque mondiale approuve 25,8 millions de dollars La Banque mondiale a approuvé pour le Mali un montant de 25,8 millions de dollars, dont la moitié est un don et l’autre moitié un prêt, a annoncé l’institution dans un communiqué le 13 avril. Ce financement de l’Association internationale de Développement (IDA) est destiné à la riposte contre le Covid-19. Il servira à améliorer l’accès aux soins de santé et favorisera une réponse intégrée à la pandémie. II s’agira de renforcer les moyens de dépistage et de traitement des patients et à contribuer à l’amélioration de la capacité des laboratoires et des moyens de veille sanitaire. Le projet de riposte rapide d’urgence à la pandémie de Covid-19 vient renforcer l’aide déjà apportée par la banque dans le cadre du Programme de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies(REDISSE). C’est une aide rapide d’un montant de 14 milliards de dollars que le Groupe de la Banque mondiale mobilise pour renforcer l’action des pays en développement face à la pandémie pour accélérer la vitesse de rétablissement. Cet appui comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinée à aider les pays à faire face aux conséquences sanitaires et économiques du Covid-19. Fatoumata Maguiraga

    • 09h41

      Bougouni: Rupture de l’éclairage public Dans le cadre de son développement, Bougouni a connu une croissance, avec l’installation d’usines et autres structures. Ce qui va avec l’augmentation des besoins en énergie. Mais, depuis un certain temps, l’éclairage public de la ville n’est plus opérationnel. D’après Daouda Doumbia, un jeune résidant à Bougouni, « pratiquement chaque année, en période de chaleur, on constate une rupture de l’éclairage public à Bougouni. Par contre, cette année c’est plus sérieux, car cela fait un mois que les lampadaires ont arrêté de fonctionner. La population a revendiqué en vain, jusqu’à présent rien n’a changé ». Une situation qui inquiète la population de Bougouni car, à la tombée de la nuit, les rues ne sont plus qu’obscurité. Pointé du doigt, EDM a avancé comme motif de cette coupure le non fonctionnement de 4 groupes électrogènes sur les 7 destinés à alimenter la population de la cité. Donc une insuffisance de production. Aminata Keita

    • mercredi 15 avril
    • 15h09

      Maintien du second tour des législatives au Mali, malgré les critiques. Les électeurs sont de nouveau appelés aux urnes ce dimanche 19 avril pour le second tour des législatives. Les autorités ont décidé de maintenir la date de cette échéance électorale malgré de vives protestations.

    • 15h05

      Face à la pandémie de coronavirus, l’ancien joueur de Barcelone et du FC Lorient Seydou Keita a décidé de faire un don à 600 familles de Bamako. « Des tonnes de riz, de mil, de sucre et plusieurs bidons d’huile » ont été distribuées à des personnes dans le besoin

    • 15h03

      Le GSIM revendique l’attaque de Bamba qui a coûté la vie à 25 soldats. Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) affilié à al-Qaïda a revendiqué l’attaque qui a fait 25 morts début Avril dans le rang de l’armée malienne , dans le nord du Mali. Selon le groupe américain SITE spécialisé dans la surveillance des formations extrémistes, les jihadistes affirment avoir tué 30 soldats maliens le 07 Avril lors d’une attaque dans la région de Gao, au nord du Mali. Source: Koaci

    • 14h58

      La Banque mondiale approuve 25 millions $ pour soutenir le programme de riposte sanitaire au Covid-19.

    • mardi 14 avril
    • 16h59

      La Banque mondiale a approuvé un financement d’un montant total de 25,8 millions $ en faveur du Mali pour soutenir le programme de riposte sanitaire au Covid-19. Ceci à raison de 12,9 millions $ sous forme de subvention, et les12,9 millions $ restants en crédit. Cet appui financier a été accordé via l’Association internationale de développement (IDA). Il va permettre d’améliorer l’accès aux services de soins de santé et de promouvoir une réponse intégrée à la pandémie, à travers notamment le renforcement des moyens de dépistage, de détection et de traitement des patients, ainsi que l’amélioration des capacités des laboratoires et des moyens de veille sanitaire.

    • 14h24

      Coronavirus au Mali – Deux hommes politiques testés positifs. Le Coronavirus a attaqué deux personnalités dans les familles politiques de l’Union pour la république et la démocratie (URD) et du Mouvement pour le Mali (MPM). Il s’agit du 2ème vice-président du parti de la poignée de mains, Ibrahima N’Diaye dit Iba, et du candidat à sa propre succession à l’Assemblée nationale sur la liste RPM-MPM-Adema-Pasj en commune II, Hadi Niangadou alias Djo Walaki. Dans un communiqué en date du 12 avril 2020 et publié sur sa propre page Facebook, le 2ème vice-président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), Ibrahima N’Diaye, a annoncé sa contamination au Covid-19. « J’ai été testé positif au Covid-19 ». Ce sont ses propres mots. L’ancien maire du district de Bamako, très altier, remercie le bon Dieu. Dans le même document, il précise que sa prise en charge se passe très bien. Et d’exhorter tous à respecter les mesures barrières pour se protéger et protéger les autres. Quant au président du Mouvement pour le Mali, Hadi Niangadou, il a affirmé, lui aussi sur sa page facebook, avoir été testé positif au Covid-19.

    • 11h41

      Covid – 19. Le Mali a enregistré 123 cas positifs, 10 décès et 26 patients guéris au 13 avril 2020..

    • 11h26

      Covid-19. Le Maroc met une polyclinique à la disposition du Mali. Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le président de la République a demandé à Sa Majesté, le Roi Mohammed VI de mettre la Polyclinique de Sébéninkoro à la disposition du Gouvernement de la République du Mali. La décision du Souverain marocain a été annoncée, ce samedi après-midi par Son Excellence Monsieur Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères du Maroc, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue malien indique le communiqué officiel.

    • 11h18

      Coronavirus au Mali: train de mesures sociales, l’isolement de Bamako à l’étude. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé un train de mesures sociales pour atténuer les effets de la crise du coronavirus et indiqué qu’une décision serait prise prochainement sur la possibilité d’isoler la capitale, Bamako, du reste du pays.

    • 11h06

      Coronavirus – Une centaine de Maliens rapatriés de Tunisie. Grâce à un accord entre les gouvernements de Bamako et de Tunis, 118 ressortissants maliens ont été rapatriés dimanche de la Tunisie par un vol spécial. Ils ont été tout de suite pris en charge par le ministère de la Santé.

    • vendredi 10 avril
    • 14h14

      Riposte contre le COVID-19 au Mali : Les Nations unies soutiennent à plus de six millions de dollars américains.

    • 14h13

      L’explosion d’une mine a causé la mort de trois personnes dont un sous-préfet dans le centre du pays , apprend-on Le Sous-préfet de Dinangourou et deux éléments de la garde nationale ont été tués au passage de leur convoi sur une mine à Tonou dans la région de Mopti. Selon une source locale, le sous-préfet de Dinangourou a heurté un engin explosif Improvisé à Tonou sur l’axe menant vers Mondoro. Jeudi , la mission de l’ONU au Mali (Minusma) s’est alarmée d’une nouvelle détérioration sécuritaire dans le centre du Mali et de l’augmentation des violences inter-communautaires . Source: Koaci

    • 14h09

      Fonds spécial Covid-19. Depuis son lancement, plusieurs entreprises et personnalités du monde culturel et des affaires ont apporté leur participation à l’effort de mobilisation. On peut citer Vital Diop, le DG de la société malienne de Pari mutuel urbain (PMU-Mali) avec un chèque de 100 millions FCFA, la filiale malienne du groupe UBA (58 millions FCFA), Coris Bank (20 millions FCFA) ou l’artiste international malien Iba One (10 millions FCFA).

    • 14h07

      Depuis deux semaines, les affrontements meurtriers se multiplient au centre du Mali. D’abord entre groupes jihadistes, mais aussi et toujours entre milices armées communautaires. Des combats qui ont fait au moins plusieurs dizaines de victimes civiles. Source: RFI

    • 14h06

      Fonds Covid-19 – L’entreprise citoyenne, PMU-Mali, apporte une contribution de 100 millions Fcfa.

    • 13h56

      Le Conseil de sécurité de l’ONU réclame la libération du chef de l’opposition malienne.

    • jeudi 09 avril
    • 14h25

      Sécurité : Le Vietnam plaide pour le Mali Le Vietnam a appelé à assurer la sécurité du peuple malien lors d’une visioconférence sur la Mission intégrée multidimensionnelle de l’ONU pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), organisée mardi 7 avril par le Conseil de sécurité de l’ONU. L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de sa Mission auprès de l’ONU, a souligné la nécessité d’assurer la sécurité et la sûreté des Maliens, notamment des femmes, des enfants et des forces sécuritaires du Mali et de la MINUSMA. Le diplomate a hautement apprécié le rôle du G5 Sahel, de l’Union africaine (UA), de la MINUSMA et de la France dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Il a appelé à des mesures pour soutenir le Mali dans le contexte de l’évolution compliquée de la pandémie de Covid-19. Le pays a salué les progrès réalisés par les parties, en particulier les efforts du gouvernement du Mali, pour promouvoir la mise en œuvre des quatre résolutions approuvées en décembre dernier et pour mettre en œuvre l’Accord de paix de 2015. B.S.H.

L’Hebdo - édition du 17.06.2021
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité