Mali – Observation des législatives 2020: La société civile s’active

Mali – Observation des législatives 2020: La société civile s’active

Dans un contexte d'insécurité, vient s'ajouter dans notre pays le coronavirus, une pandémie mondiale. Au Mali, contrairement aux attentes dans les coulisses, les élections législatives reportées deux fois, vont se tenir conformément au dernier calendrier électoral ce 29 mars 2020. La société civile dans son rôle de veille citoyenne lors d'une…


L’édito
Par Boubacar Sidiki Haidara

Certaines choses ne changent pas

Même le coronavirus n’arrive malheureusement pas à faire taire les armes. Alors que le monde entier est préoccupé par la pandémie, des victimes continuent de…

Lire la suite

DÉBAT & OPINIONS

Le RPM pourra-t-il conserver la majorité à l’issue des législatives ?

  • Cheick Hamala Touré

    étudiant
    Oui

    Oui je pense que c’est possible, vu le climat dans lequel ces législatives s’annoncent, avec les risques liés au Covid 19. Actuellement, le RPM est le seul parti qui a su bien préparer sa campagne législative et rallier la plupart de ses opposants à sa cause. Les dirigeants du RPM jugent leurs listes imbattables et sont optimistes car ils ont rempli leur rôles durant leur premier mandat et comptent sur leurs fidèles partisans pour les législatives du 29 mars. Ils ont noué de bonnes alliances à Kayes, à Koro, à Bandiagara, à Djenné, à Sikasso, à Bougouni… Vu toutes ces alliances, le RPM a une longueur d’avance sur ses opposants.

  • Moussa Saounera

    Gestionnaire d’entreprise
    Non

    C’est un grand défi pour le parti, car sa cote de popularité est en train de baisser. Le simple fait d’entendre son nom évoque chez certains plus de mal que de bien. La présidentielle de 2018, qui a permis au candidat du parti d’être réélu Président, n’a apporté qu’insatisfaction quant à la gestion du pays. Il suffit de voir les réactions de l’opinion publique. Le peuple aura du mal à faire confiance de nouveau à ce parti, qui aujourd’hui est en train de perdre son aura. En 2013, il avait 66 députés, je ne pense pas qu’il en sera ainsi cette année. N’oublions pas que les alliances entre d’autres partis peuvent lui porter également préjudice.

Société

#Mali: Droits des femmes
L’Hebdo - édition du 26.03.2020
L’édito
Par Boubacar Sidiki Haidara

Certaines choses ne changent pas

Même le coronavirus n’arrive malheureusement pas à faire taire les armes. Alors que le monde entier est préoccupé par la pandémie, des victimes continuent de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité