L’info en continu

    • mardi 10 novembre
    • 12h27

      Tech – Djoliba qui tire son nom du troisième plus long fleuve d’Afrique, le fleuve Niger, a été présenté ce mardi 10 novembre lors d’une conférence de presse virtuelle du groupe Orange comme le premier réseau « très haut débit » de fibre optique en Afrique de l’ouest. Avec 4300 kilomètres de fibre, le projet qui va prendre en compte les besoins de 150 millions d’utilisateurs, va s’étendre sur huit (08) pays de la sous-région parmi lesquels le Sénégal, le Mali, le Burkina faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Libéria.

    • 10h18

      Décès de l’ancien Président ATT. L’ancien Président malien Amadou Toumani Touré est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Turquie, alors qu’il il était évacué sanitaire par un vol régulier . Avant son départ , il avait été opéré d’urgence du cœur à Bamako lit-on sur un tweet de Serge Daniel

    • 07h59

      L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré (ATT) (photo) est décédé dans la nuit de lundi à mardi aux environs de 2 heures du matin à Istanbul (Turquie) à l’âge de 72 ans des suites d’une crise cardiaque, rapportent les médias maliens, citant des sources proches de la famille.

    • lundi 09 novembre
    • 17h49

      Le Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité dans les Régions de Mopti et Gao et la gestion des zones frontalières (#PARSEC) a offert un important lot de matériels roulants à l’Etat-major de la Garde Nationale.

    • 10h43

      Déclaration – Me Mohamed Ali Bathily membre du Comité stratégique du M5-RFP se prononce sur la visite du ministre français de l’Europe et des Affaires Etrangères Jean Yves Ledrian au Mali. Il lui intime de ‘’retourner avec ses 135 millions d’euro et qu’ils nous laissent régler nos problèmes’’.

    • 10h40

      Mali: en prison, Sidiki Diabaté fait une confidence à Grand P. “Sidiki Diabaté était beaucoup ému de voir Grand P effectuer le déplacement pour venir le voir. Ensuite, Sidiki confiait à Grand P qu’il a été le premier artiste africain à venir le voir en prison depuis que son état de santé se dégrade”, a déclaré le staff de Grand P. Source: beninwebtv

    • 10h28

      Basket-Ball : l’AS Police sacrée champion en homme et dame. Le verdict est tombé le samedi, les policières comme leurs homologues hommes sont champions du Mali en basket pour la saison 2019-2020. Entamé depuis le 02 novembre, le play off du championnat national de basket ligue 1 a prit fin le samedi 07 novembre au palais des sports Salamatou Maiga. Avec à l’affiche un seul match qui était celui des dames, l’ambiance était au rendez-vous. En effet après s’être tenue tête en 4 matchs, les rouges de Bamako et les policières se sont affrontés le samedi pour être départagés. Ainsi dès l’entame, le score était serré. Partie au premier quart-temps avec 7-10, les policières ont pu creuser l’écart et aller en pause avec un score de 12-20. De retour des vestiaires, les dames de Mamoutou KANE dit Baba ont mit le bouchon double pour dominer les djolibistes et remporter le match 37-48. Avec cette victoire, l’AS police devient pour la première fois championne du Mali avec 3 matchs sur 2. Par la même occasion elles rejoignent leur homologue homme sur le podium qui avec la victoire face à l’Attar clubs de Kidal le vendredi dernier deviennent pour la deuxième fois consécutive sacré champion du Mali.

    • 10h19

      Transition – Les anciens membres du Conseil national de la jeunesse du Mali ont exprimé leur accompagnement et tout leur soutien à l’un des leurs. Il s’agit de Mohamed Salia Touré, ancien président du Cnj-Mali, promu au ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle. C’était à la faveur d’une cérémonie tenue le samedi dernier au Grand Hôtel de Bamako.

    • 10h02

      Terrorisme : “une dizaine” de djihadistes éliminés par la force Barkhane. L’opération s’est déroulée vendredi soir à proximité d’In Tillit, à 80 km au sud de Gao, dans le nord du Mali. Comme le rapporte Le Parisien, l’état-major de l’armée française a annoncé une nouvelle opération de la force Barkhane contre des djihadistes liés à Al-Qaïda. Selon les précisions du colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l’état-major, un groupe de combattants a été repéré et frappé par un drone, avant qu’intervienne une trentaine de soldats appartenant au commando Montagne appuyés par deux hélicoptères d’attaque Tigre. L’armée française ne déplore aucun blessé et a fait deux prisonniers, sur lesquels aucun détail n’a été communiqué.

    • 09h56

      TIC – Le samedi 07 novembre 2020 le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Dr Hamadoun Touré a reçu dans son département les membres de l’association des sociétés informatiques du Mali (ASIM).

    • 09h23

      Service de la dette : Deuxième allègement pour le Mali. Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) prolonge de 6 mois supplémentaires l’allègement immédiat du service de la dette du Mali. Une deuxième tranche au titre du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (Fonds fiduciaire ARC). Cet allègement du service de la dette permettra de dégager des ressources financières pour continuer de renforcer les capacités en soins médicaux du pays et lui permettre de faire face aux répercussions économiques et sociales de la pandémie de la Covid-19, selon le FMI. Cette approbation fait suite à une première tranche de 6 mois (du 14 avril au 13 octobre 2020), qui avait été accordée le 13 avril 2020. Elle permettra de décaisser des dons au titre du Fonds fiduciaire ARC pour le paiement du service de la dette au FMI admissible, qui arrive à échéance entre le 14 octobre 2020 et le 13 avril 2021 et est estimé à 10,59 millions de dollars. Cette approbation met un terme à celles d’une liste de 28 pays à faibles revenus qui ont tous bénéficié le 2 octobre 2020 de cette deuxième tranche d’allègement. Le FMI précise que cette approbation en faveur du Mali a été retardée par le coup d’État du 18 août et le temps nécessaire à la mise en place du gouvernement de transition. L’allègement du service de la dette pourrait être accordé pour une période totale de 2 ans, jusqu’au 13 avril 2022, pour près de 959 millions de dollars. Fatoumata Maguiraga

    • vendredi 06 novembre
    • 15h48

      Office du Niger – Une délégation du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) conduite par son président, Mohamed Chérif Haidara a été reçue le jeudi 5 novembre 2020 par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed. Les échanges ont porté essentiellement sur les possibilités pour nos compatriotes visant à l’extérieur d’investir dans l’office du Niger.

    • 15h42

      Mines – Le ministre des Mines, de l’énergie et de l’eau, Lamine Seydou Traoré, a effectué une visite, le jeudi 5 novembre 2020, à l’Office national de la recherche pétrolière (ONRP). Il a été reçu par le Directeur général de l’ONRP, Ahmed Mohamed Ag avec le reste du personnel. Le visiteur du jour a exhorté le personnel de l’ONRP à un travail colossal tout en fixant un objectif qui est la réalisation d’un puits de pétrole d’ici décembre 2021.

    • 15h38

      Francophonie – Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a décidé de prononcer la levée de la suspension de la République du Mali de la Francophonie, qui était appliquée depuis le 25 août 2020, lors de sa 112e session qui s’est tenue virtuellement les 4 et 5 novembre 2020. « Le CPF encourage les autorités maliennes à la poursuite du rétablissement de l’ordre constitutionnel de manière pérenne et crédible. Cette décision est également un encouragement à la construction d’un espace politique inclusif et au renforcement de l’ouverture démocratique, en particulier par une représentation renforcée des femmes au sein des organes de la transition et dans la reconstruction du pays », indique le communiqué de l’Organisation internationale de la Francophonie.

    • 15h36

      Gouvernance – Le rapport 2019 du bureau du vérificateur général remis le 30 octobre dernier au Président de la Transition révèle d’énormes d’irrégularités financières constatées dans la gestion dans les mines d’or de Loulo et Gounkoto, exploitées par le groupe Randgold et la Société des mines de Syama, du groupe australien Resolute Mining Limited. Selon le rapport, ces deux sociétés minières cumulent à elles seule 287 milliards de FCFA d’irrégularités. La plus grosse des irrégularités a été constatée au niveau de la Société des Mines de Syama (SOMISYSA). La mission de contrôle du vérificateur général dit avoir travaillé sur les opérations de recettes et de dépenses ainsi que les aspects environnementaux au titre des exercices 2015, 2016, 2017 et 2018. Les vérifications sur ces quatre années ont permis de constater des irrégularités financières qui, selon le rapport, s’élèvent à 227,87 milliards de FCFA. En détail, le rapport révèle que le Conseil d’administration de la dite société minière a mis en place un emprunt non justifié d’un montant de 168,65 milliards de FCFA sans parvenir, malgré l’insistance des vérificateurs, à fournir aucun document justifiant le montant inscrit en emprunt. S’y ajoute à la non autorisation par les actionnaires de la mine de la distribution de dividendes à l’État du Mali pour un montant total de 31,91 milliards de FCFA pendant les exercices 2015, 2016, 2017. Le BVG relève également que le Directeur Général de SOMISY-SA n’a pas remboursé à l’État un emprunt d’un montant de 4,65 milliards de FCFA. Toujours selon le rapport, les conditions de cette nouvelle facilité d’emprunt ont été rejetées par les administrateurs maliens arguant que le taux d’intérêt est trop élevé et l’échéance trop lointaine. Ce rejet, selon le rapport, n’a pas fait reculer le Conseil d’administration qui l’a validé avec les voix des administrateurs de la mine.

    • 15h32

      Football – Éliminatoires de la CAN Cameroun 2022 : le technicien Mohamed Magassouba a convoqué une liste de 37 joueurs

    • 15h20

      Coopération – Composé de 5 véhicules pick-up, 5 ordinateurs portables et 5 imprimantes, ce don d’une valeur de plus de 116 millions de Francs CFA permet d’assurer le suivi-évaluation des nombreuses réalisations faites par l’Ambassade du Royaume du Danemark au Mali dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’hydraulique. Toute chose qui participe au renforcement de la décentralisation au Mali.

    • 09h31

      Politique – Au Mali, s’est ouvert, le jeudi 5 novembre à Niono, un forum sur la réconciliation intercommunautaire. Quatre ministres avaient fait le déplacement dans cette ville de la région de Ségou, dans le centre du pays. Et plusieurs centaines de personnes ont été invitées à participer aux discussions qui ont pour but d’apaiser les tensions entre les différentes communautés du cercle, et notamment les chasseurs traditionnels dozos d’un côté et l’ethnie peule de l’autre lit-on sur RFI.

    • 09h25

      Football – Le sélectionneur intérimaire du Mali, Mohamed Magassouba, a dévoilé le mardi 03 octobre, au siège de la femafoot, la liste des aigles pour la double confrontation contre les braves warriors de la Namibie le 13 octobre 2020 à Bamako et le 17 du même mois à Windhoek. Magassouba, dans sa logique de la reconstruction de l’équipe, a convoqué 37 Joueurs, majoritairement de jeunes aux dents longues qui comptent donner un reluisant visage au football malien. Cette double confrontation entre Maliens et Burundais rentrant dans le cadre de la Troisième journée et de la quatrième journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2019, est décisive pour les Aigles du Mali. Des aigles avec deux victoires consécutives face aux panthères du Gabon et au Soudan du Sud occupent la tête de la poule. Cette double confrontation peut être une occasion pour les protégés de Mohamed Magassouba de valider leur ticket pour le Cameroun, à condition qu’ils gagnent à Bamako le 13 octobre et rééditent cet exploit quelques jours plus tard à l’indépendance Stadium de Windhoek le 17 octobre 2020.

    • 09h24

      Droit de l’Homme – La salle polyvalente de l’Ecole Nationale de Police (ENP) a servi de cadre ce jeudi 5 novembre 2020, la cérémonie de lancement du fascicule sur les activités de maintien de l’ordre public et le respect des droits de l’homme au Mali s’inscrivant dans la logique du renforcement du professionnalisme des fonctionnaires de police. C’était en présence du Directeur Général de la Police Nationale, l’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI, du Directeur de l’ENP, le Contrôleur Général Seydou DIARRA et ainsi que le représentant de l’Institut Danois des Droits de l’Homme (IDDH) au Mali, M. Famoroguè CAMARA. Ont également pris part à cette cérémonie, les ambassadeurs du Danemark, des Pays Bas, du Norvège, de Suède et plusieurs autres autorités.

    • 09h22

      Diplomatie – Le président de la Transition, M. Bah N’Daw a accordé une audience le lundi 2 novembre dernier à l’Ambassadeur du Royaume chérifien au Mali, M. Hassan Naciri. L’objectif était d’échanger sur l’état des relations bilatérales et les possibilités de les inscrire dans un esprit plus dynamique et novateur. Selon le diplomate du Royaume chérifien, sa rencontre avec le président de la Transition s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre des mécanismes de renforcement de relations bilatérales et la République du Mali et le Royaume chérifien du Maroc.

    • 09h21

      Terrorisme au Sahel – jeudi 5 novembre 2020, le bimensuel la Lettre confidentielle du Mali et Caïlcédrat GROUP Think Tank indépendant et panafricain ont organisé à l’hôtel Sheraton de Bamako, deux grands panels de haut niveau. Le premier panel intitulé : « le sahel et ses otages » était débattu par l’ancien premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, l’ancien ambassadeur du Mali, Mohamed Mahmoud El Oumrany, les journalistes Isselmou SAHILI de la Mauritanie et Ibrahim DIALLO du Niger avec comme modérateur, le journaliste Serge Daniel du Mali. Le second panel intitulé : « faut-il payer des rançons aux ravisseurs ? » était développé par les journalistes Serge Daniel, Sékou Tangara du Mali, Isselmou SAHILI de la Mauritanie, Ibrahim DIALLO du Niger, avec comme modérateur, Alexis Kalembry, en présence du communicateur Burkinabé, Romuald NASSOURI et de nombreuses autres personnalités. Il ressort des débats qu’il y a prise d’otage dans le sahel parce qu’il n’y a pas suffisamment de présence étatique, mais aussi, les ravisseurs (jihadistes, terroristes) veulent se faire de l’argent et de la notoriété. Selon les panelistes, environ 80 personnes ont été enlevées et 24 milliards de FCFA ont été payés comme rançon entre 2003 et 2020 dans le Sahel.

    • jeudi 05 novembre
    • 16h51

      Minusma : Une nouvelle force opérationnelle mobile Dans le cadre de l’opération Mongoose 2.5, menée à Douentza, dans le secteur centre du Mali, la mission de l’Onu vient de déployer une équipe opérationnelle mobile, composée de diverses forces spécialisées, pour mener des opérations plus agiles afin de protéger et de rassurer la population locale. Cette nouvelle force mobile, composée de Casques bleus de diverses origines, Égypte, Pakistan, Salvador, Cambodge, Togo et Sénégal, vise également à soutenir le développement régional et à recueillir des informations. Selon le lieutenant-colonel Stephan Tiller, Commandant de la force mobile de l’opération Mongoose 2.5, les différentes opérations, dans le passé, ont porté sur la mise en œuvre de changements dans la manière dont la Minusma mène ses opérations. « Le concept de la force opérationnelle mobile nous donne la flexibilité et la créativité nécessaires pour créer un environnement plus sûr et plus stable, de concert avec d’autres forces partenaires, ce qui permettra à l’ensemble de la Mission de renforcer toutes ses forces pour remplir l’une des tâches essentielles de son mandat, la protection des civils », souligne-t-il.

    • 16h28

      Le SNESUP en grève. Suite à l’échec des négociations lors des rencontres des jeudi 22 et vendredi 23 octobre 2020 avec le gouvernement, le Syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNESUP) veut observer deux grèves. La première phase de 48h a débuté du mardi 3 au mercredi 4 novembre. Un second mouvement de 72h est prévu pour la semaine prochaine, du mardi 10 au jeudi 12 novembre, si les points de revendication ne sont pas satisfaits. Ces revendications sont au nombre de vingt-neuf, regroupées en sept lots, dont entre autres l’application des dispositions du statut des enseignants – chercheurs et de son décret d’application. Il s’agit du paiement des arriérés des heures supplémentaires, des tâches liées aux examens, de la bonne gouvernance, c’est-à-dire de la régularisation totale de la situation administrative et financière des agents, de la signature du décret d’attribution des passeports de service aux enseignants – chercheurs, de la construction d’une Cité des enseignants et d’une bibliothèque à Kabala et de rendre opérationnel le plan de sécurisation de l’espace universitaire. Le SNESUP veut également l’application des articles 66 et 97, l’article 66 étant le correspondant de l’article 39 de l’éducation de base, une augmentation de 20% de la grille des salaires des enseignants – chercheurs. Selon Dr Abdoul Mallé, Secrétaire général du SNESUP, cet accord a été conclu entre le gouvernement et l’UNTM le 29 janvier 2019. Dans l’article 97, il a été convenu d’allonger de deux ans l’âge de la retraite pour les professeurs et les directeurs de recherches, afin de respecter la hiérarchie dans l’enseignement supérieur.

    • 16h21

      Covid 19 : Dans l’attente d’un vaccin et face à l’impossibilité d’allier la pratique sportive en général aux mesures de distanciation sociale, les tests de dépistage de la Covid-19 semblent être l’élément indispensable pour relancer les compétitions. C’est dans cette optique que le Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali) a fait dépister 100 athlètes, dirigeants et encadreurs, toutes disciplines confondues. L’opération s’est déroulée le samedi 31 octobre au Palais des sports Salamatou Maïga. Ces tests, consistant en un prélèvement naso-pharyngé, font d’ailleurs partie du protocole sanitaire prôné par les autorités du pays.

    • 15h59

      Le Vérificateur Général a remis son rapport annuel aux autorités de transition en fin de semaine dernière. Ce rapport, qui passe au crible les dépenses publiques, a depuis été rendu public. Le Bureau du Vérificateur Général a réalisé, en 2019, 31 vérifications portant sur des dépenses réalisées entre 2015 et le premier trimestre 2018. Objectif : traquer tout ce qui s’apparente à un manque de transparence, voire à de la fraude pure et simple. PUBLICITÉ Au final, près de 300 milliards de francs CFA (450 millions d’euros) d’irrégularités ont été constatés. Plusieurs missions diplomatiques présentent par exemple des dysfonctionnements dépassant les cent millions de francs CFA. La palme revient à l’ambassade du Mali au Burkina : 1,840 milliard de francs d’irrégularités. Avec des loyers payés de manière indue, ou encore des frais de carburant ou de scolarité non justifiés. Ce qui n’est rien comparé aux irrégularités constatées pour les mines d’or de Loulo et Gounkoto, exploitées par le groupe Randgold : plus de 60 milliards de FCFA. Ou surtout pour la Société des mines de Syama, du groupe australien Resolute : plus de 227 milliards de FCFA d’irrégularités, près de 350 millions d’euros. (RFI)

    • 15h55

      Grève – L’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) observera une grève de 72 heures à partir du 18 novembre prochain si ses revendications ne sont pas satisfaites d’ici la veille de ce débrayage. La plus grande centrale syndicale a déposé, lundi dernier, un préavis dans ce sens sur la table du ministre du Travail et de la Fonction publique.

    • 15h53

      Insécurité – Onze morts et plusieurs blessés ont été enregistrés au Centre et au Sud du pays lundi 02 et mardi 03 novembre 2020, suite à des attaques menées par des hommes armés non identifiés. Parmi les victimes, figurent des femmes et des enfants, un homme retrouvé décapité et un imam assassiné dans leurs domiciles. Ces informations sont confirmées par les autorités des localités concernées dans les régions de Ségou, Mopti et Koulikoro.

    • 14h58

      Préparation CHAN: Le Maroc plus fort que le Mali et le Niger. Après le succès sur le Mali, les Lions de l’Atlas se sont imposés 2-0 mercredi face au Niger dans le tournoi international de Niamey. Une compétition qui sert de préparation pour le CHAN 2020.

    • 14h52

      Le bureau action civilo-militaire de la #MINUSMA a offert au bureau ACM de la 5ème région militaire une quantité importante de vivres, d’équipements sportifs pour accompagner les FAMa dans leurs actions d’assistance aux populations vulnérables.

L’Hebdo - édition du 03.12.2020
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité