Société › Sciences & Technologies

Le premier GeekCafé au Mali

La première rencontre s’est tenue au restaurant l’Oriental sis au quartier hippodrome. Au programme, une introduction au concept pour bien faire comprendre aux participants le bien fondé de cette rencontre mensuelle. Ensuite ce fut au tour des participants de se présenter et dire qu’elle utilisation ils font des TIC. Il y avait des entrepreneurs, des professionnels du domaine et des étudiants. Les contenus maliens sur le web Le web regorge de très peu de contenus sur le Mali. Cependant nous assistons à  une montée en puissance de sites web d’actualités sur le Mali après les ténors que sont Maliweb et Malijet. Mohamed Kéita nous fait remarquer que ces sites ne font rien d’autres que la revue de la presse locale. Toutefois, il y aurait quand même un qui sort du lot notamment journaldumali.com dont le contenu est généré par l’éditeur de ce site d’informations. Toujours concernant le contenu malien, Patrick Tiess lève un coin de voile sur les articles généralement très longs des éditeurs. La grande majorité des internautes ne lisent pas. Alors il serait judicieux de rédiger le contenu de sorte à  ce qu’il ne soit pas trop long. Ainsi Patrick a parlé de l’écriture web qui permet d’écrire un article en peu de lignes tout en y intégrant les éléments (idée générale, liens, vidéo, photos, audios) essentiels de l’information que l’on souhaite faire passer. Il souhaiterait donc que les journalistes et les blogueurs soient formés à  ces techniques; formation qu’il dispense entre-autres à  des étudiants dans son centre. Les incubateurs au Mali Ce volet a été présenté par Mohamed Kéita qui a une organisation du nom de Neliච8 qui est un incubateur d’entreprises innovantes et durables. Les incubateurs au Mali existent bel et bien. Il sont actifs dans différents domaines. Le problème est que la plupart des gens n’ont pas l’information ou encore ceux qui ont l’information présentent des dossiers en général mal ficelés du coup ils échouent à  obtenir le financement. Il y a aussi le fait que les budgets qui sont assez faibles devant le quota minimum souhaité par les investisseurs soit 300 000 euros pour les projets TIC transitant par Neliච8. Il y a donc des fonds disponibles et parfois ces fonds retournent aux envoyeurs pour fautes de projets viables. Partage d’astuces sur la téléphonie mobile, les android phone et autres l’une des difficultés rencontrées le plus souvent par les participants du GeekCafé est l’utilisation optimale de la batterie du smartphone. Plusieurs applications tournent en fond même quand on croit les avoir arrêté en faisant « Quitter ». Avec un smartphone samsung galaxy, Cheick Sidibé a expliqué comment fermer toutes ces applications d’un seul geste. D’autres utilisent des applications tiers pour y arriver. Ensuite ce fut au tour de Mme Fatoumata Diarra, entrepreneur dans l’agro-alimentaire, de nous faire un témoignage sur la qualité du service ADSL proposé par Malitel malgré ses compétences insuffisantes au niveau du SAV. Networking / Réseautage Ce fut l’instant de bavardage tout azimut, avec des échanges de contacts et des instants de causerie par petit groupe. La rencontre fut belle et instructive. Rendez-vous est donc pris pour le mois prochain (Novembre) pour la deuxième rencontre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut