Présidentielle 2012 : Modibo Sidibé attend-il le bon moment?

Un très probable candidat Si le professeur Dioncounda Traoré président du parti Adema écarte la candidature de Modibo Sidibé au…

Un très probable candidat Si le professeur Dioncounda Traoré président du parti Adema écarte la candidature de Modibo Sidibé au compte de l’Adema pour les prochaines présidentielles, lui-même cherchant à  se positionner, d’autres barons du parti veulent malgré tout jeter leur dévolu sur lui. Selon nos sources au sein du parti, le premier ministre Modibo Sidibé aurait déjà  pris sa carte de militant ADEMA au niveau de la commune III du district de Bamako. C’’était juste au lendemain de la conférence de presse que Dioncounda Traoré avait animée le mois dernier et o๠il excluait l’éventualité de la candidature de Modibo Sidibé au sein de l’ADEMA. C’’est pourtant cette même éventualité qui prend forme au regard de nombreux signaux émis par la classe politique et les cadres du parti en question. Il est donc peut être temps pour Modibo Sidibé de franchir le Rubicon. Sa décision est attendue autant par ses partisans que ses adversaires potentiels à  l’élection présidentielle. A l’orée de 2011, le compte à  rebours est désormais irrémédiablement enclenché. L’heure du choix sera difficile pour l’ADEMA Au sein des partis politiques, les Etats major sont déjà  en effervescence. Les candidats potentiels sont en train de sillonner le pays du nord au sud. Chacun déployant ses talents, étalant sa stratégie, mettant en place comités, associations et autres clubs de soutiens. Les armes s’affutent, les stratégies se peaufinent. En dehors des grosses pointures que sont entre autres Soumaila Cissé, IBK, Cheik Modibo Diarra, Soumana Sacko, Tieblé Dramé, des «outsiders » pourraient créer la surprise à  l’annonce des candidatures pour le scrutin. Des jeunes « loups » vont émerger et se lancer dans l’aventure de l’escalade de la colline du pourvoir. La fascination pour Koulouba ne cesse de grandir et chacun croit en ses chances, en sa bonne étoile pour conduire un jour les destinées de notre pays. En tout cas, au niveau de l’ADEMA, les choses promettent d’être très serrées. Les ambitions sont affichées mais elles ne vont pas forcément dans le même sens et surtout pas dans celle escomptée par le président du parti. Les cadres du parti semblent avoir déjà  trouvé un candidat, leur candidat, Le candidat. Celui qui pour eux est le mieux placé pour prendre les rênes du pouvoir après ATT. Un homme qui ne laisse pas indifférent ni Alpha Oumar Konaré, ni ATT. Cet homme est Modibo Sidibé. Sa candidature serait donc logique. Mais, tenu par le devoir de réserve, le premier ministre est obligé d’attendre. Jusqu’à  quand ? Les raisons ne manquent pourtant pas pour le faire passer du statut de favori apparent à  celui du candidat réel. Modibo Sidibé a toutes les cartes en main, il dispose de réelles chances d’occuper en 2012 le fauteuil présidentiel à  Koulouba. Il a en effet pour lui sa grande maitrise de rouage d’une administration dont il est au sommet depuis la transition. Une telle longévité est la preuve d’une grande compétence qui n’est plus à  démontrer.