L’info en continu

    • mercredi 10 février
    • 18h23

      Conseil des ministres – Le Programme de développement social et sanitaire prévoit le renforcement des infrastructures sanitaires à travers, notamment la construction d’hôpitaux modernes dans certaines régions du Mali dont la région de Koulikoro

    • 11h23

      Finances – Le fonds d’investissement Oppenheimer Partners, de la famille de milliardaires sud-africains éponyme, a choisi d’ajouter le groupe Genser Energy, opérant au Ghana et au Mali, à son portefeuille d’actifs ultra-sélectif.

    • 11h00

      Culture – Le village de Siby se prépare à accueillir son festival annuel les 12·13·14 février. 450 femmes concourent pour la plus belle décoration naturelle sur mur de terre (maisons, greniers, enceintes de concessions).

    • mardi 09 février
    • 12h10

      En début 2021, 358 212 personnes sont estimées être des réfugiés ou des déplacés internes (OCHA Mali)

    • 12h05

      Au Mali, un nouvel accord de paix a été signé, dimanche 7 février, dans le cercle de Bankass, dans le centre du pays. Il concerne les communautés dogon, dafing et peulh, de sept communes.

    • 10h02

      Humanitaire – Les besoins d’assistance alimentaire restent importants : 950 000 personnes concernées

    • 09h59

      5,9 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire (OCHA Mali)

    • lundi 08 février
    • 16h24

      Mines – Au Mali, Firefinch a acquis officiellement la mine d’or Morila en novembre dernier et s’est fixée pour objectif de lui redonner une nouvelle jeunesse. Cette première estimation de ressources encourage la compagnie qui vise désormais une production annuelle d’au moins 150 000 onces sur le site.

    • 16h22

      Or – Barrick a dépassé ses prévisions de production d’or à Loulo-Gounkoto en 2020. Le complexe aurifère Loulo-Gounkoto a livré 680 215 onces d’or l’année dernière. C’est ce qui ressort du bilan opérationnel publié le 8 février par son propriétaire, le géant minier Barrick Gold, qui précise que l’actif a battu les objectifs de production fixés en début d’année.

    • 16h13

      Le Gouvernement s’est engagé à recruter 23 728 jeunes, conformément à la prévision budgétaire de 2021, à intégrer dans les fonctions publiques tous les enseignants des Ecoles Communautaires (ECOM) au plus tard à l’ouverture prochaine des classes, à mettre en place des mesures et des structures appropriées pour la relance du chemin de fer à compter du 31 juillet 2021, et à prendre des mesures immédiates pour réduire la cherté de vie au Mali.

    • 16h11

      La « grève dure » annoncée, le 02 février 2021, par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la première et la plus grande centrale syndicale n’aura pas lieu. Et pour cause, un accord fut trouvé entre les parties. Le vendredi 05 février 2021, il y a eu la signature d’un procès-verbal de conciliation entre le Gouvernement de Transition du Mali, le Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) et l’Union nationale des Travailleurs du Mali (UNTM). Dans ce procès-verbal de conciliation, le Gouvernement s’est engagé à recruter 23 728 jeunes, conformément à la prévision budgétaire de 2021, à intégrer dans les fonctions publiques tous les enseignants des Ecoles Communautaires (ECOM) au plus tard à l’ouverture prochaine des classes, à mettre en place des mesures et des structures appropriées pour la relance du chemin de fer à compter du 31 juillet 2021, et à prendre des mesures immédiates pour réduire la cherté de vie au Mali.

    • 15h36

      Une prise de contact, c’est la quintessence de la rencontre entre la Commission de l’éducation, de la culture, des technologies de l’information et de la communication, de l’artisanat et du tourisme, du Conseil National de Transition, ce lundi 8 février 2021, aux Ministères de la Culture et de la Communication et de l’économie numérique. Les membres du Conseil national de transition de cette Commission avec en chef de file Magma Gabriel éminent homme de culture aux côtés de la journaliste Ramata Diaouré entre autres membres, ont fait le déplacement vers ces Ministères pour dire leur disponibilité totale et entière à collaborer avec les autorités en place le temps de la transition. La prise de contact qui se poursuivra ce mardi va s’étendre au Ministère de l’Education.

    • dimanche 07 février
    • 21h01

      Finale CHAN 2020: Mali – Maroc (0-2)

    • vendredi 05 février
    • 13h36

      Economie – Le taux de croissance réelle du Produit intérieur brut (PIB) du Mali devrait atteindre les 4% en 2021. Il était de -2% en 2020, selon la loi de finances de 2021.

    • 13h33

      Football – Tournoi UFOA A (U17): Alors que certains tournois qualificatifs de la CAN Maroc des moins de 17 ans ont déjà démarré, c’est au tour de la zone ouest A de faire son entrée ce 5 février. Logés dans la poule B en compagnie des Lycaons de la Guinée Bissau et des Leone Stars de la Sierra-Leone, les jeunes Aiglons du Mali devraient valider leur ticket sans problème selon des pronostics.

    • 10h05

      L’ambassadeur de la République Islamique d’Arabie Saoudite, SEM Khaled Mabrouk Al-Khalid a été reçu, le jeudi 4 février 2021, par le Ministre de la Défense et des Anciens (MDAC), le colonel Sadio Camara.

    • 09h59

      Planification et coordination de la reprise du transport aérien international : L’Iata veut des partenariats entre gouvernements et industrie du transport aérien sur le continent.

    • jeudi 04 février
    • 17h22

      4 février : Journée Mondiale contre le cancer

    • 10h48

      Economie – Le Mali a émis le 3 novembre 2020 ses derniers bons sur le marché monétaire de l’UEMOA pour un emprunt de 25 milliards de francs CFA auprès des investisseurs. Des opérations qui ont été des réussites pour le pays, en dépit de la conjoncture de 2020 et notamment du coup d’État du 18 août, avec pour conséquence un embargo imposé par la CEDEAO.

    • 10h46

      UEMOA : Des obligations pour relancer les économies de la zone L’agence UMOA-Titres, en collaboration avec la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), prépare la mise en place « d’obligations de relance », pour appuyer les membres de l’Union dans leurs efforts de reprise des activités économiques. Concrètement, la BCEAO ouvrira un « Guichet de relance » à la disposition des banques commerciales, principales détentrices (jusqu’à 90%) de la dette des États de l’UEMOA, à en croire certains experts. Les « obligations de relance » seront stipulées pour une maturité de six mois et assorties d’un taux d’intérêt de 2%, indique-t-on. Au plus fort de la première vague de Covid-19, l’agence UMOA-Titres et la BCEAO avaient permis aux États membres, via « les Bons Covid-19 », de maturité 3 mois, de faire preuve de résilience. Le Mali a émis le 3 novembre 2020 ses derniers bons sur le marché monétaire de l’UEMOA pour un emprunt de 25 milliards de francs CFA auprès des investisseurs. Des opérations qui ont été des réussites pour le pays, en dépit de la conjoncture de 2020 et notamment du coup d’État du 18 août, avec pour conséquence un embargo imposé par la CEDEAO. B.S.H.

    • 10h45

      Droits de l’homme : Des violations toujours plus préoccupantes. La Minusma a publié le mardi 2 février 2021 sa note trimestrielle sur les tendances des violations et abus de droits de l’Homme au Mali du 1er juillet au 30 septembre 2020. Au cours de cette période, elle a noté que la situation des droits de l’Homme est demeurée préoccupante sur l’ensemble du territoire national. Au total, 483 violations et abus de droits de l’Homme ont été documentés par la Division des droits de l’Homme et de la protection, ayant causé la mort de 176 personnes, dont 13 enfants et 8 femmes. Ces données représentent une baisse de 23,6% par rapport à la période précédemment évaluée, du 1er avril au 30 juin 2020. Si la majorité des violations et abus est imputable aux Forces de défense et de sécurité maliennes (197), des groupes armés ou d’autodéfense communautaires ont été responsables de 146 abus, des groupes armées terroristes, à l’instar entre autres d’Aqmi et de l’EIGS, ont perpétré 73 abus et violations tandis que les groupes armés signataires de l’Accord ont été auteurs de 58 atteintes. Les éléments de la Force conjointe G5 Sahel ont quant à eux été responsables de 7 violations de droits de l’Homme et des groupes armés non identifiés en ont également commis 2. La note trimestrielle de la Minusma présente les violations et abus de droits de l’Homme à partir de la documentation des missions régulières « d’observation, d’établissement des faits et d’enquêtes » conduites par les équipes de ses bureaux régionaux des droits de l’Homme à travers le Mali. G.K

    • 10h40

      Coopération – Un débat public se tiendra le 9 février 2021 au Sénat sur l’opération Barkhane au Mali. Les échanges vont aborder des sujets de fond concernant le bilan de l’opération, la stratégie militaire et la solution politique, à en croire Christian Cambon, Président de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat français. La question de l’organisation d’un tel débat, longtemps réclamé par certaines figures politiques en France, à l’instar de Jean Luc Mélenchon de La France Insoumise, a été ravivée en décembre dernier et en début d’année 2021, lorsque 5 soldats français de l’opération ont trouvé la mort au Mali.

    • 10h35

      Santé – Le monde est en guerre. L’ennemi, le Sars-cov-2, est mille fois plus petit que le diamètre d’un cheveu humain. Mais il a tué plus de deux millions de personnes et mis à genoux l’économie mondiale. Pour essayer de l’abattre, des doses de vaccins, dont l’acquisition est un luxe. Les pays riches bousculent les laboratoires pharmaceutiques pour y avoir accès. Au plus bas de l’échelle, les pays africains. Aucun vaccin candidat n’a été mis au point sur le continent et les chances d’accéder aux fioles fabriquées ailleurs sont limitées. Le salut viendra de la facilité Covax, un mécanisme financier innovant, qui permettra l’accès des plus pauvres aux vaccins Covid-19. Grâce à elle, le Mali a pu passer commande de plus de huit millions de doses, attendues pour mars prochain, en vue de la campagne de vaccination d’avril. D’ici là, le pays pense sa stratégie de vaccination qui va bientôt être adoptée. A lire en intégralité sur l’hebdomadaire et notre site

    • mercredi 03 février
    • 17h51

      CHAN 2020 – Demi-finales: Mali – Guinée (5 tirs au but contre 4 après un score nul et vierge)

    • 17h45

      Mines – Selon les statistiques du ministère des Mines présentées le 2 février, la production industrielle d’or au Mali a connu en 2020 une deuxième année consécutive de hausse. Contre toute attente, elle est passée de 65,1 t en 2019 à 65,2 t l’année dernière.

    • 17h40

      FAMa – le Directeur GRM porte à la connaissance des candidats au recrutement, déclarés admissibles à l’issue des épreuves sportives, que le test écrit se déroulera le 6 février 2021 à partir de 7h 30 dans les capitales régionales.

    • 17h37

      CHAN 2020 – Demi-finales: Mali – Guinée en cours (tirs au but après un score nul et vierge)

    • 17h29

      Sécurité – Neuf soldats maliens ont été tués mercredi lors d’une attaque contre leur poste imputée à des jihadistes dans le centre du pays, un des foyers de la violence au Sahel, ont indiqué des responsables sécuritaires. Un précédent bilan faisait état de quatre soldats tués. Le poste de Boni, entre Douentza et Hombori dans la région de Mopti, a été attaqué tôt dans la matinée « par des individus lourdement armés à bord de véhicules blindés », a précisé un de ces responsables. Il a fait état sous le couvert de l’anonymat d’un bilan provisoire de quatre morts et dix blessés, dont deux graves, dans les rangs de l’armée.

    • 17h27

      Justice – Au Mali, 483 violations et abus de droits de l’homme ont causé la mort de 176 personnes dont 13 enfants et huit femmes, entre juillet et septembre 2020, selon une note trimestrielle sur les tendances des violations et abus de droits de l’homme publiée mardi 2 février par la MINUSMA. Ce chiffre représente 26% de moins que lors de la période précédente, précise la mission onusienne. Malgré tout, la situation des droits de l’homme demeure préoccupante sur l’ensemble du territoire national.

    • 17h23

      Société – Hantés par une situation intenable due à la hausse de la farine de blé, les boulangers et pâtissiers sont allés en grève lundi et mardi afin de contraindre l’Etat à prendre des mesures idoines pour sauver le secteur.

L’Hebdo - édition du 06.05.2021
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité