L’info en continu

    • jeudi 15 septembre
    • 09h34

      Le lieutenant – colonel Cyril Lordanow, adjoint au commandant de l’opération Barhkhane a déclaré hier sur les ondes de la radio Mikado FM, que Barkhane frappera tous ceux qui sont proches des terroristes : « Nous frapperons des éléments incontrôlés de la CMA ou de la Plateforme qui ont des relations ambigües avec des terroristes » a-t-il dit.

    • 09h19

      Rencontres Africa 2016 La première édition de ce grand rendez-vous se tiendra les 22 et 23 septembre à Paris. 800 entreprises de premier plan seront présentes, ainsi que des dirigeants d’entreprises africaines, françaises et internationales, des financiers et décideurs politiques. L’objectif principal est de favoriser les réseaux et les partenariats économiques entre entreprises africaines et françaises. Un contenu à forte valeur ajoutée sera produit et repris pour la grande conférence des chefs d’États africains et français à Bamako en janvier 2017.

    • 09h15

      Coris Bank en route pour la Bourse Le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) a autorisé le 8 septembre l’offre publique de vente des actions de Coris Bank International et ouvre ainsi la voie au jeune groupe, pour une entrée à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). L’opération qui porte sur 20% du capital, devra être lancée d’ici la fin octobre et sera menée par Coris Bourse et les SGI agréées de l’UEMOA. Créée en 2008 et troisième banque du Burkina en terme de total bilan, Coris Bank International (CBI) compte des filiales en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo.

    • 09h14

      Investir dans l’agriculture malienne : la diaspora en forum L’association Initiative agricole pour le Mali en France (INAGRIM) et le Service international d’appui au développement (SIAD), œuvrant en France et au Mali pour faciliter l’investissement de la diaspora dans un développement agricole endogène et durable, ont lancé le 10 septembre la 4ème édition du Forum sur l’agriculture et la sécurité alimentaire au Mali, qui se tiendra le 29 octobre à la salle des fêtes de la mairie de Montreuil. Soutenue par cette ville où vivent de nombreux Maliens et l’Ambassade du Mali en France, cette rencontre a pour objectif de faire participer la diaspora malienne à la sortie de crise et au décollage économique du pays. L’accent sera mis sur la présentation des filières agricoles et les enjeux qui y sont associés, afin de répondre au thème de cette année : « Comment investir dans les filières porteuses de l’agriculture au Mali ? » Plusieurs tables rondes permettront à des experts, des entrepreneurs, des responsables institutionnels et des représentants de coopératives agricoles d’échanger sur le thème de l’agriculture au Mali.

    • 08h30

      Biennale artistique et culturelle finalement à Bamako La Biennale des arts et de la culture du Mali, manifestation culturelle qui regroupe les jeunes de toutes les régions, devait reprendre cette année avec une édition dans la Venise malienne. En raison de l’insécurité dans la zone, ce sera finalement Bamako qui accueillera les festivaliers du 24 au 31 décembre prochain.

    • 08h12

      Ali Nouhoum Diallo, rassembler pour diviser Alors que les Maliens espèrent un retour progressif de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, on assiste à la prolifération de groupes armés à connotation ethnique. Ainsi, le samedi 10 septembre, c’est à une sortie plutôt remarquée que s’est livré par le Pr Aly Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale (1992-2002), en annonçant la création d’une nouvelle coordination de toutes les associations peules. Ses membres seraient des cadres et sympathisants de la culture peule occupant ou ayant occupé des postes à responsabilité au Mali. Des mouvements qui pourraient développer des thèses indépendantistes au centre du Mali à en croire le Professeur Diallo. L’objectif visé est de faire front commun contre l’armée malienne, que la coordination estime être à l’origine d’exactions commises contre des civils peuls. Une accusation balayée d’un revers de main par un officier de l’armée qui traite ces propos de fallacieux et non fondés. « Ils se trompent de combattant et d’adversaires. L’armée a besoin d’une franche collaboration avec les populations civiles pour faire face aux ennemis communs qui sont les terroristes, et non de la mise place d’un mouvement armé », a-t-il ajouté.

    • 08h09

      Grève du SYNAPRO à compter du 15 septembre Lors d’un point de presse le week-end dernier, le Syndicat national de la production (SYNAPRO) de l’Institut d’économie rurale (IER) a annoncé qu’il entamera une grève de 48 heures à partir du jeudi 15 septembre 2016. Il revendique notamment la régularisation de la situation administrative de tout le personnel fonctionnaire détaché mis à la disposition de l’IER, et la résolution définitive de la pression foncière sur les parcelles d’expérimentation agricole. Il y a quelques années, les travailleurs de l’IER avaient dû hausser le ton pour sauver le centre de Sotuba, pris d’assaut par les spéculateurs immobiliers.

    • 07h30

      Assemblée nationale : décès d’un 6ème député L’Assemblée nationale du Mali est encore en deuil. Le député Hamadoun Yaranangoro dit Djoro de l’Alliance pour la démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), élu à Mopti, est décédé en France le 12 septembre 2016, le jour de l’Aid el-Kébir, des suites d’une longue maladie. Âgé de 57 ans, il est le 6ème député qui perd la vie à l’Assemblée nationale en l’espace de trois ans. Une 6ème élection législative partielle devra donc être organisée dans les trois mois dans la circonscription électorale de Mopti pour pourvoir le siège vacant. De quoi relancer les débats sur la suppléance, particulièrement dans le contexte du processus de révision de la Constitution qui est en cours. Depuis l’installation de la 5ème législature en janvier 2014, 6 députés ont été rappelés à Dieu. Il s’agit de Halidou Bonzeye (député Asma-CFP d’Ansongo), Oumou Simbo Keïta (député RPM en Commune V du district de Bamako), Dramane Goïta (député ADEMA de Yorosso), Sidy Fomba (député Yéléma de Barouéli), Schadrac Kéïta (député MIRIA de Tominian) et Hamadoun dit Djoro Yaranangoro (député ADEMA de Mopti).

    • mercredi 14 septembre
    • 13h35

      Fin de mission au Mali pour celui qui était un personnage de Bamako. Gilles Huberson, ambassadeur de France, quitte son poste après plus de trois ans de services. Nommé ambassadeur en avril 2013, trois mois après le déclenchement de l’opération Serval militaire française, il a été au cœur des événements. Il dit être optimiste de la mise en œuvre de l’accord de paix : «J’ai confiance dans la mise en œuvre de l’accord de paix. Il faut avoir confiance. Ça va marcher », a- t-il dit sur RFI.

    • 08h40

      Mali : « Petit Guimba » déféré à la prison centrale Le jeune artiste comédien, Youssouf Kéita, appelé « Petit Guimba », qui aurait intentionnellement renversé avec sa voiture un ressortissant libanais notamment le grand frère d’Hassan Hawil, a été déféré hier à la prison centrale de Bamako après une brève comparution au tribunal de première instance de la Commune V. L’incident s’est produit la nuit du 9 septembre devant le supermarché, Coin Paradise dont le Libanais est propriétaire.

    • samedi 10 septembre
    • 01h31

      Centre Mali : Trois véhicules de la garde nationale sont tombés dans une embuscade vendredi matin. Les militaires assuraient la protection d’un convoi sur la route entre Douentza et Gao. L’attaque a eu lieu vers Boni, dans le centre du pays. Une ville déjà prise pour cible la semaine dernière par des assaillants encore non identifiés. Les combats ont été violents, plusieurs soldats de la garde nationale sont morts, d’autres grièvement blessés. Tous ont été pris en charge par des renforts de l’armée, envoyés depuis Boni. Des renforts qui procèdent depuis vendredi au ratissage de la zone.

    • jeudi 08 septembre
    • 09h59

      Tiken Jah, entrepreneur Promoteur du studio et espace musical Radio libre à Bamako au Mali où il vit depuis plus de 10 ans, le célèbre reggae man ivoirien, Tiken Jah Fakoly, a récemment investit dans son pays. L’artiste, après les plantations dans sa région d’origine, Odienné, vient de mettre en place un studio d’enregistrement, une salle de répétition et une agence de communication à Abidjan. Et Tiken Jah ne compte pas s’arrêter là : tout comme son aîné Alpha Blondy, qui a créé la radio Alpha Blondy FM, il pense activement à émettre sur les ondes. Ces différentes structures sont logées au domicile du chanteur situé à Yopougon, quartier Maroc.

    • 09h59

      Meiway bientôt de retour Après quelques années d’absence des bacs et plusieurs tournées à son actif, le professeur Awôlôwô signe son retour, avec à la clé, un nouvel album. L’annonce de la sortie de cette œuvre, intitulée « Illimitic », a été faite par l’artiste le week-end dernier, via sa page Facebook. Prévu pour fin septembre 2016, cet album comportera 16 titres arrangés par Meiway lui-même ! Avec cette nouvelle production discographique, il veut se donner beaucoup plus d’ouverture. Toujours fidèle à son Zoblazo, le Pr Awôlôwô chante tout de même sur d’autres rythmes bien connus, et passe en revue certains pans de l’actualité.

    • 09h58

      Momo Sissoko en essai à West Bromwich Albion « J’ai foi. Je sais que je peux bien faire ici. Cette semaine je vais m’entrainer avec l’équipe et nous verrons ce qui va se passer. J’ai confiance, nous allons voir si le club me propose un contrat », a expliqué Mohamed Lamine Sissoko, dit Momo, après son premier match avec West Bromwich Albion, un club de la prestigieuse Premier League anglaise, où l’international malien est actuellement en période d’essai. Depuis son départ du Shanghaï Shenhua, il souhaitait rebondir dans un club européen : Montpellier ou l’Olympique de Marseille. Jusqu’ici, seul le West Bromwich Albion l’a contacté. Après un premier match impressionnant, le milieu de terrain pourrait donc enfin signer un contrat tant espéré avec le club britannique. Et selon plusieurs chroniqueurs sportifs, Sissoko a toutes ses chances. Son sort devrait être fixé ce week-end.

    • 09h58

      Koulikoro : ras-le-bol des transporteurs La route Bamako-Koulikoro devient impraticable pour les transporteurs de Koulikoro pendant cette période d’hivernage. Selon le syndicat des transporteurs, cet axe est sévèrement endommagé et cette situation occasionne la détérioration des engins et des accidents graves. L’inaction de la Direction nationale des routes face à ce phénomène provoque une vive colère chez les transporteurs de la localité, qui réclament à l’entreprise chargée de la reconstruction de la voie, des réparations conséquentes.

    • 09h57

      4ème Trophée QUAMA à Bamako La 4ème édition du Trophée Queen Africa Medias Music Awards (QUAMA) Miriam Makeba Bamako 2016 est prévue du 29 septembre au 2 octobre. Cet événement continental récompense les femmes africaines du monde de la musique et des médias et se veut un espace de dialogue interculturel. En prélude à cet événement, une conférence de presse a été animée le 19 août 2016 à l’Hôtel Salam par son promoteur, le Béninois Hugues Dosso, qui a fait le point de l’avancement des préparatifs. Selon les organisateurs, l’édition 2016 sera placée sous le signe de la réconciliation des peuples, de la paix et la cohésion sociale au Mali.

    • 09h56

      Orabank veut lever 35 milliards Le groupe bancaire Oragroup vient de lancer une émission de billets de trésorerie pour un montant total de 35 milliards de francs CFA, par appel public à l’épargne sur le marché financier de l’UEMOA. 20 milliards de francs CFA devront être levés avant le 31 septembre 2016. Une seconde tranche de 15 milliards sera levée début 2017. D’une durée de 18 mois, l’emprunt assurera un taux d’intérêt de 5,75% brut par an. Orabank, qui détient une filiale au Mali, a connu une forte croissance depuis 2013 avec notamment l’acquisition du réseau de la Banque régionale de solidarité (BRS). « Cette sollicitation du marché va nous permettre d’amplifier le développement du groupe. Nous souhaitons notamment investir dans l’extension de notre réseau Orabank et des services à notre clientèle, les particuliers et les PME principalement. Notre ambition est de créer un groupe bancaire panafricain de référence et nous sommes convaincus que le marché régional saura nous accompagner. Cette rencontre entre une banque à vocation panafricaine et des investisseurs régionaux constitue également pour nous une priorité pour faire émerger un secteur financier solide et robuste, capable de financer nos économies », a expliqué Binta Touré Ndoye, la directrice générale d’Oragroup. Ce programme d’émission, agréé par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), bénéficie d’une garantie à 100 % du Fonds Gari, avec l’appui de son principal actionnaire African Guarantee Fund (AGF), créé par la Banque africaine de développement (BAD). Les souscriptions peuvent être faites auprès de toutes les sociétés de gestion et d’intermédiation de l’UEMOA.

    • 09h55

      Loi électorale : la classe politique divisée Le gouvernement tient d’une main le flambeau de la réunion des conditions nécessaires au bon déroulement des élections à venir, de l’autre, le nouveau projet de loi électorale. Sur la table de l’Assemblée nationale, ce projet ravive l’effervescence au sein de la classe politique malienne. L’opposition rejette certaines dispositions de ce projet, dont le parrainage des candidatures à l’élection présidentielle par au moins 15 députés, 5 conseillers nationaux et le montant de la caution qui passe de 10 à 35 millions de francs CFA. Au cours d’une conférence de presse, tenue le samedi 3 septembre, les leaders de l’opposition ont exigé le retrait pur et simple des points relatifs à ces dispositions, qu’ils jugent antidémocratiques et discriminatoires car visant à exclure des prétendants sérieux au fauteuil présidentiel. Cette nouvelle loi électorale, une fois adoptée, devrait permettre de corriger certaines insuffisances de l’ancienne loi, soutient le camp d’en face, qui estime qu’elle évitera certaines candidatures jugées fantaisistes . Face à ce tollé, le gouvernement ira-t-il jusqu’au bout ? Rien n’est encore joué car le protocole additionnel de la CEDEAO sur la gouvernance, la démocratie et les élections, sur lequel s’appuient les opposants, interdit toutes modifications substantielles de la loi électorale six mois avant les élections. Or les élections communales devraient se tenir dans deux mois…

    • 09h54

      L’Afrique négocie avec le Fonds vert Président du groupe des négociateurs africains à la COP22, le Malien Seyni Nafo s’apprête pour le dialogue de la région Afrique avec le Fonds vert pour le climat. L’événement, qui se déroulera au Cap (Afrique du Sud) du 24 au 26 octobre 2016, réunira 54 pays du continent. L’enjeu est de parvenir à un « pipeline » direct de 5 milliards de dollars avec le Fonds vert. Chaque pays africain pourra ainsi disposer d’un maximum de 3 millions de dollars pour préparer son plan d’adaptation climatique.

    • 09h54

      Moutons en promotion Le ministère de l’Élevage et de la Pêche, en partenariat avec les coopératives d’éleveurs, a lancé la 8ème édition de la vente promotionnelle de moutons de Tabaski du 3 au 12 septembre. Ainsi, 27 000 animaux sont répartis sur l’ensemble du territoire national, excepté à Kidal. Les Communes II, IV, V et VI du district de Bamako bénéficieront de 6 000 têtes chacunes. Kayes sera approvisionnée de 500 bêtes, 1 500 à Koulikoro, et 10 000 pour Sikasso. À Ségou, Mopti et Gao, 2 000 moutons pourront êtres acquis de même qu’à Tombouctou où 3 000 têtes seront disponibles. Le prix des ovins varie entre 40 000 et 120 0000 francs CFA.

    • mercredi 07 septembre
    • 11h15

      Une édition spéciale de la Biennale Artistique et Culturelle à Bamako, en décembre prochain Le gouvernement malien a décidé d’organiser une édition spéciale de biennale ou “édition intermédiaire” à Bamako, du 24 au 31 décembre 2016. Suite à cela, Mme le ministre de la Culture, Ramatoulaye Diallo a expliqué que cette édition intermédiaire n’a rien à voir avec celle qui sera organisée à Mopti dans les années à venir. Cette Biennale, a indiqué la ministre de la Culture, sera entièrement dédiée à la réconciliation nationale et à la reconstruction du Mali, profondément déchiré par la crise. Le lancement officiel des activités (l’organisation) de la biennale aura lieu le 21 septembre prochain au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba.

    • mardi 06 septembre
    • 18h02

      Mali : Visite du ministre de l’élevage et de la pêche sur les marchés à bétail. Ce lundi 05 septembre 2016, une visite de sur les differents marchés de bétail a été effectuer par le ministre de l’élevage et de la pêche, Dr. Nango Dembélé accompagné d’une forte délégation. Cette visite avait pour but de se rendre compte de l’effectivité du démarrage de l’opération de vente promotionnelle de mouton et aussi de l’état d’approvisionnement de certains parcs à bétail de la capitale et de permettre aux fidèles musulmans de s’approvisionner en moutons de qualité à un prix abordable. Sur ce, une vente promotionnelle de moutons est en cours à Bamako et dans les autres capitales régionales sauf à Kidal, Taoudéni et Ménaka pour des raisons sécuritaires, depuis le 3 septembre et prendra fin le 12 septembre 2016. Les prix promotionnels de ces bêtes varient entre 40 000 et 120 000 FCFA. Suite à la visite, le constat est satisfaisant dans la capitale.

    • lundi 05 septembre
    • 08h01

      CAN 2017: qualifications folles du Burkina Faso et de l’Ouganda! Les équipes du Burkina Faso et de l’Ouganda se sont qualifiées pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017, ce dimanche 4 septembre 2016. Les Ougandais disputeront leur première CAN depuis 1978, grâce à leur victoire 1-0 face aux Comores. Les Burkinabè, eux, finissent premiers de ce groupe D, après une victoire dantesque sur le Botswana (2-1).

    • samedi 03 septembre
    • 15h10

      La localité de Boni, située entre Mopti et Gao, a été la cible d’une attaque ce vendredi par des individus armés. Le bilan varie selon les sources. Après avoir pris le contrôle du village pendant plusieurs heures, les assaillants se sont ensuite retirés. L’attaque n’a pas encore été revendiquée, mais selon plusieurs témoins elle pourrait porter la signature de groupes terroristes. Dans le village, les activités ont repris ce matin leur cours normal grâce à l’arrivée des éléments de l’armée qui sont visibles partout dans la ville

    • mercredi 31 août
    • 09h03

      Marlene Harnois: «L’Afrique peut devenir le continent n°1 en taekwondo» Marlene Harnois, médaillée de bronze aux JO 2012, accompagne et soutient l’équipe de taekwondo de Côte d’Ivoire depuis 18 mois. La Franco-Canadienne n’est donc pas surprise par les cinq médailles olympiques décrochées par des athlètes africains à Rio. Pour elle, l’Afrique peut devenir le continent numéro un dans cet art marial sud-coréen.

    • lundi 29 août
    • 11h08

      Mali: affrontements entre éleveurs peuls et agriculteurs, au moins 5 morts et 9 blessés Dans la région de Mopti, « Cinq personnes ont été tuées ce samedi dans le cercle de Ténenkou lors d’un nouveau conflit entre éleveurs et agriculteurs. La tension est toujours vive sur place », a déclaré à l’AFP un élu de la localité. Sept personnes furent blessées. Le communiqué affirme que le chef du gouvernement a donné ordre d' »interposer les forces de défense et de sécurité pour éviter de nouveaux affrontements », et demandé l’ouverture d’une « enquête judiciaire pour identifier et interpeller toutes les personnes impliquées dans ces actes de violences ».

    • dimanche 28 août
    • 23h34

      Une souris retarde Air France. Un avion d’Air France reliant Bamako à Paris dans la nuit de vendredi à samedi n’a pas pu décoller à cause de la présence d’un rongeur à bord. Attraper le rongeur a mis plusieurs heures, ce qui a eu pour conséquence un retard de 48 heures, étant donné qu’Air France ne disposait pas des capacités suffisantes pour le faire repartir le lendemain. En attendant, les passagers du vol ont été hébergés dans différents hôtels de la capitale malienne. Ils seront dédommagés par la compagnie aérienne.

    • mercredi 24 août
    • 17h38

      Match entre Mali-Bénin pour l’éliminatoire de la Can-2017 Pour la CAN-2017 prévu au Gabon,  une conférence de presse  a été animée ce mardi 23 août par le sélectionneur des Aigles du Mali, Alain Giresse, au siège de la Fédération malienne de football, à travers laquelle il a dévoilé la liste des 23 joueurs qui vont jouer contre le Bénin le 4 septembre au stade du 26 Mars de Yirimadio, un match comptant pour les éliminatoires de la CAN. Le Mali est d’ores déjà qualifié à la phase finale de cette compétition et quant au Bénin, il va jouer ce match pour avoir sa qualification. Le meilleur deuxième ira à la Can-2017 au Gabon.

    • 13h32

      Mali : la mystérieuse disparition d’un stock d’or saisis par la douane : Cela fait quelques jours qu’il y a des grabuges à la direction générale des Douanes du Mali. Les 250 Kg d’or saisis à l’aéroport international Modibo Keïta Sénou devaient sortir du Mali par un vol d’Air France dans la nuit du 19 août 2016, mais a été saisie par les agents de douanes de la brigade anti-fraude. Les agents des douanes soupçonnent une certaine complicité interne sans laquelle cette quantité importante d’or ne saurait disparaître dans la nature. 

    • lundi 22 août
    • 10h19

      Tombouctou: ouverture du procès à la CPI d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi Ce lundi 22 août 2016, devant la Cour pénale internationale de La Haye, un djihadiste malien du nom d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi a plaidé coupable d’avoir ordonné la destruction des mausolées, classés au patrimoine mondial de l’humanité à Tombouctou lors de la crise de 2012. Ahmad al-Faqi al-Mahdi est accusé d’avoir « dirigé intentionnellement des attaques contre neuf des mausolées de Tombouctou et contre la porte de la mosquée Sidi Yahia entre le 30 juin et le 11 juillet 2013», rapporte France 24. Selon les juges, l’audience va durer environ une semaine. Le jugement et la condamnation suivront à une date ultérieure. L’accusé encourt une peine de 30 ans maximum. Rappelons que ce Touareg est un membre d’Ansar Dine. Le touareg Ahmad Al Faqi Al Mahdi demande pardon pour la destruction des mausolées de Tombouctou.

L’Hebdo - édition du 26.11.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité