Transport au Mali : création de la fédération des conducteurs routiers

Depuis longtemps, le métier de conducteur routier a relevé de l'informel. Aujourd'hui, l'ensemble des conducteurs du Mali, jadis partagés entre…

Depuis longtemps, le métier de conducteur routier a relevé de l’informel. Aujourd’hui, l’ensemble des conducteurs du Mali, jadis partagés entre deux centrales syndicales (l’Union nationale des transporteurs du Mali et la Confédération syndicale des travailleurs du Mali), ont décidé de se regrouper en fédération. Ainsi, disent-il, l’heure est venu pour eux de quitter l’informel pour le formel. « C’est en cela que les gens nous respecteront. Sans quoi, nous sommes le plus souvent sujets à  des traitements inhumains. Pire, nous sommes piétinés dans notre dignité… », s’est exclamé Mamoutou Dembélé, secrétaire à  l’organisation des conducteurs routiers. Une fédération pour les routiers Les objectifs visés par la Fédération nationale des conducteurs routiers sont multiples. En effet, les membres du bureau plaideront pour l’immatriculation des chauffeurs au niveau de l’INPS, la relecture de la convention collective datant de 1957. En outre la Fédération s’investira dans la formation de ses membres. « Même si dans l’immédiat, nous ne bénéficions pas des avantages liées à  cette organisation, nos enfants en bénéficieront », a indiqué Siaka Traoré, conducteur de Taxi. A travers la création de la Fédération, l’ensemble des conducteurs témoignent ainsi de leur volonté dans la réorganisation du transport au Mali. Comme disait l’autre, « la vie ne peut plus se faire sans ces conducteurs. La preuve, quant il y a une quelconque grève de conducteurs, c’est l’économie elle même qui devient paralysée ».