L’info en continu

    • jeudi 22 décembre
    • 07h20

      Hier mercredi 21 decembre, un gendarme tué et un autre blessé dans l’attaque d’un poste de gendarmerie à Saye dans le cercle de Macina. Cette zone de la région de Ségou est le fief même d’Amadou Koufa. Avant cette attaque les services de renseignements ont mis la main sur deux lieutenants d’Amadou Kouffa, il s’agit de Souleymane Barry et Boubacar Cissé dit Boury. Ils ont été apprenhendés dans une mosquée à Bamako

    • mercredi 21 décembre
    • 11h52

      Au Mali depuis quelques temps une question fait la polémique : le pays a-t-il signé des accords de « réadmission » avec l’Union européenne ? Ces accords qui visent à rapatrier au Mali des ressortissants vivants en situation irrégulière en Europe. Hier, plusieurs ministres ont répondu aux questions des députés maliens. Et le ministre des affaires étrangères a été catégorique « Parce qu’il n’y a pas eu d’accord signé, il n’y a pas eu d’accord négocié entre les parties, je trouve que c’est tout simplement une manipulation de l’information, une désinformation. Une désinformation pour des motivations que nous pouvons aussi suspecter ».

    • mardi 20 décembre
    • 16h56

      Le nouveau président de la CMA Alghabass Ag Intalla, a via un communiqué daté du 19 décembre, appelé à une rencontre de haut niveau de la médiation internationale pour sauver l’Accord et préserver la crédibilité du processus et de tous les acteurs impliqués. La CMA a aussi décidé d’ici cette rencontre de suspendre sa participation au Comité de Suivi de l’Accord et à ses différents sous-comité.

    • samedi 17 décembre
    • 17h21

      Pour son premier déplacement hors d’Europe depuis sa victoire à la primaire, François Fillon a choisi l’Afrique avec le Mali et le Niger. Le candidat de la droite à la présidentielle va rencontrer ce week-end les autorités locales et les forces françaises déployées dans la bande sahélo-saharienne.

    • 14h42

      CMA : présidence tournante, 16 décembre 2016, Bilal Ag Acherif SG MNLA passe le flambeau à Alghabass Ag Intalla SG HCUA pour 6 mois.

    • vendredi 16 décembre
    • 21h51

      Dix-sept députés issus de l’opposition et d’autres formations politiques viennent de déposer, ce vendredi 16 décembre, une motion de censure. La deuxième fois dans un même quinquennat. L’un des motifs principaux est relatif au “consentement du Gouvernement à autoriser l’Union Européenne à refouler des maliens de l’extérieur”.

    • 14h18

      Un incendie d’origine criminelle a tué un Malien d’une quarantaine d’années et blessé quatorze autres immigrés dans leur foyer près de Paris, a-t-on appris vendredi auprès des autorités. Le sinistre s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans cette résidence qui accueille des travailleurs immigrés vivant seuls et en situation régulière à Boulogne-Billancourt, tout près de Paris, selon des sources policières.

    • 10h15

      Avec 104 voix pour, 24 contre et aucune abstention, les députés ont voté hier la loi des finances pour l’exercice 2017. C’était lors d’une séance plénière dans la salle Aoua Kéïta, sous la présidence du chef de l’Institution parlementaire, Issiaka Sidibé. La loi des finances était défendue par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé qui avait à ses côtés son collègue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby.

    • jeudi 15 décembre
    • 17h21

      Pétards : un commerce qui brave l’interdiction Sur les marchés de Bamako, on retrouve des produits de saison : les pétards et autres feux d’artifice. Les premiers se vendent à 200 francs CFA l’unité et il faut compter entre 15 000 et 50 000 francs CFA pour les gros feux d’artifices. Importés en grande partie du Nigéria, de la Chine et du Sénégal, les vendeurs s’arrangent pour les introduire malgré les nombreuses mises en garde et les interpellations à la douane. « Nous écoulons aussi les anciens stocks, car depuis 2012, l’interdiction a fait baisser le marché. L’on doit nous prévenir deux mois à l’avance pour qu’on ne commande pas de pétards, mais les autorités ne le font pas. Les stocks de feux d’artifice restent et la population ne s’en procure pas beaucoup depuis les deux dernières années, car les contrôles se font plus intensifs dans les quartiers les soirs de fêtes de fin d’année », déplore Seyba Togola, commerçant. Le ministère de la Sécurité a de nouveau lancé un avertissement à l’endroit des vendeurs et acheteurs, accompagné d’une interdiction formelle d’utilisation des pétards et feux d’artifice, en raison de la situation sécuritaire du pays. « Afin de bien mener notre mission, nous avons d’ailleurs invité les commerçants détaillants à une conférence sur le sujet vendredi afin de leur expliquer pourquoi, et de nous permettre de compter sur eux. Les feux d’artifice sont d’ailleurs interdits dans l’article 325 du Code pénal, alinéa 20 », explique Bakoun Kanté, commissaire principal et conseiller technique au ministère de la Sécurité.

    • 14h13

      Le Gouvernement du Mali, indigné d’apprendre par voie de presse la signature d’un accord de readmission de ressortissants maliens en Europe, a exigé des Pays-Bas et de l’UE un démenti officiel qu’un tel accord ait été signé pendant la visite du Ministre des Affaires Etrangeres des Pays-Bas M. Bert Koenders a Bamako le 11 décembre 2016.

    • 09h42

      La République fédérale d’Allemagne a officiellement réaffirmé sa participation au Fonds Fiduciaire en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali à hauteur de 6.5 millions d’Euros, lors d’une cérémonie tenue le 14 décembre au Quartier Général de la MINUSMA. Ces fonds serviront à financer des projets dans le domaine de la sécurité.

    • 09h14

      FARE An Ka Wuli Mobilisation générale Les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE An Ka Wuli) tiendront leur deuxième convention nationale le 17 décembre prochain à la Maison des ainés de Bamako. La formation dirigée par l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé va y dresser « le bilan de l’année écoulée, mener des discutions sur les sujets d’actualité et jeter un regard sur l’avenir », explique Bréhima Sidibé, secrétaire général adjoint du parti. Dans les perspectives de l’élection présidentielle de 2018, le parti peaufine en effet sa stratégie de conquête du pouvoir. « Le thème qui sera abordé, l’environnement des élections, va nous permettre, non seulement d’informer et sensibiliser nos militants, mais aussi et surtout de faire la mobilisation générale des troupes dans la perspective des élections générales de 2018 », ajoute-t-il. Prendront part à cette instance du parti, deux délégués par section de l’intérieur et des Maliens de l’extérieur, le membre du secrétariat exécutif national, les députés et les conseillers communaux.

    • 09h00

      Bandiougou Doumbia et Ras Bath font la paix À l’occasion de la fête de Maouloud, date anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (P.S.L), célébrée dans la nuit du 11 au 12 décembre, le jeune prêcheur El Hadji Bandjougou Doumbia, leader de l’Association Nourou-dine Islamia, a définitivement fait la paix avec l’animateur radio, Youssouf Bathily dit Ras Bath qu’il a invité à son prêche. Une occasion qu’il a mise à profit pour réconcilier également l’animateur avec le gouverneur du District de Bamako, Aminata Kane, en présence de nombreux invités dont le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Oumar Amadou Thierno Hass Diallo et Oumou Sangaré, la diva de la musique malienne.

    • 08h35

      Salif Keïta célèbre la Saint Sylvestre à Sikasso Salif Keïta a décidé de célébrer sa traditionnelle soirée gala du 31 décembre 2016 à Sikasso pour la réhabilitation du Tata, cette muraille défensive en terre battue qui fut construite en 1890 par Tièba Traoré, roi du Kénédougou, pour contrer les attaques de Samory Touré puis celles des troupes coloniales françaises. Le roi de la musique mandingue compte reverser 20 % des recettes récoltées au ministère de la Culture pour la réhabilitation de ce patrimoine culturel du Mali en péril. Salif Keïta a décidé de décentraliser désormais sa soirée de la St-Sylvestre afin que toutes les régions du Mali profitent de sa musique pour démarrer l’année.

    • 08h33

      Forum international sur le sport : Et de 2 ! « Le développement par le sport » est le thème de la deuxième édition du Forum international sur le sport (FIS) qui débute ce jeudi 15 décembre au Palais des Sports de l’ACI 2000. L’objectif, selon les organisateurs, est de consolider les efforts de paix car « c’est le sport qui peut unir, c’est le sport qui peut réconcilier ». Durant trois jours, jusqu’au 17 décembre, 3 000 participants et plusieurs sportifs de haut niveau, dont 4 sportifs internationaux, sont attendus au FIS. Il offre 35 stands aux disciplines sportives afin de partager leur savoir-faire avec le public. Organisé par Aminata Makou Traoré, championne du Mali en Taekwondo et médaillée d’or en 2011 aux Jeux africains, la manifestation propose comme innovations pour cette 2e édition, l’organisation d’une soirée des arts martiaux et un espace d’échange sur la crise au sein du football malien.

    • 08h31

      Consulat du Mali en France : la crise continue Le bras de fer entre le consulat du Mali en France et les Maliens de la diaspora a pris une nouvelle tournure depuis bientôt 10 jours. Selon Bams Cissé, Malien de France, le Consulat du Mali a arrêté la délivrance de visas aux nombreux Français d’origine malienne voulant se rendre dans leur pays d’origine, sans explication. La structure ne délivrerait plus que des laissez-passer, alors que le mois de décembre connait normalement de nombreux mouvements pour les fêtes de fin d’année. Pour notre interlocuteur, « c’est un énorme manque à gagner pour l’État malien car le visa coûte 70 euros et un préjudice pour les usagers ». Une nouvelle pierre d’achoppement entre les Maliens de France et le consulat, après les difficultés d’enrôlement et d’enlèvement de la carte NINA, devenue nécessaire pour obtenir tous les autres titres d’identité maliens, et exposant ainsi ceux qui n’en ont pas, à la perte de leur travail et à l’expulsion. La diaspora malienne de France s’est réunie le 10 décembre 2016 devant l’ambassade du Mali à Paris rue du Cherche Midi pour exprimer son ras le bol et exiger une prise en compte de ses demandes d’amélioration.

    • 08h28

      Nord Mali : Écoles toujours fermées Alors que la reprise annoncée de l’école dans la région de Kidal avait donné de l’espoir quant à la normalisation de l’éducation dans les localités du nord et du centre du Mali, la situation s’est fortement dégradée au cours des derniers mois. Selon Studio Tamani, le nombre d’écoles fermées dans les régions affectées par l’insécurité a augmenté d’un tiers cette année, par rapport à l’an dernier. En outre, on note que les cantines scolaires ne fonctionnent plus, privant ainsi les enfants des repas.

    • 07h29

      Justice transitionnelle : les jeunes se mobilisent Le Réseau des jeunes pour une justice transitionnelle inclusive au Mali a installé la semaine dernière une antenne à Bamako, après celles de Tombouctou, Gao et Mopti. Composé de plateformes associatives, il a pour objectif de mieux informer les populations sur le processus de réconciliation nationale. En lien avec la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), le réseau s’appuie sur la réparation, le traitement réservé aux victimes, l’implication de la société civile et des chefs coutumiers, ainsi que les réformes structurantes à mener, explique Marie-Hortense Fatou, point focal de l’antenne de Bamako.

    • mercredi 14 décembre
    • 08h29

      ATT blanchi, Mara poursuivi ? L’Assemblée nationale avait mis en place le 1er juillet 2014, une commission ad-hoc chargée d’examiner la possibilité d’une mise en accusation de l’ancien Président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré, pour haute trahison. Il lui était reproché d’avoir occasionné la débâcle de l’armée lors de la rébellion touarègue de 2012 qui a précipité l’occupation des trois régions du Nord par les rebelles et leurs alliés djihadistes. La commission d’enquête parlementaire a finalement conclu le mardi 13 décembre, lors de sa plénière, qu’aucune preuve matérielle n’existait contre l’ancien président ATT, qui ne sera donc pas poursuivi. La commission d’enquête sur les évènements de Kidal de mai 2014 pourrait, en revanche, demander que l’ancien Premier ministre Moussa Marra soit traduit devant la justice. Il ressort de la synthèse des écoutes issues du rapport de la commission d’enquête que de nombreuses personnalités ont soutenu avoir informé M. Mara que sa visite n’était pas opportune, à cause de la vive tension qui régnait à l’époque à Kidal.

    • mardi 13 décembre
    • 16h50

      En attendant son investiture en janvier 2017, Donald Trump choisi déjà les hommes et femmes qui constitueront sa future équipe. Nommé ‘’Gouvernement de Businessmen’’, il est en effet constitué de plusieurs milliardaires ayant fait fortunes dans les affaires. Cela continue, avec notamment la nomination du patron du géant pétrolier ExxonMobil, Rex Tillerson au département d’État ce mardi matin.

    • 15h23

      Afrique-France: Bamako accueille le Forum des femmes En prélude au sommet Afrique France qui se tient dans la capitale malienne les 13 et 14 janvier prochain, le Forum Genre et Développement s’est ouvert ce matin au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba. La rencontre réunit des participantes venues d’Afrique, de France et de la diaspora, et a pour thème « l’entrepreneuriat féminin dans le domaine de l’agro-business, clé de l’émergence de l’Afrique ». Présidée par le Premier ministre, la cérémonie d’ouverture a été l’occasion de rappeler le rôle primordial de la femme dans le développement économique et a permis à la présidente de la commission d’organisation Maiga Sina Damba, de planter le décor de la rencontre à travers une adresse inaugurale. Le forum doit déboucher sur des recommandations qui seront remises aux chefs d’Etat lors du sommet de Bamako.

    • dimanche 11 décembre
    • 19h13

      L’Union européenne a signé dimanche à Bamako un accord avec le Mali, le premier du genre, visant à lutter contre « les causes profondes de la migration irrégulière » et à « favoriser le retour des migrants maliens depuis l’Europe ».

    • vendredi 09 décembre
    • 10h58

      Malitel et Mobicash, en partenariat avec Canal +, lancent un nouveau concept de réabonnement au décodeur par téléphone portable. Avec un code en 4 étapes, le client peut prendre un nouveau forfait pour réactiver son décodeur partout au Mali. Mobicash, le service lancé par Malitel comptait déjà plusieurs services (retrait et envoi d’argent, dépôt, paiement des frais de scolarité, de salaire, recharge téléphonique, etc.) et le transfert à l’international sera pour bientôt, ajoute Mostafa El Houti, chef de département marketing de Malitel. Les abonnés au compte Mobocash peuvent déjà utiliser cette nouvelle option dès aujourd’hui.

    • jeudi 08 décembre
    • 13h29

      TOMBOUCTOU : une forte explosion suivie de tirs nourris a été entendue hier après midi(07/12/2016) à 25 km de Tombouctou. Selon des sources locales, une tentative d’embuscade contre un convoi de la Minusma aurait échoué sur l’axe Tombouctou-Goudam. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Au même moment, dans la même région, un véhicule de l’ONG NRC (Conseil norvégien pour les réfugies) a été enlevé à Koiratao à l’Est de la ville de Tombouctou.

    • 12h57

      Procès Sanogo : Le procès Sanogo à été renvoyé à la prochaine session des assises, en 2017.

    • 10h32

      Au Mali après des mois de crise, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo a ordonné la fermeture de tous les stades du pays jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à la résolution définitive de la crise. La décision a été notifiée, hier mercredi 07 décembre à la ligue de Bamako qui avait programmé la coupe de l’arbitrage. Le ministère a pris cette décision pour trouver un règlement à l’amiable de la crise, a commenté la chargée de communication du ministère, selon elle, les tensions sont tellement perceptibles qu’il faut agir avec discernement.

    • 09h46

      Un convoi de la MINUSMA, cible d’un engin explosif. Selon le porte-parole adjoint de la MINUSMA, « c’est un engin explosif télécommandé qui a explosé lors du passage du convoi dans les environs d’Acharane, au sud-ouest de Tombouctou ».il a indiqué qu’il n’y a pas de victimes ni de dégâts.

    • 09h30

      Les artistes maliens se mobilisent pour l’Histoire de l’Afrique Plus d’une quarantaine d’artistes maliens, dont Barack Adama de Sexion d’Assaut, Amadou et Mariam, Dawala, Salif Keïta, Aissata Maïga, Cheick Moctary Diarra, Inna Modja, Mokobé, Oxmo, Puccino, Ballaké Sissoko, Cheick Tidiane Seck et Rokia Traoré, se sont retrouvés mercredi 7 décembre au siège de l’UNESCO à Paris, pour s’engager à rejoindre la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire de l’Afrique, une initiative visant à promouvoir un ouvrage de référence qui reste peu connu du grand public : l’Histoire générale de l’Afrique. Fruit d’un travail titanesque, ses huit volumes rédigés par quelque 350 historiens, dont deux tiers d’Africains, parmi lesquels J. F. Ade Ajayi (Nigéria), Amadou Hampaté Bâ (Mali), Cheikh Anta Diop (Sénégal), Mohamed El Fasi (Maroc), Joseph Ki-Zerbo (Burkina Faso), Gamal Mokhtar (Égypte), Djibril Tamsir Niane (République de Guinée), Théophile Obenga (République du Congo), Bethwell Allan Ogot (Kenya), totalisent près de 10 000 pages et portent sur plus de trois millions d’années de civilisation. Lancée par l’UNESCO le 7 octobre 2015, la Coalition internationale d’artistes a été rejointe par les artistes maliens au cours d’une cérémonie ouverte par la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, la ministre de la Culture du Mali, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, le représentant de la Délégation des artistes maliens, Badiri Diakité dit Dawala, et en présence de l’ambassadeur du Mali auprès de l’UNESCO, Oumar Keïta.

    • 09h00

      « One Cluse » remporte le Prix malien de la qualité La célèbre rôtisserie « Pharmacie de la Santé/One Cluse », qui dispose de plusieurs points de vente dans la ville de Bamako, a remporté le 3 décembre dernier la 5ème édition du Prix malien de la qualité (PMQ) au cours d’une cérémonie organisée par l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (AMANORM), en collaboration avec le ministère du Développement industriel. La manifestation qui vise à promouvoir la culture qualité dans les entreprises maliennes, a vu concourir 11 d’entres elles. Le prix de l’Excellence a été attribué au cabinet Conseil ingénierie et recherche appliquée (CIRA-SA), catégorie A (niveau 4). Dans la catégorie B, (niveau 1), c’est l’entreprise de fabrication de pavés La Potière qui occupe la première place. Aucun lauréat pour la catégorie B (niveau 4), dont les deux participants n’ont pu atteindre la moyenne requise. En catégorie B (niveau 3), c’est le Centre de développement de l’artisanat textile (CDAT) qui a remporté le premier prix.

    • 08h51

      La comédienne ivoirienne Marie Louise Asseu alias Malou de la série télévisée « Ma famille » est décédée ce mercredi soir.

L’Hebdo - édition du 08.04.2021
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité