PersonnalitésParcours, Personnalités




Jean Zerbo :  » Nous privilégions la voie du dialogue tant qu’ il est possible »

Journaldumali.com : pourquoi la ville de Kita abrite le pèlerinage de l'Eglise catholique du Mali ? L'église malienne vit depuis 124…

Journaldumali.com : pourquoi la ville de Kita abrite le pèlerinage de l’Eglise catholique du Mali ? L’église malienne vit depuis 124 ans. Mgr Jean Zerbo  : Quand les premiers missionnaires venaient au Soudan français les 18 et 19 novembre 1888, C’’est à  Kita qu’ils ont été accueillis. Ils étaient venus à  Tombouctou mais ça n’a pas marché, donc ils sont entrés par Kita. Et Kita est le premier lieu o๠ils ont été accueillis. C’’est pourquoi nous avons classé cette ville comme le berceau de l’Eglise catholique du Mali. Journaldumali.com : qu’a fait l’Eglise dans le cadre du dénouement des multiples crises que vit le Mali ? Mgr Jean Zerbo  : Vous savez, l’Eglise s’engage sur plusieurs plans. Le premier engagement est une démarche de solidarité à  l’endroit de ceux qui sont en situation difficile. Notre Caritas vient au secours des déplacés du nord. Plusieurs d’entre eux sont hébergés au Centre de formation de Nyamana. Nous prenons en charge leur séjour et nous leurs faisons des gestes, des dons en attendant que les choses s’arrangent.Nous avons emmené avec nous deux tonnes de céréales afin que les malades et les prisonniers sachent que Jésus est passé à  Kita aujourd’hui. Deuxième élément de notre intervention, en tant que religieux, nous intervenons comme des guetteurs, et des sentinelles afin de prévenir qui de droit en cas devant l’imminence d’un danger. Troisièmement, nous sommes des intercesseurs, nous prions. Devant les conflits, nous invoquons la clémence et le pardon du Seigneur. Aussi, nous intervenons entre les belligérants pour que chacun accepte la négociation et que le pays puisse avoir la paix. Nous ne privilégions que la voie du dialogue tant qu’elle est possible. Journaldumali.com : pourquoi « la dignité de l’Homme » comme thème de ce pèlerinage ? Mgr Jean Zerbo : nous pensons que la notion de dignité, une vertu cardinale de notre société, est en déperdition totale tant dans nos grandes villes que dans nos campagnes. Les gens sont laissés à  eux-mêmes. Et surtout, ce drame ou encore cette tragédie que le pays vit, la personne humaine n’est plus respectée. Or la vie humaine est sacrée. Le Mali n’a jamais enregistré autant de morts. C’’est grave pour notre pays. C’’est pourquoi nous disons, « retrouvons notre dignité en renonçant à  la violence ». Le thème qui nous a conduits à  cela, C’’est que nous retrouvons notre dignité en Dieu. Et nous devons être saints comme notre père céleste l’est. Ne rendons jamais le mal par le mal. Jésus nous dit, aimez vos ennemis, priez pour vos persécuteurs. Je vous laisse le soin d’apprécier par vous-même cet appel. Si sa mise en pratique peut oui ou non contribuer à  la restauration de la paix et de la stabilité. Je sais que cela peut s’avérer très difficile, mais ayons comme modèle Dieu lui-même!