L’info en continu

    • lundi 16 janvier
    • 14h37

      Ce lundi 16 janvier 2017, aux environs de 03 heures du matin, quatre prisonniers dangereux ont tenté de s’évader la Maison centrale d’Arrêt (MCA) de Bamako.

    • 10h17

      Lutte contre le terrorisme : Alkaye Diallo dit Ambulance aux arrêts Le chef d’une faction djihadiste portant le nom Alkaye Diallo dit Ambulance vient d’être arrêté par la gendarmerie hier dimanche vers 15 heures à Doukabougou dans la région de Ségou. Les efforts des autorités maliennes dans la lutte contre le terrorisme et du grand banditisme se font sentir un peu chaque jour. A la veille du Sommet Afrique France, plusieurs terroristes qui avaient menacés de descendre sur Bamako pour perpétrer des attentats ont été mis hors d’état de nuire par les militaires de l’opération barkhane au nord du pays et les forces spéciales maliennes à Bamako. Des hommes armés avaient même été aperçus, il y a quelques jours de cela, à du côté de Léré. Ces dernier planifiaient de descendre vers le sud du pays notamment Ségou et Bamako en vue de commettre des forfaits. Mais c’était sans compter sur la détermination des forces armées maliennes engagées dans la lutte contre le terroriste. Les éléments de la gendarmerie viennent de placer un pion gagnant en arrêtant le très recherché Alkaye Diallo dit Ambulance qui sévissait dans le centre du Mali. « Dans le cadre de sécurisation des personnes et de meurs biens, les forces spéciales ont capturé dimanche 15 janvier vers 15 heures, Alkaye Dit Ambulance à Doukabougou dans la région de Ségou », explique Diarran Kone de la DIRPA. « Nous sommes entrain de mener des grands nettoyages antiterroriste et beaucoup d’autres opérations du même genre sont en cours pour traquer les terroristes sur toute l’entendue du territoire national », ajoute-t-il. Selon plusieurs sources policières concordantes, le terroriste est en cours de transfert vers Bamako, afin d’être entendu. «Il a pris part à plusieurs attaques contre les positions des forces armées maliennes au centre du pays », précise un officier.

    • samedi 14 janvier
    • 16h55

      Un mini-sommet des chefs d’État de la Cedeao consacré à la situation en #Gambie est organisé cet après-midi en marge du #SommetAF2017. La rencontre est en cours…

    • 12h37

      Le président Idriss Déby Itno aurait installé sa tente au palais de Koulouba afin d’y passer son séjour durant ce 27e sommet Afrique France

    • 11h49

      Le président en exercice de l’Union africaine, Idriss Déby Itno a affirmé , lors de son discours au sommet de Bamako, que ‘‘Le partenariat est la clé pour assurer la paix et la sécurité’’.

    • 11h47

      Le président français au Sommet Afrique France, a annoncé la création d’un fond d’investissement public avec des équipes africaines et françaises.

    • 11h21

      Le président Hollande a annoncé qu’il mobilisera 23 milliards sur 5 ans pour l’Afrique, lors du sommet de Bamako

    • vendredi 13 janvier
    • 08h02

      27ème Sommet Afrique-France : Les Émirats Arabes Unis font un don au Mali d’une valeur d’environ 50 Milliards de F CFA. Le don est composé de 80 véhicules 4×4 dont une trentaine de blindés ; des chapiteaux et des groupes électrogènes. L’acheminement, de Dubaï à Bamako, a été rendu possible par voie aérienne .La remise officielle du don a été effectuée, hier après-midi à Koulouba, par le Secrétaire d’Etat en charge de l’aide Extérieur des Emirats Arabes Unis, H.E Sultan Mohamed Saeed Hamad Al SHAMSI .Les clés des véhicules ont été remises au ministre Secrétaire General de la Présidence de la République, Soumeylou Boubeye MAÏGA. Il avait à ses côtés le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, Ibrahim TRAORÉ ; son SEM l’Ambassadeur Conseiller Diplomatique du Président de la République, Mahamdou NIMAGA et son SEM l’Ambassadeur du Mali à Abu Dhabi, Boukary SIDIBÉ.

    • jeudi 12 janvier
    • 13h00

      La CMA organise un meeting aujourdhui a kidal, à partir de 15h pour faire une declaration en prélude du

    • 12h40

      Le groupe jihadiste Al-Mourabitoune a affirmé avoir attaqué vendredi 6 janvier un checkpoint de l’armée malienne à Ansongo dans la région de Gao au nord du Mali. « Par la seule grâce de Dieu, un des bridages d’Al-Mourabitoune a pu attaquer vendredi matin un des checkpoints de la ville d’Ansongo », a déclaré Al-Mourabitoune dans un communiqué parvenu à Alakhbar. «Cinq soldats maliens ont été tués ou blessés » dans l’attaque, selon Al-Mourabitoune qui dit: « L’ennemi a été surpris du fait que l’attaque a été menée de l’intérieur de la ville ».

    • 09h30

      Douanes Maliennes : Aly Coulibaly prend les rênes des douanes Maliennes. C’était hier mercredi, 11 janvier 2017 que le nouvel inspecteur général Aly Coulibaly a reçu des mains de l’inspecteur général sortant, Modibo Kane Keita le drapeau de la nation pour conduire les destinées des soldats de l’économie. C’était sous les sons de la fanfare nationale et en présence des cadres, agents, amis et collaborateurs extérieurs du service des Douanes du Mali.

    • 08h30

      Mali : l’Union européenne formera les forces de sécurité maliennes deux ans de plus. L’Union européenne a prolongé de deux ans sa mission de formation des forces de sécurité maliennes, dans un pays en état d’urgence où persiste la menace jihadiste. Son mandat est plus précisément prolongé jusqu’au 14 janvier 2019, selon un communiqué du Conseil de l’Union européenne (où siègent les ministres des 28 Etats membres) diffusé mercredi 11 janvier .Baptisée « EUCAP Sahel Mali », cette mission civile concerne uniquement la formation de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale maliennes. Elle est menée parallèlement à une mission de formation des forces armées de ce pays

    • 08h28

      Mali : arrestation du cerveau présumé de l’attaque de Grand-Bassam, selon RFI Les forces françaises de l’opération Barkhane ont arrêté, dans le nord du Mali, le présumé cerveau de l’attaque meurtrière de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire. Les autorités françaises et maliennes n’ont pas confirmé l’information.

    • 08h26

      Énergie et eau : on s’active C’est le remue-ménage au niveau du ministère de l’Énergie et de l’Eau depuis que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a mentionné le secteur parmi ses promesses de l’année 2017, notamment dans le cadre du Programme d’urgences sociales. En atelier de concertation le samedi 7 janvier avec l’ensemble de ses services, Malick Alhousséini, ministre du département, a souhaité définir de nouveaux objectifs pour son secteur afin de faire de l’accès à l’eau potable et à l’électricité pour tous, l’un des acquis du président de la République. Les directions générales d’EDM, AMADER, SOMAGEP et SOMAPEP ont pris l’engagement de satisfaire aux attentes des populations dans le premier trimestre de l’année 2017, délai de mise en œuvre du programme d’urgences sociales. D’autres départements devraient suivre l’exemple dans les semaines à venir.

    • 08h24

      Centrale d’achat : la solution anti-fraude ? Dans quelques mois, le Mali sera doté d’une centrale d’achat unique pour tous les marchés publics. L’annonce a été faite par le gouvernement lors du 1er conseil de cabinet de 2017, présidé par le Premier ministre, le 6 janvier dernier. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement de lutter contre la corruption, notamment les détournements massifs de fonds lors de la passation des marchés. Toutes les commandes des ministères et des services publics se feront désormais par le biais de cette structure, qui lancera des appels d’offres transparents, permettant ainsi à l’État d’économiser plusieurs dizaines de milliards de francs CFA chaque année. À partir de 2018, il est prévu que chaque responsable de programme au sein des départements ministériels soit responsable de sa mise en œuvre et soit l’ordonnateur de son budget. Les prix des stylos gonflés à 70%, ou encore ceux des voitures de service à 45%, sont des fraudes qui seront désormais contrôlées grâce à cette centrale d’achat unique, dont l’étude est en cours. Le gouvernement malien, qui souhaite redoubler de vigilance dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière dans l’administration et l’utilisation des ressources publiques, y mènera des contrôles réguliers et rigoureux.

    • 08h24

      Magic System, 20 ans de carrière L’année 2017 marquera les 20 ans de carrière du mythique groupe zouglou Magic System. En prélude à cet événement, le « boys band » d’Anoumabo annonce, pour les mois à venir, une série de concerts dans plus de 15 pays d’Afrique et d’Europe. Si pour l’heure, le groupe entretient le mystère sur les destinations, certaines indiscrétions indiquent que le cap sera mis sur le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, la France et… la Côte d’Ivoire. Une aubaine pour les fans qui auront l’occasion de revisiter les anciens tubes de la bande d’Asalfo et de découvrir l’album de l’an 20, attendu pour très bientôt.

    • 08h23

      Sikasso: conducteurs de tricycles vs police À Sikasso, capitale de la quatrième région administrative, le climat est à la tension depuis le samedi 7 janvier, entre les agents qui assurent la police de la circulation routière et les conducteurs de tricycles. Ces derniers, révoltés, ont organisé une manifestation, prenant d’assaut les rues de la ville, au cours de laquelle ils ont présenté leurs récriminations contre la police locale. Au nombre des sujets de mécontentement, « des dérapages » dont seraient auteurs des agents de police quand il s’agit d’appliquer des mesures de circulation routière. La situation était à ce point tendue qu’il a fallu la tenue d’une concertation entre le syndicat des conducteurs de moto-taxis et le service de sécurité, le mardi 10 janvier, pour trouver des solutions et faire retomber la tension qui commençait déjà à monter dans la ville.

    • 08h22

      Commune V : haro sur les ordures ! Installée il y a trois semaines, la nouvelle équipe de la Commune V de Bamako a engagé une véritable guerre contre les ordures ménagères de la commune qui constituent un sérieux problème de santé publique. Cette opération a commencé à Daoudabougou et Baco Djicoroni, où les adjoints au maire, Adama Konaté et Ibrahim Bagayoko, ont procédé le lundi 9 janvier 2017 au lancement de l’opération d’évacuation des tas d’ordures qui se trouvent respectivement au marché et dans les mangueraies. Cette opération coûtera plus de 40 millions de francs CFA à la mairie et durera au maximum une semaine, selon les responsables. La mairie procèdera également à des séances de sensibilisation pour que les populations des deux quartiers concernés par cette opération ne redéposent plus leurs ordures sur les espaces dégagés. Ces espaces seront aménagés afin que la population puisse les utiliser à d’autres fins plus utiles. La société d’assainissement Ozone devrait également mettre à la disposition du marché de Daoudabougou des bennes à ordures pour les usagers.

    • 07h53

      Mali : la Secrétaire générale de la Francophonie à Bamako pour le 27e Sommet Afrique-France. La Secrétaire générale Michaëlle Jean prendra part à la cérémonie d’ouverture du Sommet et interviendra lors des séances sur les thèmes «Paix et sécurité», «Economie et développement». En amont du Sommet Afrique-France, elle s’adressera aux acteurs économiques, notamment les femmes et les jeunes entrepreneurs rassemblés à Bamako pour discuter leviers de croissance, création d’emploi et partenariat. Acteur multilatéral important en faveur de la paix et du développement, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est activement et concrètement engagée, en coopération avec ses partenaires internationaux et régionaux, dans la prévention et la gestion des crises et des conflits ainsi que dans l’accompagnement des pays sur le chemin de la consolidation de la paix et de la démocratie.

    • mercredi 11 janvier
    • 16h03

      5 soldats maliens ont été tués, dans l’explosion d’une mine entre Macina et Diafarabé Source sécuritaire.

    • 15h01

      Hier, mardi le 10 janvier, la jeunesse de Ménaka, toutes tendances politiques locales confondues, est descendue dans la rue pour protester contre les autorités administratives et politiques régionales. Et pour cause, le chômage et les déboires avec la Douane. Les actions du mouvement ont été concrétisées par la fermeture de tous les marchés, toutes les écoles et tous les services, excepter les services sanitaires. Dans toutes les artères principales de la ville, des pneus étaient brûlés. Les jeunes de Ménaka ont commencé la marche depuis 7h pour faire paralyser les activités socio-économiques et les services administratifs jusqu’à 11heures. Manière de manifester leur mécontentement aux autorités politiques et administratives de leur Région. Ils se sont ensuite rendus devant les sièges de la MINUSMA et de la mairie a la place de l’Indépendance, dans plusieurs autres places publiques .Ils se plaignent de n’avoir jamais été écoutés par les Douaniers et les nouvelles autorités depuis que Ménaka est érigée en une Région administrative du Mali.

    • 12h58

      Hier, mardi le 10 janvier, la jeunesse de Ménaka, toutes tendances politiques locales confondues, est descendue dans la rue pour protester contre les autorités administratives et politiques régionales. Et pour cause, le chômage et les déboires avec la Douane. Les actions du mouvement ont été concrétisées par la fermeture de tous les marchés, toutes les écoles et tous les services, excepter les services sanitaires. Dans toutes les artères principales de la ville, des pneus étaient brûlés. Les jeunes de Ménaka ont commencé la marche depuis 7h pour faire paralyser les activités socio-économiques et les services administratifs jusqu’à 11heures. Manière de manifester leur mécontentement aux autorités politiques et administratives de leur Région. Ils se sont ensuite rendus devant les sièges de la MINUSMA et de la mairie a la place de l’Indépendance, dans plusieurs autres places publiques .Ils se plaignent de n’avoir jamais été écoutés par les Douaniers et les nouvelles autorités depuis que Ménaka est érigée en une Région administrative du Mali.

    • 12h25

      Les leaders du SYLIMA (syndicat libre de la magistrature) menacent d’aller en grève illimitée. La grève de 7 jours allant du 9 au 16 janvier 2017 est juste un préavis. Si rien n’est fait, les magistrats menacent d’aller en grève illimitée. Selon le SYLMA, le moment est bien choisi pour montrer à la communauté internationale que le Mali ne respecte pas les accords internationaux auxquels il a souscrit et que rien ne leurs empêchent de saisir la justice internationale pour nous départager ».

    • 12h24

      Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé hier mardi une vidéo datant de fin décembre 2016 et apportant une preuve de vie de l’otage suisse Béatrice Stockly, détenue depuis un an au Mali, a rapporté le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE. Dans cette vidéo d’environ deux minutes, mise en ligne selon SITE sur les réseaux sociaux, Béatrice Stockly décline en français son identité et la date du 31 décembre 2016 d’une voix fatiguée, à peine audible, le visage encadré d’un voile noir. La Suissesse assure avoir été enlevée par Aqmi il y a « 360 jours », avant de saluer sa famille et remercier « le gouvernement suisse pour tous les efforts qui sont faits » pour tenter de la faire libérer. »Je suis en bonne santé », ajoute-t-elle. Aqmi avait revendiqué fin janvier 2016 dans une première vidéo l’enlèvement le 7 janvier 2016 de cette Suissesse dans le nord-ouest du Mali.

    • 10h46

      Le Syndicat des Services du Travail menace d’aller en grève le 16 janvier. Le 30 décembre 2016, le Bureau exécutif du C.S.S.T dirigé par Sékou Bagayoko a déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs. Le Comité Syndical des Services du Travail (C.S.S.T.) revendique l’adoption immédiate du projet de décret portant primes et indemnités accordées aux Inspecteurs et Contrôleurs du Travail ainsi qu’à leurs assistants. Le syndicat exige la satisfaction des doléances à défaut déclenchera une grève de cent vingt heures (120 heures) allant du lundi 16 janvier 2017 au vendredi 20 janvier 2017 à 00heures sur toute l’étendue du territoire national.

    • mardi 10 janvier
    • 13h48

      Dans le cadre du sommet Afrique-France la mairie de la commune iv en collaboration avec le collectif des femmes des jeunes de la commune IV ont lancé aujourd’hui 10 janvier 2017 à 09h a Hamdallaye Aci 2000, une journée de Salubrité, ladite cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur du district de Bamako et le maire de la commune IV. D’après Aboubacar Bougoudogo le secrétaire général mairie commune IV, ils comptent refaire d’autres journées de salubrité «le sommet va être un début et nous souhaitons que ce soit une réussite une poursuite, et une pérennisation ».

    • 11h27

      La Jeunesse africaine en conclave à Bamako dans le cadre du Sommet Afrique-France a choisi le musicien malien, Sidiki Diabaté, 26 ans, comme son ambassadeur, selon une source au cœur de l’organisation des rencontres des jeunesse africaines venus participer au Sommet de Bamako. La nouvelle sera annoncée officiellement le 13 janvier prochain lors d’un diner de gala que l’artiste lui-même animera pour la jeunesse africaine. Lors de ce diner de gala, la jeunesse africaine va offrir un trophée de reconnaissance à Sidiki Diabaté pour son engagement en faveur de la jeunesse. Sidiki Diabaté est un musicien, compositeur, instrumentaliste et chanteur africain reconnu. Il joue de la kora et bien d’autre instruments tel que le piano, la guitare etc.

    • 10h08

      Mali : A quelques jours du sommet Afrique France : Les magistrats en grève de 7 jours ouvrables. Le Syndicat autonome de la magistrature (Sam) et le Syndicat libre de la magistrature (Sylima) entament à compter de ce lundi 9 janvier une grève de 7 jours ouvrables.Pour non-exécution des points d’accords signés entre les syndicats et la partie gouvernementale, les syndicalistes mettent en application le préavis de grès dont ils avaient parlé dans la presse depuis quelques semaines.

    • lundi 09 janvier
    • 10h01

      Suite au préavis de grève de 216 heures avec rétention de note au fondamental et non évaluation au secondaire du 4 janvier, le ministre du Travail et de la Fonction publique a convoqué les syndicats à reprendre les négociations, ce dimanche, 8 janvier .À l’issue des travaux, les syndicats et le gouvernement se sont mis d’accord sur l’ensemble des points de revendications des enseignants en particulier, le point de discorde relatif au statut autonome de l’enseignant. Les autres points de revendications relatifs à la grille salariale et autres avantages seront discutés au sein d’une commission qui sera mise en place d’ici la fin du mois de janvier .Compte tenu de toutes ces avancées, les syndicats de l’éducation ont décidé de suspendre le mot d’ordre de grève

    • 09h34

      27EME sommet Afrique France : 38 chefs d’Etat confirmés pour 60 délégations attendues. D’après le président du Cnosaf, il est attendu 60 délégations au sommet Afrique France. Au total, 38 chefs d’Etat sont confirmés à ce jour, l’ambition des organisateurs étant d’atteindre la participation d’au moins 40 chefs d’Etat en plus des patrons d’institutions internationales telles que le FMI, la Banque mondiale, l’UA, etc.

L’Hebdo - édition du 17.09.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité