Marché spécial ramadan

Marché spécial ramadan

Dans quelques heures va démarrer le mois de carême, période de piété pour les fidèles musulmans. En cette occasion, plusieurs offres fleurissent sur le marché dont les plus visibles sont celles des vêtements. Le ramadan, une bonne période pour le business ? En dehors des lieux de loisirs, la plupart des…

Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
L’édito
Par Aurélie Dupin

L’esclavage de l’ignorance

Y a-t-il plus grande faiblesse que de ne posséder suffisamment de savoir pour se faire sa propre opinion, pour comprendre le monde, si ce n’est…

Lire la suite

DÉBAT & OPINIONS

La charia est-elle compatible avec la société malienne ?

  • Ibrahim Ali Doucouré

    Commerçant
    Oui

    Selon moi, la charia est compatible avec la société malienne. Car elle ne dit pas forcément de couper la main ou de lapider quelqu’un. L’islam permet à toutes les religions d’être pratiquées convenablement. Il y a eu des pouvoirs islamiques où il y avait des chrétiens, des juifs, des animistes. L’Islam imposait ses règles pour le mieux-vivre ensemble. Si tu prends la société malienne qui est composée à 95% de musulmans, la charia est applicable. L’islam est basé sur le Coran, les hadiths, et la convention. Il n’y a aucun problème, aucune situation qui vienne de la société pour laquelle l’Islam ne trouve pas de solution.

  • Dembélé Amadou

    Ingénieur électro-mécanicien
    Non

    Compatible veut dire s'accorder, c'est loin d'être le cas ici. Je ne prétends pas connaître l'ensemble des textes qui constituent la charia, mais je sais qu’il n’y a pas de tolérance ni de pardon pour une faute commise. Tu voles, on te coupe la main, tu mens, on coupe ta langue, tu commets l'adultère, on te lapide à mort. Dieu a créé les humains par essence pécheurs, c'est à dire que nul n’est parfait. Aucune société, qu’elle soit malienne ou pas, n'est meilleure. Nous péchons et nous nous repentons. La charia ne permet pas une réinsertion sociale après la faute commise.

Sciences & Technologies

Dossier TIC
L’Hebdo - édition du 25.05.2017
L’édito
Par Aurélie Dupin

L’esclavage de l’ignorance

Y a-t-il plus grande faiblesse que de ne posséder suffisamment de savoir pour se faire sa propre opinion, pour comprendre le monde, si ce n’est…

Lire la suite
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
  • Offres d'emploi
  • Appels d'offres