Inauguration de l’INFSS-CRM, fruit d’un jumelage tripartite

l’inauguration du nouvel Institut National de Formation Socio-Sanitaire (INFSS-CRM) de la Croix-Rouge malienne aura lieu le mercredi 9 novembre 2011 à  Bamako sous la coprésidence du Ministre du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, M. Harouna Cissé, et du Ministre de la Santé, Mme Diallo Madeleine BA et avec l’aimable présence du Président de la Croix-Rouge Française, Professeur Jean-François Mattei, de M. l’Ambassadeur de France, M. Christian Rouyer et du Chef de Délégation de l’Union Européenne, M. Giacomo Durazzo. Cette inauguration s’inscrit dans le cadre d’un financement de l’Union européenne qui a pour objectif d’améliorer les capacités de formation paramédicale au Maroc et au Mali, par l’appui à  la création d’instituts de formation paramédicale au sein du Croissant-Rouge marocain et de la Croix-Rouge malienne. Ce projet bénéficie depuis le 1er janvier 2010 d’un financement de l’Union européenne à  hauteur de 1.451.028,45 €, soit 951 811 973,79 CFA. Lors de cet événement, la Croix-Rouge Malienne à  travers l’INFSS-CRM signera une Convention de jumelage avec le Centre S.A.R. la Princesse Lalla Malika de formation des volontaires et des cadres de la santé (CPLM) basé à  Tétouan du Croissant-Rouge Marocain et une Convention de jumelage avec l’Institut Régional de Formation Socio-Sanitaire de Basse Normandie de la Croix-Rouge Française. Ces conventions de jumelage seront signées entre M. Mohamed Assouali, Directeur du CPLM de Tétouan, Mme Christine Courty, Directrice de l’IRFSS de Basse Normandie et Dr Fatoumata Maiga, Directrice de l’INFSS de Bamako sous le patronage des Présidents de la Croix-Rouge française, Pr Jean François Mattei, et de la Croix-Rouge malienne, Dr Abdourahamane Cissé. Ces accords de jumelage s’inscrivent dans le cadre de la mise en place d’un réseau d’Institut de Formation paramédical entre les Instituts de la Croix-Rouge française, de la Croix-Rouge malienne et du Croissant-Rouge marocain. Ils visent à  mettre en place des structures de formation paramédicale de qualité, innovantes et intégrées, et s’articule autour de trois axes : pédagogique, gestion et échange entre étudiants.Ces jumelages tripartites entre les Instituts de Formation Paramédicale de la Croix-Rouge française, de la Croix-Rouge malienne et du Croissant-Rouge marocain s’inscrivent dans une dynamique de coopération Nord/Sud – Sud/Sud et participent à  l’émergence d’un réseau d’établissements de l’EFTP (Enseignement et Formation Techniques et Professionnels) au Maghreb et en Afrique de l’Ouest au travers des Instituts de Formation Paramédicale. l’INFSS de la Croix-Rouge malienne basé à  Bamako offre des formations de techniciens supérieurs et techniciens de Santé

Nouveaux locaux : La CRM étend ses tentacules à Yorosso

Le joyau a été inauguré le jeudi 28 janvier 2010 par le Ministre du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, Sékou Diakité, en présence de la Directrice générale de la CRM, Mme Oumou Marie Dicko, les responsables politico administratives de la localité et d’une foule nombreuse. D’un coût de 59 780 599 de FCFA, ce bâtiment a été conçu par le cabinet d’architecture ARCADE et l’entreprise de construction Joseph Dembélé. Selon le Ministre Sékou Diakité, la réalisation de ce nouveau Centre de paiement consacre la poursuite de la déconcentration des structures de la CRM, constituant ainsi une mise en place des préalables de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) qui, on le sait, permettra d’offrir une couverture sanitaire aux retraités et leurs ayant droits. Yorosso dotée d’une caisse de retraites Le premier responsable du Département a remercié l’ensemble des retraités de Yorosso, notamment les représentations régionales de la FNAR (Fédérations nationales des retraités) et l’Association des Anciens Combattants, Veuves et victimes de guerre du Mali, pour leur accompagnement habituel. Le ministre Diakité a également félicité la Direction générale et tout le personnel de la CRM pour les « efforts consentis ». Il a exhorté ces deux entités à  redoubler d’ardeur pour les futurs défis à  relever à  savoir la mise en œuvre des nouveaux régimes. Enfin, il a invité le personnel du nouveau Centre à  prendre soin de cet édifice qui constitue, a-t-il dit, une parfaite illustration de la politique de solidarité et de modernisation de l’Administration. Les citoyens de Yorosso satisfaits Pour sa part, le Maire de Yorosso, Abdoulaye Goà¯ta, a qualifié de « grand » ce jour pour les populations de sa localité. « Avec ce Centre, les retraités et les ayants droits ne feront plus de longs parcours pour toucher leurs dus…Les risques de se voir dépouiller de sa pension sont désormais finis », a déclaré l’élu communal, non sans remercier les plus hautes autorités du pays pour la construction de ce Centre. Soufflant dans la même trompette, M. Zégué Goà¯ta, le représentant des retraités du cercle de Yorosso, a indiqué que l’érection de cette bâtisse va soulager les civils, militaires ou autres parlementaires retraités de la localité.