L’info en continu

    • lundi 06 février
    • 08h40

      Bamako abrite le Sommet extraordinaire du G5 Sahel les 5 et 6 février 2017 Le Sommet extraordinaire de Bamako se tient dans un contexte de résurgence du terrorisme avec l’attentat de Gao le 18 janvier 2017 et a pour ordre du jour la situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel. Le Sommet se déroule en deux phases : les travaux de la deuxième Réunion annuelle des Ministres en charge de la Défense et de la Sécurité, élargie aux Ministres en charge des Affaires étrangères du G5 Sahel le dimanche 5 février 2017 puis la Conférence des Chefs d’Etat le lundi 6 février 2017.

    • 08h27

      Ménaka : Quatre militaires maliens tués et huit blessés. Le vendredi 04 février, un check point de l’armée malienne a été attaquée, par des bandits armés, à Ménaka dans la région de Tombouctou. Le bilan provisoire de l’attaque, selon des sources sécuritaires, est de quatre militaires et huit blessés, tous de la garde nationale.

    • 08h20

      Journée « ville morte » à Bamako. Les commerçants détaillants de la capitale ont décidé d’observer à partir de ce lundi, une journée « ville morte ». Le mouvement est de grande envergure et touche l’ensemble des commerces (grossistes et détaillants) ainsi que les stations de vente de carburants. Ce mouvement intervient après le déguerpissement des occupants du Malitel Da. Cette journée « ville morte » se poursuit jusque demain Mardi,

    • 07h01

      MOPTI : un poste de sécurité de l’armée malienne a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche par des individus non identifiés dans la localité de Madina-Coura à 5km de la ville de Mopti. Selon le gouverneur de la région, 4 gendarmes ont été tués.

    • vendredi 03 février
    • 09h59

      La Police nationale en chiffres : 10 800 interpellations, plus de 2 tonnes de cannabis saisis, 552 personnes fichées. Le Directeur Général de la Police malienne, M. Moussa Ag Infahi a donné ce mercredi le bilan 2016 de la Police Nationale .Au cours de l’année 2016, la police malienne a réalisé 5 616 patrouilles à Bamako, 3 573 dans les régions, soit un total de 9 189 patrouilles. Ces patrouilles ont mobilisé 48.782 agents déployés et permis 8.360 interpellations à Bamako et 2.440 autres interpellations dans les régions soit un total net de 10 800 interpellations. Au chapitre de la sécurité routière, la police a procédé à la saisie de 9018 engins (2 et 4 roues). En 2016, regrette-t-il, 2 625 accidents de la route ont été enregistrés à Bamako et 1 086 dans les régions. Pour les interpellations : 10 800 interpellations, 10 390 sont de la police judicaire, 5 158 personnes ont été déférées au niveau du Parquet. Elle a procédé à 955 perquisitions et saisi 157 armes à feu tous calibres confondus au cours de 1789 descentes. Quelque 552 personnes ont été fichées courant l’année 2016 par la Police. Dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants, la Police Nationale a réalisé des prouesses. En 2016, elle a saisi 2 tonnes 742, 600 kg de cannabis, 760 doses de cracs (dérivé de la cocaïne) et 861,300 kg de faux produits pharmaceutiques. De nombreux faux-billets de banque ont été aussi saisis.

    • 06h56

      Le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar KÉÏTA a regagné Bamako ce jeudi 02 Février en début de soirée, après un séjour privé à Paris. Son avion a atterrit à 18h25, accompagné de Son Épouse KEITA Aminata MAIGA, il revient à Bamako en provenance de Paris où il avait séjourné en visite privée .A sa descente d’avion, il a été accueilli par Mr le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Mme le Gouverneur du District de Bamako et Mr le Maire du District de Bamako.

    • jeudi 02 février
    • 14h36

      SEGOU : le ministère du développement social et de l’action humanitaire a offert ce mardi 31 janvier 2017 des aliments pour bétail à 841 ménages déplacés du nord et 502 rapatriés vivants dans la région de Ségou. Les bénéficiaires ont également reçu 1500 moustiquaires imprégnées.

    • 14h35

      Gao : le marché de Zinda attaqué par des individus armés. Après l’attentat suicide au camp du Mécanisme opérationnel de Coordination, qui a fait plus de cent morts et autant de blessés, la région de Gao continue d’enregistrer des attaques meurtrières. Le marché (ou foire) hebdomadaire de Zinda, un village de la commune de Gabero, a été attaqué ce mercredi 1er février par des individus armés. Quatre personnes auraient été blessées dont une fillette.

    • 14h33

      Douentza : Le président de la section RPM assassiné : Un suspect interpellé. Le samedi 28 janvier, la ville de Douentza a encore vécu un drame. Le Maire de Mondoro, aussi président de la section RPM de Douentza, Souleymane Ongoïba, a été assassiné par des individus non identifiés. Il rentrait de la mosquée quand des individus, qui l’attendaient à quelques pas de chez lui, ont ouvert le feu sur lui. Un suspect a été arrêté le même jour, dans la matinée. Il se trouverait, en ce moment, aux mains des services compétents et les recherches se poursuivent pour ce qui concerne ses éventuels complices.

    • 08h46

      Rencontre RPM-ADEMA : objectif 2018 Longtemps en projet, la rencontre de haut niveau entre le Rassemblement pour le Mali (RPM) et l’Alliance pour la démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), se tient ce jeudi 2 février au siège du parti de l’Abeille à Bamako Coura. L’objectif est, dit-on, d’échanger sur un approfondissement des relations entre ces deux partis fondamentaux de l’échiquier politique. Pour les Tisserands, cette rencontre avec l’ADEMA s’inscrit clairement dans le cadre d’un déblayage du terrain dans la perspective d’un second mandat pour le président IBK. Une démarche qui passe naturellement par la clarification des intensions d’un allié dont les positions sont de plus en plus ambigües. En effet, la question de la candidature de l’ADEMA-PASJ au scrutin présidentiel de 2018 est clairement posée dans la Ruche. Les premiers responsables de cette formation ont d’ailleurs chargé une commission ad-hoc d’analyser le sujet. Dirigée par le 4e vice-président Moustapha Dicko, conseiller spécial du Président IBK, cette commission propose deux plans : le premier est de poursuivre l’accompagnement du président IBK et le soutien à son éventuelle candidature en 2018, le second, qui bénéficie du soutien de plusieurs élus, prône une candidature interne. Par ailleurs, une rencontre avec des partis de l’opposition, notamment le Parena, est aussi au programme cette semaine.

    • 08h45

      Affaires de mœurs et grève des médecins Le Syndicat des médecins du Mali (SYMEMA) projette une grève de 48 heures à compter du jeudi 2 février 2017, après expiration de leur préavis déposé auprès du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP) le 13 janvier dernier, selon son secrétaire général, le Dr. Chaka Kéïta. Après l’échec des différentes tentatives de négociations, le SYMEMA exige la libération provisoire du Dr. Drissa Coulibaly, incarcéré depuis le 9 décembre dernier pour avoir extrait, quelques jours plus tôt, une balle de la cuisse d’une dame à la clinique Espoir. Celle-ci s’était présentée pour des soins, accompagnée d’un homme se présentant comme son époux. Sur la cause de l’accident, le couple explique qu’ils ont été victimes d’une secousse et que l’arme s’est déclenchée, blessant la dame à la cuisse. Dans la foulée de la consultation, le Dr. Coulibaly suggère une opération. Après le succès de celle-ci, le médecin, par oubli ou méconnaissance, n’a pas signalé le cas à la police, qui, quelques jours plus tard, vint l’arrêter. Il est accusé de complicité, la jeune femme étant une fugitive accompagnée de son amant et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt. L’affaire, confiée à la juridiction de la Commune V pour l’obtention d’une liberté provisoire, n’a pour l’heure pas trouvé d’issue, conduisant ainsi le syndicat à la grève.

    • mercredi 01 février
    • 12h41

      Accord de paix : La MINUSMA arrête de financer le CTS et laisse la charge à l’Etat. A partir de ce mois de février, la MINUSMA arrête de financer le Comité technique de sécurité (CTS) issu de l’accord de paix et laisse la charge à l’Etat malien. « La facture devient lourd pour nous et nous ne pouvons plus supporter cela » confie la MINUSMA. En effet, rien que pour déplacer un hélicoptère de Gao a Kidal afin de ramener les membres du CTS à Gao, la MINUSMA dépense pas moins de 10 milles dollars, environ 5 millions 700 milles FCFA. A cela s’ajoute l’hébergement, la restauration et autres frais qui coûtent 250 dollars, environ 140 mille FCFA par jour et par personne.

    • 09h54

      Dans le cadre du renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité maliennes, le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a lancé une opération de recrutement de 5000 éléments au compte de différents corps. Parmi les pièces à inclure dans les dossiers de candidature, certains proviennent des tribunaux. Il s’agit du certificat de nationalité et du casier judiciaire. Mais compte tenu de la grève illimitée des magistrats et pour ne pas compromettre le processus en cours, il a été décidé par les services chargés du recrutement d’accepter les dossiers sans les pièces délivrées par les services judicaires.

    • 08h50

      Une réunion prévue aujourd’hui à Anefis devrait le confirmer : Le GATIA projette de retourner à Kidal, y compris par la force. La Localité d’Anefis, située à une centaine de kilomètres de Kidal va abriter, à partir de ce mercredi 1 Février une grande réunion des mouvements de la plateforme. Selon les informations, cette rencontre est déterminante dans la mesure où de nombreuses questions notamment la situation qui prévaut actuellement à Kidal, le retard dans la mise œuvre de l’accord y seront débattues. il sera question du retour du GATIA dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas, y compris par la force.

    • 08h26

      Dans le cadre du renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité maliennes, le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a lancé une opération de recrutement de 5000 éléments au compte de différents corps. Parmi les pièces à inclure dans les dossiers de candidature, certains proviennent des tribunaux. Il s’agit du certificat de nationalité et du casier judiciaire recrutement d’accepter les dossiers sans les pièces délivrées par les services judicaires. Mais compte tenu de la grève illimitée des magistrats en cours depuis le 9 janvier dernier, les dossiers de candidatures sont acceptés sans les pièces délivrées par les services judicaires. Il s’agit du certificat de nationalité et du casier judiciaire qui sont délivrés par les tribunaux. Les autres pièces à fournir sont l’attestation sur l’honneur de la nationalité malienne, deux certificats d’aptitude physique dont l’un à remplir par un médecin civil assermenté, un certificat de célibataire délivré par les mairies, une demandée timbrée à 200 FCFA, un extrait d’acte de naissance, 2 photos d’identité, etc…

    • 08h20

      Front social : des médecins en grève les 2 et 3 février 2017. Pour n’avoir reçu aucune suite dans l’affaire Drissa Coulibaly, le jeune médecin qui se trouve toujours en prison en Commune VI, le Syndicat des médecins du Mali (Symema) ne déclenchera une grève de 48 heures les 2 et 3 février 2017. Cette grève est un moyen de pression que les médecins vont utiliser contre les autorités judiciaires du pays suite à plusieurs démarches pacifiques infructueuses pour obtenir la libération du jeune medecin.

    • 08h16

      Cercle de Koro: le 1er conseiller du village de Kambô assassiné par des bandits. Le 1er conseiller du village de Kambô, Commune rurale de Dinangourou dans le cercle de Koro a été assassiné ce lundi 30 janvier 2017, par des bandits armés non identifiés. La victime s’appelle Issa Goro il était à la fois, commerçant et agriculteur.

    • 07h54

      La Cour constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs du 2e tour de l’élection partielle d’un député à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Mopti. Le siège a été enlevé par Sidi Ahmed Diarra de l’Adéma/PASJ avec 61,86 % contre 38,14 % pour son concurrent Bamagan Maïga de l’Asma/CFP.

    • mardi 31 janvier
    • 16h44

      TOMBOUCTOU : lancement ce mardi 31 janvier 2017 du projet intégré de renforcement de la résilience des communautés rurales. Il a pour objectif de contribuer à l’éradication de la faim et la malnutrition dans les cercles de Tombouctou et de Kita. Le programme va durer 5 ans et est est initié par l’ONG Action Contre la Faim.

    • 14h29

      SOMADOUGOU : attaque d’un poste de gendarmerie. Des individus armés non identifiés ont attaqué hier soir (30/01/2017) le poste de gendarmerie de Somadougou, localité située à moins de 20 kilomètres de Sévaré. Deux civiles ont été blessés, il n’y a pas eu de pertes en vies humaines. Selon des témoins, les assaillants au nombre de 4 étaient arrivés à motos.

    • 12h18

      Classement 2017 milliardaires africains selon le magazine Forbes : ils sont au total 21 milliardaires : 1-Aliko Dangote (12,1 milliards $, Nigeria) 2- Nicky Oppenheimer (7 milliards $, Afrique du Sud) 3- Mike Adenuga (5, 8 milliards $, Nigeria) 4-Johann Rupert (5,5 milliards $, Afrique du Sud) 4-Christoffel Wiese (5,5 milliards $, Afrique du Sud) 6-Nassef Sawiris (5,3 milliards $, Egypte) 7-Naguib Sawiris (3,7 milliards, Egypte) 8-Isabel dos Santos (3,2 milliards $, Angola) 9- Issad Rebrab (3,1 milliards $, Algérie) 10-Mohamed Mansour (2,7 milliards $, Egypte) 11- Koos Bekker (2 milliards $, Afrique du Sud) 12-Othman Benjelloun (1,9 milliard $, Maroc) 13-Yasseen Mansour (1,8 milliard $, Egypte) 14-Folorunsho Alakija (1,6 milliard, Nigeria) 14-Patrice Motsepe (1,6 milliard, Afrique du Sud) 16-Aziz Akhannouch (1,4 milliard $, Maroc) 16-Mohammed Dewji (1,4 milliard$, Tanzanie) 18-Youssef Mansour (1,1 milliard $, Egypte) 18-Onsi Sawiris (1,1 milliard $, Egypte) 18-Anas Sefrioui (1,1 milliard $, Maroc) 18-Stephen Saad (1,1 milliard $, Afrique du Sud)

    • 11h41

      L’Allemagne renforce sa présence au Mali «afin d’endiguer les flux migratoires en Europe». L’Allemagne va pouvoir envoyer jusqu’à 1 000 hommes pour participer à la mission de l’ONU au Mali (Minusma), destinée à favoriser la mise en œuvre d’un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles du nord du pays. Jusqu’à présent, le nombre maximum de soldats allemands pouvant être déployés était de 650 mais actuellement seuls 530 militaires sont stationnés dans l’ancien fief des rebelles, Gao, dans le nord du Mali.

    • 11h01

      Attentat dans une mosquée de Québec : Le suspect Alexandre Bissonnette a été formellement inculpé du meurtre de 6 personnes, dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 janvier, à la grande mosquée de Québec (Canada).

    • 10h43

      MINE D’OR DE LOULO-GOUNKOTO : RANDGOLD RESOURCES SATISFAITE DE LA PRODUCTION DE 2016. La société s’apprête à annoncer un dépassement de ses prévisions de production d’or de 670 000 onces pour 2016 et pourrait maintenir une production annuelle de plus de 600 000 onces pour les dix prochaines années. «L’année 2016 a été très bonne en termes de production d’or et de numéraires au complexe aurifère Loulo-Gounkoto. Comme annoncé au troisième trimestre, la société s’apprête à révéler un dépassement de ses prévisions de production d’or de 670 000 onces pour 2016 et pourrait maintenir une production annuelle de plus de 600 000 onces pour les dix prochaines années. La décision de réaliser la super fosse de Gounkoto dont la faisabilité a été approuvée par le conseil d’administration est intégralement prise en compte dans cette prévision», a déclaré le directeur exécutif de Randgold Resources, Mark Bristow lors de la traditionnelle rencontre trimestrielle avec la presse, tenue dimanche dernier à Loulo.

    • 10h29

      Sécurisation de l’espace universitaire : Les Ministres de la Sécurité et de l’Enseignement Supérieur joignent leurs efforts. Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et son homologue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ont organisé ce lundi 30 janvier une rencontre urgente dans la salle de conférence du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Objectif : discuter sans ambages de la sécurisation de l’espace universitaire. Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a souligné qu’il était important pour les deux parties de se rencontrer afin de trouver les voies et moyens d’un retour à la quiétude sur l’espace universitaire.

    • 09h50

      15ème session du CSA : la plateforme claque la porte Après l’examen de la situation générale et échange au sujet des voies et moyens de nature à favoriser un avancement du processus de mise en œuvre de l’Accord de paix et la réconciliation au Mali, la plateforme, mouvement armé pro-gouvernemental a claqué la porte après la reprise des débats dans l’après midi. Raisons évoquées, la persécution des arabes de Gao, par l’opération barkhane, après l’attentat suicide du camp MOC qui a fait une centaine de morts. Pour le mouvement, les arabes de Gao, sont depuis l’attaque pris pour cible par les hommes de barkhane par des perquisitions quotidiennes de leurs domiciles. C’est ainsi que dès la reprise des travaux, ils avaient exigé que ce point soit le premier à être discuté. La réponse d’un diplomate français disant que l’opération était là sur la demande des autorités maliennes pour lutter contre les terroristes n’a pas été de leur goût. Visiblement déçus de cette réponse, le mouvement a donc plié bagage, comme l’a fait la CMA lors de la 14ème.

    • 09h49

      Trois jours après la diffusion du documentaire sur la libération des otages d’Arlit et l’assassinat des journalistes de RFI à Kidal, le négociateur nigérien donne sa version des faits. Dans une interview à RFI, Mohamed Akotey ne pense pas qu’il y ait un lien entre le dossier des otages et l’affaire de l’assassinat. Le négociateur nigérien soutient plutôt la thèse d’un rapt ayant échoué.

    • 09h45

      Mali : Démantèlement d’un réseau de fabrication des faux laissez-passer .La Direction Générale de la Police est sur le point de mettre le grappin sur un réseau de délivrance de faux laissez-passer utilisés dans la circulation routière. Un document qui offre des facilités de déplacement aux détenteurs dans la circulation à Bamako et à l’intérieur du pays. L’information a été révélée, samedi dernier, par le Directeur général adjoint de la Police, Mamadou Z. Sidibé, lors d’une rencontre avec la presse.

    • lundi 30 janvier
    • 15h05

      GAO : soutien aux victimes de l’attentat contre le camp du MOC,les partis politiques de l’opposition et de la majorité se sont rendus ce matin (30/01/2017) à Gao pour apporter leur soutien aux victimes de l’attentat contre le camp du MOC. La délégation s’est rendue à l’hôpital de Gao ainsi que dans les familles des personnes décédées pour présenter leurs condoléances.

    • 12h41

      Canada : Deux suspects ont été appréhendés en lien avec l’attentat terroriste perpétré dimanche soir au Centre culturel islamique de Québec. Et les deux suspects étudieraient à l’Université Laval. C’est ce qu’a confié à Radio-Canada une source près de l’enquête qui précise que les deux suspects sont des résidents de Québec. L’un d’eux serait d’origine marocaine.

L’Hebdo - édition du 26.11.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité