L’info en continu

    • vendredi 17 janvier
    • 11h53

      La MINUSMA organise le 21 janvier une session de plaidoyer de haut niveau sur les Violences sexuelles liées aux conflits auprès du Président du Haut conseil islamique. Les objectifs recherchés sont de conduire un plaidoyer sur les violences sexuelles liées aux conflits avec 100 leaders religieux du Haut Conseil Islamique et d’obtenir son adhésion pour combattre ces violences liées aux conflits et toute autre forme de violation des droits de l’homme. Un cadre d’échange entre le Haut Conseil et la MINUSMA sera également établi pour répondre aux problématiques issues de ces questions. De janvier à octobre 2019, 1 708 cas de violences sexuelles ont été enregistrés dont 734 cas dans un contexte lié au conflit.

    • 11h47

      Politique – Session du CSA. Une session de haut niveau du CSA aura lieu dimanche 19 janvier à Bamako. L’objectif de cette rencontre est d’échanger sur les voies et moyens à même de donner une nouvelle impulsion au processus de mise en œuvre de l’Accord pour en accélérer la cadence.

    • 11h45

      Rencontre du chef de la MINUSMA avec les acteurs du paysage politique malien. Entre le 14 et le 16 janvier, le Chef de la MINUSMA a rencontré les acteurs de la vie politique malienne de la majorité, de l’opposition et du centre, afin d’échanger sur les développements majeurs dans le pays et le Mandat de la MINUSMA. Lors de ces rencontres, M. Annadif a salué la tenue du Dialogue national inclusif (DNI) ainsi que la participation de certains partis politiques et des organisations de la société civile, tout en relevant que les conclusions de ce dialogue engagent le pays à entreprendre des actions concrètes notamment, l’organisation des élections législatives et la révision constitutionnelle. Le Chef de la MINUSMA s’est déclaré disponible pour faciliter toutes discussions de nature à renforcer l’adhésion et la participation de tous les maliens aux échéances à venir.

    • mercredi 15 janvier
    • 13h18

      La CAN 2021 au Cameroun 🇨🇲 aura lieu du 9 janvier au 6 février 2021. Elle était normalement prévue pour juin-juillet.

    • vendredi 03 janvier
    • 16h26

      Société – Quatre personnes ont trouvé la mort ce matin (03/01/2020) suite à un incendie dans la famille Konaré à Yanfolila. Pour l’instant, les causes de l’incendie ne sont pas connues. Selon des sources locales, le chef de famille et sa famille se trouvaient dans le salon qui a soudainement pris feu, brûlant complètement 4 membres de la famille. Le chef de famille, chef de poste médical de Lontola a été grièvement brûlé. Il est selon des témoignages dans le coma au Csréf de Yanfolila. Source: Studio Tamani

    • jeudi 02 janvier
    • 16h42

      Terrorisme – Deux militaires belges ont été blessés mercredi premier janvier lorsque leur véhicule a sauté sur un engin explosif improvisé (IED). Ils ont été transférés à l’hôpital de Gao. Un troisième militaire a également été transféré pour contrôle. L’état des soldats est stable et leurs familles ont été prévenues. La Belgique est présente au Mali dans le cadre de la MINUSMA avec 90 militaires.

    • mardi 31 décembre
    • 12h05

      Politique – Conférence de presse lundi 30 décembre de l’Action Républicaine pour la République (ARP) à la Maison de la presse. Le président de l’ARP, Tiéman Hubert Coulibaly s’est adressé à l’opposition sur les résolutions du Dialogue National Inclusif qui, selon lui, s’imposent à tous les Maliens participants ou non au dialogue national.

    • 12h04

      Société – Lancement lundi 30 décembre de la troisième édition du projet « Bamako, ville lumière » au monument de la paix par le gouverneur du district de Bamako Baba Hamane Maïga. Le projet est une initiative de Dana Groupe, une entreprise privée multiservices en partenariat avec la mairie du district de Bamako. Il consiste en la décoration de la ville de Bamako par des illuminations festives lors des fêtes de fin d’année. Un chèque géant de cinq millions a été remis par Dana Groupe au service social des armées. Le projet est entièrement financé par les entreprises du secteur privé.

    • 12h03

      Politique – Signature de l’accord politique de gouvernance lundi 30 décembre par l’ADP-Maliba à la primature en présence du premier ministre Boubou Cissé. Cet accord a été signé depuis le deux mai 2019 par une dizaine de partis politiques.

    • vendredi 27 décembre
    • 12h41

      Humanitaire – Les ONG intervenant dans la région de Ménaka suspendent vendredi 27 décembre leurs activités pour une durée indéterminée pour cause d’insécurité. Le 21 décembre, le coordinateur d’une ONG avait été braqué et dépouillé de plus de trois millions de FCFA.

    • 12h40

      Agriculture – Le Budget 2020 de la Compagnie Malienne pour le Développement du Textile (CMDT) s’élève à près de 300 milliards de FCFA. L’annonce a été faite jeudi 26 décembre lors de la 88ème session du conseil d’administration de la CMDT. Le nouveau budget connaît un écart de plus d’un milliard de FCFA par rapport à celui de 2019. Cela s’explique par la hausse du prix du coton graine de 255 FCFA à 275 FCFA.

    • 12h38

      Justice – Fin de formation de 18 jeunes avocats jeudi 26 décembre à Bamako. Ils ont reçu leurs certificats de fin de stage lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la justice Malick Coulibaly. La promotion est baptisée Feu Bâtonnier Seydou Ibrahim Maïga.

    • 12h36

      Sécurité – Inauguration du nouveau commissariat de police de Banamba jeudi 26 décembre par le ministre de la sécurité Général de division Salif Traoré. Le commissariat est bâti sur une superficie de plus d’un hectare et est entièrement financé par le budget national. Selon le Directeur de la Police nationale, Moussa Ag Infahi, le choix de Banamba se justifie par la présence de groupes armés terroristes.

    • 12h35

      Santé – Lancement de l’introduction de la deuxième dose de vaccin anti rougeole dans le Programme Elargi de Vaccination à Bamako 26 décembre. Elle vise à éradiquer la rougeole et va concerner plus de 800 000 enfants âgés de 15 à 23 mois.

    • 12h32

      Coopération- Rencontre bilatérale entre les autorités sénégalaises et maliennes jeudi 26 décembre à Bamako pour discuter de la relance de la réhabilitation des infrastructures ferroviaires entre les deux pays. Le ministre sénégalais des infrastructures et des transports Oumar Youm et son homologue malien Ibrahima Abdoul Ly ont discuté du suivi des engagements de financement du projet de la Banque Mondiale et le processus de liquidation de Trans rail SA. Le projet concerne la réhabilitation de l’axe Dakar Bamako Koulikoro.

    • lundi 23 décembre
    • 11h14

      Politique – Fin du dialogue national inclusif à Bamako dimanche. 22 décembre 2019. La cérémonie de clôture a réuni environ 3 000 personnes parmi lesquelles le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, et l’ancien président Amadou Toumani Touré. La société civile ? Les hommes politiques, à l’exception de l’opposition, et les ex rebelles de la CMA ont examiné durant une semaine les difficultés de sortie de crise. Au cœur des recommandations phares exprimées, figurent la tenue des élections législatives en mai 2020, la révision constitutionnelle, la sécurité pour tous et la révision de certaines dispositions de l’accord de paix d’Alger. Le président IBK s’est engagé à tout mettre en œuvre afin que ces recommandations soient une réalité très prochainement. Il a également tendu sa main à l’opposition.

    • jeudi 19 décembre
    • 09h32

      Société – Lancement à Ségou mercredi 18 décembre de la journée internationale des migrants par le premier ministre Boubou Cissé. Elle est placée sous le thème « Migration et cohésion sociale ». Cette journée vise à faire des plaidoyers pour une migration régulière.

    • 09h30

      Terrorisme – Mort de deux militaires maliens mercredi 18 décembre lors d’une mission d’escorte pour Hombori qui a sauté sur une mine. Trois militaires ont également été blessés.

    • mercredi 18 décembre
    • 13h28

      Coopération – La France apporte un financement additionnel de deux milliards de FCFA au projet de déploiement de la TNT au Mali. La signature d’une convention entre les deux parties a lieu mardi 17 décembre à Bamako. Ce financement vient en complément des 29 milliards de FCFA déjà accordé par la France au Mali en décembre 2018. Le coût global du projet est de 31 milliards de FCFA.

    • 13h26

      Société – 900 civils ont été tués au Mali en 2019 et 3,9 millions de personnes sont dans le besoin humanitaire a indiqué lors d’une conférence de presse mardi 17 décembre le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires de l’ONU au Mali (OCHA-Mali). Lors de cette rencontre dont le but était de faire le point sur la situation sécuritaire et humanitaire au Mali, OCHA-Mali a annoncé que 650.000 personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire sévère et le taux de malnutrition a atteint le seuil critique de 15,3 % à Ménaka.

    • 13h24

      Justice – Visite mardi 17 décembre du ministre de la justice Malick Coulibaly à la nouvelle prison de Kéniéroba, toujours en chantier. Il a rendu visite aux détenus des deux quartiers opérationnels où il s’est enquérait des conditions de détention et de travail des agents. Il a annoncé l’achèvement probable du chantier au plus tard pour fin juin 2020.

    • lundi 16 décembre
    • 10h01

      UEOMA : 1137 milliards de FCFA levés sur le Marché des titres publics Les États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont levé un montant total de 1137 milliards de francs CFA sur le Marché des titres publics au cours du troisième trimestre 2019. Pour ce faire, ils se sont appuyés sur les deux compartiments du marché financier régional. Le montant levé sur le compartiment par adjudication s’établit à 813 milliards contre 324 observés sur le compartiment par syndication. Notons toutefois que ces 324 milliards ont été levés par la Côte d’Ivoire, le Mali et le Niger. Selon le Bulletin des statistiques du troisième trimestre du Marché des titres publics (MTP), publié par l’Agence UMOA -Titres le 10 décembre, la Côte d’Ivoire arrive en tête en termes de volume mobilisé, avec 462 milliards de francs CFA, soit 41% des émissions. Le Mali vient en deuxième position, avec 227 milliards, suivi du Niger, avec 179 milliards (16%), du Burkina Faso, du Togo et du Sénégal, avec respectivement 116 milliards (10%), 88 milliards (8%) et 55 milliards (5%). La Guinée-Bissau ferme le tableau avec une levée de 11 milliards de francs CFA, soit environ 1% du montant total mobilisé par les États de l’Union sur la période.

    • vendredi 13 décembre
    • 14h15

      Politique – Ouverture de la phase finale du dialogue national inclusif au Palais de la culture samedi 14 décembre. Les travaux vont se poursuivre au Centre International de Conférence de Bamako jusqu’au 22 décembre. Plusieurs acteurs des sociétés civiles et politiques participent à cet événement. Le Front Pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), constitué des principaux partis de l’opposition a fait savoir qu’il n’y participera pas. Il a déclaré jeudi 12 décembre ne pas vouloir « être complice d’acte de trahison envers le peuple malien ».

    • 14h12

      Terrorisme – Les Forces Armées Maliennes ont neutralisé, après échange de tirs, jeudi 12 décembre quatre terroristes entre Soye et Seguemara, dans le centre du pays. Des armes automatiques et des fusils de chasse ont également été récupérés. Les FAMa ne déplorent aucun mort.

    • 14h11

      Coopération – Le Canada octroie six cent millions de FCFA sur trois ans au Mali à travers son programme d’appui au développement institutionnel. La signature de convention a lieu jeudi 12 décembre à l’hôtel de l’amitié. L’objectif du programme est de soutenir la capacité de l’administration publique malienne dans la lutte contre la pauvreté et la corruption.

    • 14h06

      G5 Sahel – report du sommet de peau avec les dirigeants des cinq pays du Sahel et Emmanuel Macron. Initialement prévu pour le 16 décembre, il a été reporté à début 2020 en raison de l’attaque jihadiste mardi au Niger.

    • 14h04

      Diplomatie – Les Emirats Arabes Unis ont donné une trentaine de véhicules militaires blindés à l’armée malienne. L’annonce a été faite jeudi 12 décembre à Abu Dhabi lors de la visite du premier ministre Boubou Cissé.

    • 12h00

      Dans une correspondance adressée au Directeur général de Orange Mali, le syndicat des travailleurs d’Orange décide d’observer une grève d’avertissement du 30 au 31 décembre 2019. Elle sera reconduite les 02 et 03 janvier 2020 en cas de non satisfaction de leur doléances. Le syndicat reproche à Orange Mali le non respect de leur revendication relative à la revalorisation de la part d’actions d’Orange Mali du personnel à 10%, mais également la rétrograde de 4 chefs de division après avoir suivi le mot d’ordre de grève des 21 et 22 novembre 2019.

    • 11h58

      Société – Le syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales ont entamé mercredi 12 décembre une grève de trois jours. Les travailleurs des collectivités réclament plusieurs points de revendication dont notamment la prise en charge salariale par l’Etat et la mise en œuvre de l’adoption d’un plan de carrière.

    • lundi 09 décembre
    • 12h52

      Première causerie-débat du Réseau de l’Entreprise en Afrique de l’Ouest (REAO) L’inspiration vient d’un modèle. Et si le Dr. Paul Derremaux, économiste et fondateur du groupe Bank Of Africa, a passé une heure a parlé de son parcours et du processus de création de son groupe, c’est de donner aux jeunes le goût d’entreprendre. La première causerie-débat offerte par le Réseau de l’Entreprise en Afrique de l’Ouest (REAO) a servi de cadre à l’exercice. C’était samedi sept décembre à Azalaï hôtel. Plusieurs chefs d’entreprise, banquiers, professionnels du secteur privé et étudiants étaient présents. Le Réseau de l’Entreprise en Afrique de l’Ouest (REAO) est une association professionnelle, apolitique à but non lucratif. « Cette première causerie-débat est l’occasion pourf les chefs d’entreprise de parler de leurs expériences afin de pouvoir inspirer d’autres », déclare Houd Baby, Président du REAO Mali. L’objectif était également d’attirer l’attention des autorités sur l’urgence des réformes à entreprendre pour insuffler les vocations entrepreneuriales. C’est ainsi qu’en dehors de l’exposé de M. Derremaux, des interventions portant sur l’accompagnement des startups et de ce qu’attend le secteur privé de l’Etat ont été évoquées. La création d’un programme d’accompagnement des startups appelé « Mali Angels » a été portée à la connaissance du public. « Mali Angels vise à soutenir les startups à travers des coaching gratuits et des soutiens financiers », explique Dr. Derremaux Boubacar Diallo (Stg)

L’Hebdo - édition du 16.01.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité