Brésil : Lula da Silva élu président

Luiz Inacio Lula da Silva a obtenu 50,89 % des voix, contre 49,11 % pour le président sortant Jair Bolsonaro dimanche 30 octobre à l’issue du second tour de la présidentielle brésilienne. C’est l’écart le plus serré entre deux finalistes de la présidentielle depuis le retour à la démocratie après la dictature militaire (1964-1985). La marge est bien plus étroite que ce que prédisaient les sondages, qui avaient déjà sous-estimé le score de Jair Bolsonaro avant le premier tour. L’ancien métallo de 77 ans fera son retour au sommet de l’État le 1er janvier 2023. « Aujourd’hui, nous disons au monde que le Brésil est de retour, il est trop grand pour être relégué à ce triste rôle de paria dans le monde », a déclaré Lula dans son discours de victoire. Il s’est toutefois dit « inquiet » du silence assourdissant de son adversaire. Le président sortant Jair Bolsonaro n’a en effet toujours pas reconnu sa défaite plusieurs heures après l’annonce des résultats.

Visite d’ATT au Brésil : renforcer la coopération économique

A la tête d’une forte délégation (composée d’officiels, d’hommes d’affaires et de journalistes ), et qui l’a précédé à  Brasilia (Brésil),le président Malien Amadou Toumani Touré est en visite dans ce vaste pays d’Amérique Latine, sur invitation du président Lula Da Silva et en vue de favoriser les échanges entre opérateurs économiques et renforcer la coopération entre les deux pays. Mali-Brésil : une Coopération au beau fixe Il n’y a pas si longtemps, une délégation brésilienne, guidée par Celso Amorin, le ministre brésilien des Relations Extérieures s’était rendue au Mali, en octobre 2009 afin de favoriser les échanges entre opérateurs privés. Avant cela, Moctar Ouane, le ministre Malien des Affaires Etrangères s’était lui aussi rendu à  Brasilia en Aout dernier, afin de participer au sommet des Chefs de la diplomatie malienne et brésilienne, cela en vue de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. C’est dire si l’état de la coopération entre les deux pays, est au beau fixe. Les rapports d’amitié mais aussi d’affaires prennent donc de l’ampleur entre ces deux pays de l’hémisphère Sud. Le Brésil, un vaste pays de potentialités Le Brésil, ce vaste pays, le plus peuplé d’Amérique Latine, compte aujourd’hui plus de 190 millions d’habitants et est la 11è puissance économique au monde avec un PIB d’1,5 milliard. Terre de ressources minières importantes (fer, bauxite, or ) mais aussi grande puissance agricole et exportatrice (café, soja, canne à  sucre ), le Brésil fait partie des pays émergents, comme l’Inde ou l’Asie du Sud Est. Aujourd’hui, les bicocarburants sont la nouvelle arme commerciale de ce pays, malgré les problèmes de déforestation intensive. Partenariat Mali-Brésil Renforcer la coopération sud-sud, c’est donc l’objet de cette visite Malienne en terre brésilienne. Il faut savoir que 54% des exportations brésiliennes se font en direction de l’Afrique, un chiffre qui a augmenté entre 2006 et 2007. En terme de coopération, on parle essentiellement d’agriculture, de transferts de technologies agricole, de formation des cadres Maliens, de mécanisation, et de matériel militaire; Le volet industrialisation est également important pour le Mali, un pays riche en ressources, mais qui n’est pas transformateur, ni exportateur, il s’agira donc de développer ce volet. De s’inspirer de l’expérience brésilienne, pays émergent. « Vous savez, on voit le Brésil en terme de joie de vivre, mais il y a tellement à  faire là  bas en terme de développement économique. L’idée, c’est de booster la coopération Mali Brésil », expliquait Simaga Sokhna Badgi, jeune femme d’affaires Malienne, qui a vécu 10 ans au Brésil et organisatrice du voyages d’affaires au Brésil. Au programme de la visite, Brasilia la capitale, Sao Paulo et Fortaleza.