Tata Pound revient avec « Lèkèssè »

« Tata Pound » est de retour! Après plusieurs années d’absence de la scène musicale, le groupe livre à  son public son sixième album. «Djo-Dama», «Ramsès» et «Dixon» sont devenus au fil des ans et des albums, des têtes d’affiche du rap malien et des références culturelles pour la jeunesse malienne en quête de repères sociopolitiques et culturels « Le rap n’a de sens que lorsqu’il est engagé à  défendre les sans voix, à  dénoncer l’injustice », expliquaient les jeunes rappeurs en 2008, alors que leur album « Cikan » (la vérité) était censuré sur les médias publics. « Lèkèssè », ce nouvel opus du trio ne déroge pas à  la règle. Aussi engagé que les précédents, il est composé de 12 titres. Sa particularité est que « tous les textes sont engagés socialement et politiquement » expliquaient-ils ce week-end au cours de la conférence de presse de lancement dudit album. Les différents titres traitent des sujets relatifs à  l’actualité africaine. Selon le groupe le choix du titre « Lèkèssè » (la vérité sans détour), n’est pas fortuit. Il a trait à  la situation politique actuelle du Mali. Le nouvel album jette un regard critique sur le nouveau parti des amis du président de la République Amadou Toumani Touré, le PDES. Qui, selon le groupe, veut pousser ce dernier à  briquer un troisième mandat. Le groupe « Tata Pound » dénonce également ce qu’il appelle « une cabale contre le Vérificateur général, notamment à  travers son incarcération » après une plainte des travailleurs de son propre bureau. Le morceau intitulé « lakôlisô », est une interpellation de l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion de l’école malienne. Pour les jeunes rappeurs, « l’Etat n’est pas le seul responsable de la descente aux enfers de l’école. Chaque partenaire (les parents d’élèves, les responsables de l’AEEM) doit jouer sa partition ». Ce nouvel album commente également l’actualité africaine notamment les conflits qui sévissent sur le continent noir. Le trio rappeur dénonce la non-implication des dirigeants africains dans la gestion de la crise Libyenne. Ce qui a amené, selon eux, « les impérialistes à  imposer leur dictat dans ce pays du Maghreb ». Comme pour dire que l’indépendance de l’Afrique est loin d’être une réalité. Le tout dans un langage direct, et un humour au second degré irrésistible ! Ce nouvel album de « Tata Pound », attendu ce mardi, vient enrichir le marché musical malien et est un beau cadeau pour les fans du groupe. Fruit de plusieurs années de recherche, ce 6ème opus consacre le couronnement du travail d’un groupe de jeunes engagés pour le changement dans leur communauté. Bon vent à  Lèkèssè et que la vérité soit!

Tata Pound : Bientôt l’album du cinquantenaire !

Apres 11 ans d’existence, et quatre albums sur le marché discographique, le groupe de rap hip hop TATA POUND revient avec un cinquième à  l’honneur du Cinquantenaire. Le titre de cet album sera «Â Vérité crue ». TATA POUND, est né de la rencontre de trois jeunes hommes : Dixon, Djodama et Ramsès. Ils feront leur première apparition sur scène en 1995, et sortiront en 2000 leur tout premier album «Â Rien ne va plus » départ vers une carrière internationale. Deux ans après, en 2002, ils reviennent avec «Â Ni Allah sonna ma » ou «Â Si dieu le veut ». Leur troisième opus parait en 2004 sous le titre «Â Président ci kan ». Le dernier album en date est «Â Yéléma », sorti en 2006 o๠le groupe plaide pour un changement des mœurs. Pour marquer leur dixième année d’existence, ils sortent un «Â best off », cet album n’est autre le récapitulatif des dix années de carrière musicale, un bijou qui entend montrer aux fans que Tata Pound est toujours là  ! Carrière solos Au delà  des ces œuvres communes, les membres du groupe ont réalisé chacun un album solo. Le premier de Ramsès en 2008 avec « Damarifa ». Dixon a lui enregistré en 2009 « Allah est Un ! » et Djodama en début d’année un opus en hommage aux mères. Pour le groupe, C’’était une manière de tenter des expériences nouvelles. Le groupe a reçu de nombreuses distinctions comme les « Tamani d’or » et le prix de meilleur groupe Rap de l’espace francophone. Aujourd’hui Tata Pound est l’un des meilleurs groupe de hip-hop malien au-delà  d’être engagé.Le nouvel album, dont la sortie est prévue d’ici 2 mois est composé de 12 titres et s’intéresse aux manœuvres politiciennes et l’indifférence des hommes face à  la souffrance de la population. Patience !