InternationalAPA




Une délégation turque prochainement au Maroc pour un « rééquilibrage » de la balance commerciale entre les deux pays

Le gouvernement turc va dépêcher une délégation officielle dans les prochains jours pour examiner avec les autorités marocaines les pistes…

Le gouvernement turc va dépêcher une délégation officielle dans les prochains jours pour examiner avec les autorités marocaines les pistes pour procéder à quelques «rééquilibrages» pour atténuer le déficit de la balance commerciale, rapporte le quotidien +Aujourd’hui le Maroc+.Cette visite intervient juste après e déplacement du ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a pris part à l’événement marquant le 50è anniversaire de l’Organisation de la coopération islamique à Rabat. Son agenda comptait aussi plusieurs autres dossiers tout aussi stratégiques. En plus de la crise en Libye, le responsable a abordé avec la partie marocaine le dossier commercial tout en promettant de « travailler ensemble pour améliorer davantage les relations bilatérales dans de nombreux domaines », rappelle le quotidien.

Il y a peu de temps, les responsables marocains commencent à parler de la volonté de « dénoncer » certains accords et non pas les annuler complètement. Il faut dire que la balance de l’accord de libre-échange maroco-turc penche largement en faveur de la Turquie.

Les chiffres tendent favorablement en faveur de Turquie. Ainsi, les importations en provenance de ce pays de l’Est de la Méditerranée ont été tout simplement multipliées par quatre depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange en 2006, quant aux exportations marocaines elles ont suivi le chemin inverse, notamment les deux dernières années.

Plus concrètement, l’Office des changes avait annoncé que les importations turques avaient atteint la bagatelle de 2,26 milliards de dollars (21,5 milliards DH) en 2018, soit une hausse de 11,4% par rapport à 2017 et de 36% par rapport à 2015. Rien donc à voir avec les 5,5 milliards DH de produits importés de Turquie il y a 13 ans. L’accord signé entre les deux parties semble faciliter l’arrivée de produits de ce pays sur le marché national puisque les importations dans le cadre de l’accord représentent 72% du total, soit une valeur de 15,5 milliards DH.

A contrario, les exportations marocaines vers la Turquie atteignaient en 2018 la valeur de près de 580 millions de dollars (5,5 milliards DH), soit une baisse de 20,3% par rapport à 2017 et de 25,7% par rapport à 2016.

Pour rappel, les responsables marocains avaient pris des mesures de sauvegarde dans plusieurs domaines contre les importations turques, notamment dans le textile. De leur côté, les responsables turcs n’avaient pas hésité à porter certains litiges avec la partie marocaine devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’arbitrage de l’Organisation n’a cependant pas été contraignant pour le Maroc.