CultureArts Plastiques, Culture




Le Festival Mondial des Arts Nègres: La fête commence demain!

Incontestablement 2010 aura été l'année de l'Afrique !!! Entre l'organisation de la première coupe du monde de football en terre…

Incontestablement 2010 aura été l’année de l’Afrique !!! Entre l’organisation de la première coupe du monde de football en terre sud africaine et la commémoration du cinquantenaire des indépendances de plusieurs pays d’Afrique francophone, Dakar, Saint-Louis et l’Ile de Gorée accueillent du 10 au 31 décembre le festival mondial des arts nègres. Initié par le chantre de la négritude, Léopold Sedar Senghor pour la première fois en 1966, le festival des arts nègres, pour cette édition-ci, poursuit un autre objectif. Celui de la célébration « d’une Afrique libérée, fière, créative et optimiste ». Mais aussi celui de la célébration de l’emprunte que l’Afrique a laissé sur le reste du monde dans tous les domaines. Si le festival mondial des arts nègres se veut le rendez-vous de la création africaine, le point focal sera sans doute la programmation tant musicale que pour les autres arts. A ce niveau, il faut dire que la musique tiendra le haut du pavée avec de grands noms et pointures internationales. Outre les nombreuses scènes de cinéma, la danse, le théâtre, la mode, des arts visuels et autres expositions qui s’afficheront tant à  Dakar qu’à  Saint-Louis et sur la célèbre à®le de Gorée, de nombreux concerts rythmeront également le Festival pendant trois semaines. Tous les genres musicaux seront au rendez-vous. Ainsi l’on appréciera des rythmes urbains aux sonorités traditionnelles en passant par les créations de toute l’Afrique et de la diaspora. Le reggae, le hip hop, le jazz, la soul, le gospel, l’Afro cubain…Ces musiques seront portées par des stars comme Akon, Angélique Kidjo, Bembeya Jazz National Bonga, Capleton, Cuban Jazz Messengers, Doudou N’Diaye Rose, Hugh Masekela, I Jah Man Levi, Lokua Kanza, Youssou N’Dour, Last Poets, Manu Dibango, Marcus Miller, Monty Alexander, Omar Sosa, Orchestre National de Barbès, Ray Lema Trio, Refugees All Stars, Salif Keita et bien d’autres. Il s’agira de rendre hommage à  toutes les musiques noires qui ont fait la fierté de l’humanité. Pays de la diversité et de métissage, l’honneur est au Brésil de parrainer ce festival. A ce titre, il sera présent avec toutes les disciplines mais aussi et surtout le football. Il s’agira pour le pays du roi Pelé de montrer sa fécondité créatrice et son héritage africain. Faut-il le rappeler, le festival mondial des arts nègres a connu pour l’heure deux éditions. La première à  Dakar du 1 au 24 avril 1966 et la seconde à  Lagos et Kaduna au Nigeria du 15 janvier au 12 février 1977. Il était donc temps de voir le chemin parcouru depuis lors…