Mali-Cop21: les associations à l’oeuvre

A l’approche de la 21è Conférence des parties (COP21) qui va se tenir en décembre à  Paris sur la question cruciale du changement climatique, les associations militant dans la protection de l’environnement montent au créneau pour se faire entendre. C’’est aussi l’occasion pour la jeunesse responsable de chaque pays d’apporter leur pierre à  l’édifice. C’’est dans ce cadre que l’association Cop In My City, les Global Shapers, hub Bamako et le Welter stratégie ont entrepris d’effectuer une Cop Universitaire les 30 et 31 octobre prochain au CICB afin d’amener la jeunesse malienne à  s’intéresser aux questions climatiques. Une conférence de presse a donc été animée ce mardi à  la résidence Bouna afin d’informer de façon officielle le citoyen lambda de cette initiative tant salutaire. Placé sous le thème : « la Jeunesse protège le climat », ladite Cop universitaire sera l’occasion unique pour les étudiants de sept universités de la place, d’entreprendre des simulations aussi pareille que celles qui se feront à  Paris. Ornella Tchanqué Coordinatrice de Cop In My City Mali assure que la jeunesse est mobilisée et prête à  agir avant de préciser que C’’est l’accompagnement qui fait défaut par moment. Il est à  rappeler que la Cop Universitaire sera financée par la coopération allemande GIZ. « C’’est un réel plaisir pour notre structure d’aider la jeunesse à  lutter contre le changement climatique » a assuré Solveig Schindler, conseillère technique de GIZ. Plusieurs autres partenaires accompagneront les organisateurs de la Cop universitaire. Il s’agit entre autre d’Orange Mali, Binthily Communication, le ministère de l’environnement et de l’assainissement etc. Actuellement, le Mali occupe une position stratégique pour l’Afrique dans le processus de négociation de la CCNUCC, car de 2016 à  2017, le pays assurera la présidence du groupe Afrique. Lors de cette simulation, il sera également question de prendre en compte l’importance du respect de la diversité culturelle par la découverte de la position d’autres pays et par la négociation avec d’autres délégués. Aussi, les participants pourront assimiler la défense des arguments dans la limite du temps tout en contrôlant les émotions, la déception, la joie, la colère, la fierté…