L’info en continu

    • vendredi 27 mai
    • 22h25

      Tech: La 2ème édition de la Conférence internationale sur la RSE (Responsabilité sociétale des Entreprises s’est tenue vendredi 27 mai 2022 au Centre international de Conférences de Bamako (CICB). Organisée par l’IRSE (l’institut dédiée à la thématique au Mali), elle a mobilisé de nombreux participants à travers des panels de haut niveau animés par d’éminents experts.

    • 16h18

      Mines: le canadien B2Gold veut racheter Oklo Resources et son portefeuille d’exploration pour 65 millions de dollars. Au Mali, le projet aurifère Dandoko, où la junior minière australienne Oklo Resources a déclaré en 2021 une ressource minérale de 11,3 millions de tonnes, pourrait bientôt changer de propriétaire. C’est le canadien B2Gold qui a jeté son dévolu sur l’actif, l’un des plus prometteurs du pays, en concluant un accord pour racheter Oklo et tout son portefeuille d’exploration pour un montant estimé à 91,3 millions de dollars australiens (environ 65 millions de dollars)

    • 16h07

      Tennis : Après son sacre à Lomé au championnat par équipe ITF / CAT de l’Afrique de l’ouest et de centre des 12 ans et moins (du 14 au 18 avril 2022), l’équipe nationale des minime du Mali avec à sa tête le Président de la Fédération Malienne de Tennis Amadou TOGOLA a été reçue le jeudi 26 mai par le Ministre de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne Mossa Ag ATTAHER.

    • 16h03

      Football – Éliminatoires CHAN 2023 : Le Mali finaliste de la dernière édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) est exempté du premier tour des éliminatoires du CHAN 2023 qui se jouera en Algérie. Ainsi, le Mali croisera le fer avec le vainqueur de la rencontre Sierra Lionne – Cap Vert au second tour qui se prévu en match aller les 26 et 28 août et en match retour les 2 et 4 septembre 2022. Le tirage au sort des éliminatoires a été fait le 26 mai 2022 au Caire en Egypte par la Confédération africaine de football (CAF). C’est donc à l’issue de ce second des éliminatoires que les poulains de Nouhoum Diané vont valider l’un des tickets de la « Zone ouest A » pour la phase finale de la 7ème édition du CHAN qui se jouera du 8 janvier au 5 février 2023 en Algérie rapporte la Femafoot.

    • 16h02

      Eliminatoires CAN 2023: Le 4 juin, le Mali débute sa campagne des éliminatoires pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, prévue l’an prochain en Côte d’Ivoire. Un démarrage à domicile face aux Diables rouges du Congo, avant le 9 juin un déplacement à Kampala pour y affronter le Soudan du sud. Dans cette poule, complétée par la Gambie, les Aigles du Mali devront finir au moins à la 2ème place pour se qualifier.

    • jeudi 19 mai
    • 15h42

      Déclaration : « Le Président du Togo a été choisi pour qu’il puisse faciliter. Il est difficile de s’engager sans avoir quelque chose en main. Nous n’avons jamais été aussi proches d’une solution. Mais, comme les sprinters le disent, les derniers cent mètres sont les plus difficiles. Il est important qu’un compromis ne se fasse pas sur le dos du Mali », Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, le 17 mai 2022

    • 15h41

      Déclaration : « Le G5 Sahel est mort. Depuis le second coup d’État au Mali, Bamako est dans une fuite en avant qui l’isole en Afrique et nous prive d’une stratégie concertée et coordonnée pour lutter contre le terrorisme », Mohamed Bazoum, Président du Niger, le 18 mai 2022

    • 11h04

      Sanctions de la CEDEAO : l’impact n’est pas que du côté malien. Ainsi, le Mali n’est pas le seul à souffrir des sanctions de la Cedeao. En tant que premier partenaire commercial du Sénégal, il fait entrer plusieurs milliards de francs CFA dans les caisses de l’Etat. Deux mois après la mise en œuvre de l’embargo, la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) a évalué les pertes du Sénégal à hauteur d’une vingtaine de milliards. « Il convient de noter que les exportations vers le Mali, sous embargo de la Cedeao depuis la première quinzaine du mois de janvier, ont diminué de 28,1 % (-24,2 milliards) entre décembre 2021 et janvier 2022, particulièrement celles des produits pétroliers (-20,6 %) et du ciment (-44,4 %) », indiquait en mars dernier cet organe du ministère sénégalais de l’Economie. Dans la même période, certains spécialistes renseignaient sur la position difficile du Sénégal d’appliquer cette décision au regard des enjeux économiques non négligeables. « Le Mali se trouve dans une situation extrêmement difficile et intenable. Mais les autres pays seront impactés, principalement son premier fournisseur qui est le Sénégal. Ce dernier a exporté (des biens et services) pour 470 milliards FCFA en 2020 et plus de 500 milliards en 2019. Donc les échanges entre le Mali et le Sénégal tournent par an autour de 500 milliards FCFA », affirmait pour APA Dr Souleymane Diakité, enseignant-chercheur à l’École nationale de la statistique et de l’analyse économique (ENSAE) de Dakar.

    • 11h01

      Coopération et sécurité : Le gouvernement allemand prolonge sa mission de combat au Mali et au Sahel. Berlin joue un rôle de plus en plus agressif dans la guerre par procuration menée par l’OTAN contre la Russie. Presque quotidiennement, le gouvernement fédéral annonce de nouvelles sanctions contre Moscou et la livraison de plus d’armes lourdes à Kiev. Mercredi, le cabinet a approuvé une extension massive de la mission de guerre allemande au Mali et dans toute la région du Sahel.

    • 10h57

      Retrait du Mali du G5 Sahel : la Mauritanie réagit. Le gouvernement mauritanien a qualifié mercredi d’« injustifié » le retrait du Mali du groupe des cinq pays du Sahel (G5), estimant que cette décision malienne affecterait la situation sécuritaire dans la région. « Ce n’est un secret pour personne que lorsque le groupe des pays du Sahel a été créé, les problématiques majeures qui se dressaient devant le groupe, se trouvaient dans l’Etat du Mali », a déclaré le ministre mauritanien de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif, porte- parole du gouvernement, Mohamed Melainine Ould Eyih, lors de la conférence de presse hebdomadaire tenue à l’issue du Conseil des ministres. Selon lui, la Mauritanie mettra tout en œuvre pour que le G5 Sahel surmonte les obstacles qui se dressent devant lui, en coopération avec d’autres partenaires, soulignant que Nouakchott reste toujours attachée à l’importance du G5 et de ses dimensions militaires et de développement. Dimanche dernier, le Mali a annoncé son retrait du G5 Sahel et de sa force militaire de lutte contre le terrorisme, pour protester contre le refus qui lui est opposé d’assurer la présidence de cette organisation régionale formée avec la Mauritanie, le Tchad, le Burkina et le Niger.

    • mardi 17 mai
    • 11h47

      Nigeria : Goodluck Jonathan pas candidat en 2023 L’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan ne se présentera pas à l’élection présidentielle de 2023. Dans une déclaration datée du 10 mai, son porte-parole a nié son intention de se porter candidat pour the All Progressives Congress (APC), le parti au pouvoir. Alors que la veille un groupe se réclamant du soutien à l’ancien dirigeant avait décidé de porter « en son nom » une candidature pour les primaires de l’APC, parti qui l’avait battu en 2015. Cette candidature devait permettre à l’ancien chef d’État du Nigeria de participer à la présidentielle prochaine, à laquelle il est éligible, n’ayant effectué qu’un seul mandat. Mais, d’après Ikechukwu Eze, porte-parole de l’ancien Président, il n’aurait jamais été informé de cette démarche et n’aurait donc pas donné son accord pour son exécution. « Nous avons appris qu’un groupe aurait acheté des formulaires de nomination présidentielle et de manifestation d’intérêt de l’APC au nom de l’ancien Président Goodluck E. Jonathan. Nous tenons à déclarer catégoriquement qu’il n’était pas au courant de cette démarche et ne l’a pas autorisée » a-t-il indiqué. Ikechukwu Eze a poursuivi en disant que « si l’ancien Président voulait se présenter à une élection, il ferait part de ses intentions au public et n’entrerait pas par une porte dérobée. […] L’achat d’un formulaire d’aspiration présidentielle au nom du Président Jonathan sans son consentement, connaissant le poste qu’il a occupé dans ce pays, est considéré comme une insulte à sa personne ». Cette réaction du camp du médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne met fin à un long suspens concernant sa candidature pour succéder à l’actuel Président Muhammadu Buhari, qui, à l’issue de deux mandats, doit passer la main en 2023. Les principaux partis ont jusqu’au 3 juin prochain pour annoncer leurs candidats officiellement et d’ores et déjà plusieurs noms émergent parmi les personnalités susceptibles de succéder à l’actuel Président. Les principaux partis politiques nigérians devraient organiser leurs primaires dans le courant du mois de mai. Le candidat de l’APC pour l’élection devra s’attendre à une rude concurrence de la part du PDP. Ses candidats potentiels, tels que Peter Obi, l’ancien Vice-président Atiku Abubakar et le gouverneur de l’État de Rivers Nyesom Wike, sont très populaires, notamment dans le sud du pays. Boubacar Diallo

    • jeudi 12 mai
    • 15h02

      Coopération – Mali : l’Allemagne va augmenter son contingent au sein de la Minusma.L’Allemagne va revoir à la hausse de 300 soldats son contingent actuel au sein de la Minusma, passant de 1100 à 1400, a indiqué mercredi 11 mai la porte-parole du gouvernement allemand, Christiane Hoffmann lors d’un point de presse. Cette augmentation, qui doit encore recevoir le feu vert du parlement allemand, est justifiée par une volonté de compensation du départ des forces françaises du Mali. D’ores et déjà, la réunion du Conseil des ministres à l’issue duquel s’est exprimée Christiane Hoffmann, a entériné la prolongation du mandat du contingent allemand au sein de la Minusma jusqu’au 31 mai 2023. Outre la Minusma, l’Allemagne était également engagée au Mali à travers la Mission de formation de l’Union européenne dans le pays. Mais en avril, elle avait annoncé la fin de sa formation à l’endroit des Forces armées maliennes, laissant toutefois toutefois la porte ouverte à une poursuite de son engagement au sein de la Minusma. Mohamed Kenouvi

    • 12h11

      Justice : Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à l’année 2015. Nouvel épisode dans le bras de fer diplomatique entre Bamako et Paris. Le juge d’instruction du deuxième cabinet au tribunal de Grande instance de la Commune III du district de Bamako (Pôle économique et financier) a « invité » le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, à se présenter le 20 juin prochain à 8 heures, devant ladite juridiction pour « affaire le concernant ». Au bas de la convocation émise le 20 avril, le juge malien rappelle que cette affaire a un lien avec la « société civile et MP/C Jean Yves et Thomas, tous Le Drian, pour atteintes aux biens publics et autres infractions aux dépens de l’Etat du Mali ». Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à l’année 2015. A l’époque, Jean Yves Le Drian, alors ministre français de la Défense, aurait fait pression sur l’alors président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita dit IBK pour que l’entreprise Oberthur Technologies (actuelle Idemia) obtienne le juteux marché des passeports biométriques pour une durée de quinze ans. Une « manœuvre » dénoncée par le mouvement Maliko (en français, l’affaire du Mali), constitué par plusieurs organisations de la société civile malienne qui a introduit une plainte déposée le 22 février auprès du pôle économique et financier de Bamako contre Jean Yves Le Drian et son fils Thomas, pour « complicité de prise illégale d’intérêts et favoritisme ». Le mouvement proche de la junte au pouvoir estime que « ces malversations ont conduit à porter atteinte aux deniers publics du Mali », littéralement les mêmes termes repris par le juge du 2e cabinet qui, à travers cette convocation risque d’envenimer davantage les relations déjà pourries entre la France et le Mali.

    • 12h08

      Politique : Le Mali, en turbulences diplomatiques avec l’Occident, notamment la France, est vu par certains Africains au travers du prisme de l’anticolonialisme. De ce fait, la situation du pays attise les réactions de ceux qui se déclarent panafricanistes, dont le reggaeman Tiken Jah Fakoly, qui y vit depuis 20 ans. Dans une interview publiée à Journal du Mali, il nous livre sa vision de la transition malienne, du colonel Assimi Goïta, de la CEDEAO, de la France et de la recrudescence des coup d’États en Afrique de l’Ouest…

    • lundi 09 mai
    • 13h44

      Basket : Joël Embiid veut jouer avec les Bleus. En vue des JO de Paris 2024, Joël Embiid, considéré comme le meilleur joueur du monde à son poste, a enclenché des démarches administratives pour obtenir la nationalité française et pouvoir jouer avec les Bleus. L’information a été confirmée le 3 mai par Boris Diaw, manager général de l’équipe de France de basket. Le pivot de 28 ans, natif de Yaoundé, qui n’a jamais joué avec son pays d’origine, pourrait bénéficier chez les Bleus de la place de naturalisé par sélection qu’autorise la Fédération internationale de basket. Du haut de ses 2,13 m, le numéro 21 des 76ers a franchi un cap cette année en devenant le meilleur marqueur sur la saison régulière. Sous le maillot des Bleus, celui qui est également en course pour le titre du MVP en NBA serait un renfort de choix pour Vincent Collet, le sélectionneur des Vice-champions olympiques de Tokyo.

    • vendredi 06 mai
    • 13h35

      Coopération : l’Allemagne va arrêter la formation des FAMas. L’Allemagne va cesser de former des soldats maliens dans le cadre de la mission de l’Union européenne au Mali (EUTM), tout en restant disposée à contribuer à la Mission de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) si les conditions sont réunies, a indiqué le 4 mai la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, après un Conseil des ministres à Meseberg, près de Berlin. « J’attends de l’Onu qu’elle crée les conditions nous permettant de continuer à participer à la Minusma. Nous sommes disposés à poursuivre notre mandat », a-t-elle déclaré, alors que le Bundestag (Parlement allemand) doit se pencher sur l’avenir de la présence militaire allemande au Mali courant mai. Les relations entre le Mali et l’Occident se sont nettement dégradées ces derniers mois, avec en toile de fond des relations de plus en plus tendues entre Bamako et Paris. Le 9 avril dernier, Christine Lambert s’était rendue au Mali pour se faire une idée claire de la situation actuelle dans le pays.

    • 13h07

      FinTech : La BECEAO ouvre un bureau de suivi. La Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BECEAO) annonce la mise en place du Bureau de connaissance et de suivi des FinTech (BSCF). Le bureau a notamment pour mission de « promouvoir le secteur des FinTech en organisant des rencontres entre le Régulateur et les acteurs, devenus indispensables dans la transformation digitale et la promotion de l’inclusion financière ». Selon l’institution sous-régionale, le recensement effectué dans l’espace UEMOA en 2021 a permis à la banque de comprendre que les FinTech interviennent principalement dans la fourniture de moyens et services de paiement, notamment la distribution de monnaie électronique, le transfert d’argent et l’agrégation de paiements. Ces entreprises fournissent également des plateformes pour le commerce électronique, la gestion de données et les flux financiers. Pour faciliter le développement de ces structures au sein de l’Union, le BSCF est chargé notamment de recueillir et de traiter les demandes d’information et d’entretien avec le Régulateur, ainsi que tous les sujets d’intérêt commun en lien avec les innovations technologiques et la régulation du secteur financier. L’ouverture de ce Bureau s’inscrit dans le cadre de la promotion des initiatives en faveur des innovations financières. Fatoumata Maguiraga

    • 13h03

      Cedeao : Les chefs d’État-major réunis les 5 et 6 mai à Accra. Une réunion extraordinaire du Comité des chefs d’état-major de la Cedeao se tient du 5 au 6 mai 2022 à Accra au Ghana. Au centre des discussions, la mise en œuvre des recommandations issues de leur 41ème session, tenue à Abidjan du 17 au 19 novembre 2021. Elle était consacrée à l’analyse de la situation sécuritaire régionale, du fait des attaques terroristes et de la multiplication des actes illicites en mer. À son issue, certaines recommandations avaient été formulées. Il s’agissait du renforcement opérationnel des forces des pays de la ligne de front contre le terrorisme, à travers la formation et l’acquisition de matériels spécifiques, mais aussi du renforcement des capacités logistiques des forces de ces pays et du soutien financier à la planification et à la conduite des opérations conjointes le long de leurs frontières. La Commission de la Cedeao devrait apporter un appui dans l’organisation de l’opération conjointe entre le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger et le Togo. Durant leurs travaux, les Chefs d’État-major des Armées de la Cedeao discuteront des priorités d’appui opérationnel et logistique et des modalités d’allocation de ces capacités aux États concernés. Pour rappel, le Comité des Chefs d’État-major est un organe institutionnel de la Cedeao chargé de la prévention et la gestion des conflits dans la région regroupant l’ensemble des Chefs des Armées des 15 États membres de l’organisation ouest-africaine.

    • mercredi 04 mai
    • 09h18

      Une nouvelle plateforme juridique pour la FIFA. Dans son processus de modernisation de son cadre réglementaire, la FIFA a créé « un portail juridique de gestion de l’ensemble des procédures engagées auprès du Tribunal du Football et des organes juridictionnels », a-t-elle annoncé lundi dernier. La nouvelle plateforme remplacera le système actuel basé sur l’échange de courriels. Elle permettra « aux parties prenantes du football (clubs, joueurs, associations membres, intermédiaires, cabinets d’avocats mandatés et tout individu impliqué dans une procédure) de déposer une plainte devant l’organe décisionnel ou juridictionnel de la FIFA compétent ». Dès son entrée en vigueur, le 1er mai prochain, même « si les procédures seront toujours régies par les Règlements de la FIFA applicables », les communications, dépôts, décisions et documents seront dorénavant traités via le nouveau portail. Cette démarche vise à simplifier le dépôt et la gestion des plaintes et à renforcer la transparence et la traçabilité des procédures. A.A.A

    • jeudi 31 mars
    • 13h54

      Sahel: Selon le secrétaire exécutif du Comité permanent Inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), près de 40 millions risquent d’être confrontés à la famine.Abdoulaye Mahamadou a tiré la sonnette d’alarme par rapport au risque de famine au Sahel. Ce dernier, qui présidait à Dakar la réunion de concertation technique du dispositif régional de prévention et de gestion des crises (PREGEC), souligne que seuls le Cap Vert et le Liberia seront épargnés par cette situation.

    • 13h38

      Mali : la MINUSMA préoccupée par la dégradation de la situation sécuritaire dans la région des trois frontières. La situation sécuritaire dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, notamment dans les localités de Tessit, Talataye, Ansongo et la région de Ménaka, s’est considérablement dégradée au cours des dernières semaines, déclare un communiqué de presse de la Minusma en date de ce 31 mars. La Force onusienne au Mali s’est dite inquiète de « l’impact dévastateur » des attaques terroristes sur la population civile, ayant déjà entraîné « des dizaines de morts et des déplacements importants de populations vers les villes de Gao et d’Ansongo. » Elle condamne les « meurtres et autres actes criminels commis à l’encontre de la population civile » et appelle à ce que les auteurs de ces actes soient traduits en justice. La Force de la MINUSMA déclare avoir déployé une unité dans la zone depuis plus d’une semaine et est en cours de déploiement d’une autre aujourd’hui.

    • mardi 29 mars
    • 11h15

      Industrie pharmaceutique: La Banque africaine de développement (Bad) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) ont signé un protocole d’accord de 3,56 millions de dollars, soit plus de deux milliards de FCFA, pour développer l’industrie pharmaceutique en Afrique de l’ouest.La partie occidentale du continent veut prendre son indépendance dans le domaine pharmaceutique. Mercredi dernier à Abuja, siège de l’institution sous-régionale, un protocole d’accord dudit montant a été paraphé par Lamin Barrow, directeur général de la banque pour le Nigéria et par Mamadou Traoré, commissaire de la Cedeao chargé de l’Industrie et du Secteur privé.

    • 11h10

      Football – Barrages mondial: Enfin, plus indécis de toutes les cinq affiches, le derby ouest africain entre le Nigéria et le Ghana maintient les chances intactes de chaque côté, après le match nul et vierge à Kumasi le 25 mars dernier. Si le Nigéria peut compter sur un retour en grâce du napolitain Victor Osihmen, en grande forme avec le Napoli, le Ghana peut aussi rêver d’un hold-up en terre nigériane en comptant entre autres sur l’expérience du milieu de terrain d’Arsenal Thomas Partey et d’un Jordan Ayew des grands soirs.

    • 11h09

      Football – Barrages mondial: Duel de géants attendu dans l’ultime acte entre les Fennecs d’Algérie et les lions indomptables du Cameroun. A l’instar de la Tunisie ou de l’Egypte, l’Algérie a réussi à prendre un court avantage en dominant le Cameroun chez lui à domicile lors du match aller. Avec à cœur de laver l’affront de leur élimination dès le premier tour de la CAN camerounaise en obtenant la qualification pour la Coupe du monde, les champions d’Afrique 2019 ne lâcheront rien. Mais en face, le Cameroun, grand habitué du continent à la fête du football mondial peut encore renverser la situation.

    • 11h09

      Football – Barrages mondial: Finale. C’est bien ce que les Aigles du Mali auront à cœur de disputer à Rades demain face aux Aigles de Carthage de Tunisie, après avoir courbé l’échine (0-1) à Bamako 4 plus jours plus tôt. Pour obtenir cette qualification historique pour la coupe du monde, les coéquipiers d’Hamari Traoré, qui sera d’ailleurs de retour de suspension, n’ont pas de calculs à faire : Il faudra à tout prix marquer deux buts face à une équipe tunisienne qui pourrait fermer le jeu et se contenter de son court avantage du match aller. Le Mali possède les atouts nécessaires pour aller perturber la Tunisie chez elle mais encore faudrait –il que les joueurs se surpassent, contrairement à la copie pale affichée au match aller.

    • 11h08

      Football – Barrages mondial: L’Egypte a pris une première revanche sur le Sénégal en dominant le premier acte chez elle 1-0, après la finale perdue à la CAN au Cameroun. Mais les pharaons savent que ce n’est que la moitié du chemin qui mène à Doha et qu’il faudra ne pas sombrer ce mardi au stade de Diamniadio devant les lions de la Teranga qui seront poussés par un public des grands jours. L’éveil des champions d’Afrique à domicile est attendu pour remonter l’obstacle égyptien qui se dresse devant eux. Encore une fois le duel des deux attaquants de Liverpool, Mohamed Sallah et Sadio Mané peut constituer la clé de cette affiche aux allures de finale.

    • 11h07

      Football – Barrages mondial 2022: Le Maroc, qui a réussi à arracher le match nul à Kinshasa face à la RDC (1-1) pourra se contenter d’un match nul (0-0) pour valider son ticket. Mais les lions de l’Atlas ne voudront surement pas se contenter d’un match nul au risque de se faire suspendre à tout moment par une équipe de la RDC, assoiffée de Coupe du Monde depuis l’aventure de 1974 (sous l’appellation Zaïre, ndlr).

    • 10h57

      Santé: Selon l’Agence spécialisée de en santé de l’Union Africaine, au total 10 630 070 ont complètement guéri du Coronavirus en Afrique. Cependant, le virus a pris 250 942 âmes sur le continent. La barre du nombre de contaminés n’a pas encore atteint 12 millions depuis le début de la pandémie jusqu’à la fin mars 2022. Les régions les plus touchées restes l’Afrique australe et du nord. L’Afrique centrale reste la région la moins touchée par le virus rapporte le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

    • vendredi 25 mars
    • 22h40

      Sommet extraordinaire de la CEDEAO du 25 mars : les sanctions du 09 janvier 2022, contre le Mali maintenues

    • 17h54

      Barrages Mondial 2022 – Mali – Tunisie: M. Weyesa siffle la pause sur la pelouse du stade du 26-mars de Bamako ! Le Mali est mené par la Tunisie après un but marqué contre son camp par Moussa Sissako (36e), exclu quelques minutes plus tard (40e).

L’Hebdo - édition du 26.05.2022
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité