Solidarité Haiti : une projection cinéma en faveur des enfants d’Haiti

Le vaste élan de solidarité envers Haiti continue sur le continent Africain et cette fois, c'est le cinéaste Malien, Souleymane…

Le vaste élan de solidarité envers Haiti continue sur le continent Africain et cette fois, c’est le cinéaste Malien, Souleymane Cissé qui a organisé une projection de film sur la place rouge de Bozola, samedi dernier pour récolter des fonds en faveur de Haà®ti et de ses sinistrés. Les enfants, notamment, un frange vulnérable de la population, exposée aux maladies et aux violences. Le séisme qui a secoué Haiti le 12 janvier est une catastrophe sans précédent dans l’histoire de l’à®le. « Déjà  lors du tsunami, explique, Ismael Maiga, chargé de communication à  l’Unicef Mali, Souleymane Cissé avait mobilisé des fonds pour les victimes du Tsunami. Sa démarche pour Haà®ti ne me surprend donc pas et nous serons toujours là  pour le soutenir ». « 100 francs » symbolique, pour les enfants d’Haiti Le droit d’entrée à  cette projection était de 100 francs CFA par spectateur pour voir « DEN MUSO », un film réalisé en 1975 par le cinéaste, une oeuvre sensible et qui a réuni du monde sur la place rouge de Bozola, quartier central de Bamako. Pour Souleymane Cissé, cela était normal: « Nous vivons dans l’angoisse depuis des jours, pour nos frères haitiens et vous savez, quelque soit le geste que l’on fait, cela compte. Même si on obtient une petite somme, cela peut toujours servir à  acheter des médicaments pour quelques sinistrés. Et surtout pour les enfants. » Et Souleymane Cissé d’appeler à  une mobilisation encore plus grande : » Je profite de cette projection pour lancer un appel à  tous les maliens afin de multiplier les actions de solidarité pour Haiti. », explique le Président de l’Union des cinéastes et des entrepreneurs et créateurs de l’audiovisuel d’Afrique de l’Ouest(UCECAO). Le Mali se mobilise Rappelons que le Mali a aussi aidé Haiti par un don substantiel en millions de francs. Les fonds récoltés lors de la projection de Souleymane Cissé seront remis à  l’Unicef Mali et envoyés sous forme de médicaments aux enfants d’Haiti. Une initiative qui, si elle pouvait se multiplier, pourrait faire la différence pour nos frères haitiens.